Livres audio gratuits de la catégorie 'Romans' :


GEFFROY, Gustave – Hermine Gilquin

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 3h 47min | Genre : Romans


Hermine Gilquin

Une descente en profondeur dans une ferme vendéenne du XIXe siècle.
Une jeune fille, unique enfant des riches Gilquin, grandit heureuse entre ses parents, au milieu des animaux, de la nature qu’elle adore.
La malchance qui accablait la famille depuis si longtemps, semble décidément bien envolée.
Mais c’était une illusion : elle revint, plus terrible que jamais.

> Écouter un extrait : Chapitre 1.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 088 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TINSEAU, Léon (de) – Charme rompu

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 5h 34min | Genre : Romans


Charme rompu

Dangereuse, l’attitude de Claire de Chalonne qui cherche à ré-enchanter l’avenir de sa cousine Nadia avec Paul de Chérancy…

Léon de Tinseau (ou comte Antoine Joseph Léon de Tinseau) né à Autun en Saône-et-Loire le 30 avril 1844 et mort en 1921 à Paris est un écrivain français du XIXe siècle.

L’abbé Louis Bethléem, dans Romans à lire et à proscrire (sic) écrit : «  Léon de Tinseau, écrivain aristocratique, est l’un des analystes les plus en vogue des impressions et des élégances mondaines. Selon le mot d’un critique, il ensorcelle ses lectrices. Même quand il lui arrive de conter des histoires invraisemblables, son esprit, sa grâce impertinente, son pathétique discret, le ton de bonne compagnie qu’il donne à ses nouvelles légères, pimpantes, romanesques, parfumées, produisent toujours leur effet magique. »

Le roman Charme rompu est toutefois d’une veine plus mélancolique avant sa résolution lumineuse…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 545 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BURNEY, Fanny – Camilla (Tome 03)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 7h | Genre : Romans


Elisabeth Vigée-Lebrun - Princesse Aniela Angélique Cazrtoryska

Edgar a annoncé qu’il n’avait pas l’intention d’épouser Indiana. C’est Camilla qu’il aime.

Il fait part au docteur Marchmont, qui fut son mentor pendant sa jeunesse, de son inclination pour Camilla. Le docteur lui répond : « Gardez-vous de vous déclarer, ne faites aucune ouverture à ses parents, n’excitez en elle nulle espérance, qu’aucun bruit public ne révèle au monde votre passion, jusqu’à ce que son cœur vous soit connu. Ne donnez à vos intentions aucun commencement d’exécution jusqu’à ce que vous soyez assuré qu’elle possède réellement toutes les vertus dont elle a l’apparence, et ne vous déclarez qu’après vous être convaincu de son affection pour vous. ».

De son côté, M. Tyrold a conseillé à sa fille : « Le bon sens vous montrera les bornes que l’usage défend à votre sexe de franchir. La femme qui, attirée par le charme de la prévention, s’y livre ingénument, est presque toujours cruellement trompée Non parce qu’elle manque son but d’éveiller la tendresse dans celui qui en est l’objet, mais parce que cette tendresse est dépourvue de respect. La certitude du succès en détruit le charme. Apportez donc la plus grande surveillance à ne laisser échapper un secret qui ne doit pas être révélé. Une femme qui le laisse connaître peut-elle attendre la considération et le respect ? »

Afin d’éloigner sa fille d’Edgar, M. Tyrold accepte son départ pour Tunbridge, pour accompagner pendant quelques semaines Mistriss Arlbery à cette ville d’eaux. Mais Edgar, lui aussi, part à Tunbridge.

Traduction anonyme (1798).

Illustration : Elisabeth Vigée-Lebrun, Princesse Aniela Angélique Cazrtoryska (1802).

Accéder à l’œuvre intégrale.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 122 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUE, Eugène – Les Sept Péchés capitaux (L’Orgueil : Tome 02)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 9h 12min | Genre : Romans


L’Orgueil

« Tant d’argent à moi seule ! Pourquoi cela ?
Pourquoi tant à moi, rien aux autres ?
Cette fortune immense comment l’ai-je gagnée ?
Hélas ! je l’ai gagnée seulement par ta mort, ô ma mère, par ta mort, ô mon père !
Ainsi, pour que je sois si riche, il faut que j’aie perdu les êtres que je chérissais le plus au monde.
Pour que je sois si riche, peut-être faut-il qu’il y ait des milliers de jeunes filles, comme Herminie, toujours exposées à la détresse, joyeuses aujourd’hui, désespérées demain !
Et, quand elles ont perdu la seule richesse de leur âge, leur insouciance et leur gaieté, quand elles sont vieilles, quand ce n’est plus seulement le travail, mais les forces qui leur manquent, que deviennent-elles, ces infortunées ? »

> Écouter un extrait : Chapitre 35.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 199 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

THEURIET, André – Le Fils Maugars

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 8h 49min | Genre : Romans


Le Fils Maugars

« Il s’accouda à la fenêtre et embrassa d’un long regard le paysage tranquille et intime, qui lui était familier depuis bien des années. La Charente étendait silencieusement à l’extrémité du jardin sa nappe d’eau, tantôt sombre sous les noyers, tantôt scintillante aux premiers rayons du soleil. Au long des blés de la route de Ruffec, les cailles jetaient des appels sonores. Étienne se sentait heureux… »

André Theuriet (1833-1907) nous laisse une œuvre de romancier, de poète et d’auteur dramatique. Attaché aux terroirs du Poitou et de la Touraine où il ancre l’action du présent roman, il croise ici les thèmes des relations père-fils, de l’amour impossible, des préjugés, de la cupidité, de l’opportunisme et de la vie rurale. Si l’analyse psychologique se borne à quelques traits saillants des personnages, les relations sociales au sein de cette société provinciale vont prendre un tour particulier dès qu’éclate le coup d’état de décembre 1851.

Illustration : Le Fils Maugars, illustration de Jacques Wély (1873-1910).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 435 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUE, Eugène – Les Sept Péchés capitaux (L’Orgueil : Tome 01)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 9h 15min | Genre : Romans


L'Orgueil

Eugène Sue, né le 26 janvier 1804 à Paris et mort en exil le 3 août 1857 à Annecy (Haute-Savoie), est un écrivain français, principalement connu pour deux de ses romans-feuilletons à caractère social : Les Mystères de Paris (1842-1843) et Le Juif errant (1844-1845). Les Sept Péchés Capitaux sont parus entre 1847 et 1852.

« - Que voulez-vous, monsieur ? Je ne trouverais à me placer ainsi que chez une personne d’une condition aussi modeste que la mienne… et malgré moi… je suis tellement sensible à certains défauts d’éducation et de manières, que j’aurais trop à souffrir en maintes occasions… Cela est puéril… ridicule… je le sais, car le manque d’usage n’ôte rien à la droiture, à la bonté de la plupart des personnes de la classe à laquelle j’appartiens, et dont mon éducation m’a fait momentanément sortir ; mais il est pour moi des répugnances invincibles, et je préfère vivre seule… malgré les inconvénients de cet isolement, et puis enfin je contracterais presque une obligation envers la personne qui me recevrait chez elle… et je craindrais que l’on ne me le fît trop sentir.
- Au fait, ma chère enfant, tout, ceci est très conséquent, — dit le bossu après un moment de réflexion ; — vous ne pouvez penser ou agir autrement, avec votre fierté naturelle… et cet orgueil, qu’en vous j’aime avant toute chose a été, j’en suis sûr, et sera toujours votre meilleure sauvegarde… ce qui ne m’empêchera pas bien entendu, si vous le permettez, de venir de temps à autre… savoir si je peux aussi vous sauvegarder de quelque chose… »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 161 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BURNEY, Fanny – Camilla (Tome 02)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 5h 32min | Genre : Romans


Elizabeth Vigée-Lebrun - Portrait de Teresa Czartoryska

Dans cette deuxième partie, nous retrouvons les personnages du premier tome.

Edgar, très attiré par Camilla, hésite un peu à lui déclarer son amour, sur les conseils du docteur Marchmont, qui lui demande de s’assurer, avant de faire sa demande, du cœur de Camilla.
Camilla, persuadée qu’Edgar va épouser sa belle cousine Indiana, mariage souhaité par leur oncle, sir Hugh, s’efforce de maîtriser ses sentiments, qui l’entraînent, malgré elle, vers Edgar.

Traduction anonyme (1798).

Illustration : Elizabeth Vigée-Lebrun, Portrait de Teresa Czartoryska (1801).

Accéder à l’œuvre intégrale.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 172 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

THACKERAY, William Makepeace – La Foire aux vanités (Tome 01)

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 13h 2min | Genre : Romans


Vanity Fair

La Foire aux vanités (Vanity Fair), publié en feuilletons entre 1846 et 1848, est un des chefs-d’œuvre de la littérature anglaise. Le titre est emprunté à un épisode célèbre du Voyage du pèlerin (1678), de John Bunyan. Thackeray (1811-1863), le grand rival de Dickens, y brosse un tableau satirique d’un monde matérialiste et y dénonce le poids de la morale dans la société pré-victorienne. Le roman relate les destinées entrelacées de deux héroïnes fortement contrastées, qu’opposent leurs origines sociales et leurs personnalités. Rebecca Sharp (« Becky »), orpheline d’une mère française, danseuse d’opéra, et d’un père artiste peintre sans le sou, est une jeune femme ambitieuse et sans scrupules, tandis que Amelia Sedley, fille d’un riche négociant de la City, chez qui elles séjournent toutes deux après avoir quitté le pensionnat de Miss Pinkerton, est douce, généreuse et effacée. Leur amitié, d’abord étroite, sera mise à mal lorsque George Osborne, ami d’enfance d’Amelia puis son mari, se laissera séduire par Rebecca, devenue Mrs Crawley.
La première moitié de l’œuvre a pour toile de fond la Cité de Londres, qui – à la suite des guerres napoléoniennes – connaît ses premières crises financières, et se clôt au soir de la bataille de Waterloo, gagnée à la surprise générale par les Anglais. L’insouciance et la folle gaîté, puis la panique, de la haute société britannique installée à Bruxelles à la veille du combat, est un des morceaux de bravoure du roman.

La traduction de Georges Guiffrey est assez libre et j’ai corrigé quelques-unes de ses inexactitudes les plus flagrantes. J’ai aussi sauté le passage intitulé « Nuit d’attaque » – Chapitre 6, pages 81 à 84 – qui n’est guère intéressant et a d’ailleurs disparu des éditions anglaises du roman. J’ai délibérément francisé la prononciation de la plupart des noms propres.

Traducteur: Georges Guiffey (1827-1887).

> Écouter un extrait : Chapitres 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 170 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Romans :