Livres audio gratuits de la catégorie 'Romans (Complets)' :


PUCCIANO, Pauline – Titania 3.0

Donneuse de voix : Pauline Pucciano | Durée : 6h 23min | Genre : Contemporains


Titania 3.0

« Que reste-t-il dans un monde où tout est artificiel ou à vendre ?
Dans un monde où le corps est à la fois traité comme un objet de culte et comme une marchandise jetable ?
Dans un monde où ceux qui ne jouissent pas des avantages du Réseau, qui régule toutes les interactions sociales, sont condamnés à végéter dans la rue ?

Paris, 22ème siècle. Il n’y a plus d’État.
Les citoyens, ou « libertons », sont invités à se préoccuper essentiellement de leur propre apparence et de leur plaisir, sources inépuisables de consommation : c’est ainsi qu’a été lancée la vogue de la « construction personnelle », body-art poussé à l’extrême, où chacun devient le créateur de son propre personnage.
Les réseaux sociaux, devenus de véritables univers virtuels, ont totalement envahi l’espace privé.
Les corporations sont toutes-puissantes et tous les trafics sont autorisés.
La police elle-même obéit à ses propres sponsors.
Les Hors-Réseau, qui n’ont plus d’Identité Informatique, ne jouissent plus d’aucun droit civique.

Morgane Corporation, une multinationale parmi tant d’autres, amasse tranquillement des millions en prélevant et en revendant des organes… Mais sa prospérité monstrueuse se verra compromise par la rencontre improbable entre un poète libertaire et une icône des réseaux sociaux.

C’est que, même au fond de cette décadence, certaines choses ne sont pas à vendre.
La poésie.
L’amour.
La révolte. »

Avec l’aimable autorisation des éditions Magnard.

NB : Titania 3.0 n’est pas la suite de Titania 2.0 mais sa transformation en une histoire plus ample et plus adaptée à un public jeune. Le récit est enrichi d’ajouts dès les premières pages, mais il bifurque véritablement à partir du chapitre 8.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 498 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PÉROCHON, Ernest – Les Creux-de-maisons

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 6h 45min | Genre : Romans


Bourrines (1890)

Une nouvelle fois, Ernest Pérochon nous convie à partager la vie des plus déshérités de cette région du nord Deux-Sèvres : les valets de ferme. Publié d’abord sous forme de feuilleton en 1912 , le roman attire à priori notre attention sur l’habitat de ces pauvres gens mais, au-delà, ce sont les relations sociales et les liens affectifs que nous découvrons à travers l’histoire de Séverin Pâtureau.

« Il revoyait dans son souvenir le petit « creux de maison » où il avait vécu ses premières années. C’était une cabane bossue et lépreuse, à peine plus haute qu’un homme ; on descendait à l’intérieur par deux marches de granit ; il y faisait très sombre, car le jour n’entrait que par une lucarne à deux petits carreaux ; l’hiver, il y avait de l’eau partout, et cela faisait de la boue qui n’en finissait pas de sécher, sous les lits surtout ; il y avait des trous qui empêchaient les tabourets de tenir debout ; on les comblait de temps en temps avec de la terre apportée du jardin. »

Illustration : Habitat rural vendéen : les bourrines (photographies de Jules-César Robuchon, 1890).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Préface.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 699 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GRÉVILLE, Henry – La Maison de Maurèze

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 4h 59min | Genre : Romans


La Maison de Maurèze

Encore un sublime portrait de femme (adultère, vraiment ?) de la grande Alice Marie Céleste Durand dite Henry Gréville.

Barvey d’Aurevilly a dit d’elle : « Elle a la pureté de la plume, cette chose maintenant plus rare que le talent. »

« Gabrielle baissa les yeux sur son assiette et cessa de manger, car elle n’avait plus faim. Les deux heures qui la séparaient du repos lui parurent longues. Prétextant un malaise, elle s’était réfugiée dans sa chambre, sa grande chambre lambrissée de chêne, haute de plafond, sombre de couleur, où la clarté des bougies n’éclairait qu’un petit espace relativement à l’ampleur de l’appartement. Étendue sur son grand lit d’apparat, auquel on arrivait par un marchepied, elle pleurait silencieusement, le visage caché dans son mouchoir pour étouffer ses pleurs, quand le marquis entra enfin, fredonnant un air d’opéra. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 569 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BRADDON, Mary Elizabeth – Barbara

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 6h 36min | Genre : Romans


Barbara

Connue pour ses romans policiers, Mary Elizabeth Braddon (1835-1915) conte dans Barbara une sublime histoire d’amours contrariées.

« George Leland, qui ne soupçonne pas l’effet qu’il a produit dans l’asile doux, chaud et tranquille de la famille, fait son apparition à Southlane à l’heure convenue. Les mots : Villa des Roses sont inscrits sur la porte d’entrée. Le jardin, éclairé par un beau soleil, brille de tout son éclat. Le long des murs du petit vestibule, des jardinières sont remplies de fleurs. Le calme, la fraîcheur de l’air, le parfum des fleurs, tout se réunissait pour inspirer au transfuge du West-End un sentiment de repos.
- Je ne m’imaginais pas que Camberwell pût être un si joli endroit, dit le capitaine Leland, d’un ton aimable en serrant la main de Mme Trevenock ; on se croirait ici à la campagne.
En ce moment il entrevoit deux sveltes jeunes personnes, qui cherchaient à dissimuler leur présence dans la pièce voisine. Les portières étaient relevées de manière à ne former qu’un appartement qui plongeait sur le jardin.
- Mes filles, balbutie Mme Trevenock ; puis elle acheva la présentation d’un ton plus officiel en reprenant: Le capitaine Leland… Mlle Trevenock, Mlle Florence.
Nouvel échange de poignées de main.
Florence prétendit plus tard qu’à ce moment une rougeur subite envahit les joues bronzées du capitaine, tant il s’attendait peu à trouver à Camberwell une personne d’une beauté aussi incomparable que celle de Barbara. Il se hâta de dissimuler sa surprise sous cette phrase banale :
- Vous paraissez avoir un bien grand jardin. »

Traduction : Hephell (18?-1894?).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 537 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAZIE, Léon – Le Double Mort

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 3h 31min | Genre : Romans


Le Double Mort

Le Double Mort constitue le tome 2 des aventures de Martin Numa, surnommé « le roi des policiers».

À la fin du tome premier, Martin Numa est tombé aux mains de son plus redoutable ennemi. Il est muré vivant dans une poche d’un souterrain. On a crevé une conduite d’eau et il va périr inévitablement. Personne ne pourra même retrouver son cadavre. Le dévouement héroïque de ses hommes l’arrache à cette mort horrible. Mais tout le monde le croit mort, disparu à jamais…

> Écouter un extrait : Chapitre 00.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 195 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LA BRÈTE, Jean (de) – Conte bleu

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 2h | Genre : Romans


Carl Spitzweg La mansarde

À la mort de son père, le chevalier Antoine de Lourdine a voulu payer les dettes qu’il avait contractées, et il s’est retrouvé dans une misère noire.
Un ami lui procure des travaux d’écriture, place très mal payée, qui l’empêche juste de mourir de faim.
Mais, malgré sa pauvreté, il est compatissant et il lui arrive de donner son repas aux enfants de sa voisine lorsque ceux-ci pleurent de faim.
Pendant son temps libre, il compose des vers car il est un poète délicat et romantique.
Sa voisine signale ce cas intéressant à une dame charitable, qui décide de l’aider à sortir de sa misère. Mais le gentilhomme a la fierté de son nom et de sa naissance. Comment l’aider malgré tout, en sauvegardant sa dignité ?

Illustration : Carl Spitzweg, La Mansarde (1849).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 989 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOVE, Emmanuel – Le Beau-Fils

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 11h 27min | Genre : Romans


Emmanuel Bove

« Personne dans la vie n’est exactement ce que nous espérons. Les gens ne sont au fond que ce que nous voulons qu’ils soient ». Avec Le Beau-Fils, roman de 1934, annoncé par son éditeur comme celui de la maturité, Emmanuel Bove livre son récit le plus ouvertement autobiographique. Encore adolescent, Jean-Noël perd son père. Annie, sa belle-mère, issue d’un milieu social aisé, va le prendre sous son aile ; mais Jean-Noël n’aura de cesse de la décevoir, errant d’une relation amoureuse à une autre, faisant traîner ses études. Basculant d’un milieu social à un autre, toujours en quête d’argent, il se laisse porter par les aléas de sa vie. Annie en serait-elle la clé ? (Source : Bibliothèque numérique romande)

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 200 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHOUINARD, Ernest – L’Œil du phare

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 5h 21min | Genre : Romans


L'Œil du phare

« Une maisonnette aux murs blanchis s’élève, isolée, sur une colline dont le pied baigne dans le Saint-Laurent. C’est la première de Saint-Germain-de-Kamouraska, du côté de l’Est. [...]
C’est là que vit, dans le travail et la solitude de chaque jour, la veuve de Gilles Pèlerin qui ne lui a laissé pour tous biens qu’un arpent de terre à cultiver, son fils Jean à élever et le souvenir d’un bonheur domestique dont elle entretient le reste de sa vie. [...] »
Jean, éduqué par le prêtre qui lui insuffle l’amour de la patrie, quittera pourtant les belles terres canadiennes, pour y mieux revenir un jour.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 411 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Romans (Complets) :