Livres audio gratuits de la catégorie 'Nouvelles' :


CLARÉTIE, Jules – Catissou

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Nouvelles


Catissou

Jules Clarétie fait raconter à un gendarme les phases d’une enquête qu’il a conduite.

« Avec tout cela le temps passait et l’on ne mettait guère la main sur l’assassin du faubourg Montmailler.
C’est que ce n’était pas commode, il faut tout dire, de savoir qui avait tué le maître maçon. On n’avait pas beaucoup d’indices. C’était une affaire à n’y voir goutte. [...]

Alors voilà Catherine Coussac, — elle s’appelait Catherine, — Catissou, en patois de chez nous, — qui me raconte une histoire… l’histoire du crime… une histoire qui me fit passer, je l’avoue, un petit froid sur la peau. »

Catissou.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 134 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLARY, Camille – Le Tambourinaïre de Cassis

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 18min | Genre : Nouvelles


Le Tambourinaïre de Cassis

« Je tiens seulement à vous dire toute mon émotion, le charme sous lequel vous m’avez tenu. Imaginez que je sois allé vous voir, près de Marseille, aux Aygalades ou à Montredon, dans un petit jardin rafraîchi par les brises de mer. Je suis un passant, un invité, un ami émerveillé de vous entendre ; et jusqu’au soir nous causons, et je m’en vais, en emportant votre chant de cigale adouci, pareil dans la nuit tiède à un chant de flûte.

C’est la vie elle-même, le sanglot d’une minute, le sourire d’une seconde, un brin de chèvrefeuille cueilli, respiré et jeté, ce qu’on rêve en regardant les nuages du ciel s’envoler et passer comme des migrations d’oiseaux de neige. Rien ne peut être plus délicat comme art, ni plus ému comme sentiment. » Émile Zola

« Après vêpres, les jeunes gens se disposaient à faire la farandole, lorsque tout à coup une nouvelle, qui se répandit dans Cassis avec la rapidité de l’éclair, jeta la consternation parmi les habitants.
Vidal de Cassis, Vidal le roi des tambourinaires, refusait son concours à la vote !
C’était inouï. Les Cassidiens, qui depuis trois semaines attendaient le fameux bal de la Saint-Pierre, n’en revenaient pas. »

Plusieurs autres nouvelles sont dans la bibliothèque : La Légende des trois larmes, Thérèse, Le Mal du pays, Boniface, L’Âme envolée, La Couronne de roses.

Le Tambourinaire de Cassis.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 031 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DAUDET, Alphonse – Chapatin, le tueur de lions

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Nouvelles


Chapatin, le tueur de lions

Il serait dommage de ne pas connaître cette œuvre d’Alphonse Daudet (1840-1897) passée totalement inaperçue et souvent inconnue de ses biographes. Autant sont célèbres Les Aventures prodigieuses de Tartarin de Tarascon, autant est ignoré Chapatin, le tueur de lions, prélude, ébauche du grand roman où l’on trouve déjà la ville de Tarascon, l’Afrique du nord, les lions et une copie conforme de Tartarin physique et morale.

Parue en 1863 (Daudet avait 23 ans) cette version a été ressuscitée par le journal Le Figaro en juin 1913 pour son cinquantenaire.

Bonne découverte !

Chapatin tueur de lions.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 036 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LONDON, Jack – La Garce

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 51min | Genre : Nouvelles


La plus grosse pépite d'or

Information : « Une pépite d’or est un morceau d’or qui se trouve à l’état natif dans la nature, ou bien transformé par le courant des cours d’eau.
Les pépites d’or sont rares et par conséquent même une petite pépite vaudra une fois et demie à deux fois le prix de l’or. Les très grosses pépites étant encore plus rares, leur prix sera d’autant plus élevé.
L’orpaillage permet le plus souvent d’en découvrir dans les rivières aurifères, mais elles peuvent aussi être trouvées lors d’opérations d’extraction minière
La plus grosse pépite jamais découverte s’appelait « Welcome Stranger » (« Bienvenue étranger »). Elle fut trouvée le 5 février 18691 dans l’État de Victoria, en Australie, et pesait plus de 65,2 kg. « Hand of Faith » est aujourd’hui la plus grosse pépite encore entière. Elle pèse 27,2 kg et fut découverte en 1980 par Kevin Hillier, toujours à Victoria, grâce à un détecteur de métaux. Elle est exposée dans un casino de Las Vegas : le Golden Nugget. » (Wikipédia)

La Garce est un des récits du recueil En rire ou en pleurer ? (1900-1916) de Jack London, mais il ne faut pas se fier au titre étranger au vrai sujet qui est la découverte d’un sommet en or au pays des Gringos, aux environs de Quito.

« Je livre à mes lecteurs toute l’histoire telle qu’il me la raconta sur un banc, au bord du lac, devant le palais des BeauxArts, aux cris assourdissants des mouettes. »

et l’explication de la genèse d’une telle montagne nous est donnée à la fin.

Traduction : Louis Postif (1887-1942).

La Garce.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 301 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLARY, Camille – La Légende des trois larmes – Thérèse – Le Mal du pays

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Nouvelles


Fresque Palais Papes Avignon

La tristesse nous saisit quand nous lisons la plupart des contes du Pays des cigales de Camille Allary (1852-1889), le poète marseillais mort jeune. Les cigales sont là, certes, et le soleil de Provence inonde le jeune homme mais ses souvenirs sont la plupart du temps orientés vers la fragilité de la vie. On ne sort jamais indifférent d’un de ses poèmes-souvenirs en prose.

La Légende des trois larmes

« Ah ! la fière ville qu’était Avignon à l’époque où les papes l’habitaient ! On ne vit jamais tant d’entrain, tant d’animation, tant de gaieté. C’était du matin au soir des processions qui n’en finissaient plus, des cardinaux à longues robes, des dais empanachés, des chasubles, des mitres étincelantes, d’interminables files d’enfants de chœur et de pénitents bleus chantant latin dans les rues tortueuses jonchées de fleurs effeuillées, des pages aux costumes bigarrés jouant aux osselets sur les remparts, tandis que, couchés près de là, les grands lévriers suivaient leurs mouvements du coin de l’œil… »

Thérèse est un récit extrêmement émouvant : « Elle s’appelait Thérèse, c’était ma sœur, et je ne l’ai vue que trois fois dans ma vie. »
Elle est morte à huit mois

Le Mal du pays

« Ô Paris, grand faiseur de révolutions, grand démolisseur de trônes, tu ne vaux pas, malgré ta renommée, le petit village où je vins au monde, un jour de beau soleil. Je suis bien loin de lui, pourtant je vois d’ici son clocher pointu et ses maisons blanches…

La Légende des trois larmes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 241 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TAGORE, Rabindranath – La Muette

Donneur de voix : Ahikar | Durée : 22min | Genre : Nouvelles


Rabindranath Tagore, à Paris, dans les jardins Albert Kahn

Cette nouvelle de Rabindranath Tagore (1861-1941), récipiendaire du prix Nobel de littérature en 1913, traduite de l’anglais par Gabriel Mourey (1865-1943) et publiée en 1914 dans le supplément littéraire du Figaro, nous conte avec des mots simples et des images poignantes le destin d’une jeune fille muette dans le Bengale de la deuxième moitié du XIXe siècle.

Nous aimerions que cette histoire, ô combien émouvante et criante de vérité, appartienne uniquement au passé, mais malheureusement, je crains fort qu’il n’en soit rien.

Illustration : Rabindranath Tagore, à Paris, dans les jardins Albert Kahn.

La Muette.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 742 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HOUSSAYE, Arsène – Souvenirs de jeunesse (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Nouvelles


Henri de Latouche et Pauline de Flaugergues

Arsène Houssaye (pseudonyme d’Arsène Housset), auteur très prolifique de plus de cent ouvrages nous rapporte des Souvenirs de jeunesse entre ses 16 et 36 ans. Il fut le collaborateur et l’ami de Jules Janin, Théodore de Banville, Henri Murger, Jules Sandeau,Théophile Gautier, Gérard de Nerval, Charles Baudelaire et Émile Zola qui en prononçant son oraison funèbre en 1896 (il avait 82 ans) l’appela : « un des derniers grands chênes de la forêt romantique ».

Nous vous proposons,après Douze Nouvelles Nouvelles un aperçu de Souvenirs de jeunesse :

- Un lys sur le fumier,
- L’Amour et la mort,
- La Survivante.

Peu gaies, il faut le dire, ces trois morts de jeunes filles, pour des souvenirs de jeune homme, mais Houssaye ne tombe jamais dans le pathétique facile et se permet souvent une style léger et presque joyeux.

> Écouter un extrait : Un lys sur du fumier.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 575 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CIM, Albert – Histoire d’un baiser (Œuvre intégrale)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : -h–min | Genre : Nouvelles


Histoire d'un baiser

« Ce fut un beau tapage, ce soir-là, dans tous les cercles, cafés et salons de Saint-Servin-sur-Garonne, quand on apprit ce qui s’était passé quelques heures auparavant chez M. Hector Sédeillant, le plus gros banquier de la contrée.
A l’issue d’un copieux déjeuner fait avec deux de ses correspondants et qui s’était prolongé jusqu’à trois heures de l’après-midi, M. Sédeillant, pris de je ne sais quelle lubie, était allé trouver, dans le recoin voisin de l’office, où elle travaillait d’ordinaire, la petite Jeandin, Mlle Colette, une ouvrière à la journée, que Mme Sédeillant faisait venir trois jours par semaine. Juste au moment où il saisissait par derrière la taille de Colette et lui appliquait un savoureux baiser dans les frisons de sa blanche nuque, Mme Palmyre Sédeillant, l’austère et vigoureuse épouse, était entrée, et… clic ! clac ! avait administré à monsieur une superbe paire de soufflets, puis empoigné mademoiselle par le bras et jeté à la rue cette effrontée. » (Histoire d’un baiser)

Retrouvez l’intégralité des contes de ce recueil publié en 1894 :

- Histoire d’un baiser
- Duel à mort
- Le Mariage d’Hermance
- Le Bracelet
- Les Débuts de Brigodin
- Le Père de Madame
- La Jarretière de la mariée
- Une petite charité, s. v. p.
- Le Justicier
- Le Père Galmiche
- Miss Fauvette
- Le Bouquet de lilas
- Feu Lavignon
- La Rue des Trois Belles


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Page vue 1 611 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Nouvelles :