Livres audio gratuits pour 'André Rannou' :


MAURIÈRE, Gabriel – Trois Nouvelles

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 28min | Genre : Nouvelles


Poilus au repos

L’action de ces trois nouvelles se déroule pendant ou peu après la Guerre de 14-18. La première, Gillais et son notaire, souligne – sur le ton de la farce – les difficultés qui peuvent naître de la coexistence forcée de conscrits appartenant à des couches sociales très différentes. Le Petiot (Version 2) conte l’histoire dramatique d’un enfant naturel arraché à une mère déshonorée et méprisée par des grands-parents prêts à l’adopter parce qu’il est le portrait vivant de son père tué à la guerre. Voisinage (Version 2) met en scène deux familles que tout oppose. « Comment voulez-vous qu’on ne se haïsse pas ? Deux castes se heurtent, le terrien âpre et taciturne, l’ouvrier gouailleur et insouciant. L’un décline, l’autre monte. C’est donc la guerre. »

Trois Nouvelles.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 899 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAMB, Charles et Mary – Contes tirés de Shakespeare

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 5h 13min | Genre : Théâtre


Tales from Shakespeare (1922)

« Donner au public la quintessence de l’œuvre du grand tragique anglais ; mettre en relief dans une narration succinte, mais toujours attrayante, la vivifiante philosophie et la saine morale qui y abondent ; revêtir le tout du splendide manteau de la langue de Bossuet et de Molière, tel est le triple but que je me suis proposé dans cet ouvrage. » (T.T. Timayenis)

Des résumés en prose de vingt pièces de Shakespeare, rédigés par Charles Lamb (1775-1834) et sa sœur Mary (1764-1847), furent publiés en 1807 sous le titre Tales from Shakespeare. Le nom de Mary Lamb ne fut cité pour la première fois que dans l’édition de 1838, bien qu’elle fût responsable de quatorze résumés. Cet ouvrage faisait la part belle aux comédies, aux dépens des tragédies, et aucune des pièces historiques n’était mentionnée. La préface expliquait que ce livre était destiné aux jeunes lecteurs, en vue de les aider à aborder l’œuvre d’un auteur célèbre mais parfois difficile. Ce petit livre intéressa aussi nombre d’adultes, et est encore réimprimé de nos jours. Il a été traduit dans des dizaines de langues.

Puisse cette lecture de dix résumés vous inciter à relire ou à revoir – dans leur version intégrale – au moins quelques-unes des pièces les plus connues du grand dramaturge élisabéthain et jacobéen.

Traducteur : T.T. Timayenis (1853-1918).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 170 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WOLLSTONECRAFT, Mary – Défense des droits des femmes

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 9h 47min | Genre : Essais


Mary Wollstonecraft par John Opie (c. 1797)

Bien que rebelle pour son temps – un critique la qualifia de « hyène en jupons » ! – Mary Wollstonecraft (1759-1797) n’est pas Simone de Beauvoir, et nombre de ses positions nous paraissent rétrogrades au XXIe siècle. Sa foi en un Dieu aimant et tout-puissant est demeurée intacte, même si le récit de la création de la femme dans la Genèse la laisse sceptique et si elle juge blasphématoire la croyance à l’Enfer. Elle défend le mariage comme fondement de la société, et attribue l’infériorité de la femme et ses faiblesses à son éducation défectueuse, voire inexistante, thème qui sous-tend toute sa Défense. Pour y remédier, elle préconise la création d’externats mixtes qui dispenseraient la même éducation aux enfants des deux sexes. Elle souligne que les jeunes filles sont contraintes à la passivité, à la vanité et à la crédulité par le manque d’activité physique et de stimulation mentale, et par l’obligation permanente de plaire aux hommes. Le résultat est l’ignorance, et ni plus ni moins qu’une forme d’esclavage.

Cette phrase extraite de sa conclusion donne une idée juste de l’ensemble de son argumentation : « En réclamant ce que les femmes peuvent revendiquer en commun avec les hommes, je n’ai pas prétendu atténuer leurs défauts, mais je me suis attachée à prouver qu’ils étaient une conséquence naturelle de leur éducation et de leur rang dans la société. »

Écrite d’un seul jet en six semaines, cette Défense des droits de la femme – selon l’original -, aurait gagné à être révisée et recomposée à tête reposée. La démonstration n’a rien d’une dissertation à la française, où chaque argument en amène un autre dans un développement clair et harmonieux. Sa progression en zigzags, voire circulaire, est parfois déroutante mais, comme écrivait William Godwin, son mari, « comme composition, l’ouvrage annonce beaucoup de force et d’énergie dans les idées ». À sa parution en 1792, il fut très bien accueilli par les uns, et vilipendé par les autres.

Traduction anonyme (1792).

> Écouter un extrait : Chapitre 00.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 121 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MUNRO, Hugh Hector – Nouvelles (Troisième Sélection)

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 43min | Genre : Contes


Hector Hugh Munro (Saki), par E.O. Hoppe, 1913

« They dazzle and delight » « Ils – les contes de Saki – éblouissent et émerveillent » (Graham Greene)

« Nous n’arrriverons jamais à savoir au juste si Saki fut, d’abord et surtout, un homme d’esprit, un amuseur (an entertainer), ou un homme très sérieux qui eut recours à la comédie pour tenir en respect sa profonde désillusion. » (Tom Sharpe)

Traduction : André Rannou.

> Écouter un extrait : L’Accalmie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 216 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GODWIN, William – Vie et mémoires de Mary Wollstonecraft Godwin

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 1h 58min | Genre : Biographies


Mary Wollstonecraft, par John Opie (c. 1797)

Une enfance et une jeunesse difficiles auprès d’un père brutal, instable et dépensier n’empêchèrent pas Mary Wollstonecraft (1759-1797) de devenir une des figures intellectuelles marquantes de son époque. Son premier livre à succès fut une violente critique des Réflexions sur la Révolution de France de Burke. Il fut rapidement suivi par sa Défense des Droits de la Femmes (1792), le grand texte fondateur du féminisme anglais. Mary crut avoir rencontré l’amour de sa vie, dans un Paris en pleine révolution, en la personne de Gilbert Imlay, citoyen américain, dont elle eut une fille, mais qui l’abandonna au bout de quelques mois. Après deux tentatives de suicide, elle eut la chance de rencontrer l’écrivain-philosophe William Godwin (1756-1826), qu’elle épousa. Elle mourut en donnant le jour à une deuxième fille, qui s’illustrera sous le nom de Mary Shelley-Wollstonecraft en écrivant et en publiant Frankenstein (1818).

À cause de sa vie, jugée scandaleuse par ses contemporains, l’œuvre majeure de Mary Wollstonecraft ne deviendra un classique que dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Dans ce court récit, William Godwin rend hommage à une femme dont il admire le courage dans l’adversité et le talent d’écrivain. Les nombreuses citations extraites de ses lettres à Gilbert Imlay en disent long sur la désinvolture de cet homme et sur l’aveuglement d’une femme amoureuse, outragée, certes, mais décidée, envers et contre tout, à amener à résipiscence le père de son enfant.

Traduction anomyme (1802).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 345 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANONYME – Livre de Judith

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 57min | Genre : Religion


Cristofano Allori - Judith avec la tête d'Holopherne (1613)

Dans le Livre de Judith, comme dans le Livre de Tobie, ce n’est pas l’histoire temporelle des événements qui compte, mais le témoignage de la foi et de la confiance d’Israël en sa mission surnaturelle. Nabuchodonosor, présenté comme le roi d’Assyrie, veut soumettre tous les peuples. Seul le petit peuple élu se raidit et se retranche dans ses montagnes, provoquant l’ire d’Holopherne, général des troupes assyriennes. L’investissement de la ville de Béthulie, privée d’eau, met à rude épreuve la confiance chancelante de Juifs. Seule une héroïne, Judith, trouve la force de demeurer fidèle et d’user de moyens qui lui sont propres pour tuer Holopherne et assurer ainsi la victoire de son peuple.
Ce livre ne figure pas non plus dans les Bibles hébraïque et protestante.

Traduction : Auguste Crampon (1826-1894).

Livre de Judith.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 937 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANONYME – Livre de Tobie

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 45min | Genre : Religion


Domenichino - Paesaggio con Tobias

Le livre de Tobie est une idylle édifiante qui a pour objet de rappeler l’autorité de la Loi de Moïse, notamment en qui concerne la vie de famille et la sépulture des morts. Il raconte l’histoire d’un Israélite pieux, déporté à Ninive avec sa famille au temps de l’Exil (597-538 av. J.C.). Devenu aveugle, il envoie son fils, également nommé Tobie, en Médie recouvrer une dette. Son guide sera un beau jeune homme, qui n’est autre que l’ange Raphaël. Rendu à Ectabane, il y rencontre Sara, sa future épouse, et Raphaël lui indique le moyen de la débarrasser du démon Asmodée, qui a fait périr successivement ses sept premiers maris. Le mariage est cette fois consommé sans incident et, revenu à Ninive avec femme et troupeaux,Tobie guérit la cécité de son père. Ces événements familiaux, qui relèvent du folklore et du merveilleux, ne sont pas l’objet premier du récit, dont la constante préoccupation est de souligner la toute-puissance divine, ainsi que l‘importance de la charité fraternelle et d’une vie de famille unie et féconde.
Ce livre ne fait pas partie de la Bible hébraïque et est jugé apocryphe par les Protestants, ce qui explique son absence de la traduction de Louis Segond. Il est en revanche tenu pour inspiré par les catholiques et les orthodoxes.

Traduction : Augustin Crampon (1826-1894).

Tobie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 503 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BEAUMARCHAIS – Le Mariage de Figaro

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 4h 30min | Genre : Théâtre


Roi-valet pique

Trois années se sont écoulées depuis que Figaro a aidé le Comte Almaviva à conquérir la belle Rosine au nez et à la barbe de son tuteur, Bartholo (cf. Le Barbier de Séville). Les choses ont bien changé : Figaro, promu concierge du château du Comte, s’apprête à épouser Suzanne, la femme de chambre de la Comtesse, tandis que la triste Rosine se morfond, délaissée par son mari infidèle. Celui-ci essaie de contraindre Suzanne à lui accorder, le soir de ses noces, une sorte de « droit de cuissage ». Si elle accepte, il lui offre une dot. Si elle refuse, il fera tout pour empêcher son mariage. Mais Figaro, une fois mis au courant, est de taille à contrecarrer ses plans et à lui faire passer une « folle journée ».

La plus célèbre pièce de Beaumarchais est une comédie enlevée au rythme trépidant qui renferme une puissante critique sociale sur la noblesse. Beaumarchais y glisse par ailleurs des propos d’une étonnante modernité sur la condition des femmes, le mariage, l’armée, la liberté d’expression…

« Suzanne. – Tu croyais, bon garçon ! que cette dot qu’on me donne était pour les beaux yeux de ton mérite ?
Figaro. – J’avais assez fait pour l’espérer.
Suzanne. – Que les gens d’esprit sont bêtes !
Figaro. – On le dit.
Suzanne. – Mais c’est qu’on ne veut pas le croire.
Figaro. – On a tort.
Suzanne. – Apprends qu’il la destine à obtenir de moi, secrètement, certain quart d’heure, seul à seule, qu’un ancien droit du seigneur… Tu sais s’il était triste !
Figaro. – Je le sais tellement que, si monsieur le comte en se mariant, n’eût pas aboli ce droit honteux, jamais je ne t’eusse épousée dans ses domaines.
Suzanne. – Eh bien ! s’il l’a détruit, il s’en repent ; et c’est de ta fiancée qu’il veut le racheter en secret aujourd’hui.
Figaro, se frottant la tête. – Ma tête s’amollit de surprise ; et mon front fertilisé…
Suzanne. – Ne le frotte donc pas !
Figaro. – Quel danger ?
Suzanne, riant. – S’il y venait un petit bouton ; des gens superstitieux…
Figaro. – Tu ris friponne ! Ah ! s’il y avait moyen d’attraper ce grand trompeur, de le faire donner dans un bon piège, et d’empocher son or !
Suzanne. – De l’intrigue, et de l’argent ; te voilà dans ta sphère. »

> Écouter un extrait : Préface.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 495 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour André Rannou :