Livres audio gratuits de la catégorie 'Histoire' :


KARR, Alphonse – Bourdonnements (Œuvre intégrale)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 53min | Genre : Société


Alphonse Karr par Nadar

Ce n’est pas le romancier ni le nouvelliste Alphonse Karr qui publie Bourdonnements en 1880, mais le journaliste ironique et satirique qui, sautant du coq à l’âne, aborde, dans ce long ouvrage que nous avons présenté en quatre fragments (avec quelques rares coupures), les sujets les plus divers :

- Fragment 1,
- Fragment 2,
- Fragment 3,
- Fragment 4.


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Page vue 3 955 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KARR, Alphonse – Bourdonnements (Fragment 4)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Société


Alphonse KARR

Ce quatrième et dernier extrait de Bourdonnements traite de quatre sujets ayant inspiré le journaliste satirique :
1. L’étrange histoire d’un couple cherchant une séparation sans scandale.
2. Les démarches d’un député qui obtient tout ce qu’il veut par chantage politique.
3. Une évocation des pensums ridicules qui affligeaient les pauvres écoliers du temps d’Alphonse Karr.
4. Et surtout une violente attaque de la valse néfaste des ministres :

« En effet, – voici un homme qui arrive aux affaires, on lui confie un portefeuille. – Va-t-il continuer son prédécesseur ? Jamais, car alors pourquoi lui aurait-on donné sa place, il se serait mieux que personne continué lui-même ; laissera-t-il les choses dans l’état où il les trouve ? Pas davantage, pour plusieurs raisons ; – il n’est arrivé au pouvoir qu’en déblatérant avec une coterie contre ceux dont on voulait prendre les places et en annonçant que tout irait bien aussitôt que les membres de la coterie dont il fait partie auraient remplacé les ministres, membres d’une autre coterie… Comment faire un progrès quelconque, surtout dans l’instruction et l’agriculture,- avec ces changements fréquents de ministres ? – Aux uns comme aux autres, on ne demande ni aptitudes, ni études spéciales… Comment veut-on que les affaires progressent ou seulement se maintiennent avec ces gens qui traversent le pouvoir, montent, descendent, remontent pour redescendre encore ?
On ne marche même pas en zigzag, – en marchant en zigzag, on marcherait et on arriverait tôt ou tard quelque part, on va, on revient, on tourne, on piétine.
Ceux qui sont au pouvoir se défendent contre l’assaut de ceux qu’ils ont renversés, – et ne font rien autre.
Ceux qui font le siège du pouvoir, harcèlent, fatiguent, entravent sans relâche ceux qui les ont remplacés et qu’ils veulent remplacer à leur tour. »

Ces lignes ont été écrites en 1880… par celui qui disait : « Plus ça change, plus c’est la même chose ».

Bourdonnements (Fragment 04).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 616 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CICÉRON, Marcus Tullius et SALLUSTE – Invectives

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Discours


Cicéron et Salluste

Cicéron (106 av JC-43), homme politique, orateur et avocat, auteur des Catilinaires, et Salluste (86 av JC-35), homme politique et historien, auteur de La Conjuration de Catilina, se détestaient. L’origine de cette haine remontait à l’affaire de Milon que Cicéron avait défendu, mais que Salluste, surpris en adultère avec la femme de Milon, poursuivait de sa vengeance.
Imaginez, devant les « Patres conscripti », les sénateurs, ce déballage :

Salluste parlant de Cicéron :
« Eh ! que vit-on jamais dans ce parvenu qu’un homme sans caractère, rampant devant ses ennemis, insolent envers ses amis, flottant sans cesse entre tous les partis, et infidèle à tout le monde ; sénateur inconstant, orateur mercenaire, et déshonoré par tous les vices ; parleur frivole, spoliateur avide, gourmand insatiable, lâche toujours prêt à fuir ; homme infâme, dont tout le corps semble dévoué aux plus odieuses turpitudes ? »

Cicéron lui répondant :
« Quant aux reproches que vous avez faits à ma jeunesse, je suis aussi éloigné de l’impudicité, j’ose le dire, que vous de la chasteté. Mais pourquoi m’étendre sur vos vices ?… Dites-nous donc, je vous prie, comment, après avoir, non pas mangé, mais dévoré votre patrimoine, vous êtes devenu tout à coup riche et puissant… Mais vous, parasite de toutes les tables, vous que l’on a vu dans le premier âge, femme de tous les maris, puis mari de toutes les femmes, vous êtes la honte de tous les ordres, et le triste monument de la guerre civile. »

Un régal pour ceux qui aiment les joutes oratoires…

Traduction : Joseph-Victor Le Clerc (1789-1865).

Invective de Salluste.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 013 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MARTIN, J. – L’Élu du clocher

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Histoire


L'Élu du clocher

Nous sommes en 1841, sous Louis Philippe. La chambre des 459 députés comprend environ 300 ruraux : « Trois cents Cincinnatus que le suffrage rural a arrachés à leur charrue pour en faire des Démosthènes ; trois cents aigles d’arrondissement qui ont fait leur chemin par un discours de comice agricole, ou par une brochure sur les prairies artificielles. C’est l’élément le plus nombreux de la majorité parlementaire. »

Avec beaucoup d’esprit irrévérencieux, J. Martin (des Basses Alpes), bon écrivain cultivé inconnu, nous décrit, dans L’Élu du clocher, l’ascension, l’arrivée à Paris, la vie mouvementée, les petits calculs et les « trucs » pas nets du député.
« Il commence à entrevoir que pourvu qu’il demande beaucoup de chemins vicinaux pour son arrondissement, il aura assez fait pour le bonheur de la France et le repos du monde. [...] Ainsi peu à peu notre héros se forme, s’assouplit, se civilise ; il prend l’aplomb de son rôle et se fait un nouveau centre de gravité. [...] Au jour de la discussion, l’orateur monte à la tribune, boit douze verres d’eau sucrée, et file son discours avec accompagnement de gestes hyperboliques. Personne ne l’écoute, il parle pour les banquettes. »

Toute idée de rapprochement avec une époque ultérieure serait etc…

L’Élu du clocher.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 963 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DUMAS, Alexandre – Heures de prison

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 25min | Genre : Histoire


Marie Lafarge

L’affaire Dreyfus, l’affaire du collier de la Reine, l’affaire Lafarge sont trois exemples d’énigmes judiciaires qui ont passionné l’opinion publique.

Madame Lafarge, née Marie Capelle, 24 ans, est accusée d’avoir empoisonné son mari avec de l’arsenic. Condamnée à perpétuité, incarcérée à la prison de Montpellier, elle y rédige Heures de prison, et c’est ce livre poétiquement écrit que commente et juge Alexandre Dumas qui a eu l’occasion de connaître la famille de l’auteure. Libérée en 1852 pour cause de tuberculose, Marie meurt peu de temps après. On ne sait, à ce jour, si elle a effectivement empoisonné son mari. La science a en effet démontré depuis que l’arsenic est présent naturellement dans le corps humain. Une étude de 1978 évoque même la thèse de la fièvre typhoïde pour expliquer le décès de Charles Lafarge.

« Marie Capelle était-elle coupable ou non ? Ceci est maintenant une affaire entre ses juges et Dieu. Elle disait obstinément,
éternellement : -Non ! – La loi a dit une seule fois : -Oui,- et cette seule affirmation l’a emporté sur toutes ses dénégations.
Nous l’avons connue enfant, parée de la double robe virginale, de la jeunesse et de l’innocence. »

Heures de prison fait partie d’un recueil que Dumas a intitulé Bric-à-brac.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 848 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JOLIMONT, Théodore (de) – Monologie du mois d’avril. Poissons d’avril

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Histoire


Théodore de Jolimont - Église St Étienne à Caen

Théodore Basset de Jolimont (1787-1854), lithographe, peintre, antiquaire et écrivain sur l’art nous a laissé quelques aquarelles et croquis de Paris, Rouen, Chartres, Dijon ou Lyon très estimés.
Dans l’article Monologie du mois d’avril. Poissons d’avril, l’auteur n’a pas l’air d’aimer particulièrement l’époque où il vit, mais il a plaisir à raconter des anecdotes savoureuses et authentiques sur le mois d’avril et sur ses poissons dont il fait l’historique.
« Nos aïeux, on le sait, prenaient grand plaisir à s’intriguer de la sorte. Personne n’oubliait le jour des attrapes, les uns pour en faire, les autres pour s’en garantir ; et chacun, sur le qui vive, se défiait des amorces trompeuses. Aujourd’hui que nous sommes plus sages ou plus sots, ces badinages seraient mal accueillis : cela cadrerait mal avec la suave gravité de notre adolescente aristocratie, et le bon ton de notre progressive époque a proscrit la franche gaîté du vieux temps : monsieur Jovial est un type qui a disparu : Tartuffe a pris sa place ; on rumine, on ne rit plus. »

Et aujourd’hui, premier avril 2014 ?

Les amateurs de franche gaîté et de poissons d’avril (ré-)écouteront avec plaisir notre sélection d’enregistrements intitulée Friture d’archives à la sauce pastiche, publiée il y a tout juste un an…

Monologie du mois d’avril. Poissons d’avril.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 141 502 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

STAËL, Germaine (de) – Réflexions sur le procès de la Reine

Donneuse de voix : Domi | Durée : 55min | Genre : Essais


Exécution de Marie-Antoinette

Fille de Necker, ministre de Louis XVI, Germaine de Staël (1766-1817) est une romancière et essayiste d’origine genevoise.
Favorable à la Révolution française et aux idéaux de 1789, elle est rapidement considérée comme une opposante redoutable par les maîtres de la révolution. Elle est en effet, en faveur d’une monarchie constitutionnelle.
Napoléon Bonaparte, qui la considère comme un obstacle à sa politique, l’interdit de séjour en France.
On trouvera ici un plaidoyer pour Marie-Antoinette qu’elle adresse aux femmes en août 1793.

Réflexions sur le procès de la Reine.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 975 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ZÉVACO, Michel – La Marquise de Pompadour

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 14h 10min | Genre : Romans


La Marquise de Pompadour

Michel Zévaco, né à Ajaccio le 1er février 1860 et mort à Eaubonne (Seine-et-Oise) le 8 août 1918, est un journaliste anarchiste et écrivain français, auteur de séries populaires, et de romans de cape et d’épée (Wikipédia).
« Non seulement Michel Zévaco égale Dumas par sa fantaisie, mais il le dépasse par l’emballement de son imagination. » (La Petite république socialiste, 23 juin 1903.)
Michel Zévaco s’installe dans la grande lignée des romanciers de cape et d’épée à la française qui ont fait les beaux jours du feuilleton français. Le succès de Zévaco est considérable, avec des tirages de 60.000 exemplaires et des retirages nombreux. Son style est à plus d’un titre tributaire de celui de Dumas. La trame entière de La Marquise de Pompadour n’est pas sans rappeler celle du Vicomte de Bragelonne.
Jeanne Poisson se promène à la limite des jardins de Versailles un jour de chasse royale, en 1744. Elle y rencontre Damiens et le chevalier d’Assas qui interviennent pour la protéger contre le comte du Barry. Elle y rencontre aussi le Roi, Louis XV…
Cette première partie devrait s’intituler La Jeunesse de Jeanne Poisson. Le titre de la suite de ce roman est : Le Rival du roi. Il serait très intéressant de relire La Marquise de Pompadour, d’Émile Gaboriau, qui est beaucoup plus historique. Cette nouvelle, qui fait partie des Cotillons célèbres, est disponible sur le site.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 885 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Histoire :