Livres audio gratuits pour 'Alfred de Musset' :


MUSSET, Alfred (de) – Le Secret de Javotte

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h | Genre : Nouvelles


Secret de Javotte

L’illustration ci-contre de cette nouvelle laisse entrevoir un conte léger. À tort…

« La façon d’être de madame la marquise de Vernage était, en effet, difficile à comprendre. Tantôt elle témoignait à Tristan une froideur et une indifférence marquées ; tantôt elle paraissait le traiter avec plus de familiarité et de coquetterie qu’à l’ordinaire. — Cassez-moi donc cette branche-là, lui disait-elle ; cherchez-moi du muguet. J’ai du monde ce soir, je veux être toute en fleurs ; je compte mettre une robe botanique, et avoir un jardin sur la tête.
Tristan obéissait : il le fallait bien… En parlant ainsi, elle effeuillait les branches, puis les laissait tomber à terre, et les repoussait du pied en marchant, avec ce dédain sans souci qui fait quelquefois tant de mal le plus innocemment du monde. »
Tristan méritait-il d’être victime des caprices de cette marquise et de l’insouciance de Javotte ?

PS : Pour mémoire : Les derniers duels connus en France sont ceux de Serge Lifar et du marquis de Cuevas en 1958, et de Gaston Defferre et René Ribière en 1967 après une altercation entre les deux hommes dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale.

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 160 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MUSSET, Alfred (de) – Croisilles

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 20min | Genre : Contes


Croisilles

Du même recueil Nouvelles et contes et de la même veine légère que Histoire d’un merle blanc, La Mouche, Les Deux Maîtresses et Emmeline, ce conte, montrant le triomphe de l’amour sur l’argent, berne, à la fin, un riche et vaniteux fermier général au temps de Louis XV.

Les personnages :
« Croisilles était un garçon de bonne humeur, et qui ne manquait pas d’esprit, mais tellement distrait et étourdi, qu’on le regardait comme un peu fou. Son gilet boutonné de travers, sa perruque au vent, son chapeau sous le bras, il suivait les rives de la Seine, tantôt rêvant, tantôt chantant, levé dès le matin, soupant au cabaret, et charmé de traverser ainsi l’une des plus belles contrées de la France. »
« M. Godeau, parmi les financiers, était des plus classiques qu’on pût voir, c’est-à-dire des plus, gros ; pour l’instant il avait la goutte, chose fort à la mode en ce temps-là, comme l’est à présent la migraine. Couché sur une chaise longue, les yeux à demi fermés, il se dorlotait au fond d’un boudoir. Les panneaux de glaces qui l’environnaient répétaient majestueusement de toutes parts son énorme personne ; des sacs pleins d’or couvraient sa table. »
« Mademoiselle Godeau (sa fille) n’était pas tout à fait exempte de la vanité de son père, mais son bon naturel y remédiait. Elle était, dans la force du terme, ce qu’on nomme un enfant gâté. [...] Jamais, enfin, son cœur n’avait donné signe de vie, et, en la voyant passer dans tout l’éclat de sa nonchalante beauté, on aurait pu la prendre pour une belle somnambule qui traversait ce monde en rêvant. »

Croisilles.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 102 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MUSSET, Alfred (de) – La Mouche

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 30min | Genre : Contes


François Boucher  - Madame de Pompadour

La Mouche serait la dernière œuvre d’Alfred de Musset parue de son vivant. Ce petit conte léger (1853) est la rencontre d’un jeune chevalier de vingt ans et de la Marquise de Pompadour à Trianon dont Musset avait déjà chanté, trois ans plus tôt, les Trois Marches de marbre rose.

« Sur l’épaule frêle, blanche et mignonne de madame de Pompadour, il y avait un petit signe noir qui ressemblait à une mouche tombée dans du lait. Le chevalier, sérieux comme un étourdi qui veut avoir bonne contenance, regardait ce signe… »

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 665 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MUSSET, Alfred (de) – Emmeline

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h | Genre : Nouvelles


Alfred de Musset - Emmeline

« Un chef-d’œuvre de la littérature moderne » selon Balzac, dès qu’Emmeline parut. C’est l’histoire d’une jeune fille, très riche – mais détachée des biens matériels -, vive et gaie, détestant le mensonge qui se marie par reconnaissance, contre l’avis de son père, avec le Comte de Marsan qui lui a sauvé la vie. Après quelques années assez ternes, son regard croise celui d’un charmant poète qui n’est autre, apprendrons-nous à la fin, que Musset lui-même…

Triste histoire, puisque :
« Emmeline avait mis cinq ans à s’apercevoir que son premier choix ne pouvait la rendre heureuse ; elle en avait souffert pendant un an ; elle avait lutté six mois contre une passion naissante, deux mois contre un amour avoué ; elle avait enfin succombé, et son bonheur dura quinze jours. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 518 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MUSSET, Alfred (de) – Les Deux Maîtresses

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 40min | Genre : Contes


Les Deux Maîtresses

L’auteur d’On ne badine pas avec l’amour ne se prive pas de badiner dans cette charmante balade romantique (1837), et en même temps il examine avec lucidité les problèmes complexes du sentiment amoureux.

« Croyez-vous, Madame, qu´il soit possible d´être amoureux de deux personnes à la fois ? » À cette question Valentin, dans Les Deux Maîtresses, répond affirmativement : tendre et volage, « notre étourdi », comme l’appelle Musset, aime éperdument deux femmes qui se ressemblent physiquement dont l’une, la marquise de Parnes, est une riche aristocrate mariée, et l’autre une très modeste veuve, Madame Delaunay, sensible et dans la misère…

Mots de la fin du conte : « Bien que l’auteur se soit amusé à prêter au personnage de Valentin quelques traits de son propre caractère, les doubles amours du héros n’ont existé que dans son imagination. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 938 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MUSSET, Alfred (de) – Après une lecture (Poème)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 9min | Genre : Poésie


Giacomo Leopardi

Après une lecture (1842) est un poème de 22 strophes où l’on trouve trois déclarations célèbres de Musset théoricien :

« Être admiré n’est rien ; l’affaire est d’être aimé. »

« Le mélodrame est bon, où Margot a pleuré. »

« Rien n’est beau que le vrai, dit un vers respecté ;
Et moi je lui réponds, sans crainte d’un blasphème :
Rien n’est vrai que le beau, rien n’est vrai sans beauté. »

et un sixain impertinent :

« Les femmes, j’en conviens, sont assez ignorantes.
On ne dit pas tout haut ce qui les rend contentes ;
Et comme, en général, un peu de fausseté
Est leur plus grand plaisir, après la vanité,
On en peut, par hasard, trouver qui sont méchantes.
Mais qu’y voulez-vous faire ? Elles ont la beauté. »

Les derniers vers justifient l’illustration ci-contre. (Léopardi (1798-1837))

Après une lecture.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 034 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MUSSET, Alfred (de) – Souvenir (Poème, Version 2)

Donneur de voix : Gilles-Claude Thériault | Durée : 14min | Genre : Poésie


Dupre reduction

Dernier écho de la passion de Musset
pour George Sand (Aurore Dupin).
Ici, pour Musset, le bonheur
n’existe que dans l’amour
qu’il faut rechercher, non pour le conserver,
mais pour l’avoir eu et s’en souvenir.

Ainsi être à la recherche du temps perdu
où le souvenir n’est pas un regret stérile du passé,
mais un moment libéré de toute attache,
où chaque instant est fixé
dans sa durée et dans son éternité.
Une façon de reconquérir sa jeunesse.

« Un souvenir heureux est peut-être sur terre
Plus vrai que le bonheur
».

Illustration :
Comme sortie des aquarelles de George Sand’,
photographie de Ghislaine Dupré, de l’album ‘Le-Berry-de-George-Sand
(29 octobre 2008). Avec l’aimable autorisation de l’artiste.

Ambiance musicale :
extraits du quatuor à cordes en ré mineur D. 810 « La Jeune Fille et la Mort », deuxième mouvement, andante con moto, de Franz Schubert.
Avec les violonistes Anton Kamper et Karl Maria Titze,
l’altiste Erich Weis et le violoncelliste Franz Kvarda
du quatuor à cordes Vienna Konzerthaus.
(enregistrement 1950-1953 – domaine public – Musigratis)

Souvenir.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 16 578 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MUSSET, Alfred (de) – Tristesse (Version 4)

Donneur de voix : Stanislas Châble | Durée : 1min | Genre : Poésie


Alfred de Musset

« Quand j’ai connu la Vérité,

J’ai cru que c’était une amie ;

Quand je l’ai comprise et sentie,

J’en étais déjà dégoûté.

[...] »

Tristesse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 711 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Alfred de Musset :