Livres audio gratuits pour 'André Gladès' :


GLADÈS, André – Résistance

Donneuse de voix : Domi | Durée : 6h 51min | Genre : Romans


Marie-Nancy Vuille

Une fugue d’adolescente ! À dix-huit ans, Christine étouffe à Belle-Aigue (Divonne-les-Bains ?) une petite ville coincée entre Alpes et Jura où les conventions sont si prégnantes. Dans sa famille nul ne sait exprimer sa tendresse et la seule approbation qu’elle y ait jamais reçue était « de n’être pas blâmée ». Éperdument amoureuse de Lionel, un jeune irlandais rencontré aux Thermes, elle brave l’opposition de sa famille – qui s’est renseignée sur le prétendant mais n’en informe pas sa fille, trop jeune pour comprendre – et s’enfuit avec lui. Elle ne tarde pas à regretter son erreur…
Mais, à la fin du 19ème siècle, une femme qui « fauté » et compromis ainsi son honneur commet un acte « qui ne peut pas plus s’oublier que s’effacer ». Et Christine refuse de retourner vivre auprès de cet homme qui lui offre la « réparation » par un mariage que les familles ont arrangées. Désormais en marge de la société, Christine va tenter de refaire sa vie et, au prix de nombreuses privations, réaliser son rêve de devenir médecin. Mais avec quel mépris sont considérées ces jeunes étudiantes qui forcent les portes de la faculté ! Christine parviendra à ses fins mais réalisera la fragilité de la position d’une femme seule et indépendante dans la société d’alors. (Source : Bibliothèque numérique romande)

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 076 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GLADÈS, André – Le Hasard

Donneuse de voix : Domi | Durée : 52min | Genre : Nouvelles


Alfred Stevens - Mélancolie

Née à Neuchâtel en 1867, Nancy-Marie Vuille grandit à Genève. En 1893, elle s’installe avec son père et sa sœur à Paris et, en plus de nombreuses traductions, elle publie trois romans, signant du pseudonyme d’André Gladès, du nom de jeune fille de sa mère. Elle meurt en 1906.

Dans Le Hasard, Geneviève Gay, après un mariage malheureux avec un homme cynique et brutal, décide de prendre son destin en main et de conquérir son droit au bonheur. Malgré son courage, un coup de pouce du destin – le hasard ? – sera prépondérant. (Source : Bibliothèque numérique romande)

Le Hasard.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 189 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GLADÈS, André – Florence Monneroy

Donneuse de voix : Domi | Durée : 1h 26min | Genre : Nouvelles


Nancy-Marie Vuille

Née à Neuchâtel en 1867 dans une famille bourgeoise, Nancy-Marie Vuille grandit à Genève et suit les cours d’Édouard Rod à l’université dès 1886. Elle noue des liens privilégiés avec lui, et il la conseillera et la soutiendra dans ses activités littéraires tout au long de sa vie. En 1893, elle s’installe avec son père et sa sœur à Paris et, en plus de nombreuses traductions, elle publie trois romans , signant du pseudonyme d’André Gladès, du nom de jeune fille de sa mère. Elle meurt en 1906.

Dans Florence Monneroy, Florence et sa sœur Simone sont orphelines de père. Leur mère se remarie lorsqu’elles ont une quinzaine d’années. Autant Simone est spontanée et charmeuse, autant Florence est réservée et secrète. Lorsqu’elles atteignent leur vingtième anniversaire, leur beau-père se met en recherche de futurs époux, mais les choses prendront une tournure tragique. L’originalité de ce récit délicat et sensible réside dans la forme : on sait dès les premières lignes que l’héroïne est décédée, et c’est son beau-père qui raconte l’histoire sous forme d’un « flash-back ».

Illustration : Nancy-Marie Vuille en 1897.

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 927 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GLADÈS, André – Amour sans ailes

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 39min | Genre : Nouvelles


Amour sans ailes.gif

Cette mélancolique nouvelle d’André Gladès (de son vrai nom Marie-Nancy Vuille, 1867-1906) est parue dans La Revue hebdomadaire en 1893.

« Beatrice Shell, frileusement rapprochée de la cheminée, présentait l’un après l’autre à la flamme ses minces souliers de satin noir dont la pointe, brodée de jais, renvoyait des étincelles. Elle était admirablement belle, d’une beauté de Madone, pure, sérieuse, pénétrante ; il fallait être elle pour oser encadrer son visage, déjà un peu émacié, dans ces nobles bandeaux ondulés si difficiles à porter pour celles qui n’ont pas un ovale irréprochable. Ses yeux, noirs et profonds comme une nuit de velours, étonnaient par leur expression d’intime douleur : on eût dit qu’elle avait au cœur une blessure subtile qui saignait invisiblement et que ses magnifiques yeux tristes imploraient la pitié de chacun. Tout en elle intéressait ou charmait : sa grâce délicate et souffrante, la bonté qui émanait d’elle, ses toilettes d’un deuil atténué, la douce mélancolie que lui avait laissée la mort d’une sœur bien-aimée. Tout le monde dans l’hôtel adorait Beatrice. »

Amour sans ailes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 866 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |