Livres audio gratuits de la catégorie '5. XVIIIe siècle' :


VOLTAIRE – Deux Derniers Dialogues philosophiques

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 10min | Genre : Religion


Marc-Aurèle et un Récollet

Ces deux Dialogues philosophiques de Voltaire complètent la liste des douze.

Marc-Aurèle et un Récollet
« Marc-Aurèle. – Je reviens voir Rome : je suis Marc-Aurèle.
Le Récollet. – Marc-Aurèle ? J’ai entendu parler d’un nom à peu près semblable. Il y avait un empereur païen, à ce que je crois, qui se nommait ainsi.
Marc-Aurèle. – C’est moi-même. J’ai voulu revoir cette Rome qui m’aimait, et que j’ai aimée ; ce Capitole où j’ai triomphé en dédaignant les triomphes, cette terre que j’ai rendue heureuse. Mais je ne reconnais plus Rome. J’ai revu la colonne qu’on m’a érigée, et je n’y ai plus retrouvé la statue du sage Antonin mon père : c’est un autre visage.
Le Récollet. – Je le crois bien, monsieur le damné. Sixte-Quint a relevé votre colonne ; mais il y a mis la statue d’un homme qui valait mieux que votre père et vous. »

Relation du bannissement des Jésuites de la Chine
« Le christianisme fut entièrement aboli à la Chine, ainsi qu’en Perse, en Tartarie, au Japon, dans l’Inde, dans la Turquie, dans toute l’Afrique : c’est grand dommage ; mais voilà ce que c’est que d’être infaillibles ! »

Marc-Aurèle et un Récollet.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 126 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VOLTAIRE – Avis au public sur les parricides imputés aux Calas et aux Sirven

Donneuse de voix : Domi | Durée : 1h 1min | Genre : Discours


Voltaire

« Le même hasard qui m’amena les enfants de Calas veut encore que les Sirven s’adressent à moi. Figurez-vous, mon ami, quatre moutons que des bouchers accusent d’avoir mangé un agneau ; voilà ce que je vis. Il m’est impossible de vous peindre tant d’innocence et tant de malheurs. »
(Voltaire, Lettre à Damilaville, 1er mars 1765)

En 1766, Voltaire rédige un second Traité sur la tolérance, à l’occasion de l’affaire Sirven (protestants accusés d’avoir tué leur fille).

« Voilà donc en France deux accusations de parricides pour cause de religion dans la même année, et deux familles juridiquement immolées par le fanatisme ! Le même préjugé qui étendait Calas sur la roue, à Toulouse, traînait à la potence la famille entière de Sirven, dans une juridiction de la même province ; et le même défenseur de l’innocence, M. Élie de Beaumont, avocat au parlement de Paris, qui a justifié les Calas, vient de justifier les Sirven par un mémoire signé de plusieurs avocats, mémoire qui démontre que le jugement contre les Sirven est encore plus absurde que l’arrêt contre les Calas. »

Avis au public sur les parricides imputés aux Calas et aux Sirven.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 345 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LE PELETIER DE SAINT-FARGEAU, Michel – Plan d’Éducation Nationale

Donneur de voix : Bigmall | Durée : 1h 20min | Genre : Essais


Jean Siméon Chardin - Les Attributs des sciences

Le 20 janvier 1793, Michel Le Peletier de Saint-Fargeau était assassiné. Quelques mois plus tard, Maximilien de Robespierre lisait à la tribune de la convention son Plan d’Éducation Nationale. Il est vrai que cette réflexion a souvent été considérée depuis comme utopique et l’on pourrait penser que l’ouvrage est aujourd’hui désuet. Néanmoins, la question de l’éducation est encore au centre des priorités de notre société. Par ailleurs, malgré les progrès dans l’accès à l’éducation, l’égalité des chances est encore loin d’être une réalité, même dans notre pays. Enfin lorsque l’on considère les difficultés qu’éprouvent nos sociétés et nos systèmes politiques à l’heure où l’on réfléchit au rétablissement du service militaire pour intégrer au mieux les populations, la question de la formation et de la responsabilisation des citoyens semble digne d’intérêt.
Nous espérons que ce livre, au delà de son intérêt historique, pourra alimenter les réflexions des audiolecteurs sur l’éducation et la société.

> Écouter un extrait : 01. Plan d’Éducation nationale.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 311 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ROBESPIERRE, Maximilien (de) – Sur la Constitution (Pour le bonheur et pour la liberté)

Donneuse de voix : Domi | Durée : 46min | Genre : Discours


Maximilien de Robespierre

« L’homme est né pour le bonheur et pour la liberté, et partout, il est esclave et malheureux ! La société a pour but la conservation de ses droits et la perfection de son être, et partout la société le dégrade et l’opprime ! Le temps est arrivé de le rappeler à ses véritables destinées… »

Ainsi Robespierre commence-t-il son discours du 10 mai 1793 devant la Convention. Il y réaffirme ses valeurs révolutionnaires et républicaines.
Robespierre est sans doute le personnage le plus controversé de la Révolution française. Ses détracteurs, les Thermidoriens, les fondateurs de la IIIe République et les historiens de « l’école libérale » soulignent son rôle dans l’instauration de la Terreur et la nature autoritaire du Comité de salut public.
Pour d’autres, Robespierre tenta de limiter les excès de la Terreur, et fut avant tout un défenseur de la paix, un champion de la démocratie directe et de la justice sociale, un porte-parole des pauvres, et l’un des acteurs de la première abolition de l’esclavage en France. Ces historiens font remarquer que la chute de Robespierre, le 9 Thermidor, coïncide avec l’arrêt des mesures sociales qu’il avait prises en faveur des pauvres et le triomphe du libéralisme économique.
(d’après Wikipédia)

Pour le bonheur et pour la liberté.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 675 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GODWIN, William – Les Aventures de Caleb Williams (Tome 01)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 4h 53min | Genre : Romans


Les Aventures de Caleb Williams

William Godwin (1756-1836) est un philosophe, théoricien politique et romancier britannique. Il est le père de Mary Shelley.

Tome premier : À peine entré au service de l’aristocrate britannique Ferdinando Falkland, son jeune secrétaire Caleb Williams apprend de l’intendant Collins le passé flatteur de son employeur. De retour d’Italie, Falkland n’est-il pas devenu dans son comté l’incarnation du bien, lui qui éteint l’incendie d’un village et sauve Emilie des flammes ? Plus tard toutefois, Falkland ne peut empêcher le sort tragique d’Emilie, la cousine de l’horrible Barnabas Tyrrel, l’autre notable du comté, qui a toute l’opinion locale contre lui. Les deux hommes se détestent avec application. Après une altercation provoquée par Tyrrel en état d’ébriété, celui-ci est retrouvé assassiné…

La page de l’édition utilisée se présente comme suit : Les Aventures de Caleb Williams, ou Les choses comme elles sont par W. Godwin ; traduites de l’anglais sur l’édition dernièrement publiée par l’auteur, avec des changemens et corrections.

Traduction anonyme (1813).

Accéder au tome 02 et au tome 03.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 353 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KANT, Emmanuel – La Religion dans les limites de la raison

Donneuse de voix : Bruissement | Durée : 10h 21min | Genre : Philosophie


Emmanuel Kant

« Se rendre à l’église aux jours obligés, faire des pèlerinages, aux sanctuaires de Lorette ou de Palestine, envoyer ses prières aux magistrats célestes, formules exprimées des lèvres ou les leur expédier par la poste aux prières comme les Tibétains qui croient que leurs souhaits exposés par écrit atteignent aussi bien leur but, poussés par le vent, par exemple, quand ils sont consignés sur un pavillon ou lancés avec la main qui sert de catapulte quand on les enferme dans une boîte… toutes ces pratiques de dévotion quelles qu’elles soient par lesquelles on cherche à remplacer le culte moral de Dieu reviennent au même et n’ont pas plus de valeur l’une que l’autre.
La différence entre les formes extérieures du culte n’est pas ce qui importe. La seule chose à envisager c’est le principe unique qu’on adopte ou que l’on rejette, de se rendre agréable à Dieu par la seule intention morale qui trouve dans les actes son expression vivante ou par des puérilités et des fainéantises pieuses. »

Traduction : André Tremesaygues (18?-19?).

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 366 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

AMAZONES selon Voltaire et L’Encyclopédie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 18min | Genre : Histoire


Franz Xaver Simm - Penthesilea, reine des Amazones (1901)

Aujourd’hui des femmes ministres, hier des femmes guerrières…

Deux articles de L’Encyclopédie et du Dictionnaire philosophique de Voltaire consacrés aux Amazones.

« Quelques Auteurs disent qu’elles ne tuaient pas leurs enfans mâles ; qu’elles ne faisoient que leur tordre les jambes, pour empêcher qu’ils ne prétendissent un jour se rendre les maîtres. » (Encyclopédie)

« L’histoire arabe est pleine de ces exemples ; mais elle ne dit point que ces femmes guerrières se brûlassent le téton droit pour mieux tirer de l’arc, encore moins qu’elles vécussent sans hommes ; au contraire, elles s’exposaient dans les combats pour leurs maris ou pour leurs amants. » (Voltaire)

Illustration : Franz Xaver Simm, Penthesilea, reine des Amazones (1901).

Encyclopédie : Amazones et Virago.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 686 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

L’ENCYCLOPÉDIE – Jour de l’an – Étrennes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10min | Genre : Histoire


Le Compliment, ou La Matinée du Jour de l'An

Quelques indications intéressantes pour parfaire notre culture… en ce début de 2018,  extraites de deux articles de l’Encyclopédie, Année et Étrennes.

« Étrennes, s. f. (Hist. anc. & mod.) présens que l’on fait le premier jour de l’année. Nonius Marcellus en rapporte sous les Romains l’origine à Tatius roi des Sabins, qui régna dans Rome conjointement avec Romulus, & qui ayant regardé comme un bon augure le présent qu’on lui fit le premier jour de l’an de quelques branches coupées dans un bois consacré à Strenua déesse de la force, autorisa cette coûtume dans la suite, & donna à ces présens le nom de strenæ… Les Romains se faisoient réciproquement des présens de figues, de dattes, de palmier, de miel, pour témoigner à leurs amis qu’ils leur souhaitoient une vie douce & agréable. »

Illustration : Philibert-Louis Debucourt, Le Compliment, ou La Matinée du Jour de l’An (1788).

Jour de l’an – Étrennes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 947 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour 5. XVIIIe siècle :