Livres audio gratuits de la catégorie 'Essais' :


FORCADE, Eugène – Jane Eyre, autobiographie

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 16h 16min | Genre : Essais


Jane Eyre, autobiographie

En 1848, dans la Revue des deux mondes, paraissait cet essai critique du désormais célébrissime Jane Eyre par Eugène Forcade, journaliste et chroniqueur politique (1820-1869).

« C’est un livre tout anglais, anglais dans l’acception morale du mot. Vous y sentez circuler l’esprit de cette race saxonne, grossière tant que vous voudrez, ô Français ! qui vous croyez encore Athéniens en 1848, mais mâle, dure à la souffrance, infatigable à la peine ; qui ne recommence pas sans cesse dans ses romans la carte du Tendre, mais qui entretient fermement au cœur de ses enfans le sentiment de la liberté et de la responsabilité ; qui n’a pas donné au monde Saint-Simon et Fourier, mais qui a produit William Penn, Daniel de Foe, Benjamin Francklin ! Voilà le côté qui m’intéresse dans cette histoire d’une enfant, d’une orpheline jetée seule et luttant seule dans le monde, que l’auteur de Jane Eyre nous raconte. Ce récit est écrit avec des notes vibrantes qui semblent parfois l’accent d’une confession personnelle, avec cette verve passionnée qui anime toujours le débutant dans l’effervescence du premier coup de plume et de la première œuvre. Mais ce qui m’a surtout charmé, c’est que l’auteur s’est uniquement fié à l’éloquence des émotions dont il était l’interprète, et n’a pas un instant songé à fulminer une apocalypse contre la société dans un drame où pourtant la société joue à peu près le rôle tyrannique et cruel de la fatalité antique. »

Jane Eyre, autobiographie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 940 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JOLIET, Charles – Le Mariage de Diderot

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 46min | Genre : Essais


Le Mariage de Diderot

Charles Joliet né à Saint-Hyppolyte-sur-le-Doubs le 8 août 1832 et mort le 13 février 1910 est un littérateur et auteur dramatique, auteur de nombreux ouvrages. En 1867, il publie Les Pseudonymes du jour où il révèle le véritable nom de beaucoup d’écrivains célèbres.

Le Mariage de Diderot est extrait de son recueil Romans microscopiques paru en 1866.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 201 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DURKHEIM, Émile – Le Contrat social de Rousseau

Donneuse de voix : Domi | Durée : 3h 1min | Genre : Essais


Émile Durkheim

« Le problème fondamental du Contrat social, tel qu’il est formulé au chapitre VI du livre 1, peut s’énoncer ainsi : trouver une forme d’association, ou comme dit aussi Rousseau, d’état civil, dont les lois se superposent, sans les violer, aux lois fondamentales de l’état de nature. Par conséquent, pour comprendre la doctrine de Rousseau, il nous faut : 1° déterminer en quoi consiste cet état de nature qui est comme la pierre de touche d’après laquelle doit se mesurer le degré de perfection de l’état civil ; 2° chercher comment les hommes, en fondant les sociétés, ont été amenés à sortir de cette condition première ; car, si la forme parfaite d’association est à découvrir, c’est que la réalité n’en offre pas le modèle ; 3° alors seulement nous serons en mesure d’examiner les raisons pour lesquelles, suivant Rousseau, cette déviation n’était pas nécessaire et comment est possible la conciliation de ces deux états, à certains égards contradictoires. » Durkheim.

> Écouter un extrait : 01. État de nature.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 225 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BRUNETIÈRE, Ferdinand – Le Mal du siècle

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 42min | Genre : Essais


Ferdinand Brunetière

Ferdinand Brunetière, auteur, critique littéraire et académicien français (1849-1906), s’est passionné pour les lettres du moyen-âge au naturalisme et garde son style passionné dans ses articles et ses conférences de professeur à la Sorbonne.

Est recommandée aux étudiants en littérature cette étude du Mal du siècle (1880).

« Qu’est-ce que le mal du siècle ? Il serait difficile, mais heureusement fort inutile, de le définir ; On ne débute pas en physiologie par une définition de la vie, non plus qu’en psychologie par une définition de l’âme. Savoir, c’est connaître par les causes. Ce sont les causes du mal du siècle qu’il s’agit d’analyser d’abord : la définition viendra plus tard, ou elle ne viendra pas ; ce n’est pas une affaire. »

Illustration : Ferdinand Brunetière dans son bureau.

Le Mal du siècle.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 651 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOISSIER, Gaston – Correspondances intimes : Cicéron et Madame de Sévigné

Donneuse de voix : Domi | Durée : 2h | Genre : Essais


Correspondances intimes

«Je comptais en avoir fini avec Cicéron, mais quand on a si longtemps vécu dans la familiarité d’un grand écrivain, il n’est pas aussi facile qu’on le pense de se séparer de lui. Quelque nouveau travail qu’on entreprenne, son souvenir vous y accompagne. Les ouvrages qu’on lit rappellent involontairement ceux qu’on vient de quitter. On leur trouve des rapports ou des différences dont on ne se serait pas avisé dans un autre temps, et, pour peu que le caractère des deux auteurs et la nature de leurs livres le permettent, on se laisse aller à les comparer. C’est ce qui m’est arrivé lorsqu’après avoir si longtemps étudié les lettres de Cicéron j’ai voulu relire celles de Mme de Sévigné. »

C’est ainsi que Gaston Boissier commence sa comparaison des correspondances des deux auteurs. Après une analyse de l’évolution de la correspondance au fil du temps, il montrera quels étaient le mode de vie et l’attitude par rapport à la religion à ceux deux époques et à la comparer à la sienne.

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 054 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

STAËL, Germaine (de) – De l’Allemagne (02. Chapitres 09 à 13)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 2h 8min | Genre : Essais


Weimar, Goethe et Schiller

Voici la suite de la deuxième partie, où nous avons des propos remarquables sur les différences entre les langues, à rapprocher de l’Essai de Jean-Jacques Rousseau sur l’origine des langues du nord, du midi, sur la musicalité des idiomes.

Le style et l’intelligence de Germaine de Staël, si coulants, précis et légers nous transportent dans ces contrées de réflexion avec grand bonheur et un plaisir aussi littéraire que culturel.

Dans le chapitre 09, il y est traité du style et de la versification.

La musique d’une langue est si particulière, surtout pour la poésie.

Chapitre 10 : De la poésie.

Chapitre 11 : De la poésie classique et de la poésie romantique.

Puis Germaine de Staël nous parle des poèmes allemands, avec Wieland, puis Klopstock, de ses Odes et de La Messiade dans le chapitre 12.

Ensuite : de la poésie allemande dans le chapitre 13, avec Goethe, Schiller, Bürger…

Ce sont des chapitres très bien construits avec des extraits de poésies et l’avis toujours passionnant de madame de Staël.

Avec la suite et le chapitre 14, nous aborderons le goût, et l’art dramatique allemand.

Illustration : Weimar, Goethe et Schiller.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 09.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 059 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GRACIÁN, Baltazar – L’Homme de cour

Donneuse de voix : Domi | Durée : 5h 30min | Genre : Essais


Baltasar Gracián

La philosophie de Gracián (1601-1658) constitue une tentative de réhabilitation de l’apparence et de la forme. « Ce n’est pas assez que la substance, écrit Gracián dans L’Homme de cour, il y faut aussi la circonstance » : puisque la justice et la vérité, aux yeux des hommes, comptent moins que les apparences dont elles se revêtent, le sage se doit non seulement d’être vertueux, mais également de soigner les apparences de cette vertu. Il lui faut « faire, et faire paraître », « le bon extérieur est la meilleure garantie de la perfection intérieure. »»
L’éloge de l’apparence se rapproche ainsi dangereusement d’une justification du mensonge, mais le casuiste émérite qu’était Gracián ne franchit jamais le pas : il ne faut pas mentir, écrit-il ; tout en ajoutant : il ne faut pas dire toute la vérité.
« Il ne s’agit pas tant, écrit un commentateur contemporain, de tromper que de « laisser croire ». Pratique d’un cynisme suave : les hommes aiment si peu la vérité qu’il est inutile de courir le risque de leur mentir. Leur propre médiocrité morale se chargera de les en détourner  »
Dans la seconde partie de son œuvre, constituée par le Criticon, Gracián s’emploie à anéantir cette figure construite au fil des ouvrages antérieurs, et à condamner « sans appel [le] monument élevé par lui à la gloire du Héros ». (d’après Wikipédia)

Traduction : Amelot de la Houssaie (1634-1706).

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 893 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

STAËL, Germaine (de) – De l’Allemagne (02. Chapitres 01 à 08)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 19min | Genre : Essais


Johann Wolfgang von Goethe, par Joseph Karl Stieler (1828)

Nous arrivons à la deuxième partie, La Littérature et les arts.

Chapitre 01 : Les Français et la littérature allemande.

Chapitre 02 : L’Angleterre et et la littérature allemande.
L’auteure compare les usages culturels.

Chapitre 03 : Les principales époques de la littérature allemande, avec les moines, les chevaliers, Luther, puis une tendance à imiter les Français, et ensuite particulièrement Klopstock.

Chapitre 04 : Wieland et le genre français.

Chapitre 05 : Klopstock, ses odes et l’œuvre de sa vie : La Messiade où l’« on croit entrer dans une grande église… ». Un magnifique texte sur Jésus-Christ, dont la notice nous est également très précieuse.
Klopstock fut très admiré et respecté. « La religion, la liberté, l’amour ont occupé toutes ses pensées. »

Chapitre 06 : Lessing et son ouvrage Le Lacoon, Winckelmann aussi érudit qu’imaginatif.

Chapitre 07 : Goethe, « possédant à lui seul les traits principaux du génie allemand […] une grande profondeur d’idées, la grâce qui naît de l’imagination […], une sensibilité quelquefois fantastique. »

Chapitre 08 : Schiller que madame de Staël rencontra.

Illustration : Portrait de Johann Wolfgang von Goethe par Joseph Karl Stieler (1828).

Accéder à l’œuvre intégrale.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 210 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Essais :