Livres audio gratuits de la catégorie 'Histoire' :


CICÉRON, Marcus Tullius – Plaidoyer pour Muréna (Texte intégral)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h | Genre : Discours


Pro Murena

Muréna a été élu consul en 63 pour 62av-JC ; son concurrent malheureux Servus Sulpicius l’accuse de corruption électorale. Cicéron, ami de Sulpicius, l’avait aidé dans sa campagne, mais ami aussi de Muréna, il défend ce dernier en montrant les services qu’il a rendus à l’État. Sa position est difficile mais il s’en tire comme nos hommes politiques contemporains ; il en profite pour faire sa propre apologie et montrer les dangers que Catilina fait courir à la république. (cf. Les Catilinaires)

Quelques jugements non sans intérêt aujourh’hui :
« Persisterez-vous à vouloir que le peuple soit engagé comme en vertu d’une obligation écrite, et que s’il a une fois assigné un rang à un candidat dans une élection, il soit tenu de le lui conserver dans les autres ? Rien de plus incertain que la multitude, rien de plus impénétrable que la volonté des hommes, rien de plus trompeur que les élections. [...] Je ne sais comment il arrive, et ce n’est pas dans une ou deux personnes, c’est dans plusieurs qu’on l’a remarqué, dès qu’un candidat semble vouloir accuser son adversaire, on se persuade qu’il désespère du succès. Mais quoi ! Est-il défendu de poursuivre une injustice ? Non ; c’est même un devoir ; mais le temps où l’on sollicite, n’est pas celui où l’on accuse. Aussi je soutiens qu’il est impossible au même homme de briguer avec succès le consulat et de concerter en même temps une accusation. Peu d’hommes sont capables de suffire à l’une de ces tâches ; personne, à toutes les deux à la fois. »

Traduction : Désiré Nisard (1806-1888).

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 487 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BERNÈDE, Arthur – L’Homme au masque de fer

Donneuse de voix : Carole Bassani-Adibzadeh | Durée : 5h 39min | Genre : Romans


Rubens - Portrait d Anne d Autriche.gif

L’Homme au masque de fer est l’un des prisonniers les plus fameux de l’histoire française. Le mystère entourant son existence, ainsi que les différents films et romans dont il a fait l’objet, n’ont cessé d’exciter les imaginations.

Le point de départ de l’affaire est la mort, le 19 novembre 1703 à la Bastille, au terme d’une longue captivité, d’un prisonnier dont nul ne connaissait le nom ni le motif de l’incarcération. Il aurait été enterré sous le nom de Marchiali (bien que d’autres sources indiquent les noms de Marchioly, ou Marchialy). Sur cette base, l’histoire a été considérablement amplifiée, la légende y a ajouté force détails, et la politique s’en est emparée, l’Homme au masque de fer devenant, sous la plume de Voltaire, un symbole de l’absolutisme monarchique.

« À l’époque où commence cette histoire, c’est-à-dire au début du printemps de l’année 1637, le cardinal de Richelieu avait atteint l’apogée de sa puissance.
Déjà gravement atteint par la maladie qui devait quelques années plus tard le conduire au tombeau, on eût dit qu’il n’avait plus qu’à se reposer sur ses lauriers encore rouges du sang des victimes qu’il avait cru devoir immoler pour le triomphe de ses idées et de sa cause. Il n’en était rien. Jamais encore le grand cardinal n’avait déployé, mais en secret cette fois, une activité plus fébrile ; car jamais encore, peut-être, aucun problème aussi troublant ne s’était posé à son esprit, sous la forme de cette question :
- Que va devenir la couronne de France ? »

Source : article Wikipédia.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 22 755 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DUMAS, Alexandre – La Reine Margot

Donneur de voix : Gustave | Durée : 19h 39min | Genre : Romans


Marguerite de Navarre par Jean Clouet

La Reine Margot est l’un des grands romans d’Alexandre Dumas. Il fut écrit en 1845, publié dans La Presse et mis en scène peu après. L’auteur y met en scène les intrigues de cour, l’assassinat de Coligny, le massacre de la Saint-Barthélemy, l’idylle inventée avec le comte de la Mole ainsi que la pratique de la torture judiciaire. Le roman a renforcé la légende noire de Catherine de Médicis et la réputation de légèreté de Marguerite. Le film tiré du roman, réalisé par Patrice Chéreau en 1994 avec Isabelle Adjani dans le rôle-titre, a reçu deux prix au Festival de Cannes 1994 et cinq Césars en 1995.

La Reine Margot constitue le premier volet de la trilogie des Valois, et sera suivi par La Dame de Monsoreau et Les Quarante-cinq.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 35 149 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GOUGES, Olympe (de) – Arrêt de mort contre Louis Capet

Donneur de voix : Iamnot | Durée : 8min | Genre : Discours


Olympe de Gouges

Marie Gouze, dite Marie-Olympe de Gouges, née à Montauban le 7 mai 1748 et morte guillotinée à Paris le 3 novembre 1793, est une femme de lettres française, devenue femme politique et polémiste.

Auteure de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, elle a laissé de nombreux écrits en faveur des droits civils et politiques des femmes et de l’abolition de l’esclavage des Noirs.

Elle est devenue emblématique des mouvements pour la libération des femmes, pour l’humanisme en général, et l’importance du rôle qu’elle a joué dans l’histoire des idées a été considérablement réévaluée à la hausse dans les milieux universitaires. (Source : Wikipédia)

Arrêt de mort contre Louis Capet.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 625 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VOLTAIRE – Des beaux-arts (Extrait du Siècle de Louis XIV)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 46min | Genre : Histoire


Louis XIV par Hyacinthe Rigaud

Dans Le Siècle de Louis XIV (1751, 39 chapitres), Voltaire ne cherche pas seulement à faire une réflexion historique ; il veut « peindre à la postérité, non les actions d’un seul homme Louis XIV, mais l’esprit des hommes dans le siècle le plus éclairé qui fût jamais. » À l’histoire politique et militaire il ajoute l’histoire des œuvres de grands artistes, écrivains et architectes de l’époque pour mieux la comprendre. Le trente-deuxième chapitre Des Beaux-Arts est un vrai cours d’histoire de la littérature du dix-septième siècle (à connaître absolument si l’on prépare un baccalauréat ! ) où l’on trouve la citation célèbre :
« Le génie n’a qu’un siècle, après quoi il faut qu’il dégénère. » et qui se termine par : « La nation française est de toutes les nations celle qui a produit le plus de ces ouvrages. Sa langue est devenue la langue de l’Europe : tout y a contribué ; les grands auteurs du siècle de Louis XIV, ceux qui les ont suivis… La langue française est de toutes les langues celle qui exprime avec le plus de facilité, de netteté, et de délicatesse, tous les objets de la conversation des honnêtes gens ; et par là elle contribue dans toute l’Europe à un des plus grands agréments de la vie. »

Des beaux-arts.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 663 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Génie du Christianisme (Huit chapitres choisis)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 15min | Genre : Histoire


Genie du Christianisme

En 1802, quand le christianisme était décrit par certains comme un culte né de la barbarie, absurde dans ses dogmes, ridicule dans ses cérémonies, ennemi des arts et des lettres, de la raison et de la beauté ; un culte qui n’avait fait que verser le sang, enchaîner les hommes et retarder le bonheur et les lumières du genre humain, Chateaubriand pense qu’ « on devrait, au contraire, chercher à prouver que de toutes les religions qui ont jamais existé la religion chrétienne est la plus poétique, la plus humaine, la plus favorable à la liberté, aux arts et aux lettres » et il fait paraître le Génie du christianisme qui est à l’origine de tout le mouvement religieux du XIXème siècle.
De cette œuvre monumentale de 176 chapitres, nous en publions huit auxquels il faut ajouter René, roman détaché, qui illustre Le Vague des passions :
« Plus les peuples avancent en civilisation, plus cet état du vague des passions augmente ; car il arrive alors une chose fort triste : le grand nombre d’exemples qu’on a sous les yeux, la multitude de livres qui traitent de l’homme et de ses sentiments rendent habile sans expérience. On est détrompé sans avoir joui ; il reste encore des désirs, et l’on n’a plus d’illusions. L’imagination est riche, abondante et merveilleuse ; l’existence pauvre, sèche et désenchantée. On habite avec un cœur plein un monde vide, et sans avoir usé de rien on est désabusé de tout. »

> Écouter un extrait : Chant des oiseaux.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 15 254 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CLARÉTIE, Jules – Le Dernier Fantôme

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Histoire


Napoleon IIi

Ruines et fantômes est un recueil de 21 souvenirs historiques que clôt Le Dernier Fantôme, celui de Napoléon III. Jules Clarétie (1840-1913) raconte des anecdotes dont il a été témoin et nous fait revivre des moments célèbres de l’époque.

« 1873
« Napoléon III est mort ce matin, à 10 h. 45, à Chislehurst. »
C’est par cette laconique dépêche que Paris a appris la fin d’un empereur qui pendant vingt ans a gouverné le monde, silencieux, et qui, mort sans parler, dans le sommeil opaque du chloroforme, aura été, on peut le dire, le silence couronné. [...]

Il est proclamé que c’est à un malade que la France, au mois de mai 1870, avait remis ses destinées ; que c’est un malade qui, en juillet, n’a pas eu la force de résister à ceux qui le poussaient à faire la guerre à l’Allemagne, dans l’espoir d’y trouver quelque profit ; que c’est un malade qui, après Woerth et Forbach, a perdu, à Metz, des jours précieux pour le salut de l’armée en s’obstinant à rester à la tête des troupes ; que c’est un malade, enfin, qui… »

Le Dernier Fantôme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 227 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DOSTOïEVSKI, Fedor – La Mort de George Sand

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Histoire


Tombe de George Sand

Il est toujours enrichissant de connaître les commentaires d’un grand écrivain sur un autre grand écrivain (sauf quand la polémique tourne au duel.) Dans Le Journal d’un écrivain (1876) Dostoïevski consacre un article à la mort récente de George Sand qu’il avait lue et admirée ; il nous apprend qu’elle avait été célèbre en Russie, puis oubliée, et en profite pour évoquer les rapports entre les littératures de son pays et de l’Europe

« George Sand a fait, en son temps, son œuvre dans notre pays. Qui donc s’associera à ses compatriotes pour dire un mot sur sa tombe, si ce n’est nous, – nous, les « compatriotes de tout le monde » ? – car enfin, nous autres, Russes, nous avons tout au moins deux patries : la Russie et… l’Europe, même lorsque nous nous intitulons slavophiles. (Qu’on ne m’en veuille pas !) Il n’y a pas à discuter. Cela est. Notre mission, – et les Russes commencent à en avoir conscience, est grande entre les grandes missions. Elle doit être universellement humaine. Elle doit être consacrée au service de l’humanité, non pas seulement de la Russie, non pas seulement du monde slave, du panslavisme, mais au service de l’humanité entière ! »

Traduction : J.-Wladimir Bienstock (1868-1933) et John-Antoine Nau (1860-1918).

La Mort de George Sand.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 664 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Histoire :