Livres audio gratuits de la catégorie 'Histoire' :


LAS CASES, Emmanuel (de) – Mémorial de Sainte-Hélène (Chapitres 04 et 05)

Donneur de voix : Gustave | Durée : 7h 54min | Genre : Histoire


Napoléon Ier dictant ses mémoires aux généraux Montholon et Gourgaud en présence du grand-maréchal Bertrand et du comte de Las Cases

Noble émigré rallié à l’Empire, Emmanuel de Las Cases (1766-1842) est fait chambellan et comte d’Empire. Resté fidèle à Napoléon, il l’accompagne à Sainte-Hélène, partageant son exil jusque fin 1816, où il est arrêté et renvoyé en Europe. Il fait office de secrétaire particulier de l’empereur déchu, notant leurs conversations, dont il compose plus tard, au château de Sohan, le Mémorial de Sainte-Hélène. Cet ouvrage de plus de 2000 pages est sans doute le meilleur témoignage sur la déchéance de Napoléon, mais surtout sur sa pensée, ou du moins de ce qu’il a voulu en laisser. Autorisé à rentrer en France après la mort de Napoléon, Las Cases publie le Mémorial en 1823 ; le succès de l’ouvrage est immense et fait la fortune à son auteur. Ceci est la troisième des huit parties proposées.

> Écouter un extrait : Avril 1816.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 077 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIDOCQ, François – Mémoires (Chapitre 11)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Biographies


La Place Travot à Cholet en 1886

L’essentiel du chapitre 11 des Mémoires de Vidocq est occupé par le récit biographique d’une vilaine
histoire du capitaine de chasseurs Villedieu dans laquelle Vidocq, alors « toucheur de bœufs » (conducteur de troupeaux) répugne à s’engager. Va-t-il succomber ? Nous le saurons au chapitre 12 !

Contenu du chapitre 11 :

Le Marché à Cholet – L’Arrivée à Paris – Histoire du Capitaine Villedieu.

Illustration : Place Travot, Cholet (1886).

Chapitre 11.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 100 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SOUVESTRE, Émile – Les Récits de la muse populaire

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Histoire


Albert Anker - Dimanche après-midi (1861)

Les Récits de la muse populaire est une présentation historique très documentée des origines, des racines de la littérature du terroir et de son évolution. Elle tend, déjà à l’époque d’Émile Souvestre (1806-1854), à disparaître, éclipsée par les sujets d’actualité contemporaine (et les bergers conteurs sont en diminution…).

L’idée générale de l’article se trouve dans ces lignes :

« Quelles que soient sa teinte ou ses broderies, la tradition a une tendance étrangère au sujet, au lieu, au temps, et, pour ainsi dire, humaine. Regardez bien, en effet, et vous reconnaîtrez derrière les mille fantaisies de son enveloppe les trois éternelles aspirations de notre existence terrestre : sortir des bornes du réel ; – être heureux ici-bas ; – vivre au-delà du monde visible.Le premier de ces instincts a créé les sorciers, les fées, les lutins, en un mot, tous les êtres surnaturels qui ont renversé les barrières entre le monde du fait et celui de la pensée du second sont nées les croyances aux trésors cachés, aux talismans, aux dons merveilleux. Le troisième a brisé les portes de la mort et rendu l’immortalité palpable en donnant une apparence aux âmes disparues.
Voilà les véritables origines des contes populaires. »

Illustration : Albert Anker, Dimanche après-midi (1861)

Les Récits de la muse populaire.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 073 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHAMPAGNAC, Jean-Baptiste-Joseph – Le Massacre de la Saint-Barthélemy – Assassin tué par sa victime

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Histoire


Joseph Nicolas Robert-Fleury - Scène de la Saint-Barthélémy, assassinat de Briou, gouverneur du Prince de Conti, 24 août 1572

Le Massacre de la Saint-Barthélemy est suivi de Assassin tué par sa victime, parce que ces deux textes historiques traitent du même sujet.

« Notre langue manque d’expressions pour caractériser ce monstrueux attentat, qui heureusement est unique dans l’histoire. Quoi de plus horrible, en effet, que de voir un roi faire lâchement assassiner, la nuit, à un signal convenu, une partie de ses sujets qui vient de se ranger sous son obéissance ? »

« Une nuit, la veille de la Saint Barthélemy, au mois d’août 1572, l’ordre du massacre fut donné à minuit. On fit sonner le tocsin à Saint-Germain l’Auxerrois ; et, peu après, la grosse cloche du Palais, que l’on ne sonnait que dans les grandes réjouissances, répondit à ce signal horrible. Toutes les maisons des protestants furent forcées et ouvertes en même temps. »

« Quoi qu’il en soit, environ soixante-dix mille Français furent égorgés au sein de la capitale, sans compter ceux qui furent assassinés dans les provinces, ceux qui périrent les armes à la main, et les protestants immolés au massacre de Vassy, qui avait été comme le prélude de celui de la Saint-Barthélemy. »

Note de Wikipédia : « Pendant longtemps, la tradition historiographique a fait du roi Charles IX et de sa mère, Catherine de Médicis, les principaux responsables du massacre. Faute de sources, les historiens sont restés longtemps partagés sur le rôle exact de la couronne. Ils retiennent aujourd’hui que seuls les chefs militaires du clan protestant étaient visés par l’ordre royal. Dès le matin du 24 août, Charles IX avait ordonné l’arrêt immédiat des tueries mais, dépassé par la fureur du peuple, il n’avait pu les empêcher. »

Illustration : Joseph Nicolas Robert-Fleury, Scène de la Saint-Barthélémy, assassinat de Briou, gouverneur du Prince de Conti, 24 août 1572.

Massacre de la Saint-Barthélemy.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 441 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LENOTRE, G. – Prophète par amour

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Histoire


Louise de Condé

Comme La Bête du Gévaudan, Prophète par amour est une des Histoires étranges qui sont arrivées de G. Lenotre (1855-1935).

Le héros de cette histoire est Nicolas-Louis-Marie Magon La Gervaisais (marquis de, 1765-1838) et l’héroïne la Princesse Louise de Condé, en religion Sœur Marie de la Miséricorde.

Il existe un recueil des Lettres intimes de Mademoiselle de Condé à M. de La Gervaisais (1786-1787), qui était un écrivain prolifique ; Lenotre nous apprend que « plus de trois cents brochures sont publiées par lui, sous son nom ; on a calculé que ces opuscules réunis formeraient au moins vingt-cinq gros volumes ; par malheur tout cela est éparpillé, presque introuvable ; et d’ailleurs qui de nous aurait le courage d’aborder ce fatras : ceux qui ont essayé d’y pénétrer assurent que « ni la Sibylle de Cumes, ni le divin Tirésias, ni la pythonisse de Delphes, ni Mlle Lenormant, ni les somnambules, ni les astrologues, n’ont égalé en lucidité et en divination le marquis de La Gervaisais. »

Car ce marquis fut un devin connu, ce qui explique le titre Prophète par amour.

Illustration : Portrait de Louise de Condé, par Jean-Pierre Franque, d’après Richard Cosway (XVIII-XIXe).

Prophète par amour.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 084 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BATAILLE, Albert – Marie Bière

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 40min | Genre : Histoire


Marie Bière

Marie Bière est le récit et l’audience du procès en Assises en 1880 d’une jeune femme « bien sous tous rapports » accusée d’avoir tiré, avec préméditation, sur son amant Robert Gentien non irréprochable.

Les débats ont lieu devant vos yeux et dans vos oreilles…

« Le soir du 7 janvier à neuf heures, la jeune femme aperçut M. Gentien ; il sortait, ayant au bras l’artiste dont nous venons de parler. L’accusée s’élança hors de la voiture, fit quelques pas et tira. M. Robert Gentien tomba, grièvement blessé à la jambe droite et au dos. Marie Bière se laissa arrêter sans résistance. »

C’est la neuvième affaire consignée par Albert Bataille dans les Causes criminelles et mondaines et enregistrée sur notre site.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 170 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CASANOVA, Giacomo – Casanova à Paris (Chapitre 12)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 17min | Genre : Biographies


Casanova en compagnie de Madame Baret

Avertissement : Les chastes oreilles sont invitées à ne pas écouter la défloraison de la jeune madame Baret de 17 ans par notre grand séducteur (ce n’est pas une raison pour s’y précipiter !).

Étapes de ce chapitre 12 :

Je suis interrogé. — Je donne trois cents louis au greffier. — La sage-femme et Castel-Bajac sont emprisonnés. — Mademoiselle accouche d’un garçon, et oblige sa mère à me faire réparation. — Mon procès est mis au néant. —
Mademoiselle part pour Bruxelles, et va avec sa mère à Venise où elle devient grande dame. — Mes ouvrières. — Mme Baret. — Je suis volé, enfermé et remis en liberté. — Je pars pour la Hollande.

Chapitre 12 de Casanova à Paris.

Chapitre 12.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 990 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

L’ENCYCLOPÉDIE – Janvier – Étrennes – An, Année

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 19min | Genre : Histoire


Almanach pour l'année 1765

Article de L’Encyclopédie consacré au mois de Janvier et aux Étrennes :

« Quoique les calendes de ce mois fussent sous la protection de Junon, comme tous les premiers jours des autres mois, celui-ci se trouvoit consacré particuliérement au dieu Janus, à qui l’on offroit ce jour-là le gâteau nommé janual, ainsi que des dattes, des figues & du miel, fruits dont la douceur faisoit tirer d’heureux prognostics pour le cours de l’année. »

Article An, Année :

« Ainsi comme ce fut principalement par rapport aux saisons que l’année fut instituée, la principale attention qu’on eut, fut de faire en sorte que les mêmes parties de l’année répondissent toûjours aux mêmes saisons, c’est-à-dire, que le commencement de l’année se trouvât toûjours dans le tems que le Soleil étoit au même point de son orbite.
Mais comme chaque peuple prit une voie différente pour arriver à ce but, ils ne choisirent pas tous le même point du zodiaque pour fixer le commencement de l’année, & ils ne s’accorderent pas non plus sur la durée de la révolution entiere. »

L’article se poursuit par de très longues considérations un peu fastidieuses que vous pourrez lire dans la version texte. L’intérêt historique n’en est pas absent, comme par exemple :

« Les Mahométans commencent l’année au moment où le Soleil entre dans le Bélier.
Les Persans, dans le mois qui répond à notre mois de Juin.
Les Chinois, & la plûpart des Indiens commencent leur année avec la premiere lune de Mars. Les Brachmanes avec la nouvelle lune d’Avril, auquel jour ils célebrent une fête appellée Samwat saradi pauduga, c’est-à-dire, la fête du nouvel an.
Les Mexicains, suivant d’Acosta, commençoient l’année le 23 de Février, temps où la verdure commençoit à paraître… etc »

Illustration : Almanach pour l’année 1765.

Janvier – Étrennes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 815 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Histoire :