Livres audio gratuits de la catégorie 'Humour' :


O. HENRY – La Paume de Tobin

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Nouvelles


La Paume de Tobin

Nouvelle histoire amusante new-yorkaise qui serait décevante si elle se terminait par :

« L’appétit et la conscience de Tobin et de moi-même s’accordent ric-rac avec la proposition, bien que ce soit un coup dur pour les superstitions de Danny de constater que toute la bonne fortune promise par les lignes de sa main se réduit à un souper froid arrosé de bière. »

mais l’apparition-surprise finale donne tout son sel à ce divertissement de O. Henry extrait de New-York Tic Tac.

Traduction : F.R.

Illustration : Tobin’s Palm, par Gustave Verbeck (1903).

La Paume de Tobin.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 569 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ROORDA VAN EYSINGA, Henri – On ne badine pas avec l’infini

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Nouvelles


Les Lettres de l'alphabet

Le Français Alphonse Allais (1854-1905) et le Suisse Henri Roorda (1870-1925) ont pratiqué le même humour, sur les mêmes sujets, souvent joué avec les mêmes calembours, fustigé leur époque avec la même insolence et le même bonheur. L’Hindou se tend, est-ce d’Allais ou de Roorda ?
Déjà sont sur le site des sélections de Le Roseau pensotant (sélection 1, sélection 2), l’intégralité de Le pédagogue n’aime pas les enfants, de Le Rire et les rieurs et de À prendre ou à laisser de Henri Roorda Van Eysinga.

On ne badine pas avec l’infini est un recueil de 77 courts articles, en grande partie, de La Tribune de Genève ou de La Tribune de Lausanne où nous avons cueilli au hasard une dizaine… pour vous donner envie d’en connaître davantage.

« Si l’on s’en tenait aux nouvelles que les feuilles publiques lancent chaque matin dans la circulation, on devrait croire que le monde est dans un état d’effroyable désordre et que l’humanité va bientôt sombrer dans la démence. Le journaliste ne nous parle des trains que lorsqu’ils déraillent. Il ne s’intéresse qu’aux piétons qui se font écraser par des automobiles. Contre les autres (qui sont pourtant plus intelligents), il fait la conspiration du silence. C’est seulement lorsqu’un village est détruit par un incendie ou par une avalanche qu’on nous révèle son existence. Je connais de très honnêtes gens dont le journal n’a jamais publié le portrait : pour le faire, il attend que ces êtres bons et vertueux aient commis un crime atroce ou qu’ils se soient livrés au commerce clandestin de la cocaïne. Enfin, pour nous donner de la vie une idée juste, on attire sans cesse notre attention sur les gouvernements renversés, les peuples révoltés, les grévistes syndiqués, les boxeurs tuméfiés et les tremblements de terre.
Eh bien, je dis qu’on nous trompe. Il règne dans l’univers un ordre admirable… etc »

> Écouter un extrait : Agissons !.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 291 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BRINGER, Rodolphe – Dranem, Chérau et Cora Laparcerie – Concours de natation

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


Cora Laparcerie

Rodolphe Bringer fut journaliste au Canard enchaîné, a rédigé moult articles, nouvelles et romans (une vingtaine accessible sur notre site) et ne se départit jamais de son humour.

Dranem, Chérau et Cora Laparcerie nous rappelle que la publicité, « la réclame » en France avant les années 1940 était presque inexistante comparée aux advertisers Américains. Nous les avons rattrapés !!

« Et je vous assure que si le Directeur de l’Eldorado venait me proposer :
- Dites donc, Bringer, vous avez écrit quelques romans qui ont eu du succès ! Voulez-vous venir chanter les Petits Pois chez moi !
Petits Pois chez moi !
Eh bien, franchement, je refuserais, et je m’étonne que Dranem n’en ait pas fait autant ! »

Concours de natation est une riche galéjade de l’auteur né à Mondragon qui mourut en 1943 dans sa chère retraite de Gonfle-Boufigue, alias Pierrelatte dans la Drôme, où ont lieu le concours et « le truc » de Rosine.

Illustration : Cora Laparcerie en 1923 (Source : Gallica).

Dranem, Chérau et Cora Laparcerie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 808 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SCHOLL, Aurélien – Le Miracle de Montargis – Paternité légale

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


Marie-Louise Villers - Jeune Femme dessinant (1801)

Pour connaître le genre d’esprit humoristique d’Aurélien Scholl (1833-1902), vous pouvez consulter les citations de Demoiselle à marier. Nous le retrouvons dans Le Miracle de Montargis, où il se moque un tantinet des apparitions, mais Paternité légale, extrait du même recueil Fleurs d’adultère (1880), est au contraire l’exposé d’un problème sérieux à l’origine de graves conflits familiaux.

Le Miracle de Montargis.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 263 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BRINGER, Rodolphe – Joséphin enterre sa vie de garçon – Le Bel Héritage

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 22min | Genre : Nouvelles


Joséphin enterre sa vie de garçon

Quelques phrases suffisent à donner le ton de Joséphin enterre sa vie de garçon :

« Et, en somme, tout se fut passé le mieux du monde si cet animal de Fenouillet n’eut amené Marie la Passoire, qui est, comme vous ne l’ignorez pas, l’hétaïre la plus haut cotée de Roubionas, et si la dite Marie la Passoire n’eut pas voulu faire profiter de cette petite fête sa nièce qu’elle éduquait, disait-on, en vue de lui laisser sa riche clientèle, car elle était d’âge à se retirer personnellement des affaires. »

Les mœurs de Le Bel Héritage ne sont pas plus reluisantes et Bringer y ajoute les petits calculs financiers et coquins de la région de Montélimar.

« Quand leur vieille cousine Péroline mourut, les Fardayat se réjouirent dans leur cœur, car ils pensèrent hériter d’elle. [...] La Flavie Fardayat ruinait son mari en toilettes et en fanfreluches, et il avait beau travailler, il n’était pas plus riche qu’avant, heureux encore de fournir à la Flavie tout ce dont elle avait besoin, de façon qu’elle ne fut pas obligée de s’adresser a d’autres, et vous savez à quels prix, pour s’offrir ce qu’il lui fallait ! Aussi de tous temps Fardayat s’était dit comme cela : « Quand la cousine Péroline mourra, j’hériterai d’elle, vu que nous sommes ses seuls parents. »»

Joséphin enterre sa vie de garçon.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 838 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

O. HENRY – Le Calife, Cupidon et l’horloge

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 22min | Genre : Nouvelles


Frank Beard - Poor People's Parks

Notre bien connu humoriste américain O. Henry est capable de faire pleurer Margot (cf. notre récente La Dernière Feuille) comme de faire rire Pantagruel dans Le Calife, Cupidon et l’horloge.

« – Attendez, dit-il solennellement, que neuf heures aient sonné. J’ai, plus que le reste des hommes, de la fortune, du pouvoir, et de la science, mais je suis toujours un peu effrayé quand j’entends sonner l’horloge. Restez près de moi jusqu’après la sonnerie de neuf heures. Cette femme sera vôtre, le Prince héréditaire de Valleluna vous en donne sa parole. Le jour de votre mariage, je vous ferai présent de cent mille dollars et d’un palais sur l’Hudson. Mais à la condition qu’il n’y ait point en ce palais de ces damnées horloges, qui mesurent nos folies et limitent nos plaisirs. Êtes-vous d’accord ?
- Bien sûr ! fit le jeune homme gaiement. Les horloges sont insupportables, de toute façon, avec leur tic-tac et leur carillon, et leur manie de vous faire arriver en retard pour dîner.

Il jeta les yeux vivement sur l’horloge de la tour : il était neuf heures moins trois. »

Une nouvelle extraite du recueil New York Tic Tac.

Traduction : F.R.

Le Calife, Cupidon et l’horloge.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 051 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHAVETTE, Eugène – Un ami de trente ans – L’Amant de cœur

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Nouvelles


Un ami de trente ans

Prolongeons le premier avril avec deux nouvelles de l’humoriste facétieux Eugène Chavette.

Dès le début de Un ami de trente ans on sent très bien que le poulet truffé ne va pas rester longtemps intact et c’est avec une grande subtilité que Chavette nous fait parcourir les diverses étapes, « truffées » de mauvaise foi, des deux gourmands ! Plus vrai que nature !

Tout au contraire, on ne s’attend pas à l’issue de L’Amant de cœur qu’on croyait une histoire d’amour à quatre personnages ! Mais chut !

Un ami de trente ans.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 054 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ROORDA VAN EYSINGA, Henri – Le Roseau pensotant (Première Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 47min | Genre : Nouvelles


Parapluies

Voici le quatrième enregistrement d’Henri Roorda (1870-1926), né à Bruxelles et ayant vécu en Suisse.
Le Roseau pensotant (1923) compte une quarantaine de textes humoristiques dont nous lisons les dix premiers écrits dans une langue caustique et acerbe.
Quand on lit certains de ces récits (pour ne pas dire tous), on y voit le reflet très fidèle de notre temps où nous sommes sans arrêt sollicités comme consommateurs et notre désir de de posséder toujours plus.

Un exemple de dérision sur un autre sujet :
« Nous pousserions des cris d’horreur si nous apprenions que, dans les États scientifiquement organisés du vingt et unième siècle, chaque citoyen devra épouser le « numéro » correspondant à son billet de loterie. Nous nous représentons les désespoirs affreux qui éclateraient au moment de la confrontation. Il y aurait aussi beaucoup de résignés. Mais toutes les surprises du mariage ne seraient pas désagréables. Et, en somme, dans des millions de ménages, après vingt ans de vie commune, les conversations seraient ce qu’elles sont aujourd’hui, sous le régime du libre choix. »

La lecture désopilante de ces billets nous fait penser, mais surtout « pensoter » en riant ou l’inverse !

> Écouter un extrait : Préface.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 413 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Humour :