Livres audio gratuits de la catégorie 'Religion' :


SAND, George – Le Dieu inconnu

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Religion


Anonyme - Persécution des Chrétiens (S. XIX)

« Au temps de Dioclétien, lorsque le christianisme grandissait dans la persécution, Pamphile, prêtre de Gésarée, vint à Rome pour joindre ses efforts à ceux de Gaïus, de Quentin et de plusieurs autres saints hommes, successeurs des apôtres, occupés tous à former des âmes pour le martyre, afin que le sang des chrétiens lavât sur les pavés de Rome les souillures de la débauche païenne. L’holocauste de Jésus continuait à monter vers le ciel ; ses disciples venaient se faire immoler sur Tautel encore fumant, afin que le monde fût racheté, afin que Dieu, épouvanté lui-même des turpitudes humaines, pût mettre dans la balance de sa justice quelques morts héroïques en compensation de tant de vies honteuses. »

Dans Le Dieu inconnu, George Sand imagine une rencontre entre le prêtre Pamphile et une jeune riche patricienne romaine, n’ayant plus confiance dans ses dieux, venant lui demander le chemin de la chrétienté.

Illustration : Anonyme, Persécution des Chrétiens (S. XIX).

Le Dieu inconnu.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 040 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

L’ENCYCLOPÉDIE – Prêtres – Théocratie – Athéisme

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Religion


José Camarón y Meliá - Moisés con las tablas de la ley

Aux articles de L’Encyclopédie de 1751 concernant les religions et leur évolution historique, Dieu, Christianisme, Mahométisme, Paradis, viennent s ‘ajouter :

Prêtres
« Il est doux de dominer sur ses semblables ; les prêtres surent mettre à profit la haute opinion qu’ils avoient fait naître dans l’esprit de leurs concitoyens ; ils prétendirent que les dieux se manifestoient à eux ; ils annoncerent leurs decrets ; ils enseignerent des dogmes ; ils prescrivirent ce qu’il falloit croire & ce qu’il falloit rejetter ; ils fixerent ce qui plaisoit ou déplaisoit à la divinité ; ils rendirent des oracles ; ils prédirent l’avenir à l’homme inquiet & curieux, ils le firent trembler par la crainte des châtimens dont les dieux irrités menaçoient les téméraires qui oseroient douter de leur mission, ou discuter leur doctrine. »

Théocratie
« Après Moïse, le peuple hébreu fut gouverné par des juges que Dieu lui permit de choisir. La théocratie ne cessa point pour cela ; les juges étoient les arbitres des différens, & les généraux des armées : assistés par un sénat de soixante & dix vieillards, il ne leur étoit point permis ni de faire de nouvelles lois, ni de changer celles que Dieu avoit prescrites ; dans les circonstances extraordinaires, on étoit obligé de consulter le grand-prêtre & les prophetes, pour savoir les volontés du ciel : ainsi on regloit sa conduite d’après les inspirations immédiates de la divinité. »

et Athéisme qui pose un problème biographique littéraire :
« On peut aussi attaquer l’athéisme par ses conséquences, qui, en sappant la religion, renversent du même coup les fondemens de la morale & de la politique. En effet l’athéisme avilit & dégrade la nature humaine, en niant qu’il y ait en elle les moindres principes de morale, de politique, d’équité & d’humanité : toute la charité des hommes, suivant cet absurde système, toute leur bienveillance, ne viennent que de leur crainte, de leur foiblesse, & du besoin qu’ils ont les uns des autres. »

Cet article anti-athéiste rédigé par un théologien français et un pasteur d’origine allemande sous la direction et le regard de Voltaire et de Diderot, permet en effet de modifier l’opinion que l’on a souvent de ces deux écrivains.
Voltaire est mort en 1778. Juste avant sa mort il a proclamé qu’il vénérait Dieu, qu’il aimait ses amis, qu’il ne ressentait aucune haine pour ses ennemis et qu’il détestait la superstition.

« Je crois en Dieu, écrit Diderot à Voltaire le 11 juin 1749, quoique je vive très bien avec les athées. Je me suis aperçu que les charmes de l’ordre les captivaient malgré qu’ils en eussent ; qu’ils étaient enthousiastes du beau et du bon, et qu’ils ne pouvaient, quand ils avaient du goût, ni supporter un mauvais livre, ni entendre patiemment un mauvais concert, ni souffrir dans leur cabinet un mauvais tableau, ni faire une mauvaise action. »

Illustration : José Camarón y Meliá, Moisés con las tablas de la ley (1785).

> Écouter un extrait : Prêtres.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 359 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LANE-POOL, Stanley – Le Korân, sa poésie et ses lois (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Religion


Le Korân

Né à Londres en 1854, Stanley Lane-Pool travaille au British Museum de 1874 à 1892 puis se rend en Égypte se livrer à des fouilles archéologiques. De 1897 à 1904, il occupe une chaire d’études arabiques à l’université de Dublin.

C’est pour ses qualités de savant, sa connaissance du monde arabe et son objectivité que nous avons choisi Le Korân, sa poésie et ses lois paru en 1882 à une époque moins tourmentée par ce sujet qu’aujourd’hui. L’ouvrage comporte huit chapitres :

- Le contenu du Korân
- Son auteur
- La période de la poésie
- La période de la rhétorique
- La période de l’argumentation
- La période des harangues
- Les lois du Korân
- Résumé et conclusion

que vous pouvez lire intégralement dans la version texte et dont nous avons retenu, pour un peu de pédagogie, Le contenu du Korân, Son auteur, le prophète Mahomet et Résumé et conclusion. Notez que lorsque Lane-Pool dit « aujourd’hui », il dit en réalité 1882 et nous parle orthographiquement du Korân et de Mohammed (nom complet : Abū al-Qāsim Muḥammad ibn ʿAbd Allāh ibn ʿAbd al-Muṭṭalib ibn Hāshim).

Traduction anonyme (1882).

> Écouter un extrait : Le contenu du Korân.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 235 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BIBLE HÉBRAÏQUE – Livre des Juges

Donneur de voix : Thierry Codvelle | Durée : 1h 41min | Genre : Religion


Rembrandt van Rijn - Samson et Delilah

Dans toute l’histoire du peuple hébreu, ce livre couvre la période qui va de la mort de Josué, successeur de Moïse, à celle précédant l’instauration de la Royauté.
Le comportement des Israélites suit un cycle récurrent : le peuple fait ce qui déplaît à l’Éternel. Celui-ci les abandonne à leurs ennemis qui les oppriment. Les Israélites crient alors à Dieu qui leur envoie un libérateur, autrement dit un juge, qui les délivre et leur assure la paix, tant que le peuple demeure attaché à L’Éternel.
Pas moins de douze juges interviennent dans l’histoire du peuple d’Israël, dont Othniel, Ehud, Debora, Gédéon, Jephté, Samson…

« En ce temps-là, il n’y avait point de roi en Israël, chacun faisait ce qui lui semblait bon. » (Jg 21:25)

Traduction : Louis Second (1810-1885).

Accéder au sommaire de La Bible

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 768 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LUTHER, Martin – La Liberté chrétienne

Donneuse de voix : Plume | Durée : 1h 40min | Genre : Religion


Martin Luther par Lucas Cranach (1529)

Peut-on gagner sa place au paradis à force de bonnes actions et d’œuvres de piété ? À la belle époque des indulgences, le moine Martin Luther défend une thèse révolutionnaire : le salut, la vie éternelle, le paradis (quel que soit le nom qu’on lui donne) ne se gagne que par la foi seule. Dans ce court ouvrage, il répond à ses détracteurs et explique avec beaucoup de clarté sa thèse : les œuvres n’apportent pas le salut, elles ne sont que le fruit de la foi qui sauve, la foi que Dieu donne. Mais l’église catholique de l’époque ne voudra jamais entendre ses arguments et les thèses de Martin Luther deviendront le fondement du protestantisme réformé.

« Qui présume être justifié en même temps par la foi et par les œuvres, cloche des deux pieds, comme les adorateurs de Baal. Du jour, au contraire, où tu commences à croire, tu reconnais que tout ce qui est en toi n’est que misère et péché. « Tous ont péché, dit saint Paul, et sont privés de la gloire de Dieu. – Il n’est pas un seul juste, pas un qui fasse le bien. Tous les hommes se sont détournés de Dieu et sont tombés dans la vanité. » Tu comprends alors que Christ t’est nécessaire, que c’est en croyant à celui qui a souffert et qui est ressuscité pour toi, que tu deviens un homme nouveau, que tous tes péchés te sont remis et que c’est par ses seuls mérites que tu es justifié devant Dieu. »

Ce texte, envoyé au pape Léon X en 1520, était accompagné d’une lettre. La notice historique de Félix Kuhn explique le contexte dans lequel cette lettre a été écrite.

Traduction anonyme (1879).

> Écouter un extrait : Notice historique.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 240 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LIGUORI, Alphonse (de) – Méditations sur la passion du Christ

Donneuse de voix : Domi | Durée : 1h 10min | Genre : Religion


Diego Velazquez - Cristo crucificado (détail)

Alphonse Marie de Liguori (1696-1787) est un évêque fondateur de la congrégation du Très Saint Rédempteur reconnu saint et docteur de l’église par l’Église catholique.

Dans les Considérations sur la Passion, en parlant du Christ il écrit :
« Il voulut, dans sa passion, être cloué à la croix, pour expier l’abus que nous avons fait de notre liberté. Il voulut expier notre avarice par sa nudité, notre orgueil par ses humiliations, notre envie de dominer par sa soumission aux bourreaux, nos mauvaises pensées par sa couronne d’épines, notre intempérance par le fiel qu’il goûta, et nos plaisirs sensuels par les souffrances de son corps. »

Les méditations sur la passion du Christ lues ici présentent une série de 7 courts textes pour chaque jour de la semaine.

Le texte est publié dans le même livre que Préparation à la mort dans la traduction de l’abbé Salet (1823).

> Écouter un extrait : Dimanche.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 734 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

AICARD, Jean – Quatre Noëls (Vers et prose)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Religion


Crèche à l'Isle-sur-la-Sorgue

Quatre textes jolis ou émouvants publiés par Jean Aicard à différentes époques de sa vie :

La Noël, bénédiction du feu (Poèmes de Provence), 1878
La Légende du chevrier (Les Chansons de l’enfant), 1875
Le Noël de Grand-père (L’Été à l’ombre), 1895
Les Étrennes (L’Âme d’un enfant), 1898

« Si l’on vit loin les uns des autres dans l’année,
Chacun du champ lointain, de la ville éloignée
Arrive, à la Noël, pour revoir les parents,
Les anciens, les petits qu’on retrouve plus grands ;
Pour boire le muscat dont l’odeur donne envie ;
Pour causer tous ensemble et de conter sa vie,
Pour montrer qu’on n’est pas des ingrats oublieux
Capables de laisser tout seul mourir les vieux. » (Bénédiction du feu)

Illustration : Crèche à l’Isle-sur-la-Sorgue, photo de Jean-Louis Zimmermann (licence Cc-By-Sa-2.0).

> Écouter un extrait : La Noël, bénédiction du feu.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 011 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANONYME – La Didachè, enseignement des douze apôtres

Donneur de voix : Thierry Codvelle | Durée : 21min | Genre : Religion


Alberto Piazza - Apôtres entourant le sépulcre

Parmi les Pères de l’Église, l’auteur de la Didachè – écrit datant de la fin du Ier siècle ou du début du IIème siècle – occupe une place de choix. Il fait plus particulièrement partie des Pères apostoliques, c’est-à-dire bien que n’étant pas des disciples directs des apôtres, ils sont des témoins précieux de cette première moitié du deuxième siècle.
Le texte est aussi intitulé « Doctrine du Seigneur aux nations par les douze apôtres ». D’autres Pères de l’Église, comme Irénée de Lyon, Clément d’Alexandrie ou Origène y font référence.

On peut diviser en quatre parties la structure de cet ouvrage :
- Un enseignement moral : les deux voies (chapitres 1 à 6)
- Des préceptes liturgiques (chapitres 7 à 10)
- Des préceptes disciplinaires (chapitres 11 à 15)
- Les choses finales (chapitre 16).

Traduction : Paul Sabatier (1858-1928).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 536 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Religion :