Livres audio gratuits de la catégorie 'Correspondance' :


SÉVIGNÉ, Madame (de) – Lettres 24 à 50

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 2h 10min | Genre : Correspondance


Madame de Sévigné

Cette deuxième sélection des lettres de Madame de Sévigné couvre la période du 6 février au 31 mai 1671.
On trouve la narration de la mort de Vatel, qui se perça le cœur d’un coup d’épée parce que la marée n’était pas arrivée à temps.

Madame de Sévigné est un témoin exceptionnel des grands événements du temps de Louis XIV. Elle les raconte à sa fille, mariée à Grignan, avec une verve, un humour qui ne peut que nous séduire. Ses lettres sont très précieuses pour les historiens, professionnels ou amateurs.

Le texte de ces lettres choisies a été établi par Suart, Firmin Didot en 1846.

Accéder au recueil intégral des Lettres de Madame de Sévigné…

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 907 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SÉVIGNÉ, Madame (de) – Lettres 01 à 23

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 1h 35min | Genre : Correspondance


Madame de Sévigné

Madame de Sévigné est un témoin exceptionnel des grands événements du temps de Louis XIV. Elle les raconte avec une verve, un humour qui ne peut que nous séduire.

« Le procès de Fouquet est un des événements remarquables du règne de Louis XIV. Le projet de le perdre fut tramé avec un art si odieux, et la conduite de ses ennemis, dont plusieurs étaient ses juges, fut si passionnée, qu’on s’intéresserait pour lui, quand même il eût été plus coupable qu’il ne l’était. Accusé et arrêté comme coupable du désordre des finances, il fut condamné au bannissement pour crime d’État.
Le récit fait par madame de Sévigné sur ce grand procès a un tel intérêt historique, que nous avons cru devoir le reproduire dans ce choix de lettres. »

Dans la lettre 20, Madame de Sévigné apprend à M. de Coulanges la nouvelle la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse… Cette lettre, une des plus connues, est un véritable feu d’artifice, un témoignage éclatant de la richesse du vocabulaire de madame de Sévigné.

Les lettres suivantes, adressées à sa fille, ont été publiées et se trouvent sur le site.

Accéder au recueil intégral des Lettres de Madame de Sévigné…

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 895 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BICHET, René – Lettre du Petit B à Alain-Fournier

Donneur de voix : Alain Degandt | Durée : 11min | Genre : Correspondance


René Bichet

Cette lettre de René Bichet (1886-1912), communiquée par Mme Isabelle Rivière, sœur de l’auteur du Grand Meaulnes (version 1, version 2), est la réponse à l’une des Lettres au Petit B qu’Alain-Fournier avait adressées à son camarade du Lycée Lakanal (Lettre n°3, du 31 août 1906).

Licence Creative Commons

Version texte : René Bichet, Les Poèmes du Petit B, avec une lettre à Alain-Fournier, Préface de Raymond Schwab – Collection Yggdrasill – Éditions émile-Paul Frères, 1939

Lettre du Petit B à Alain-Founier.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 914 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FLAUBERT, Gustave – Correspondance : 1851-1858, les années Bovary (Extraits)

Donneur de voix : Guy Marcy | Durée : 6h 57min | Genre : Correspondance


Gustave Flaubert par Giraud

L’écriture de Madame Bovary, que de nombreux auditeurs de notre site ont pu découvrir grâce à la lecture exemplaire de Victoria, fut pour Flaubert un véritable tourment.

Le 23 mai 1852 il écrit à Louise Colet : « Je suis aussi découragé que toi pour le moment. Mon roman m’ennuie ; je suis stérile comme un caillou. Cette première partie qui devait être finie d’abord à la fin de février, puis en avril, puis en mai, ira jusqu’à la fin de juillet. À chaque page je découvre dix obstacles. Le commencement de la deuxième partie m’inquiète beaucoup. Je me donne un mal de chien pour des misères ; les phrases les plus simples me torturent ».

Ajoutons à cela les intermittences de l’amour, jusqu’à la rupture avec celle qu’il appelait sa « chère muse » ; les difficultés matérielles, l’argent qu’il faut compter . Et le corps, « cette guenille », avec ses souffrances, les maux de tête, les crises de nerfs, les dents qu’il faut extraire, les abcès, les « clous », les rhumatismes à l’épaule , le pouce creusé par les efforts de l’écriture…

À fréquenter l’auteur dans sa correspondance c’est un homme, souvent inattendu, que l’on découvre. Un Flaubert « torturé » qui « souffre atrocement quelquefois du mal qu’[il] se donne et des doutes qui [lui] viennent. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 18 221 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WEIL, Simone – Autobiographie spirituelle (Lettre au Père Perrin)

Donneur de voix : Ludovic Coudert | Durée : 57min | Genre : Correspondance


Simone Weil

« Au Père Perrin, 14 mai 1942 à Marseille,

À lire pour commencer. P.-S.
Cette lettre est effroyablement longue – mais comme il n’y a pas lieu d’y répondre – d’autant moins que je serai sans doute partie – vous avez des années devant vous, si vous voulez, pour en prendre connaissance. Prenez-en connaissance, quand même, un jour ou l’autre. »

« Je peux dire que dans toute ma vie je n’ai jamais, à aucun moment, cherché Dieu.
[...]
Comme je vous l’ai écrit, le Christ lui-même est descendu et m’a prise.
Dans mes raisonnements sur l’insolubilité du problème de Dieu, je n’avais pas prévu la possibilité de cela, d’un contact réel, de personne à personne, ici-bas, entre un être humain et Dieu. J’avais vaguement entendu parler de choses de ce genre, mais je n’y avais jamais cru. »

Simone Weil. (Lettre publiée, post-mortem, en 1955, dans le recueil Attente de Dieu).

Autobiographie spirituelle.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 092 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PERGAUD, Louis – Lettres de guerre

Donneur de voix : Gustave | Durée : 5h 20min | Genre : Correspondance


LouisPergaudsoldat

Instituteur et romancier déjà connu (notamment pour De Goupil à Margot, prix Goncourt 1910 et La Guerre des boutons, 1912), Louis Pergaud est appelé en août 1914 au 166e régiment d’infanterie, cantonné à Verdun. Il ne sert que dans cette zone et est nommé sous-lieutenant en 1915. Le 7 avril 1915, il ne revient pas d’une attaque et son corps ne sera pas retrouvé. Blessé et fait prisonnier, il a probablement été tué dans le bombardement français de l’hôpital de Fresnes-en-Woëvre. Louis Pergaud a entretenu une abondante correspondance de guerre avec ses amis et surtout avec sa seconde épouse, Delphine Duboz († 1963). Elle décrit la vie au front avec justesse, et plus d’émotion sans doute que le Carnet de guerre édité récemment.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 467 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ZOLA, Émile – L’Éducation physique

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 9min | Genre : Correspondance


Une classe d'éducation physique en 1913

À 32 ans, Émile Zola propose dans Lettres parisiennes (1872) de donner plus de place au sport dans les écoles :

« Un peu moins de latin, beaucoup plus d’exercices corporels, et nous ferons des hommes. » (L’Éducation physique)

Cent quarante ans plus tard, certains seraient tentés de dire : « Un peu plus de latin, beaucoup d’exercices corporels, certes, et nous ferons des hommes cultivés. »

L’Éducation physique.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 490 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ORLÉANS, Charlotte Elisabeth de Bavière (duchesse d’) – Correspondance (Sélection)

Donneuse de voix : Domi | Durée : 1h | Genre : Correspondance


plume ecriture02 reduction

Charlotte Elisabeth de Bavière, duchesse d’Orléans, connue comme « La Princesse palatine », femme de Monsieur, frère de Louis XIV, a laissé une abondante correspondance.
Cette femme, qui se savait laide et n’aimait pas l’existence qu’elle devait mener, apporte dans ses lettres un témoignage de la vie à la cour, la vision de la société française, ses réflexions d’épouse, de mère…

Elle savait que sa correspondance était lue par la police, le disait dans ses lettres, mais cela ne l’empêchait pas d’écrire « ce qui lui passait par la tête » sans ordre, sans plan, faisant parfois des coqs à l’âne surprenants.

À travers ses missives, elle laisse paraître une femme de bon sens, franche et attachante.

Traduction : G. Brunet (1855).

> Écouter un extrait : Sélection 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 221 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Correspondance :