Livres audio gratuits de la catégorie 'Romans' :


LA BRÈTE, Jean (de) – Les Deux Sommets

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 5h | Genre : Romans


Alberto Micheli Pellegrini - Il Rubino

Quels sont ces Deux Sommets, le titre du roman de Jean de La Brète ?
L’histoire se passe pendant la guerre de 1914-1918.
« Que voulez-vous ? dit Marguerite. Nos terrains de bataille sont différents. Vous savez, vous, hommes, lutter et mourir héroïquement. C’est votre sommet. Nous, femmes, nous tendons au sommet de la bonté. Nous sommes des effacées, en apparence, mais nous vivons intensivement et autrement que vous, voilà tout ! [...]
Ces événements, ces souffrances sans mesure, devraient agrandir sans mesure notre bonté. Ces jours si terribles m’ont confirmée dans l’idée qu’il faut semer la bonté sans se préoccuper des résultats. La graine germera sous une influence supérieure à nous. Semée partout, cette graine deviendra un arbre si elle trouve un terrain favorable. »

Illustration : Alberto Micheli Pellegrini (1870-1943), Il Rubino.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 339 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BEAUVOIR, Roger (de) – Le Chevalier de Saint-Georges (Tome 1)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 3h 45min | Genre : Romans


Le Chevalier de Saint-Georges

Au temps de la colonie française (esclavagiste) de Saint-Domingue…

Eugène-Augustin-Nicolas Roger dit Roger de Beauvoir (1807-1866) est un romancier, poète et dramaturge romantique français.

Dans la notice du Chevalier de Saint-Georges, Félicien Mallefille écrit : « Roger de Beauvoir est essentiellement artiste : il comprend l’art dans toutes ses formes et dans toute sa portée. Son style est surtout cavalier et singulièrement piquant, il porte l’épée au côté et le plumet sur l’oreille. Il a fait une étude approfondie de deux siècles, du siècle de Henri IV et de celui de Louis XV : on ne peut mieux peindre le premier que dans René le Tueur, le second que dans le Café Procope et le Chevalier de Saint-Georges. Les habitudes, les meubles, les conversations oisives et pimpantes du dix-huitième siècle, Roger de Beauvoir les possède et les incruste dans une nouvelle avec un merveilleux tour d’habileté. »

À suivre…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 168 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BALZAC, Honoré (de) – Le Curé de village

Donneur de voix : Aegidius | Durée : 11h 18min | Genre : Romans


Le Curé de village

Au couple Tascheron-Bonnet qui forme le cœur de l’œuvre, un malheureux criminel de circonstance condamné à mort et son curé de village adoubé à Montégnac, contrée reculée de Limoges, pour prendre en charge ce cas difficile en vue de conquérir son ouaille récalcitrante, Balzac surimprime au premier plan la vie d’une Véronique et insère à ce paysage provincial l’ingénieur Gérard qui sait saisir cette opportunité limousine. Le lecteur est invité à savoir lire entre les lignes, notamment à percevoir le vrai père de « notre cher Francis », sachant que cet enfant naît, tel un signe céleste, le jour même l’exécution de Tascheron. Une formidable omerta campagnarde : tout le monde devine, tout le monde comprend, tout le monde pardonne, personne ne parle. Honoré en profite pour régler ses comptes avec la tyrannie des écoles en pointant du doigt les méthodes françaises. On assiste en arrière-plan à une seconde réhabilitation puisque Véronique mariera Farrabesche avec Catherine, offrant à ces déshérités un bonheur qu’elle n’a pas pu avoir elle-même. Ce roman religieux est une sorte de pendant, selon l’analyse de son auteur lui-même, à son conte philosophique Le Médecin de campagne.

Illustration : Aquarelle humide de Fabie Lou (juillet 2017) spécialement conçue pour cet enregistrement. Tous les dimanches après la messe, Véronique, l’ingénieur, le curé, le médecin, le maire, descendaient par le parc et allaient y voir le mouvement des eaux. L’hiver de 1833 à 1834 fut très pluvieux.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 699 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEBLANC, Maurice – Le Bouchon de cristal (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 7h 25min | Genre : Romans


Le Bouchon de cristal

Le Bouchon de cristal parut initialement en feuilleton dans Le Journal, de septembre à novembre 1912. Maurice Leblanc s’est inspiré dans ce roman du célèbre scandale de Panama (1892-1893). Il emprunte par ailleurs à la nouvelle La Lettre volée (Version 1, Version 2) d’Edgar Allan Poe l’idée consistant à mettre très en évidence l’objet que l’on veut cacher.

Au cours d’un cambriolage chez le député Daubrecq, un crime est commis et deux complices d’Arsène Lupin sont arrêtés par la police. L’un est coupable du crime, l’autre innocent, mais les deux seront condamnés à mort. Lupin s’emploie à délivrer la victime de l’erreur judiciaire, mais il doit lutter contre le député Daubrecq, maître-chanteur sans scrupule, qui détient un document compromettant, dissimulé dans un bouchon en cristal.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 631 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PICHLER, Caroline – Agathoclès, ou Lettres écrites de Rome et de Grèce au commencement du quatrième siècle (Tome 2)

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 4h 18min | Genre : Romans


Agathoclès

Dans La Revue des romans parue en 1839, Pierre Augustin Eusèbe Girault de Saint-Fargeau présentait ainsi Agathoclès :
« C’est une époque bien digne de considération que celle où le vieux polythéisme, croulant de toute part, disputait encore l’empire du monde au christianisme prêt à s’établir sur ses ruines. Deux écrivains, dans ces derniers temps, ont imaginé de retracer cette époque : M. de Châteaubriand dans les Martyrs, et Mme de Pichler dans Agathoclès. Les deux ouvrages diffèrent absolument par le genre : l’un est une épopée en prose à la manière de Télémaque ; l’autre est un simple roman en forme épistolaire. Mais outre les rapports accessoires que l’identité d’objets a dû produire naturellement entre les deux compositions, il existe entre la fable de l’un et la fable de l’autre des ressemblances capitales. Dans les Martyrs, une païenne se convertit à la foi chrétienne qui est celle de son amant ; dans Agathoclès, un païen, amant d’ une chrétienne, embrasse la religion de sa maîtresse. Dans les deux ouvrages, les deux amants sont les principaux personnages ; dans les deux ouvrages, l’amant est un des principaux appuis du christianisme, devient personnellement odieux au féroce Galérius, et, par suite de cette haine, est condamné à périr, s’il ne sacrifie aux dieux. Eudore meurt dans le cirque sous la dent d’un tigre ; Agathoclès était réservé au même supplice, mais, par une faveur spéciale, cette peine est commuée en celle de la décollation. – L’amour et la religion forment, pour ainsi dire, par moitié le sujet d’Agathoclès, s’y partagent le mérite d’intéresser, et quelquefois y sont fondus ensemble de manière à se fortifier l’un l’autre par les impressions diverses qu’ils produisent. L’amour et la religion sont mêlés dans la destinée d’Agathoclès et de Larissa ; ils règlent aussi en commun la destinée de deux autres amants, Florianus et Valérie. L’amour seul fait le sort d’un autre couple, moins touchant sans doute, mais plus brillant, le sort de Tiridate et de Sulpicie, que les sentiments de tendre amitié qu’ils professent pour Agathoclès et Larissa rattachent à l’intérêt principal. La belle et séduisante Calpurnie est un personnage fort piquant ; amie dévouée de Sulpicie, ayant pour Agathoclès dans le fond du cœur une passion qu’elle ignore ou qu’elle dissimule longtemps, faisant des folies pour prouver son amour quand elle ne peut plus se le cacher à elle-même, et lorsqu’enfin elle apprend que cet amour ne peut être partagé, accablant des marques de sa générosité et son insensible amant et l’heureuse rivale qu’il lui a préférée. Les autres personnages secondaires sont mus par différents sentiments, tels que l’ambition, la jalousie, la haine ; et les effets de ces passions coupables ont une influence plus ou moins forte, plus ou moins directe, sur la destinée des deux principaux personnages.
Le roman d’Agathoclès est celui des ouvrages de Mme Pichler qui a le plus contribué à la gloire de l’auteur ; il parut à la même époque que les Martyrs, et quoiqu’il n’égale pas l’ouvrage de M. de Châteaubriand, il lui fut comparé ; ce qui est déjà un grand honneur pour l’auteur. »

Traduction : Isabelle de Montolieu (1751-1832).

Illustration : Peinture numérique de Daniel Luttringer.

Accéder au Tome 1…

> Écouter un extrait : Livre 00.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 092 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

COLLINS, Wilkie – La Piste du crime

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 17h 30min | Genre : Romans


Jean-Baptiste Camille Corot - La Dame en bleu (1874)

Dans le train qui l’emmène en voyage de noces à Ramsgate, Valéria Woodville pense aux semaines qui ont précédé son mariage : sa rencontre avec Eustache, ses rapides fiançailles avec lui, l’inquiétude de son oncle pour ce projet de mariage faute d’informations sérieuses sur la situation personnelle d’Eustache, l’opposition de la mère d’Eustache à ce projet. Installés à Ramsgate, Valéria et Eustache rencontrent par hasard la mère de celui-ci. Quand il présente Valéria à sa mère, celle-ci se tourne alors vers lui avec mépris et indignation et lui déclare plaindre sa jeune épouse. Valéria va découvrir qu’Eustache ne lui a pas tout dit sur sa vie d’avant leur mariage. Elle n’aura de cesse de découvrir le secret qui entache le passé de son mari… (Source : Ebookslibresetgratuits.com)

Traduction : Camille de Cendrey (1825-1904).

Illustration : Jean-Baptiste Camille Corot, La Dame en bleu (1874).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 546 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DURAS, Claire (de) – Ourika (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 1h 8min | Genre : Romans


Ourika

Un jeune médecin est appelé un matin pour soigner une religieuse de couleur noire, très renfermée sur elle-même. Après plusieurs visites, le médecin obtient et gagne la confiance de cette jeune femme. Elle lui raconte son histoire et ses chagrins…

Extrait : « Toutes les fois que je voyais arriver chez madame de B. des personnes qui n’y étaient pas encore venues, j’éprouvais un nouveau tourment. L’expression de surprise mêlée de dédain que j’observais sur leur physionomie commençait à me troubler ; j’étais sûre d’être bientôt l’objet d’un aparté dans l’embrasure d’une fenêtre ou d’une conversation à voix basse, car il fallait bien se faire expliquer comment une négresse était admise dans la société intime de madame de B. Je souffrais le martyre pendant ces éclaircissements ; j’aurais voulu être transportée dans ma patrie barbare, au milieu des sauvages qui l’habitent, moins à craindre pour moi que cette société cruelle qui me rendait responsable du mal qu’elle seule avait fait. »

> Écouter un extrait : Chapitre 00.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 972 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FEUILLET, Octave – Honneur d’artiste

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 5h 20min | Genre : Romans


Honneur d'artiste

Extrait : « Si la Révolution nous a enlevé nos privilèges et même nos tètes, elle n’a pu nous enlever les bénéfices de ce que vous appelez, je crois, l’atavisme… c’est-à-dire, en vieux français, la qualité d’un sang qui s’est distillé et raffiné dans nos veines de génération en génération pendant cinq ou six cents ans… C’est ce sang-là, mon cher maître, qui se révolte, malgré nous, quand on le mélange avec du sang… plus jeune… plus pur peut-être, – mon Dieu je ne dis pas le contraire… – mais qui, enfin, n’est pas de la même essence ni du même azur… En conséquence, ce n’est pas l’usage aujourd’hui, plus qu’avant la Révolution, qu’une fille noble épouse un industriel… un savant… un écrivain… un artiste, fussent-ils du premier mérite… On voit peut-être quelquefois des femmes titrées épouser des poètes ou des artistes… mais ce sont des princesses étrangères !… En France, la chose est à peu près sans exemple… et n’allez pas supposer, mon cher monsieur Fabrice, que cette exclusion ait le moindre côté blessant pour ceux qui en sont l’objet… personne au monde n’aime et ne goûte plus que nous les poètes et les artistes… Nous en faisons avec le plus grand plaisir ornement de nos tables, l’intérêt et l’agrément de nos salons… mais nous ne les épousons pas !… »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 545 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Romans :