Livres audio gratuits pour 'Allemagne' :


HEINE, Heinrich – Intermezzo lyrique (Poème)

Donneur de voix : Angelot | Durée : 42min | Genre : Poésie


Heinrich Heine

« Il y avait une fois un chevalier qui était taciturne et sombre ! ses joues creuses avaient le blanc de la neige. Il errait çà et là d’un pas chancelante perdu en de vagues rêves. On eût dit qu’il était de bois, tant il était lourd et gauche ! les fleurettes et les fillettes se mettaient à rire sans bruit quand il passait près d’elles, trébuchant à chaque pas.

Souvent il se retirait dans le coin le plus sombre de sa demeure, dissimulé aux yeux des hommes. Alors il étendait les bras, comme mû d’un désir qu’il n’exprimait jamais. Mais à minuit on entendait un chant étrange, et à sa porte quelqu’un frappait… »

Traduction : Gérard de Nerval (1808-1855).

Intermezzo lyrique.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 233 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KANT, Emmanuel – Essai philosophique sur la paix perpétuelle

Donneuse de voix : Domi | Durée : 1h 55min | Genre : Philosophie


Emmanuel Kant

En 1880, Charles Lemonnier réimprime avec corrections et commentaires cette traduction dont l’auteur n’est pas connu.

L’essai parut en 1795 dans une Europe fatiguée de la guerre et avide de paix.

Selon Renouvier, « [...] la solution que [Kant] préfère est la constitution d’une fédération de peuples dont chacun des membres resterait un État particulier avec sa constitution, ses pouvoirs législatif, exécutif, judiciaire… Mais ces États constitueraient et entretiendraient au-dessus d’eux tous un État fédéral dont la législature, le Tribunal exécutif, envelopperaient et régiraient l’ensemble formé par les États. »

Il est intéressant de noter l’actualité d’une telle réflexion.

Essai philosophique sur la paix perpétuelle.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 686 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HOFFMANN, E. T. A. – La Maison déserte

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 40min | Genre : Contes


La Maison déserte

Les fantômes, auxquels il ne croyait pas vraiment, permettent à Hoffmann pour qui « la vision intérieure a autant de réalité que le monde extérieur » d’exprimer son angoisse. La réalité est souvent folie dans ce monde renversé et le monde imaginaire est réel, comme le montre l’apparition de la jeune fille dans le miroir du héros de La Maison déserte.

« Je ne pouvais m’empêcher de regarder toujours en passant la maison déserte, et toujours à cette vue un léger frisson parcourait mes membres, et mille visions bizarres de ce qui pouvait se passer à l’intérieur surgissaient dans mon esprit. »

« Le point le plus important à mes yeux est que le magnétisme paraît éclaircir en effet maint phénomène qu’avec notre répugnance habituelle à admettre aucune intervention mystérieuse dans les choses de cette vie, nous traitons indifféremment d’accident trivial et naturel. Au moins, cela doit-il nous prescrire plus de circonspection dans nos jugements. »

« Cette exclamation familière à chacun : mon Dieu ! c’est étonnant comme il me semble déjà connaître cet homme ou cette femme ! je suis bien sûr d’avoir vu cette personne-là quelque part ! cette exclamation, dis-je, quand l’impossibilité de cette prétendue connaissance antérieure est évidemment démontrée, n’est peut-être due qu’aux souvenirs confus d’un des rêves dont je parle. »

Traduction : Henry Egmont (1810-1863).

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 924 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NIETZSCHE, Friedrich – Le Gai Savoir

Donneuse de voix : Saperlipopette | Durée : 9h 17min | Genre : Philosophie


Friedrich Nietzsche (1882)

Ce ouvrage a été publié en 1882, sous le titre original Die fröhliche Wissenschaft, la gaya scienza.

Introduction à Ainsi parlait Zarathoustra, Le Gai Savoir est un des livres majeurs de Nietzche, et sans doute le plus joyeux.

Traduction de l’édition de 1887 par Henri Albert (1868-1921).

> Écouter un extrait : Avant-propos.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 111 470 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BÖHME, Jacob – L’Aurore naissante : De la compaction des étoiles

Donneur de voix : Angelot | Durée : 41min | Genre : Religion


Compaction des étoiles

À propos des écrits de l’auteur de L’Aurore naissante, dont nous présentons ici le chapitre 24 intitulé De la compaction des étoiles, Balzac écrira dans la préface à son Livre mystique (Les Proscrits, Louis Lambert, Séraphîta) : « [...] On peut lire mille pages de Madame Guyon, de Swedenborg et surtout de Jacob Boehme, sans rien y saisir. Vous allez savoir pourquoi. Aux yeux de ces Croyants, tout est démontré : ce ne sont alors que cris de conviction, psaumes d’amour entonnés pour célébrer des jouissances continues, exclamations arrachées par la beauté du spectacle ! Vous diriez les clameurs d’un peuple entier voyant un feu d’artifice au milieu d’une nuit. Malgré ces torrents de phrases échevelées, l’ensemble est sublime et les arguments sont foudroyants, quand l’esprit les a pêchés dans ce grand bruissement de vagues célestes. Imaginez la mer embrassée d’un coup d’œil ; elle vous ravit, vous transporte, vous enchante ! Mais vous êtes sur un cap, vous la dominez, le soleil lui prête une physionomie qui vous parle de l’infini. Mettez-vous à y nager, tout y est confus ; vous la voyez partout semblable à elle-même, les lignes de l’horizon vous échappent, partout des flots, partout le vert sombre, et la monotonie de sa voix vous lasse ; ainsi, pour avoir une intuition de l’infini démontré dans ces livres étourdissants, vous devez monter sur un cap ; l’esprit de Dieu vous apparaît alors sur les eaux, vous voyez un soleil moral qui les illumine. »

Traduction : Louis Claude de Saint-Martin (1743-1803).

De la compaction des étoiles.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 365 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GOETHE, Johann Wolfgang (von) – Le Roi de Thulé – Le Voyageur – Robert et Clairette (Poèmes)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Poésie


Le Roi de Thulé

Trois ballades de Goethe :
Robert et Clairette. « La pauvre fille se fanait comme une rose ; elle retourna un jour à la source de la forêt. « C’est ici, dit-elle, ici que j’ai vu la fleur disparaître… Où donc est l’autre, maintenant ? En quel lieu Robert et Clairette se réuniront-ils ? » »

Le Voyageur. En Italie,une chaumière habitée bâtie sur les ruines d’un temple fait rêver un admirateur de la nature.

Le Roi de Thulé, traduit par Gérard de Nerval, est extrait du Faust de Goethe publié en 1808 ; le mythe du docteur Faustus a été repris maintes fois par des écrivains et Berlioz a intégré cette ballade dans La Damnation de Faust (1845) ainsi que Gounod dans son opéra Faust (1859) :

« Il était un roi de Thulé
À qui son amante fidèle
Légua, comme souvenir d’elle,
Une coupe d’or ciselé.

C’était un trésor plein de charmes
Où son amour se conservait :
À chaque fois qu’il y buvait
Ses yeux se remplissaient de larmes. »

Traduction : Gérard de Nerval (1808-1855).

Illustration : Chromolithographie de la fin du XIXème siècle (Source : Europeana).

> Écouter un extrait : Robert et Clairette.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 891 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JEAN PAUL – Un songe

Donneur de voix : Angelot | Durée : 8min | Genre : Contes


cimetiere

« Quand l’obscurité s’approche, nous détournons nos regards de l’église et de ses noirs vitraux ; les terreurs de l’enfance, plus encore que ses plaisirs, reprennent les ailes pour voltiger autour de nous, pendant la nuit légère de l’âme assoupie. Ah! n’éteignez pas ces étincelles ; laissez-nous nos songes, même les plus sombres. Ils sont encore plus doux que notre existence actuelle ; ils nous ramènent à cet âge où le fleuve de la vie réfléchit encore le ciel. »

Traduction : Madame de Staël (1766-1817).

Un songe.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 668 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GRIMM, Frères – Raiponce

Donneuse de voix : Anaïs Evrard | Durée : 8min | Genre : Contes


Raiponce

« Il était une fois un mari et son épouse, qui souhaitaient depuis longtemps avoir un enfant. Un jour enfin, la femme caressa l’espoir que le Bon Dieu exaucerait ses vœux.

Ces gens avaient à l’arrière de leur maison, une petite fenêtre depuis laquelle ils pouvaient apercevoir un splendide jardin où poussaient les plus belles fleurs et les meilleures simples ; mais il était entouré d’un haut mur et personne ne s’y risquait car il appartenait à une puissante magicienne que tous craignaient. »

Traduction : Félix Frank (1837-1895) et E. Alsleben (1869).

Raiponce.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 31 832 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Allemagne :