Livres audio gratuits de la catégorie 'Poésie' :


ROLLINAT, Maurice – Le Calvaire de la couleur (Poème)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Poésie


Béla Farkas - Automne (1913)

Maurice Rollinat (1846-1903), poète symboliste au style voisin de celui de Mallarmé, poète « décadent », très lyrique quand il s’agit de peindre le funèbre, le fantastique ou le macabre, nous offre de nouveau ici un poème en prose Le Calvaire de la couleur suivi de deux brèves poésies sur deux rimes Les Larmes du monde et Douleur muette.

« Là, ces couleurs donnaient franches et intégrales ici, amalgamées, charbonnantes et lépreuses plus loin, nuances et demi-nuances de leur unité ou de leur mélange ; ailleurs, avec d’insensibles dégradations, n’étant plus que les larves, les soupçons, les fantômes d’elles-mêmes brumes lilas et carminées de nuages s’évanouissant, vestige vaporeux, suprêmes gaze et fumée d’un arc-en-ciel qui s’efface. Par places, des feuillages arboraient des tons de fer, de plomb, d’acier, de cuir et de parchemin qui, tachés de fumeux, de rouillé, de vaseux, avivaient encore de leur pauvre et terne contraste le vif et le tranchant de la vaste fresque enchantée. »

Illustration : Béla Farkas, Automne (1913).

> Écouter un extrait : Le Calvaire de la couleur.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 638 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MAC-NAB, Maurice – Cinq Chansons du Chat Noir

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 14min | Genre : Poésie


Chansons du Chat Noir

Maurice Mac-Nab, poète et chansonnier mort à 33 ans en 1886 est sur notre site illustré par une douzaine de Poèmes incongrus, mais il doit surtout sa renommée à ses Chansons du Chat Noir dont nous vous offrohs cinq, sans musique hélas !, pour vous divertir quelques minutes.

Væ soli

« Qu’il est doux d’être deux, de sentir dans sa main
Frissonner une main que l’amour a bénie !
Qu’il est doux d’être deux, deux hier, deux demain,
Deux toujours au banquet d’amour et d’harmonie !

S’il est vrai qu’ici-bas l’on ne puisse être heureux
Sans qu’on se soit donné le plaisir d’être deux,
Il faut bien l’avouer, dans la nature entière,
L’être le plus à plaindre est… le ver solitaire. »

Illustration : Chansons du Chat Noir (18?).

> Écouter un extrait : Elle a son brevet supérieur.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 691 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Trois Poèmes peu connus d’auteurs célèbres

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 5min | Genre : Poésie


Georges Rodenbach, Albert Samain, Tristan L'Hermite

Trois poèmes peu connus d’auteurs célèbres :

- Georges Rodenbach (1855-1898), Parmi les grandes cathédrales,
- Albert Samain (1858-1900), Nuit blanche,
- Tristan L’Hermite (1601-1655), L’Extase d’un baiser.

Illustration : Portraits de Georges Rodenbach, Albert Samain et Tristan L’Hermite.

> Écouter un extrait : Parmi les grandes cathédrales.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 728 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VOLTAIRE – La Bastille (Poème)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 8min | Genre : Poésie


Voltaire à la Bastille composant la Henriade

Voltaire, mort la même année que Rousseau en 1778, n’a pu assister à la prise de La Bastille, mais en 1717 il a eu l’honneur, selon lui, d’être embastillé dans cette demeure royale qui lui est présentée comme le serait aujourd’hui un hôtel de grand luxe :

« Puis me faisant admirer la clôture,
Triple la porte et triple la serrure,
Grilles, verrous, barreaux de tout côté:
« C’est, me dit-il, pour votre sûreté. »

« Me voici donc en ce lieu de détresse,
Embastillé, logé fort à l’étroit,
Ne dormant point, buvant chaud, mangeant froid,
Trahi de tous, même de ma maîtresse. »

Voltaire (ou plutôt Arouet) avait alors 23 ans et il reviendra 9 ans plus tard en auteur très connu goûter deux semaines les délices de cette prison !

Illustration : Louis François Charon, Voltaire à la Bastille composant la Henriade (XIXe).

La Bastille.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 813 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HEREDIA, José Maria (de) – Antoine et Cléopâtre (Version intégrale)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 3min | Genre : Poésie


Antoine et Cleopatre.gif

« À la proue éclatante où l’épervier s’éploie,
Hors de son dais royal se penchant pour mieux voir,
Cléopâtre, debout dans la splendeur du soir,
Semble un grand oiseau d’or qui guette au loin sa proie. »

Antoine et Cléopâtre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 024 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – Ce qu’on entend sur la montagne (Poème, Version 2)

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 7min | Genre : Poésie


Ce qu'on entend sur la montagne

In Les Feuilles d’automne.

« [...] Voici ce qu’on entend : – du moins un jour qu’en rêve
Ma pensée abattit son vol sur une grève,
Et, du sommet d’un mont plongeant au gouffre amer,
Vit d’un côté la terre et de l’autre la mer,
J’écoutai, j’entendis, et jamais voix pareille
Ne sortit d’une bouche et n’émut une oreille. »

Ce qu’on entend sur la montagne.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 086 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – À des oiseaux envolés (Poème)

Donneur de voix : Julien Darowski | Durée : 14min | Genre : Poésie


Frederick Morgan - Ring-a-Ring-a-Roses-Oh (1885)

Hugo a 35 ans quand il publie en 1837 ce poème extrait du recueil : Les Voix intérieures. C’est à mon sens un chef-d’œuvre absolu et immortel. La candeur de l’enfance, son amour infini pour la nature, son rapport à la poésie et à la création, le cheminement de son imaginaire, tout y est. Dans ces vers merveilleux, Victor Hugo livre ce qu’il y a de plus vulnérable en lui, ce besoin d’innocence et de lumière, cette douleur de se savoir si souvent impuissant, cette conscience d’être minuscule en comparaison du ciel ou des oiseaux. Laissons ses mots résonner maintenant avec un court extrait :

« Comme on oublie un mort roulé dans son linceul,
Vous m’avez laissé là, l’œil fixé sur ma porte,
Hautain, grave et puni. – Mais vous, que vous importe !
Vous avez retrouvé dehors la liberté,
Le grand air, le beau parc, le gazon souhaité,
L’eau courante où l’on jette une herbe à l’aventure,
Le ciel bleu, le printemps, la sereine nature,
Ce livre des oiseaux et des bohémiens,
Ce poème de Dieu qui vaut mieux que les miens,
Où l’enfant peut cueillir la fleur, strophe vivante,
Sans qu’une grosse voix tout à coup l’épouvante ! »

Illustration : Frederick Morgan, Ring-a-Ring-a-Roses-Oh (1885).

À des oiseaux envolés.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 204 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHAPMAN, William – La mort n’existe pas (Poème)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 9min | Genre : Poésie


La mort n'existe pas

De l’écrivain canadien William Chapman (1870-1917), ce cinquième poème de cent vers sur le site, La mort n’existe pas, mêle heureusement la beauté à l’optimisme.

« Rien ne meurt à jamais, rien à jamais ne fuit ;
La goutte d’eau qui monte au ciel du précipice,
Captive du rayon que le soleil y glisse,
Peut redescendre en perle, au milieu de la nuit,
Dans le lis altéré qui lui tend son calice.
[...]
La mort n’existe pas ! la mort n’existe pas !
Le père disparu dans l’enfant vit encore ;
Le cœur broyé conserve une fibre sonore,
Et ce que nous nommons, en tremblant, le trépas,
Au lieu d’être un couchant, est un lever d’aurore. »

Illustration : Rebirth, photo de Albert Herring (licence Cc-By-2.0).

La mort n’existe pas.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 019 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Poésie :