Livres audio gratuits de la catégorie 'Société' :


WOLLSTONECRAFT, Mary – Défense des droits des femmes

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 9h 47min | Genre : Essais


Mary Wollstonecraft par John Opie (c. 1797)

Bien que rebelle pour son temps – un critique la qualifia de « hyène en jupons » ! – Mary Wollstonecraft (1759-1797) n’est pas Simone de Beauvoir, et nombre de ses positions nous paraissent rétrogrades au XXIe siècle. Sa foi en un Dieu aimant et tout-puissant est demeurée intacte, même si le récit de la création de la femme dans la Genèse la laisse sceptique et si elle juge blasphématoire la croyance à l’Enfer. Elle défend le mariage comme fondement de la société, et attribue l’infériorité de la femme et ses faiblesses à son éducation défectueuse, voire inexistante, thème qui sous-tend toute sa Défense. Pour y remédier, elle préconise la création d’externats mixtes qui dispenseraient la même éducation aux enfants des deux sexes. Elle souligne que les jeunes filles sont contraintes à la passivité, à la vanité et à la crédulité par le manque d’activité physique et de stimulation mentale, et par l’obligation permanente de plaire aux hommes. Le résultat est l’ignorance, et ni plus ni moins qu’une forme d’esclavage.

Cette phrase extraite de sa conclusion donne une idée juste de l’ensemble de son argumentation : « En réclamant ce que les femmes peuvent revendiquer en commun avec les hommes, je n’ai pas prétendu atténuer leurs défauts, mais je me suis attachée à prouver qu’ils étaient une conséquence naturelle de leur éducation et de leur rang dans la société. »

Écrite d’un seul jet en six semaines, cette Défense des droits de la femme – selon l’original -, aurait gagné à être révisée et recomposée à tête reposée. La démonstration n’a rien d’une dissertation à la française, où chaque argument en amène un autre dans un développement clair et harmonieux. Sa progression en zigzags, voire circulaire, est parfois déroutante mais, comme écrivait William Godwin, son mari, « comme composition, l’ouvrage annonce beaucoup de force et d’énergie dans les idées ». À sa parution en 1792, il fut très bien accueilli par les uns, et vilipendé par les autres.

Traduction anonyme (1792).

> Écouter un extrait : Chapitre 00.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 886 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FLAUBERT, Gustave – Dictionnaire des idées reçues

Donneuse de voix : Domi | Durée : 2h 30min | Genre : Société


Gustave Flaubert par Giraud

Le Dictionnaire des idées reçues est un ouvrage littéraire inachevé de Gustave Flaubert qui regroupe sous forme de dictionnaire des définitions et aphorismes de son imagination.
Flaubert travailla une grande partie de sa vie à cet ouvrage qui demeure inachevé. En effet, il commence à mettre en forme ses aphorismes et les clichés de la société française de son époque à partir de 1850. Il n’est cependant pas clairement établi si Flaubert souhaitait publier ce recueil ou simplement l’adjoindre en appendice de son roman lui aussi inachevé Bouvard et Pécuchet.
Le Dictionnaire des idées reçues fut publié par Louis Conard de manière posthume en 1913 après le travail d’édition scientifique d’Étienne-Louis Ferrère.
Les thèmes sont des plus variés, mais certains sont récurrents comme ceux de l’hygiène et de la santé, la pudibonderie, les lieux communs et les poncifs esthétiques, ainsi que des sujets d’indignation futiles. Flaubert utilise souvent l’infinitif à valeur d’impératif impersonnel, ce qui donne à son Dictionnaire des allures de parodie de manuel de bonne conduite en société. (Source : Wikipédia).

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 251 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

QUINCEY, Thomas (de) – L’Assassinat considéré comme art

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 22min | Genre : Société


L'Assassinat considéré comme art

« On ne connaît guère de Thomas de Quincey, en France, que sa qualité de mangeur d’opium, et les fragments de ses Confessions traduits par Baudelaire et cités par M. Bonnetain dans son roman L’Opium. On pourra voir, par cette traduction abrégée d’une de ses plus célèbres fantaisies, que le « Mangeur d’opium anglais » a été aussi un humoriste remarquable, joignant l’amertume ironique d’un Swift à la verve pince-sans-rire de certains conteurs américains. »

Conférence lue devant la Société des Gentlemen connaisseurs en assassinat de Londres de l’assassinat considéré comme art (1888)

« Fi ! Messieurs, fi ! dirons-nous, de ceux qui opèrent par le poison. Ne peut-on conserver la vieille et noble tradition nationale du coupement de gorge, sans introduire chez nous ces abominables inventions italiennes ? »

Traduction : Théodore de Wyzewa (1862-1917).

Illustration : Cándido de Faria, Les Apaches de Paris (XIXe).

L’Assassinat considéré comme art.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 805 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GACON-DUFOUR, Marie Armande Jeanne – Contre le projet de S. M. portant défense d’apprendre à lire aux femmes

Donneuse de voix : Domi | Durée : 53min | Genre : Société


William Adolphe Bouguereau - La Leçon difficile

« Contre le projet de loi de S. M. (Sylvain Maréchal) portant défense d’apprendre à lire aux femmes par une femme qui ne se pique pas d’être une femme de lettres. »

Dans ce texte, Mme Gacon-Dufour répond à son ami Sylvain Maréchal.

« Un téméraire a paru qui a voulu que les femmes fussent ramenées au simple état de nature et fassent dépouillées de toute instruction. Il a prétexté du retour aux mœurs et à la vertu. [...]
Le caractère connu du philosophe qui vient d’écrire contre l’instruction des femmes a donné lieu de penser que ce ne pouvait être qu’une plaisanterie qu’il avait voulu faire par son projet de loi. Aussi n’a-t-on fait que sourire à l’idée de ce projet. »

Ainsi commence sa réponse.

Contre le projet de Sylvain Maréchal portant défense d’apprendre à lire aux femmes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 868 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MARÉCHAL, Sylvain – Projet d’une loi portant interdiction d’apprendre à lire aux femmes

Donneuse de voix : Domi | Durée : 1h 28min | Genre : Société


Sylvain Maréchal

En lisant ce texte pour la première fois, on ne peut s’empêcher de sourire…
Mais le texte a réellement été proposé en 1801.

« Combien les femmes deviennent négligentes, paresseuses, hautaines, exigeantes, acariâtres, peu soumises, pour peu qu’elles sachent lire et écrire ; combien est insoutenable celle qui vise à l’esprit ou au savoir, celle qui parle comme un livre. »

« Quand l’Ange Gabriel descendit du firmament, pour annoncer à Marie, (l’épouse de St.-Joseph) la conception d’un Dieu dans ses flancs virginaux, Gabriel ne surprit point la bonne vierge faisant une lecture ; elle réparait les chausses de son époux, car son ignorance avait trouvé grâce devant le St. Esprit. »

S’appuyant sur plus de cent considérations de ce type, Sylvain Maréchal va rédiger un projet de loi montrant la misogynie de la société.

Des femmes lui répondront.

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 985 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANONYME – L’An 1930 vu par l’an 2030 – Le Robot et ses multiples possibilités

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 11min | Genre : Société


Le Robot et ses multiples possibilités

Deux articles anonymes sans prétention littéraire mais dont l’intérêt est historique.

L’An 1930 vu par l’an 2030

« Comment notre époque se présentera-t-elle à nos descendants ?… Que sauront-ils de nous ?… Que faisons-nous pour léguer à nos successeurs ce qui, aujourd’hui, fait notre gloire ? »

Le Robot et ses multiples possibilités, où on apprend qu’en 1930 des automates travaillaient déjà en Europe.

L’An 1930 vu par l’an 2030.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 166 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BATAILLE, Albert – Les Assassins de Courbevoie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Société


Les Assassins de Courbevoie

De la série Causes criminelles et mondaines voici, en 1891, Les Assassins de Courbevoie :

« Doré dit le Titi, Berland dit la Redingue, Deville et Chotin, viennent répondre aujourd’hui, avec la femme Borland, mère de l’un d’eux, de l’assassinat effroyable d’une vieille rentière de Courbevoie, Mme Dessaignes. »

Illustration : Le Crime de Courbevoie, par Tony Bardin (1891-1892).

Les Assassins de Courbevoie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 218 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SIEYÈS, Emmanuel-Joseph – Qu’est-ce que le tiers état ?

Donneuse de voix : Sisyphe | Durée : 2h 20min | Genre : Essais


Trois ordres

« Le plan de cet écrit est assez simple. Nous avons trois questions à nous faire :
1º Qu’est-ce que le tiers état ? Tout.
2º Qu’a-t-il été jusqu’à présent dans l’ordre politique ? Rien.
3º Que demande-t-il ? À être quelque chose. »

> Écouter un extrait : Chapitre 00.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 741 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Société :