Livres audio gratuits de la catégorie 'Histoire' :


HOUSSAYE, Henry – Théodora

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 1h 30min | Genre : Histoire


Théodora, mosaïque de la basilique Saint-Vital de Ravenne

« Quand il rencontre Théodora, Justinien était le plus puissant personnage de l’Empire, après l’Empereur. Né en Dacie d’une pauvre famille de paysans, il avait été emmené encore enfant, à Constantinople, par son oncle Justin qui, de simple soldat, était devenu, grâce à sa valeur, commandant de la garde impériale. Très vite, il associe son neveu.
Devenu empereur après la mort d’Anastase, le nouvel empereur nomme Justinien sénateur, gouverneur, et enfin le désigne comme successeur.
C’est à cette époque que Justinien rencontra Théodora. Il s’éprit d’elle immédiatement. Théodora était la compagne qu’il fallait à Justinien : femme d’âme virile, qui lui communiquât son courage et sa fermeté. Elle eut la plupart des grandes vertus d’une souveraine. »

Troisième et dernier volet de Aspasie, Cléopâtre, Théodora, d’Henry Houssaye.

Illustration : Théodora, mosaïque de la basilique Saint-Vital de Ravenne.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 024 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HOUSSAYE, Henry – Cléopâtre

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 3h 2min | Genre : Histoire


Cléopâtre

Deuxième volet du recueil d’Henry Houssaye, Aspasie, Cléopâtre, Theodora, cet audiolivre vous propose le très beau portrait de Cléopâtre (ca. 69-30 av. J.-C.), dédié à Alexandre Dumas fils.

Ce texte présente la vie de Cléopâtre VII et ses amours avec deux hommes, si célèbres et par leur propre histoire et par leurs relations avec elle, César et Antoine, et aussi des sites très bien décrits par cet historien doué d’un immense talent littéraire, dans un style vivant, alerte et précis.

Nous suivons la reine Cléopâtre VII en Égypte, et dans l’Empire romain, à Rome, aussi en Grèce.

Les amours, les plaisirs, les intrigues de cour se succèdent.

La vie politique, les guerres et événements historiques, dont la bataille d’Actium (2 septembre de l’an 31 av. J.-C.), accompagnent ce récit enlevé et varié.

Illustration : Cléopâtre VII.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 129 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HOUSSAYE, Henry – Aspasie

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 38min | Genre : Histoire


Tanagra, figura di donna

« Aspasie est la « Junon de Périclès Olympien ». Elle règne à Athènes par la beauté et par l’esprit. Du gynécée antique, elle fait le salon moderne. Aspasie a sa cour dans ce pays qui est une démocratie ; elle a sa liberté dans une ville dont les lois et les mœurs imposent aux femmes une tutelle permanente ; elle préside aux destinées de cette cité, où elle est étrangère.

Milet, où naquit Aspasie, était une des villes les plus florissantes du littoral ionien. Son passé militaire faisait sa renommée, son industrie et son commerce faisaient sa richesse.. C’était à la fois la Corinthe et l’Athènes de l’Ionie. C’était la meilleure des écoles pour Aspasie. »

Premier volet de Aspasie, Cléopâtre, Théodora, d’Henry Houssaye.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 005 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SEGALEN, Victor – Le Siège de l’âme

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 32min | Genre : Histoire


Utagawa Kuniyoshi - Exemple de piété filiale : l'Empereur Wen

Victor Segalen (1878-1919), ethnographe aux diverses compétences, n’a pas été mentionné, dans le billet consacré à Dans un monde sonore, comme auteur d’un Cycle chinois. Il a vécu deux expéditions en Chine et y a même habité.

Le Siège de l’âme est une promenade mi-fantastique mi-érudite au tombeau, en Chine du nord, du sage Empereur Wen (vers 220 av. JC).

« L’âme du Parfait Ancêtre Wen s’est donc retirée, – pourquoi, et pour combien de temps, au ciel des Empereurs. C’est là, bien au delà du Temple, des tombeaux, des formes et des signes qu’il me faut aller la joindre. Mais ici même le vertige reprend. Car il n’est pas question du Ciel des Élus, d’un paradis sphérique et simple où l’on monte tout droit, si l’on meurt en état de grâce ; après un détour, si l’on expire dans un moment d’impureté. Ici, personne ne vous tend les bras. Le chemin n’est pas unique. Il n’est pas multiple non plus. On ne peut pas, d’une ligne de pensée, réunir un point terrestre à un point donné du ciel ambiant. Sans doute, la Terre plate, immobile, solide, est le bon tremplin grossier d’où l’on saute au milieu du monde ; et sans doute aussi qu’à l’extrême, l’éther infiniment dur et cristallin, infiniment pur et joyeux tourne autour d’elle d’une vitesse infinie, globe de diamant noir que n’use pas même le frottement du Grand-Vide. – Tout cela est simple, aux deux bouts. Mais, d’un point à un autre, de la terre à la dix millième étape du chemin du monde, que la route de l’âme est peu imaginable ! Quelle danse des idées ivres ! Car les neuf zones, les neuf étages, les neuf firmaments dans les Cieux ne sont pas concentriques, mais enspiralés. Et il n’y a pas de rayons ! J’ignorais cet effroi géométrique. »

Amateurs de sinologie, ne vous égarez pas dans ce tombeau aux multiples pièces !

Illustration : Utagawa Kuniyoshi, Exemple de piété filiale : l’Empereur Wen (1848).

Le Siège de l’âme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 893 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAS CASES, Emmanuel (de) – Mémorial de Sainte-Hélène (Chapitre 08)

Donneur de voix : Gustave | Durée : 7h 5min | Genre : Histoire


Napoléon Ier dictant ses mémoires aux généraux Montholon et Gourgaud en présence du grand-maréchal Bertrand et du comte de Las Cases

Noble émigré rallié à l’Empire, Emmanuel de Las Cases (1766-1842) est fait chambellan et comte d’Empire. Resté fidèle à Napoléon, il l’accompagne à Sainte-Hélène, partageant son exil jusque fin 1816, où il est arrêté et renvoyé en Europe. Il fait office de secrétaire particulier de l’empereur déchu, notant leurs conversations, dont il compose plus tard, au château de Sohan, le Mémorial de Sainte-Hélène. Cet ouvrage de plus de 2000 pages est sans doute le meilleur témoignage sur la déchéance de Napoléon, mais surtout sur sa pensée, ou du moins de ce qu’il a voulu en laisser. Autorisé à rentrer en France après la mort de Napoléon, Las Cases publie le Mémorial en 1823 ; le succès de l’ouvrage est immense et fait la fortune à son auteur. Ceci est la cinquième des huit parties proposées.

> Écouter un extrait : Chapitre 08.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 191 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHAMPFLEURY, Jules – L’Homme aux figures de cire – LORRAIN, Jean – L’Homme aux têtes de cire

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 12min | Genre : Histoire


Jean Lorrain - Jules Champfleury

Jean Lorrain (1853-1906), quand il publia L’Homme aux têtes de cire (1893) devait connaître l’opuscule de Jules Champfleury (1822-1889), L’Homme aux figures de cire (1856).

Champfleury, Gustave Courbet le peintre réaliste, et des amis traversent le Paris du XIXe siècle, celui des passages, des panoramas, des enseignes animées et des grands boulevards pour découvrir par hasard, au bas des Champs-Élysées, un énigmatique cabinet de cires… Réaliste lui aussi, l’écrivain nous promène au milieu des masques de cire et des fantômes, des êtres imaginaires pourtant bien vivants qui l’effraient et le subjuguent.
Une écriture fidèle et un écrivain un tantinet voyeur ne détestant pas quelques scènes de nudités provocantes.

…………

Jean Lorrain est tout autre. Son œuvre est immense (poésie, romans, nouvelles, chroniques et théâtre) et sa vie d’éthéromane et de syphilitique fut scandaleuse. « Lorrain se crée un personnage, avec une volonté affichée de provoquer le scandale. Corseté, fardé, drogué, déguisé, travesti, il fait de sa vie comme de son apparence une œuvre d’art et une provocation, celle d’un « dandy de la fange », qui fréquente à la fois les salons du Tout-Paris et les marlous des mauvais quartiers. Il affiche avec tapage, sous le surnom d’« Enfilanthrope », son homosexualité » comme l’attestent les vingt textes sur notre site.

L’Homme aux têtes de cire est un sculpteur de statues de cire que décrit Lorrain avec un style parnassien parfait :

« La Perversité, comme s’intitulait la statue ; et le souvenir me revenait du scandale qu’elle avait soulevé en 1878 au Salon, et des clameurs et des pudeurs ameutées autour de la chaude transparence de ses chairs, du poli de ses genoux et de la rose humidité de ses lèvres ; car la figure était de cire tout entière, et tout entière palpitait dans sa pose équivoque et charmeuse d’une telle vie, qu’elle énervait comme un danger tout en exaspérant le désir. »
Mais la dernière phrase à retenir très explicative n’est pas de Lorrain mais de Champfleury :

« À diverses époques, j’ai regardé longuement des figures de cire de toutes les conditions et de toutes les formes. Plus je regardais, plus je me disais qu’enfant j’avais eu raison d’avoir peur. Mais pourquoi ? Ce n’était pas l’immobilité et le calme de ces figures, la statuaire partageant ce calme et cette immobilité. Je comprenais que mon effroi naïf venait de cette apparence de réalité qui n’est plus la réalité, de ce PLUS complet que la sculpture et la peinture, qui cependant est MOINS complet que la peinture et la sculpture… »

L’Homme aux figures de cire.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 948 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NADAUD, Marcel et PELLETIER, Maurice – L’Incendiaire au village

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 37min | Genre : Histoire


L'Incendiaire au village

L’Incendiaire au village est une nouvelle erreur judiciaire qui fait réfléchir aux dégâts affreux d’une enquête mal conduite.

« Oui, tout est fini. La veuve et les orphelins ne vivront plus que pour faire réhabiliter leur mari et leur père. Ils penseront un instant que les suprêmes aveux de Bareau les y aideront. Hélas ! la Loi n’autorisait pas alors la réhabilitation des morts. Des magistrats à leur tour voudront prendre fait et cause. En 1848, l’avocat général Servan enverra une pétition à l’Assemblée législative.

La pétition s’en ira rejoindre dans l’ombre du tombeau la mémoire à jamais oubliée de Maximilien Flament – toujours et à jamais invengée. »

Les faits remontent à 1811, dans le Cambresis.

Illustration : L’Incendiaire au village, publication dans Le Petit Journal (1926).

L’Incendiaire au village.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 928 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOISSIER, Gaston – L’Esclave à Rome

Donneuse de voix : Domi | Durée : 1h 50min | Genre : Essais


Pompéi, Atrium

Marie Louis Antoine Gaston Boissier, né à Nîmes le 15 août 1823 et mort à Viroflay le 10 juin 1908, est un historien et philologue français.
Le texte L’Esclave à Rome est extrait d’Études de mœurs romaines sous l’empire dans la Revue des deux mondes en 1868.
« Les esclaves que contenait une grande maison romaine provenaient de deux origines différentes : ou ils avaient été achetés, ou ils étaient nés dans la maison même d’un père et d’une mère esclaves. [...]
En vain Rome, qui semblait comprendre par moments d’où lui venait le mal dont elle périssait, s’est-elle étudiée à rendre le sort de l’esclave plus doux, en vain a-t-elle introduit dans ses lois ces principes d’humanité qui étaient depuis longtemps dans ses mœurs : ses efforts n’ont servi de rien, elle n’a pu se soustraire à l’influence d’une institution mauvaise dont c’est la destinée fatale d’entraîner à leur perte tous les pays où elle a régné. »

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 351 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Histoire :