Livres audio gratuits de la catégorie 'Fantastique' :


ERCKMANN-CHATRIAN – Le Tisserand de la Steinbach – Le Violon du pendu

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Nouvelles


Le Violon du pendu

Ces deux Contes de la montagne d’Erckmann Chatrian sont deux démonstrations qu’un seul événement (Le Violon du pendu), qu’une simple habitude (Le Tisserand de la Steinbach), peuvent modifier le cours d’une vie entière.

Le Tisserand de la Steinbach adore vivre en montagne et chasser. Sa passion de la chasse et son envie de tuer le gibier le poussent un jour au meurtre malgré lui et il se voit contraint de reprendre tristement son métier dernière sa navette :

« Eh bien ! oui, fit-il brusquement, oui, j’aurais mieux aimé périr au milieu des bois, sous la rosée du ciel, que de reprendre le métier ; mais il y avait encore autre chose. » Autre chose, qui est le sujet de sa confession.

Le Violon du pendu, conte fantastique débute ainsi :

« Karl Hâfitz avait passé six ans sur la méthode du contre-point ; il avait étudié Haydn, Gluck, Mozard, Beethoven, Rossini ; il jouissait d’une santé florissante et d’une fortune honnête qui lui permettait de suivre sa vocation artistique ; en un mot, il possédait tout ce qu’il faut pour composer de grande et belle musique… excepté la petite chose indispensable : l’inspiration. »

Le déclenchement : « Il regarda et vit dans l’angle du toit un homme accroupi : c’était Melchior le pendu, jouant sublimement. »

La fin : « Puis il entra chez maître Kilian, l’aubergiste de la Grappe, déploya son papier de musique sur la table, et s’étant fait apporter une bouteille de rikevir, il écrivit en tête de la première page : Le Violon du Pendu ! » et composa, séance tenante, sa première partition vraiment originale. »

Le Tisserand de la Steinbach.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 509 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

EPUY, Michel – Anthéa, ou L’Étrange Planète

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 27min | Genre : Romans


Anthéa, ou L'Étrange Planète

Amateurs de science-fiction, ce roman est pour vous ! Son auteur, Michel Epuy, traducteur très présent sur notre site, aborde ici un genre nouveau et sait nous interesser jusqu’à la fin de son épopée.

Présentation :

« Dans Anthéa, ou L’Étrange Planète, une comète frôle la terre et « dépose » sur son passage un astéroïde, une planète miniature. Arrivée à la bonne vitesse et avec le bon angle, celle-ci se satellise en orbite géostationnaire au-dessus de Quito. Pour un jeune astronome ambitieux, le narrateur, c’est l’occasion rêvée. Prêt à tout, il part pour Quito et compte que ses observations lui apporteront succès professionnel et renommée. Il ne tarde pas à constater des phénomènes étranges et se lance dans un projet fou, celui d’atteindre cette planète et de la visiter. Impossible ? Selon toute probabilité… Mais, s’il allait réussir, que pourrait-il trouver dans ce monde étranger ?

Paru en 1918 dans une revue littéraire, ce court roman reçut les éloges de J.-H. Rosny aîné.

Le petit roman d’Anthéa allie les qualités d’un roman d’aventures, originalité et fécondité d’imagination, avec celles du roman littéraire, sentiment de la beauté, habileté de la description et, par là, il est destiné à plaire aux petits aussi bien qu’aux grands. »

Aventure extraordinaire :« Je doute qu’on veuille me croire, mais qu’y puis-je ? Tout le monde se souvient d’Anthéa, de son arrivée dans le ciel de l’Équateur, de sa disparition subite à la suite de convulsions internes… Je suis seul à pouvoir dire : j’y étais. Je n’ai pas de témoins à qui en appeler… Je n’offre d’autre preuve que ma sincérité.  »

Illustration : Astéroïde tombant sur la Terre (licence Cc-By-2.0).

Anthéa, ou L’Étrange Planète.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 185 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LOVECRAFT, Howard Phillips – Le Temple

Donneur de voix : Cyprien | Durée : 40min | Genre : Nouvelles


Le Temple

« Le 20 août 1917, moi, Karl Heinrich, comte d’Altberg-Ehrenstein, lieutenant-commandant de la Marine Impériale Allemande et capitaine du sous-marin U-29, abandonne cette bouteille et ce témoignage dans l’Océan Atlantique, à un point de moi inconnu mais probablement situé aux alentours de 20° latitude nord et 35° longitude ouest, où mon vaisseau gît au fond de l’océan, hors d’état de marche. Je le fais dans le but de porter à la connaissance du public certains faits étranges, ce que je ne pourrai faire en personne, selon toute vraisemblance, compte tenu des circonstances aussi périlleuses qu’extraordinaires dans lesquelles je me trouve, et qui impliquent non seulement le naufrage irrémédiable du U-29 mais aussi, de manière bien plus grave, la détérioration de mon inflexible volonté germanique. »

Ainsi commence Le Temple, une nouvelle issue du recueil Dagon, écrite par Lovecraft en 1920. Comme si souvent chez le Maître de Providence, le texte est écrit du point de vue d’un personnage sceptique confronté à des phénomènes de plus en plus irrationnels. Fait plus rare, il choisit comme narrateur un personnage particulièrement antipathique, un officier prussien insensible et présomptueux, que les faits vont cependant conduire dans une situation particulièrement extraordinaire.

Traduction : Cyprien.

Licence Creative Commons

Le Temple.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 464 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

IRVING, Washington – Le Spectre-fiancé

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Nouvelles


Le Spectre-fiancé

L’écrivain américain Washington Irving (1783-1859) peut être considéré comme le mentor de Nathaniel Hawthorne (1804-1864) ou d’Edgar Allan Poe (1809-1849), disions-nous déjà à propos de La Légende du vallon endormi.

Le Spectre-fiancé est une légende allemande :
« Sur la cime de l’une des hauteurs de l’Odenwald, chaîne sauvage et romantique de l’Allemagne supérieure s’étendant non loin du confluent du Mein et du Rhin, s’élevait, il y a bien, bien des années, le château du baron Von Landshort. »

« À l’époque dont traite mon récit il y eut au château une grande réunion de famille, pour une affaire de la dernière importance. Il s’agissait de recevoir le futur, époux de la fille du baron. »

« Le jeune comte Von Altenburg poursuivait tranquillement sa route : de ce pas grave et plein de lenteur dont un homme s’achemine vers le mariage quand ses amis lui ont épargné tous les ennuis, toute l’incertitude de la demande, et qu’une fiancée l’attend aussi certainement qu’un dîner au bout de son voyage. »

« Chacun sait que, de tout temps les forêts de l’Allemagne ont été non moins infestées par des brigands que ses châteaux par des fantômes ; mais à cette époque les premiers surtout étaient nombreux, à cause des bandes de soldats licenciés qui sillonnaient le pays. »

Vous voilà préparés à entendre cette histoire fantastique…

Traduction : Théodore Lefebvre (1862).

Le Spectre-fiancé.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 502 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

STOKER, Bram – L’Invité de Dracula

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 37min | Genre : Nouvelles


L'Invité de Dracula

« Je m’approchai du sépulcre pour voir de quoi il s’agissait, et pourquoi il se trouvait là, seul dans un pareil endroit. En en faisant le tour, je pus lire, écrit en allemand sur la porte dorique :

Comtesse Dolingen de Gratz – Styrie
Elle a cherché la mort et l’a trouvée
1801

En haut de la tombe, visiblement enfoncé dans le marbre lui-même – car la structure était composée de seulement quelques gros blocs de pierre – se trouvait un grand pic ou pieu en fer. Derrière la tombe je vis, gravé en larges lettres russes :

Les morts marchent vite. »

L’Invité de Dracula (Dracula’s Guest) est une nouvelle de Bram Stoker publiée en 1914, soit dix-sept ans après la parution de Dracula.

Elle constituait originellement le premier chapitre de ce roman, et raconte le voyage initial de Jonathan Arker (même si le nom de celui-ci n’y est pas explicitement cité) vers les terres du Comte Dracula. Elle a souvent fait l’objet d’une publication autonome.

Traduction : Vincent de l’Épine,  pour Littératureaudio.com

Illustration : Couverture de la première édition (1914).

L’Invité de Dracula.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 099 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BALZAC, Honoré (de) – Le Petit Souper, conte fantastique (Version 2)

Donneuse de voix : Maria Scaniglia | Durée : 35min | Genre : Contes


John William Waterhouse - Fair Rosamund (1905)

Lors d’un repas ennuyeux, les protagonistes de cette histoire (dont Beaumarchais et Lavoisier !) font connaissance avec deux personnages des plus mystérieux. L’un parle d’apparition spectrale, l’autre d’amputation et de vie invisible ! Tout un programme !

« Madame Bodard de Saint-Jame, femme du trésorier-général de la marine sous Louis XVI, avait pour ambition de ne recevoir chez elle que des gens de qualité, vieux ridicule toujours nouveau. Pour elle, les mortiers du parlement étaient déjà fort peu de chose, elle voulait voir dans ses salons des personnes titrées qui eussent au moins les grandes entrées à Versailles. Dire qu’il vînt beaucoup de cordons bleus chez la jolie financière, ce serait mentir ; mais il est très-certain qu’elle avait réussi à obtenir les bontés et l’attention de quelques membres de la famille de Rohan, comme le prouva par la suite le trop fameux procès du collier. »

Le Petit Souper, conte fantastique.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 847 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NODIER, Charles – Infernaliana (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 26min | Genre : Nouvelles


Le Diable

Le Cheval sans fin :
« Des hurlements épouvantables se firent entendre ; et bientôt après je ne sentis plus rien autour de moi ; cependant j’allais toujours avec une rapidité extraordinaire, et je me trouvai presqu’à la même place où j’avais rencontré mon maudit cavalier. »

Le Diable comme il s’en trouve :
« Ce ne sont point des corps fantastiques qui s’offrent à ses coups, mais bien des composés de chairs et d’os. Un des assaillants voit d’abord tomber son poignet. »

La Maison enchantée :
« Ce qui me surprit le plus, c’est que la maison disparut et que je me trouvai aux portes de la Ciotat, sans que j’aie jamais pu savoir comment j’y avais été transporté ; et comment la maison avait disparu. »

Le Pacte infernal :
« Pendant toute cette cérémonie le démon ne cessait de pousser des hurlemens épouvantables ; plusieurs fois il voulut me saisir : pour l’éviter, on me donna la croix à porter, alors des vociférations horribles se firent entendre, l’église fut remplie d’une odeur sulfureuse et infecte, elle paraissait pleine de spectres, et ce ne fut qu’à force d’aspersion, qu’on parvint à chasser le malin esprit. »

Ces quatre Infernaliana de Charles Nodier durent moins d’une demi-heure…

> Écouter un extrait : Le Cheval sans fin.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 716 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MORROW, William Chambers – Une statue de marbre

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 23min | Genre : Nouvelles


Une statue de marbre

« Écoutez ; elle était si incomparablement belle que je désirai ardemment, de toutes les forces de mon être, perpétuer ses charmes célestes.
Je savais qu’avec le temps je devais vieillir et mourir, mais je voulais que le monde conservât à tout jamais sa glorieuse beauté. Dieu m’en est témoin, nul mobile égoïste ne me poussait.
Jamais, vous le savez, mon ambition insensée n’eut de bornes. Vous m’avez bien compris. »

Le Docteur Entrefort, au centre de ce récit, est un personnage récurrent des nouvelles de W.C. Morrow.

William Chambers Morrow (1854-1923) était un écrivain américain surtout connu pour ses nouvelles fantastiques. Proches, dans leur thématique et leur structure narrative, de certaines nouvelles d’Edgar Poe, elles étaient admirées en leur temps par Apollinaire et Alfred Jarry, qui écrivit : « Le génie narratif de Kipling et le sens de l’horreur d’Edgar Poe, quoique les récits de Morrow soient une chose si neuve qu’il est inutile d’y chercher des comparaisons ».

Cette nouvelle est issue du recueil Le Singe, l’idiot et autres gens (1897), traduit de l’anglais par George Elwall (1862 – 19..), Éditions de la Revue blanche, 1901.

Illustration : d’après Lucien Pallez (1853 – ?), La Vérité (licence Cc-By-Sa-3.0).

Une statue de marbre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 605 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Fantastique :