Livres audio gratuits de la catégorie '2. Moyen-Âge' :


ANONYME – Les Mille et une Nuits (Tome 03)

Donneuse de voix : Christine Treille | Durée : 7h 5min | Genre : Contes


Histoire du barbier

Le troisième tome des Mille et une Nuits nous offre les récits d’un barbier peu commun.
Un barbier silencieux si l’on en croit ses dires mais qui en fait… L’histoire de ses six frères vous le fera découvrir et vous en tirerez vos propres conclusions !
Puis nous rencontrerons Aboulhassan Ali Ebn Becar et Shemselnihar, deux amants dont l’histoire vous touchera beaucoup.
Enfin ce tome se conclura avec l’histoire merveilleuse du prince Camaralzaman et de la princesse Badoure inconditionnels du célibat… mais je vous laisse découvrir qu’il leur arriva.

Traduction : Antoine Galland (1646-1715).

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 50 638 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANONYME – Les Mille et une Nuits (Tome 02)

Donneuse de voix : Christine Treille | Durée : 7h 4min | Genre : Contes


Charles Maurice Detmold - Le Second Voyage de Sindbad

Nous étions restés à la fin du Tome 1 des Mille et une Nuits chez Zobéïde et ses sœurs en présence du calife qui « étoit sur-tout fort en peine de savoir qui étoit Zobéïde, quel sujet elle pouvoit avoir de maltraiter les deux chiennes noires, et pourquoi Amine avoit le sein meurtri. »
Nous allons donc le découvrir…

« Le lecteur ne trouvera plus à chaque nuit : « Ma chère sœur, si vous ne dormez pas, etc. » Comme cette répétition a choqué plusieurs personnes d’esprit, on l’a retranchée pour s’accommoder à leur délicatesse. Le traducteur espère que les savans lui pardonneront l’infidélité qu’il fait en cela à son original, puisqu’il a d’ailleurs si religieusement conservé le genre et le caractère des contes orientaux, qu’il a rendu par-là son ouvrage digne de leur bibliothèque. Il avoit pressenti que cette répétition pourroit bien déplaire aux Français ; mais par une timidité assez rare dans un auteur qui traduit un livre peu connu, il n’osa pas s’écarter de son texte. Le succès qu’a eu le premier volume qu’il a déjà donné au public, doit répondre de la réussite des autres, qui ne contiennent pas des choses moins merveilleuses ni moins agréables. »

Cet avertissement est de M. Galland (le traducteur). La suppression n’a lieu qu’à partir de l’histoire de Sindbad le marin.

Traduction : Antoine Galland (1646-1715).

> Écouter un extrait : 01. Histoire de Zobéïde.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 98 415 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – Les Deux Amis

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Contes


Les Deux Amis

Les Deux Amis est une double illustration des engagements de l’amitié ; un Athénien et un Romain rivalisent de générosité mutuelle au temps d’Auguste.
Notez la remarquable plaidoirie de Titus défendant son mariage (plutôt illégal) devant la famille de Sophronie dont à aucun moment on n’entend la voix ! (Curieux, non ?) Voyez plutôt : le jeune fiancé cède (c’est le mot) sa fiancée à son grand ami Titus :
« J’amènerai Sophronie dans ma maison, je ferai les noces ; le soir, dans le plus grand secret, tu iras coucher avec elle, comme avec ta femme. Ensuite, lorsque les circonstances le permettront, nous rendrons l’aventure publique. Qu’on agrée ou qu’on n’agrée pas ce mariage clandestin, il sera fait, et il ne sera au pouvoir de personne d’en briser les nœuds. »

Conclusion du conte : « Pourquoi donc les hommes se montrent-ils si empressés à se procurer des parents, des frères, à grossir leur suite d’un grand nombre de domestiques, et qu’ils négligent de se procurer de véritables amis ? On est quelquefois délaissé par ses parents, abandonné par ses serviteurs ; qu’on retrouve un ami, lui seul répare cette perte en entier. »

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : Les Deux Amis, dans l’édition du Décaméron de 1846, aux éditions Barbier.

Les Deux Amis.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 359 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANONYME – Les Mille et Une Nuits (Tome 01)

Donneuse de voix : Christine Treille | Durée : 6h 54min | Genre : Contes


Les Mille et Une Nuits

Les Mille et une Nuits est un recueil anonyme de contes populaires en arabe, d’origine persane et indienne. Il est constitué de nombreux contes enchâssés et de personnages mis en miroir les uns par rapport aux autres.

L’origine des contes présents dans Les Mille et une Nuits, avant recueil, est difficile à déterminer du fait de leur transmission orale et de l’absence de sources écrites. Les contes se sont probablement propagés de l’Inde à l’Iran, puis au monde arabe. Figés par l’écrit au XIIIème siècle seulement, les contes sont donc le résultat de la fusion de nombreuses versions orales. Un texte arabe de 987 mentionne l’existence d’un livre persan intitulé Les Mille Contes. Si certains indices indiquent une influence persane, d’autres pourraient faire remonter l’origine des Mille et une Nuits jusqu’à l’Inde du IIIème. Certains contes semblent aussi proprement arabes.

La première traduction française est l’œuvre d’Antoine Galland (1646-1715) publiée de 1704 à 1717, mais une partie a été rédigée par lui-même, en s’inspirant des récits que lui avait contés son assesseur syrien. Pour faire prendre corps et esprit au personnage de Shéhérazade, cet antiquaire du roi (puis professeur de langue arabe au Collège de France) s’est inspiré de Madame d’Aulnoy et de la marquise d’O, dame du palais de la duchesse de Bourgogne.
Selon Abdelfattah Kilito, cette compilation de récits anonymes ne remplit aucun des critères classiques de la littérature arabe : un style noble, un auteur précis et une forme fixe ; de plus, elle met en avant de nombreux particularismes et dialectes locaux, bien éloignés de l’horizon des lettres, ce qui laisse à penser que si Galland n’avait pas transmis cette mémoire, elle aurait disparu. Antoine Galland a notamment intégré aux Mille et une Nuits des récits n’y figurant pas à l’origine. Les aventures de Sinbad, d’Aladin et d’Ali Baba ne faisaient pas partie de l’œuvre en elle-même, si bien que Jacques Finné souligne que Galland est sans doute le seul traducteur de l’histoire « à avoir traduit et donné corps à un texte qui n’existait pas encore officiellement »

> Écouter un extrait : 01. Contes arabes.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 945 449 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – Les Amants éconduits – L’Avare dupé

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 27min | Genre : Contes


L'Homme gros d'enfant

Les Amants éconduits met en scène une femme ingénieuse ayant envie de se débarrasser de deux amants qui l’importunent.
L’Avare dupé, ou L’Homme gros d’enfant est une grosse farce leste d’un goût douteux, mais Boccace est Boccace !

« La messagère revient, fait son rapport, et, un moment après, entre Lebrun accompagné du médecin. Il tâte le pouls du malade, et lui dit, en présence de sa femme : « Calandrin, mon ami, si tu veux que je te parle vrai, tu n’as d’autre mal que d’être gros d’enfant. »

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : L’Avare dupé, ou L’Homme gros d’enfant, dans l’édition du Décaméron de 1846, aux éditions Barbier.

Les Amants éconduits.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 414 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MARIE DE VENTADOUR et GUI D’USSEL – Gui d’Ussel, j’ai bien de la peine à votre sujet (Poème)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3min | Genre : Poésie


Marie de Ventadour

La cour de Ventadour était réputée pour son activité culturelle où l’amour courtois était célébré de longue date. Marie de Ventadour était la protectrice et l’inspiratrice de troubadours (vers 1165-vers 1222) ; la seule œuvre qui nous soit parvenue d’elle est une tenson « échange entre deux poètes », de 1197 en versets alternés composés par elle-même et par Gui d’Ussel, un de ses poètes protégés.
Le problème posé dans l’histoire de cette tenson était le suivant : « Une fois qu’un homme a réussi par sa cour à séduire une dame, devient-il son égal ou demeure-t-il son serviteur ? ». Marie défend le second point de vue.

Gui d’Ussel, ayant perdu sa dame, ne chantait plus. Les dames du pays en furent affligées et en particulier Marie que Gui avait souvent louée… La tradition rapporte que« Gui d’Ussel se trouvait à la cour de Madame Marie ; et celle-ci, pour le ramener aux chansons et à la joie, fit un couplet dans lequel elle lui demanda s’il était convenable qu l’ami eût autant de suzeraineté sur la dame que la dame sur lui. Et, sur ce motif, Madame Marie le provoqua à échanger une tenson et lui dit : « Gui d’Ussel, j’ai peine pour vous »… »

Ce joli dialogue courtois vous est présenté dans la traduction de Jean Audiau (1897-1927) avec comme titre le premier vers : Gui d’Ussel, j’ai bien de la peine à votre sujet.

Gui d’Ussel, j’ai bien de la peine à votre sujet.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 185 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANONYME – Trois Contes et fabliaux du Moyen Âge

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Contes


Les Trois Aveugles de Compiègne

Ces trois contes sont à ajouter à la douzaine de Fabliaux et contes du Moyen Âge, sélectionnés par Louis Tarsot (1857-19?), déjà publiés sur le site.
Les Trois Aveugles de Compiègne est le récit des bons tours joués par un jeune clerc malicieux à trois aveugles, à un hôtelier et à un prêtre.
Griselidis est l’histoire d’un riche marquis qui épouse une jolie paysanne et qui, pour être sûr de son amour, lui fait subir de cruelles épreuves dont elle triomphe par sa vertu.
Les Deux Chevaux raconte une querelle entre deux maquignons, un moine peu honnête et un vilain astucieux à propos d’un échange de deux haridelles sans valeur.

Accéder au recueil complet Contes et fabliaux du Moyen Âge.

> Écouter un extrait : Les Trois Aveugles de Compiègne.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 948 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHARLES D’ORLÉANS – Poésies (Deuxième Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 6min | Genre : Poésie


Charles d Orleans

Le prince Charles d’Orléans (1394-1465), fils de Louis de France, assassiné par Jean sans peur, duc de Bourgogne, a composé 131 chansons, 107 ballades, sept complaintes et 409 rondeaux, dont un assez connu (déjà lu dans une précédente sélection).

« Le temps a laissé son manteau
De vent, de froidure et de pluie,
Et s’est vêtu de broderie,
De soleil luisant, clair et beau.
Il n’y a bête ni oiseau
Qu’en son jargon ne chante ou crie :
« Le temps a laissé son manteau
De vent, de froidure et de pluie, »
Rivière, fontaine et ruisseau
Portent en livrée jolie,
Gouttes d’argent, d’orfèvrerie;
Chacun s’habille de nouveau.
Le temps a laissé son manteau. «
(à noter qu’au moyen-âge l’octosyllabe se lisait « portent en livré-e joli(e) »)

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 735 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour 2. Moyen-Âge :