Livres audio gratuits de la catégorie '5. XVIIIe siècle' :


KLOPSTOCK, Friedrich-Gottlieb – La Messiade (Chant 01)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 52min | Genre : Poésie


Friedrich-Gottlieb Klopstock

Après la très belle préface de la traductrice Aloïse de Carlowitz (1797-1863), voici le premier des vingt chants de cet important ouvrage poético-religieux :

« Le Messie s’éloigne du peuple qui vient de le proclamer roi, et gravit le mont des Oliviers, où il va promettre de nouveau à son père d’accomplir l’œuvre de la rédemption. – Les souffrances de la passion commencent pour lui. Gabriel, qui le sert sur la terre, remonte vers les cieux pour y porter ses prières. Après avoir traversé le soleil et la route aérienne qui, jadis, rattachait la terre au ciel , l’ange arrive au sanctuaire. – Eloha, le plus grand des séraphins, l’introduit, et Gabriel pose l’encens sur l’autel de la rédemption. – L’Éternel allume le feu du sacrifice, et donne des ordres à Eloha, qui les communique à tous les Immortels, afin qu’ils célèbrent le second sabbat de la création. – Gabriel va porter un message aux anges gardiens de la terre, qui habitent un soleil placé dans l’intérieur du globe terrestre. – Il y trouve les âmes des jeunes enfants morts, qui apprennent dans ce mystérieux séjour à mériter les béatitudes célestes. Gabriel se rend ensuite au soleil, où les âmes des patriarches se sont réunies autour d’Uriel, sur le pinacle du temple solaire.

Âme immortelle ! chante le Messie qui a pour racheter les enfants d’Adam ! chante le Messie qui a bravé les souffrances et la mort pour initier de nouveau l’espèce humaine au culte de l’amour divin ! »

Puis, ce sera le Chant II, dans lequel Jésus arrive dans les tombeaux.

Illustration : Portrait de Friedrih-Gottlieb Klopstock par Johann Caspar Füssli (1750).

Accéder à l’œuvre intégrale.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 137 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RÉTIF DE LA BRETONNE, Nicolas-Edme – La Belle Libraire

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Nouvelles


La Belle Libraire

On rapproche souvent le Marquis de Sade (1740-1814) et Restif de la Bretonne (1734-1808) (qui se détestaient) pour leur œuvre libertine. Ce dernier a écrit, par exemple, L’Anti-Justine, ou Les Délices de l’amour, roman pornographique, mais n’est pas de la même veine La Belle Libraire dont le titre complet est La Belle Libraire, ou La Vie de la rose et de la marâtre & la Jolie Papetière ou la bonne amie.
Faites connaissance de la belle Rosalie, de la méchante marâtre Guillemette et de la tendre et généreuse amie Rosette.

« Rosalie Lecture n’avait que seize ans lorsque son père résolut de l’établir. Les partis ne devaient pas manquer : la jeune personne avait charmé un homme de mérite, qui ne lui était pas indifférent… (on verra quelque jour pourquoi cet honnête homme ne l’épousa pas) ; un garçon de son père, appelé M. Étendoir, outre plusieurs autres qui se présentaient. »

Illustration : Pierre Rousseau, La Belle Libraire (1928).

La Belle Libraire.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 836 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

L’ENCYCLOPÉDIE – Éducation

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Philosophie


Jean-Baptiste-Siméon Chardin - La Maîtresse d'école

L’article Éducation est de Du Marsais, auteur de De l’âme et de son immortalité (1751). Mais la religion ne se glisse que dans deux ou trois passages.

Il est intéressant de savoir comment, il y a trois siècles, pédagogues et jeunes élèves vivaient les années d’école.

« Quand les jeunes gens sont en état d’entrer dans des études sérieuses, c’est une pratique très-utile, après qu’on leur a appris les différentes sortes de gouvernemens, de leur faire lire les gazettes, avec des cartes de géographie & des dictionnaires qui expliquent certains mots que souvent même le maître n’entend pas. Cette pratique est d’abord desagréable aux jeunes gens ; parce qu’ils ne sont encore au fait de rien, & que ce qu’ils lisent ne trouve pas à se lier dans leur esprit avec des idées acquises : mais peu-à-peu cette lecture les intéresse, sur-tout lorsque leur vanité en est flatée par les loüanges que des personnes avancées en âge leur donnent à-propos sur ce point. »

Illustration : Jean-Baptiste-Siméon Chardin, La Maîtresse d’école (1735-1736).

Éducation.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 333 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAINT-LAMBERT, Jean-François (de) – Les Deux Amis

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 30min | Genre : Contes


Les Deux Amis

Jean-François, marquis de Saint-Lambert (1716 -1803), est un militaire, philosophe, conteur et poète lorrain. Voltaire le soutint quand il se présenta à l’Académie française et il fut l’auteur anonyme de quelques articles de L’Encyclopédie.

Les Deux Amis, conte iroquois, parut en 1770.
(Les Iroquois (ou Haudenosaunee) nations amérindiennes de langues vivaient historiquement dans le Nord de l’État de New York aux États-Unis, au sud du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent.)

« Les Iroquois composent une nation peu nombreuse, mais guerrière ; et qui a conservé son indépendance au milieu des Français et des Anglais. Les Iroquois vivent rassemblés dans des villages, où ils ne sont soumis à l’autorité d’aucun homme ni d’aucune loi. Dans la guerre,ils obéissent volontairement à des chefs ; dans la paix, ils n’obéissent à personne. »
C est pourquoi Les Deux Amis Tolho et Mouza, inséparables et amoureux de la belle Erimé, ne peuvent s’unir à trois légalement.

Conclusion :
« La passion des deux amants éveillée de temps en temps par un peu de jalousie, se conserva longtemps dans sa force ; Érimé ne parut pas se refroidir ni pour l’un ni pour l’autre de ses époux. Tous trois… jouirent de la paix et des douceurs de l’amitié. Érimé devint un nouvel ami que s’étaient donné Tolho et Mouza : toujours aussi intimement unis qu’ils l’avaient été dans l’enfance.
L’heureuse Érimé fut toujours vigilante, douce, attentive, laborieuse, et le modèle de la fidélité conjugale. »

Illustration : L.-F. Labrousse, Une Iroquoise (1796).

> Écouter un extrait : Les Deux Amis (Début).

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 584 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SADE, Marquis (de) – L’Instituteur philosophe – Le Talion – La Marquise de Telême

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Contes


L'Instituteur philosophe

Ces trois nouvelles sont extraites des Historiettes, contes et fabliaux, manuscrit de 1788 du Marquis de Sade.

L’Instituteur philosophe
« Persuader par exemple à un jeune homme de quatorze ou quinze ans que Dieu le père et Dieu le fils ne sont qu’un, que le fils est consubstantiel à son père et que le père l’est au fils etc., tout cela, quelque nécessaire néanmoins que cela soit au bonheur de la vie, est plus difficile à faire entendre que de l’algèbre. »

Le Talion
« Mme d’Esclaponville, dis-je, était une blondasse un peu fade, mais fort blanche, d’assez jolis yeux, bien en chair, et de ces grosses joufflues qu’on appelle communément dans le monde de bonne jouissance. »

La Marquise de Telême, ou Les Effets du libertinage
« Ce qui vient de vous arriver, madame, dit-il en s’adressant à la marquise, a dû vous paraître fort extraordinaire, et n’est pourtant que la chose du monde la plus simple ; venue à Paris sans crédit, sans ressources, sans protection, à peine âgée de dix-sept ans et une trop jolie figure, vous deviez nécessairement être dupée, ce n’est pas votre faute. »
(Note : La fin du conte est endommagée par la corruption du manuscrit)

Illustration : Mr l’abbé Coco faisant un tour de promenade au jardin du Roi, avant diner avec son élève (XVIIIe).

> Écouter un extrait : L’Instituteur philosophe.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 184 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIDEROT, Denis – Sur l’inconséquence du jugement public de nos actions particulières

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 1h 3min | Genre : Romans


Anton von Maron - Portrait de deux gentilshommes devant l'arc de Constantin à Rome (1767)

Les jugements que nous portons sur autrui sont absurdes. Nous jasons sans savoir. Pour nous le prouver Diderot recourt à un savoureux récit.

« – Ma foi, je vous avoue que j’ai jugé Desroches comme tout le monde.

- Et c’est ainsi que de bouche en bouche, échos ridicules les unes des autres, un galant homme est traduit pour un plat homme, un homme d’esprit pour un sot, un homme honnête pour un coquin, un homme de courage pour un insensé, et réciproquement. Non, ces impertinents jaseurs ne valent pas la peine que l’on compte leur approbation, leur improbation pour quelque chose dans la conduite de sa vie. Écoutez, morbleu ; et mourez de honte. [...] »

Sur l’inconséquence du jugement public de nos actions particulières.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 901 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MARESCHAL DE BIÈVRE, François-Georges – Lettre écrite à Madame la comtesse Tation – Les Amours de l’Ange-Lure

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Histoire


François-Georges Mareschal de Bièvre

François-Georges Mareschal, marquis de Bièvre, est un écrivain français (1747-1789) qui rédigea, entre autres, l’article Calembour de L’Encyclopédie.

Ces facéties prouvent que la maladie des jeux de mots et des calembours régna aussi au XVIIIe siècle.

Lettre écrite à Madame la comtesse Tation (1770)
« Le soir on donna un grand repas où l’Abbé Daine et l’Abbé Gueule furent invités ; on les pria d’amener avec eux l’Abbé Casse et l’Abbé Cassine ; sans oublier l’Abbé Chamel, l’Abbé Rigoule, l’Abbé Trave, l’Abbé Quée, et même l’Abbé Toine. L’Abbé Tise et l’Abbé Vue, qui n’avoient point été priés, s’y trouvèrent cependant, de même que l’Abbé Nédiction et l’Abbé Nignité, et en général, tous les amis du défunt ; au dessert on chanta des couplets en son honneur. Ensuite il y eut un violon. L’Abbé Attitude dansa une Allemande avec une jeune Dame de Trictrac. »

Les Amours de l’Ange-Lure (1772)
« Le rapport de nom servit d’abord de prétexte à l’Ange-lure pour s’introduire chez la Fé-lure. Il se dit son parent. La Fé-lure le crut : il lui parut naturel de recevoir son cousin, de le voir tous les jours, et de se montrer en public avec lui.
Malheureusement, elle imagina pour la décence, devoir mener avec elle une Fée de ses amies : elle fit choix de la Fé-néantise.
L’Ange-lure, de son côté, mit l’Ange-oleur de la partie ; et voilà précisément ce qui perdit la Fé-lure. »

Illustration : François-Georges Mareschal de Bièvre.

Lettre écrite à Madame la comtesse Tation.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 178 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BURNEY, Fanny – Camilla (Œuvre intégrale)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 30h 36min | Genre : Romans


Elisabeth Vigée-lebrun - La Reine Louise de Prusse (1801)

Camilla, ou Peinture de la jeunesse est un long roman de Fanny Burney.

Camilla est une jeune fille de 17 ans. Elle vit paisiblement avec ses parents, son frère et ses deux sœurs. Elle est bonne, généreuse, gaie, elle adore sa famille, mais son étourderie, pardonnable toutefois à son âge et une suite de malentendus, de non-dits, et de mauvaises rencontres, va l’amener aux portes du désespoir et de la mort.

- Tome 01,
- Tome 02,
- Tome 03,
- Tome 04,
- Tome 05.

Illustration : Elisabeth Vigée-lebrun, La Reine Louise de Prusse (1801).

Je remercie chaleureusement Lemuelson, un très aimable audio lecteur, qui m’a fait le plaisir et l’honneur de me demander cette lecture, et qui m’a m’envoyé les références quasi introuvables malgré mes recherches.


Page vue 5 819 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour 5. XVIIIe siècle :