Livres audio gratuits de la catégorie 'Contes' :


BERGERAT, Émile – Orderic « Le Babuineur »

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 15min | Genre : Contes


Orderic « Le Babuineur »

Ce conte irrévérencieux (pour Gutenberg…) est extrait des Contes de Caliban parus en 1909.

Le début : « La vérité, si vous voulez l’entendre, c’est qu’on calomnie le moyen âge. Je sais de beaux et bons esprits qui le regrettent. Est-ce bien leur faute ? Quant aux poètes, jugez-en d’après ce conte, traditionnel chez eux, et beaucoup plus véridique que de l’histoire, telle qu’on l’écrit aujourd’hui du moins.
L’an 1400, c’est-à-dire trente-neuf années avant que le déplorable Gutenberg, de diabolique mémoire, eût à jamais avili, en le banalisant par l’imprimerie, l’art mystérieux des lettres, il y avait à Saint-Evroult-en-Ouche, commune normande, depuis lors disparue, un admirable monastère, où l’on copiait encore les
manuscrits à la main. »

Orderic « Le Babuineur ».

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 060 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAUVY, Francois – La Ville hantée

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 32min | Genre : Contes


La Ville hantée

Retour dans leur ville natale de deux vieux amis surpris, stupéfaits, atterrés par leur découverte de La Ville hantée (1894) de François Sauvy (1861-1906).

« Rien au monde n’eût pu nous décider à rentrer avant l’aube dans cette ville habitée des morts, où cette nuit avait ramené pour nous une telle procession de fantômes. »

Illustration : Albert Baertsoen, Kromboomsloot II, Amsterdam (Fin XIXe).

La Ville hantée.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 187 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MIRBEAU, Octave – La Puissance des lumières

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 12min | Genre : Contes


La Puissance des lumières

Cette ode, au titre un rien emphatique, aux lectures « saines » du XIXe siècle fait partie de ses quelques 150 contes.

« Le secret de notre bonheur, il est uniquement dans l’éducation littéraire de ma femme. Élevée par des parents soigneux de ses lectures et n’ayant pas beaucoup d’idées dans la cervelle, mais les ayant saines et bonnes, jamais elle ne connut les Naturalistes. J’ai ouï dire que la plupart des jeunes filles se perdent au contact infâme de Flaubert, de Goncourt, de Zola. Les œuvres de ces tristes personnages s’étalent sur les tables de nuit virginales ; on en voit même – m’a-t-on affirmé – jusque dans les oratoires, précieusement reliées comme de mignons livres d’heures. Ma femme, elle, ignora tellement Flaubert, tellement Zola, tellement Goncourt, que c’en était attendrissant. Sa jeunesse fut bercée par des livres charmeurs, où tous les hommes étaient beaux, millionnaires et nobles, toutes les femmes, blondes, belles, dévouées et princesses, toutes les jeunes filles, orphelines, délaissées et très pâles. »

La Puissance des lumières.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 417 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CERFBERR DE MÉDELSHEIM, Gaston (de) – Le Joueur de flûte

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 18min | Genre : Contes


Le Joueur de flûte

Ce conte sur « l’importation » de l’art de la céramique coréenne au Japon de Gaston Cerfberr de Médelsheim (1858-19?) est tiré du recueil Contes japonais édité en 1893.

« Au nord, dans un pays nommé la Corée, vit un peuple gouverné par un puissant génie ; celui-ci, après une expédition victorieuse en Chine, favorisée par ses enchantements magiques, a ramené là des ouvriers potiers possesseurs des secrets qui transforment la terre en faïence aux fines craquelures, à la pâte blanche comme l’ivoire, émaillée de belles couleurs brillantes rehaussées d’or. Des milliers d’hommes pétrissent l’argile, pour la modeler en vases de formes variées, et ils la vendent ainsi au monde entier qu’éclaire le soleil levant. Qu’importe à ceux-là les fruits de la terre, puisque quelques mottes façonnées représentent pour eux des monceaux de riz, des ballots de thé, des vêtements tout tissés et brodés ? Voilà le secret qu’il faut découvrir. Là est le salut de ton peuple. »

Le Joueur de flûte.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 228 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAINT-FÉLIX, Jules (de) – La Sagesse et l’Amour

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 18min | Genre : Contes


La Sagesse et l'Amour

Ce plaisant récit mythologique mettant aux prises Minerve et Vénus de Jules de Saint-Félix (1806-1874) est paru dans La Presse littéraire en 1854.

«  Un jour, Minerve armée rencontra Vénus qu’elle n’avait encore pu atteindre à travers les tribus humaines qui protégeaient cette belle immortelle. C’était au bord du fleuve Méandre, dans la voluptueuse Lydie. Le lieu était solitaire et d’une splendide beauté, les eaux du Méandre roulaient comme une zône argentée dans les eaux de cette mer bleu d’azur qui fut depuis la mer Égée. Les pentes des monts Latmos, couvertes de myrtes sauvages et de lauriers à fleurs roses, descendaient en nappes de verdure jusqu’au bord du fleuve. Dans un sinus abrité et d’une onde si claire qu’on voyait le fond comme un tapis de mousses marines, Vénus sortait du bain. Les naïades et les néréides séchaient ses blondes épaules. Le char léger était abrité sous des lentisques, et les deux cygnes en liberté voguaient paisiblement sur le cristal du Méandre. »

La Sagesse et l’Amour.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 957 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – Le Décaméron (Première Journée, Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 1h 42min | Genre : Contes


Le Décaméron (Première Journée)

Le Décaméron est un recueil de cent nouvelles écrites en italien par Boccace entre 1349 et 1353, œuvre célèbre pour ses récits de galanterie amoureuse, qui vont de l’érotique au tragique.

La première journée est précédée d’une description de la peste et du récit de la rencontre fortuite des narrateurs des nouvelles.

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

> Écouter un extrait : Introduction.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 312 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KIPLING, Rudyard – L’Ami d’un ami

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 14min | Genre : Contes


L'Ami d'un ami

Ce (furieux) récit est extrait des Nouveaux Contes des collines édités en 1932.

Le début : « Ce récit doit être conté en employant la première personne : cela pour plusieurs raisons.
L’homme que je me propose de démasquer est Tranter, du pays de Bombay. Je veux que Tranter soit blackboulé à son Club, divorcé d’avec sa femme, chassé de l’administration et jeté en prison, à moins que je ne reçoive de lui des excuses écrites. Je désire mettre l’univers sur ses gardes contre Tranter, du pays de Bombay. »

Traduction : Louis Fabulet (1862-1933) et Robert d’Humières (1868-1915).

L’Ami d’un ami.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 489 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DUMAS, Alexandre – La Fée des eaux (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 22min | Genre : Contes


La Fée des eaux

L’histoire tragico-merveilleuse d’un chevalier et d’une ondine…

« Mais, au bruit qu’il fit, la jeune fille leva les yeux, et prenant près d’elle un coquillage qui semblait pétri d’argent et d’azur, elle le remplit d’eau et le présenta au chevalier, qui, en la regardant, avait tout oublié, chaleur, fatigue et soif. Le chevalier en buvant leva la tête, mais lorsqu’il baissa les yeux et les reporta vers l’endroit où était la jeune fille, il ne vit plus rien. À la place même où elle était, l’herbe ne paraissait pas foulée, et les fleurs les plus frêles étaient debout sur leurs tiges pleines de fraîcheur et tout humides de rosée ; il lui sembla seulement voir l’eau agitée se calmer peu à peu, comme si la belle inconnue s’était laissée glisser dans la fontaine ; mais lorsque l’eau fut calmée, il ne resta plus aucune trace de sa présence, et n’était le beau coquillage d’azur et d’argent qu’il tenait à la main, le chevalier aurait cru qu’il avait fait un songe. »

La Fée des eaux.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 346 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Contes :