Livres audio gratuits de la catégorie 'Société' :


BATAILLE, Albert – Irlande le polygame

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 18min | Genre : Nouvelles


À la barre

Albert Bataille qualifie ce procès de « cause de mi-carême »… Les faits datent de 1889.

Irlande le polygame
« Le jury, qui n’est jamais tendre pour les bigames, rapporte, après quelques minutes de délibération, un verdict de culpabilité.

La Cour le condamne à trois ans de prison, à la joie d’une foule de belles dames qui ont suivi les débats et qui, en cette matière, se montrent particulièrement impitoyables. »

Petite note :
Aujourd’hui, le mariage avec un homme ou une femme marié est prohibé (article 147 du code civil). Pour qu’un second mariage ait lieu, il est nécessaire que le jugement de divorce soit inscrit en marge de l’acte de mariage et de naissance de l’époux divorcé.
La polygamie constitue une cause de nullité absolue de la seconde union qui entraîne l’annulation de cette union dès son origine.

Illustration : Scène de tribunal en 1889 (Le Monde illustré).

Irlande le polygame.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 122 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MONSELET, Charles – Manuel du parfait assassin

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 11min | Genre : Sciences


Manuel du parfait assassin

Le Manuel du parfait assassin de Charles Monselet (1825-1888) vous propose 6 rubriques afin de vous permettre de voir si vous av(i)ez le profil de l’emploi :

- Des qualités nécessaires au parfait assassin.
- Du travail de ville et du travail de campagne.
- De quelques précautions à prendre avant et après le coup.
- Des rapports avec les magistrats.
- De l’impunité
- Philosophie : « XXXIX. – Les regrets ne lui sont pas interdits, non plus que la croyance dans une vie meilleure où les bourgeois se laisseront étrangler en souriant. »

Illustration : Petit Manuel de l’assassin, La Vie parisienne (1887).

Manuel du parfait assassin.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 435 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FAYOT, Charles-Frédéric-Alfred – Un bal à Moscou

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 9min | Genre : Histoire


Un bal à Moscou

Cette chronique d’un bal à Moscou en l’année 1821, où l’écrivain politique Charles-Frédéric-Alfred Fayot (1797-1861) rencontre le tsar Alexandre Ier, est parue dans La Revue de Paris en 1829.

Le début : « Il y a huit ans, j’assistai, à Moscou, à un bal magnifique qui fut donné à l’empereur Alexandre par le corps de la noblesse, dans la vaste salle d’un grand bâtiment qui tient au vieux marché. L’édifice n’a point d’apparence ; il est sans effet extérieur. Cependant la salle est vaste et belle ; ses draperies étincellent d’or et de superbes dessins. Elles ont bien quelque chose d’un peu lourd, quoiqu’elles soient neuves et du goût d’hier. C’est que les Russes, pour les objets d’arts, n’ont guère d’autres modèles que quelques artisans allemands qui habitent Moscou et Dantzick. »

Un bal à Moscou.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 473 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HARAUCOURT, Edmond – À la fenêtre

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 19min | Genre : Société


Isaac Israel - The Kalverstraat

Edmond Haraucourt (1856-1941) est l’auteur peu connu d’un poème très connu :

« Partir, c’est mourir un peu,
C’est mourir à ce qu’on aime :
On laisse un peu de soi-même
En toute heure et dans tout lieu.
C’est toujours le deuil d’un vœu,
Le dernier vers d’un poème ;
Partir, c’est mourir un peu.
C’est mourir à ce qu’on aime.
Et l’on part, et c’est un jeu,
Et jusqu’à l’adieu suprême
C’est son âme que l’on sème,
Que l’on sème à chaque adieu…
Partir, c’est mourir un peu. »

À la fenêtre est un article où il donne la parole à un vieillard qui justifie son agoraphobie profonde :

« Voyez ! cette masse qui s’écoule et que l’on a comparée à un torrent, trop de fois pour que j’ose encore me permettre cette image, ne sentez-vous point que sa fonction est de renverser ? Les avalanches descellent les digues et ne les bâtissent pas. Il suffit de regarder la foule pour comprendre sa puissance contre les obstacles et son impuissance pour les œuvres : elle est susceptible de faire place nette afin qu’autre chose surgisse dans le désert qu’elle a fait avec son passage ; mais qu’elle édifie, je l’en défie ! [...] La foule est grosse et voit gros. Les détails lui échappent et, d’ailleurs, l’intéressent peu. Elle a des conceptions d’ensemble, obtuses comme d’un être naïf, nerveuses comme d’un être souffrant. »

Illustration : Isaac Israel, The Kalverstraat, celebrating the birth of Princess Juliana of the Netherlands, 1 May 1909 (1909).

À la fenêtre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 393 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEROUX, Gaston – Barbarie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 8min | Genre : Société


Barbarie

Dans Le Matin du mercredi 20 mai 1903, une surprenante révélation, faite par Gaston Leroux.

Barbarie
« – En Angleterre, fit mon ami de Londres, on ne leur joue point de la musique en prison, et cependant quand nos voleurs en sortent leurs mœurs sont devenues aussi douces qu’il se peut imaginer…

- Et que faites-vous donc à vos voleurs, en prison, pour atteindre à un aussi beau résultat ?

Mon ami de Londres me répondit : « Nous leur donnons la schlague ! »»

Illustration : Jules Achille Noel, Rampart, La Bastonnade (XIXe siècle).

Barbarie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 450 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FAURE, Jean-Baptiste – Souvenirs de la Roquette : au pied de l’échafaud (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 32min | Genre : Nouvelles


Souvenirs de la Roquette : au pied de l'échafaud

« Pour les condamnés à mort, la grande affaire était de leur faire passer les longues semaines qui s’écoulaient le plus souvent entre la condamnation et l’exécution capitale. »

Ce fut la tâche de l’abbé Jean-Baptiste Faure (1833-1892), auteur de Souvenirs de la Roquette : au pied de l’échafaud, recueil de soixante-quinze récits sur les contacts de l’aumônier et des prisonniers de la fameuse Roquette.

« En songeant à toutes les scènes de ces drames sanglants, on frissonne, et l’on demeure émerveillé du courage, de la force morale, de la solidité physique, dont l’aumônier des condamnés à mort a besoin pour l’accomplissement de son rôle dans ces lugubres cérémonies. » (Préface)

Deux de ces récits pris au hasard, Le Drame de Courbevoie et Double Assassinat de la rue de Belzunce, vous donneront peut-être l’envie d’en connaître d’autres ?

Illustration : Henri de Toulouse-Lautrec, Affiche pour Souvenirs de la Roquette : au pied de l’échafaud (1893).

Le Drame de Courbevoie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 532 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BATAILLE, Albert – Deux Affaires d’empoisonnement

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Société


La place de la Houssaye à Gorron (Mayenne) où habitait la famille Tabur

Deux affaires célèbres jugées au Mans et à Laval en 1892 :

Une empoisonneuse de dix-neuf ans,

et

L’Empoisonnement d’Emma Tabur, victime de 17 ans.

Illustration : La place de la Houssaye à Gorron (Mayenne) où habitait la famille Tabur.

Une empoisonneuse de dix-neuf ans.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 690 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MULLEM, Louis – Une nouvelle méthode judiciaire

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 23min | Genre : Histoire


Un lynchage en 1893

Ce troisième Conte d’Amérique de Louis Mullem, d’intérêt plus historique et juridique que littéraire, Une nouvelle méthode judiciaire, se conclut ainsi :

«« La mort garde son secret. » Parole simple, mais exacte, résumant peut-être, ou peu s’en faut, la philosophie de tous les genres de lois de lynch. »

Nous sommes à l’époque où aux États-Unis on tente de substituer, pour les criminels, au lynchage très critiqué la « guillotine horizontale ».

Note : Jusqu’en 1911, cette pratique (ni jugement, ni avocat) sévissait encore en Caroline du Nord ; elle remontait à Charles Lynch (1736-1796), « patriote » de l’État de Virginie…
Joseph Ignace Guillotin vécut de 1738 à 1814.

Illustration : Peter Thomas Stanford, Lynchage de la famille Waggoner au Tennessee en 1893 (1897).

Une nouvelle méthode judiciaire.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 595 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Société :