Livres audio gratuits de la catégorie 'Histoire' :


CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Mémoires d’outre-tombe (Troisième Partie, Livre 28)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 2h 38min | Genre : Biographies


Charles X

Ce Livre 28 évoque les années 1824, 1825, 1826 et 1827.

Avec :
- la délivrance du roi d’Espagne,
- la destitution de Chateaubriand (« L’idée que j’avais du gouvernement représentatif me conduisit à entrer dans l’opposition », écrit-il.),
- la vie politique,
- un séjour de l’auteur à Neuchâtel,
- la mort de Louis XVIII et le sacre de Charles X ; l’auteur écrit une brochure, Le Roi est mort, vive le Roi,
- un séjour à Lausanne,
- la loi sur la police de la presse, dite « loi de justice et d’amour », ce qui amènera l’auteur à rédiger Du rétablissement de la censure par l’ordonnance du 24 Juin 1827,
- l’ambassade de Rome, qui est proposée à Chateaubriand.

Illustration : Portrait de Charles X en tenue de sacre.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 880 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NADAUD, Marcel et PELLETIER, Maurice – La Pocharde, femme Druaux

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Nouvelles


Jacqueline Forzane, dans le rôle de La Pocharde, 1921

Vous aurez peut-être envie de (re)lire aussi les deux romans de Jules Mary La Pocharde et Les Filles de la Pocharde, vingt heures de feuilletons des années 1920 lus en 2011, directement inspirés des faits réels rapportés par Nadaud et Pelletier dans La Pocharde qui terminent leur Erreur judiciaire par :

« C’est qu’un feuilletonniste de génie – oui, le feuilleton, si décrié, le feuilleton qui puise dans la vie même son inspiration, le feuilleton, ce mélodrame moderne à la scène quotidienne, – un feuilletonniste s’inspira de cette affaire. Et l’erreur judiciaire est devenue immortelle et l’on parlera toujours du four à chaux meurtrier, bien après que Mme M…, sa fille et les enfants de celle-ci seront allés dormir dans la terre maternelle, parce que Jules Mary, romancier populaire, écrivit sous l’inspiration du drame de Malaunay, les trente mille lignes de La Pocharde. »

Découvrez ou redécouvrez ce roman-fleuve célèbre soit chez Mary soit chez nos deux chroniqueurs.

La Pocharde, femme Druaux.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 987 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FLAUBERT, Gustave – Un secret de Philippe le Prudent, roi d’Espagne

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 28min | Genre : Histoire


Philippe II

« Philippe II (21 mai 1527 à Valladolid – 13 septembre 1598 au palais de l’Escurial), fils aîné de Charles Quint et d’Isabelle de Portugal, a été roi d’Espagne, de Naples et de Sicile, archiduc d’Autriche, duc de Milan et prince souverain des Pays-Bas de l’abdication de son père (1555) à sa mort. Il devient également roi de Portugal après l’extinction de la maison d’Aviz, en 1580. Du fait de son mariage avec Marie Tudor, il est roi d’Angleterre de 1554 à 1558.
En tant que roi d’Espagne, il est à la tête des possessions espagnoles extra-européennes, principalement en Amérique, qui lui assurent des ressources considérables. » (Wikipédia)

À 15 ans, en 1836, le jeune Flaubert compose une nouvelle historique Un secret de Philippe le Prudent, roi d’Espagne où s’affirment déjà les mêmes qualités que dans La Mort du Duc de Guise.

« Le génie n’a qu’un temps, après quoi il faut qu’il dégénère », formule étrange dans la bouche de Voltaire homme féru de progrès dans tous les autres domaines, perd de sa vérité à la lecture de ce récit du futur auteur de Salammbô !

Un secret de Philippe le Prudent, roi d’Espagne.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 064 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHAMPAGNAC, Jean-Baptiste Joseph – Le Juif de Metz

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10min | Genre : Histoire


Le Champ-à-Seille, où fut exécuté Raphaël Lévi

Le Juif de Metz, extrait de Chronique du crime et de l’innocence.

« En 1670, dans le pays messin, il fut défendu aux Juifs, sous peine de la vie, d’attenter dorénavant dans leur synagogue, à la religion chrétienne ; de s’assembler ailleurs que dans ces synagogues, les portes ouvertes, à peine de cinq cents livres d’amende ; et de sortir de leur quartier depuis le mercredi saint jusqu’au mercredi suivant. De plus, la cour ordonna que l’arrêt serait gravé sur une plaque de cuivre, et attaché à un poteau dans la rue des Juifs. »

No comment.

Illustration : Geoffroy de Langres, Portrait de la ville et cité de Metz (détail, 1610).

Le Juif de Metz.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 295 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FRANCE, Anatole – « La Muiron »

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 38min | Genre : Histoire


« La Muiron »

« La Muiron » est le nom d’une frégate sur laquelle se trouve Bonaparte, en compagnie du mathématicien Monge et du chimiste Berthollet, à son retour en France le 23 août 1799, après la Campagne d’Égypte, abandonnant au général Kléber une armée diminuée et malade.

Retenons de ce voyage cette conversation singulière, pleine d’humour inventée ou relatée par Anatole France :

« Il faut, dit Bonaparte, balayer ces fripons et ces incapables et mettre à leur place un gouvernement compact, de mouvements rapides et sûrs, comme le lion. Il faut de l’ordre. Sans ordre, pas d’administration. Sans administration, pas de crédit ni d’argent, mais la ruine de l’État et celle des particuliers.
- Et ce maître, dit Berthollet, sera sans doute un chef militaire ?
- Non pas, répliqua vivement Bonaparte, non pas ! Jamais un soldat ne sera le maître de cette nation éclairée par la philosophie et par la science. Si quelque général tentait de prendre le pouvoir, il serait bientôt puni de son audace. [...] Pour ma part, j’approuve cette impatience des Français qui ne veulent pas subir le joug militaire et je n’hésite pas à penser que dans l’État la prééminence appartient au civil.
En entendant ces déclarations, Monge et Berthollet se regardèrent surpris. Ils savaient que Bonaparte allait, à travers les périls et l’inconnu, prendre le pouvoir.
Mais le général, qui devinait leur pensée, y répondit aussitôt :
- Il est certain que si la nation découvre dans un soldat les qualités civiles convenables à l’administration et au gouvernement du pays, elle le mettra à sa tête ; mais ce sera comme chef civil et non comme chef militaire. Ainsi le veut l’état des esprits chez un peuple civilisé, raisonnable et savant.
Et Bonaparte, après un moment de silence, ajouta :
- Je suis membre de l’Institut. »

!!!!!

Illustration : Alfons Mucha, « La Muiron » (1900).

« La Muiron ».

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 989 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Mémoires d’outre-tombe (Troisième Partie, Livre 27)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 29min | Genre : Biographies


Abbaye de Westminster, façade Nord

Livre 27 : Ambassade de Londres.

Nous sommes en 1822, Chateaubriand évoque la vie politique et sociale, les dandys, ce qui n’est pas sans rappeler Le Traité sur la vie élégante de Balzac.
C’est un très joli livre dans lequel l’auteur, avec son style et sa démarche littéraire, tisse le temps en tissant son œuvre :

« C’est à Londres, en 1822, que j’ai écrit de suite la plus longue partie de ces Mémoires. Là se trouve la peinture de la vieille Angleterre… »
c’est-à-dire les Livres 6 à 12 de la Première Partie de Mémoires d’outre-tombe.

« Le prologue du Livre 6ème vous a parlé de mon émotion, des sentiments que me rappela la vue de ces lieux chers à ma mémoire. »

Les lieux, comme Westminster, mais aussi les poètes,Thomas Gray qui lui avait inspiré un poème, Les Tombeaux champêtres, les « mœurs » politiques, avec Pitt, Burke, et, bien sûr, Charlotte, Charlotte Ives, si tendrement présentée dans le Livre 10, que nous retrouvons ici.

Puis, écrit notre auteur, « je m’embarquais à Douvres le 8 de septembre 1822, dans le même port d’où, vingt-deux ans auparavant, Monsieur « Lassagne », le Neuchâtelois, avait fait voile ».

Illustration : Abbaye de Westminster, façade Nord.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 388 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DU BOIS, Louis-François – Notice sur « La Marseillaise »

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 33min | Genre : Histoire


Isidore Pils - Rouget de Lisle chantant « La Marseillaise »

« Comme j’ai connu particulièrement l’auteur du Chant des Combats, que l’on désigne généralement sous le nom de La Marseillaise et que j’ai fait une étude approfondie de nos révolutions, même dans leurs détails et leurs anecdotes, je crois pouvoir, mieux que mes prédécesseurs, faire connaître l’œuvre de Rouget de Lisle, et même en donner un texte plus correct que celui des innombrables réimpressions dont il a été l’objet et la victime. [...] La Marseillaise avait été créée et connue d’abord sous le nom de Chant de Guerre, puis de Chant des Combats, au mois d’avril 1792, à Strasbourg où, jeune officier du génie, se trouvait alors en garnison son modeste auteur, Joseph Rouget de Lisle, né à Lons-le-Saulnier le 10 mai 1760. »

Cette déclaration liminaire de M. Louis-François Du Bois (1773-1855), membre de plusieurs Académies de Paris, des départements et de l’étranger, historien, poète, traducteur, érudit, agronome, homme politique et administrateur français, nous éclaire sur notre chant patriotique, son histoire et la biographie de Rouget de Lisle.

Du Bois revendique dans son article la paternité du 7e couplet, dit « Des Enfants », de La Marseillaise, que nous reproduisons :

« Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n’y seront plus ;
Nous y trouverons leur poussière
Et l’exemple de leurs vertus.
Bien moins jaloux de leur survivre,
Que de partager leur cercueil,
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre. »

Et maintenant, fredonnez !

Notice sur « La Marseillaise ».

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 804 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NADAUD, Marcel et PELLETIER, Maurice – L’Empoisonneuse de Choisy

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 28min | Genre : Nouvelles


Église de Choisy-le-Roi

Nadaud et Pelletier, spécialistes des Erreurs judiciaires nous ont déjà relaté Un drame paysan des environs de Gérardmer en 1905. Voici L’Empoisonneuse de Choisy qui se déroula en 1813 dans la banlieue de Paris.

Notons les agissements d’un juge d’instruction comique qui entremêle et n’arrive plus à distinguer la réalité des faits et des souvenirs de lectures de romans ! Intermède inattendu dans une nouvelle policière…

L’Empoisonneuse de Choisy.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 367 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Histoire :