Livres audio gratuits pour 'André Rannou' :


ELIOT, George – Le Moulin sur la Floss

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 21h 46min | Genre : Romans


Tom et Maggie

La famille Tulliver et ses deux enfants, Tom et Maggie, mènent une vie simple et heureuse au moulin de Dorlcote, sur les bords de la Floss, mais une série de malheurs – causés par le tempérament bouillant et coléreux du meunier – va bientôt s’abattre sur la famille et la réduire à la misère. Le roman analyse surtout l’impact des ces épreuves sur Tom, très proche de sa cadette, mais conscient de sa supériorité masculine, et Maggie, enfant puis adolescente un peu fantasque et indisciplinée, très sensible, fort intelligente et soucieuse de son indépendance. Tom forcera Maggie à interrompre sa relation d’amitié amoureuse avec Philip Wakem, le fils de celui que leur père tient pour responsable de sa ruine. Un second écart de conduite, bien plus grave que le premier, lui vaudra non seulement de perdre l’amour de son frère bien-aimé, mais d’être mise au ban de la société. Tandis que celle-ci exalte les valeurs familiales, elle voue à l’échec toute tentative d’émancipation féminine.
Le dénouement spectaculaire du roman n’a cessé depuis sa parution en 1860 – un an avant Silas Marner et onze ans avant Middlemarch – de diviser la critique et les lecteurs, et si Le Moulin sur la Floss n’est pas le meilleur roman de George Eliot, il demeure le plus lu, et Proust l’admirait beaucoup.

Traduction : Alexandre-François D’Albert-Durade (1804-1886).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 15 371 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ELIOT, George – Silas Marner

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 8h 14min | Genre : Romans


George Eliot - Silas Marner

Publié en 1861, Silas Marner est de tous les romans de George Eliot le plus court et, en apparence, le plus simple. Cependant, par le biais d’une histoire qui ressemble à un conte de fée, il présente l’expression la plus concentrée de sa morale et une tentative hautement sophistiquée de traduction des valeurs religieuses traditionnelles en termes purement humains. George Eliot avait perdu la foi de son enfance, mais néanmoins, cette oeuvre témoigne d’ « une sorte d’ordre supérieur, de providence puissante qui fait de notre mal l’instrument incompréhensible de notre bien » (Marcel Proust), et efface la perte de l’or par le gain de l’amour.

Le roman conte l’histoire de Silas Marner, un tisserand d’une ville du nord de l’Angleterre, qui est ignominieusement exclu de sa communauté religieuse très sectaire pour avoir été faussement accusé de vol. Plein d’amertume, il renie sa foi en Dieu et part s’installer dans le lointain village rural de Raveloe, dans les Midlands où, fuyant ses semblables, il ne vit que pour son travail et sombre dans l’avarice. Jusqu’au jour où son trésor lui est volé et, un peu plus tard, une petite fille aux cheveux d’un blond éclatant apparaît mystérieusement dans son humble chaumière…

Traduction : Auguste Malfroy (18?-19?).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 956 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RENOUARD, Michel – L’Indien du Reich

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 10h 55min | Genre : Romans


Michel Renouard - L'Indien du Reich

Ce roman d’espionnage (Éditions Privat, Toulouse, 2007), en partie basé sur des faits réels, nous conduit d’Inde en Grande-Bretagne, de Malte au Vatican et jusqu‘en Allemagne. Il relate avec humour et d’une plume alerte, voire acerbe et parfois osée, l’un des épisodes les moins connus de la Seconde Guerre mondiale, lorsque l’Empire des Indes, le joyau de la Couronne britannique, faillit tomber entre les mains des Japonais. Le leader nationaliste indien, Subhas Chandra Bose (1897-1945) a bien existé. Il détestait les Anglais et ses efforts en vue de hâter la libération de son pays de la tutelle britannique avec l’appui du Reich furent bien accueillis à Berlin.
Grand connaisseur de l’Afrique de l’Est, de l’Orient et de l’Asie, mais aussi de la Bretagne – à laquelle il a consacré plusieurs ouvrages – Michel Renouard, né à Dinan, a vécu au Kenya, en Angleterre, aux Etats-Unis et en Inde. Journaliste puis professeur de littérature et de civilisation du Commonwealth, il est à l’origine des études anglo-indiennes en France. Il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages, dont plusieurs romans (Voir Le Chant des Adieux, déjà disponible sur ce site) et une biographie de Lawrence d’Arabie parue chez Gallimard.

Avec l’aimable autorisation de Michel Renouard et des Éditions Privat (Toulouse).

> Écouter un extrait : Avant-propos – Prologue.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 972 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RETBI, Shmuel – Le Postulat de Jibotéro

Donneuse de voix : Plume | Durée : 1h 10min | Genre : Nouvelles


Le Postulat de Jibotéro

1982 (ou à peu près). Hayim Jibotéro, réserviste de l’armée israélienne rappelé sous les drapeaux pendant la guerre du Liban, rentre chez lui pour quelques jours. Il retrouve sa femme, Ayélet (dite « Le Monstre »…), ses enfants, son uniforme de technicien du gaz et ses interrogations philosophiques. Hayim traverse la vie et les situations d’un pas désabusé, parfois interrompu par des anachronismes ou les remarques du Rédacteur et de son ami Motty.
Cette « nouvelle philosophique » traite de la vie sociale, de la bêtise, de la méchanceté et de l’ignorance en mêlant l’humour, le fantastique et l’incohérent. Ce récit sans queue ni tête (à part celles de chats de passage) tend surtout à pasticher les dissertations philosophiques stériles, à l’aide d’anachronismes, de grandes envolées lyrico-philosophiques, de situations absurdes. Vous qui entrez, laissez tout esprit de logique et laissez-vous porter sans vous choquer de l’incohérence et du paradoxe.

Avec la participation de Shmuel Retbi dans le rôle du Rédacteur et d’André Rannou dans celui de Motty.

> Écouter un extrait : Chapitre 00.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 876 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ELIOT, George – Middlemarch (Livres 5 à 8)

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 16h 15min | Genre : Romans


middlemarchvol100elio02 0009

Le second volume de Middlemarch continue de dérouler lentement les vicissitudes de la vie des deux couples précédemment mis en vedette. Le sinistre Casaubon meurt, léguant à Dorothée son énorme fortune, mais par le biais d’un testament-piège destiné à assurer la séparation définitive de Dorothée et de Ladislaw. Le docteur Lydgate, en butte à l’hostilité de ses confrères et abandonné par nombre de ses patients, connaît de graves problèmes d’argent qui l’obligent à s’endetter. Loin de le soutenir dans cette épreuve Rosemonde, sa femme, se détache égoïstement de lui en l’accablant de reproches, et n’a qu’une idée en tête : quitter Middlemarch. Elle souffre du départ de leur ami Ladislaw, qu’elle imagine secrètement épris de sa personne. Pour sa part, un troisième couple, mieux assorti, celui de Fred Vincy et de Mary Garth, parviendra en vainquant bien des obstacles à contracter un mariage heureux. Une quatrième intrigue se profile avec l’apparition inopinée d’un certain Raffles, une vieille connaissance du banquier Bulstrode. Après l’avoir fait chanter pour lui extorquer de l’argent, il déclenche un énorme scandale en mourant dans des conditions suspectes, qui achèvent de ruiner la réputation de Lydgate, non sans avoir au préalable révélé l’origine criminelle de la fortune de Bulstrode et dévoilé l’identité, jugée peu recommandable, des parents de Ladislaw.
Middlemarch souligne la condition peu enviable des femmes à la période pré-victorienne. Elle est néanmoins acceptée et jugée normale, par les intéressées, exception faite de Dorothée (et dans une certaine mesure Rosemonde), dont l’intelligence et la grandeur d’âme suscitent l’admiration de tous, mais dont l’indépendance d’esprit est sévèrement jugée par ses proches et l’opinion publique en général.

J’ai pensé que ceux d’entre vous qui connaissent l’anglais auraient plaisir à entendre deux extraits du roman en version originale. Vous trouverez à la fin de la liste des fichiers mp3 le premier chapitre et la conclusion (durée : 41min).

Traduction : M.-J. M. (1890).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 324 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NOUVEAU TESTAMENT – Épîtres de Paul à Timothée et à Tite

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 35min | Genre : Religion


Mattia Preti - Saint Paul the Hermit

Ces trois épîtres de Paul forment un ensemble particulier. On les appelle « pastorales » parce qu’elles renferment des recommandations pour la conduite des communautés dont les destinataires, Timothée à Ephèse et Tite en Crète, ont la charge comme « pasteurs ». La première lettre insiste sur la nécessité de fuir les enseignements non orthodoxes et les spéculations oiseuses, et énumère les qualités requises des évêques et des diacres. Dans sa deuxième lettre, Paul encourage son compagnon Timothée à vivre sa mission dans l’Esprit qu’il a reçu de lui : un Esprit de force, d’amour et de raison. Il est responsable de l’Evangile qui lui a été confié.

Bien que de nombreux passages – par exemple ceux concernant la nécessaire soumission des femmes à leurs maris et des esclaves à leurs maîtres (qui ne peuvent que choquer le lecteur moderne) – revêtent un caractère très paulinien, d’autres auraient été ajoutés à une époque plus tardive, par un ou plusieurs disciples de « l’Apôtre des Gentils », soucieux de couvrir de son autorité une organisation ecclésiale mise en place bien après la mort de Paul (circa 67 après J.C.). Tandis que la plupart des exégètes catholiques maintiennent toujours que ces lettres furent écrites par Paul, les exégètes protestants sont convaincus que le style en est trop différent de son expression normale pour qu’elles soient intégralement de lui.

Traduction : Louis Segond (1810-1885).

Accéder au sommaire de La Bible

Épîtres de Paul à Timothée et à Tite.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 810 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ELIOT, George – Middlemarch (Livres 1 à 4)

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 16h 31min | Genre : Romans


George Eliot - Middlemarch

Middlemarch, paru en 1871-1872, est considéré comme l’un des grands chefs-d’oeuvre de la littérature anglaise, voire de la littérature mondiale. Ce long roman de George Eliot (pseudonyme masculin de Marian Evans (1819-1880)), comporte des intrigues multiples, mais expose surtout les difficultés de deux couples. Dorothée Brooke, jeune fille belle et intelligente mais un tantinet naïve, épouse par idéalisme Edouard Casaubon, pasteur rigide et pédant, de vingt-sept ans son aîné, dont elle souhaite ardemment assister les savantes recherches sur l’origine commune des mythes anciens. Cette union mal assortie tourne vite au désastre, mais Dorothée trouve du réconfort auprès du jeune Will Ladislaw, un petit-cousin de Casaubon. Par dépit, ce dernier va s’ingénier à contrecarrer cette amitié naissante et semblera prendre un plaisir quasi sadique à humilier et à torturer moralement sa jeune épouse, longtemps docile et soumise mais qui finira cependant par regimber. De son côté, Rosemonde Vincy, fille du maire de Middlemarch et célèbre pour sa beauté, jette son dévolu sur Tertius Lydgate, jeune et ambitieux médecin récemment installé dans la ville, lequel succombe à son charme et ne tarde pas à l’épouser. De nombreux chapitres de ce premier volume décrivent en outre les préoccupations de Fred Vincy, frère de Rosemonde, qui ayant interrompu ses études mène une vie oisive et dissipée en attendant, espère-t-il, d’hériter de la fortune considérable et des terres d’un vieil oncle en fin de vie, Pierre Featherstone, qui feront de lui un vrai « gentleman » et le dispenseront de choisir une profession.
Les vies de ces personnages, et de bien d’autres, ont pour toile de fond les bouleversements politiques et sociaux d’une période clé de l’histoire d’Angleterre, à savoir les deux années précédant la grande Réforme de 1832, qui allait étendre quelque peu le droit de vote et permettre enfin à de grands centres tels que Birmingham et Manchester d’être représentés au Parlement.

Traduction : M.-J. M. (1890).

À suivre…

> Écouter un extrait : Préface.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 15 253 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CONRAD, Joseph – Sous les yeux d’Occident

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 12h 52min | Genre : Romans


Joseph Conrad

Joseph Conrad est né en Ukraine en 1857 de parents polonais, et lorsqu’il avait trois ans son père fut arrêté par les autorités russes et exilé dans le nord de la Russie. Les conditions y étaient très dures : sa mère meurt en 1865, et son père en 1867, d’où l’hostilité viscérale de l’écrivain envers l’autocratie des tsars, dont le despotisme constitue la toile de fond de Sous les yeux d’Occident (Under western eyes), paru en anglais en 1911, soit six ans seulement avant la Révolution soviétique. Dans une lettre en français, datée d’avril 1918, à André Gide, Conrad dira : « Je pense que la révolution russe a fait vieillir plus que de raison mon Western Eyes », mais beaucoup de critiques ont souligné les aspects étonnamment prophétiques du roman.
Le premier quart de l’action, qui se déroule vers la fin du XIXe siècle, a pour cadre Saint-Pétersbourg, et débute par un attentat à la bombe contre un haut personnage du régime particulièrement odieux. Son auteur, un jeune étudiant nommé Victor Haldin, se réfugie chez Razumov, sur la discrétion et la coopération de qui il croit pouvoir compter pour l’aider à s’échapper. Scandalisé par cette intrusion dans sa vie studieuse et bien ordonnée, le jeune homme fait mine d’entrer dans ses vues mais, n’ayant pu dégriser le cocher qui devait emmener Haldin hors de la ville, il dénonce son condisciple au Prince K., un haut dignitaire, puis au chef de la police. Haldin est arrêté, torturé et exécuté. Mais Razumov lui-même est désormais « suspect » pour avoir brièvement donné asile, fût-ce contre son gré, à un terroriste. Pour se « disculper », il accepte d’aller en mission à Genève espionner un groupe de révolutionnaires exilés. Il se fait passer pour un ami intime de Haldin ayant participé à l’attentat réussi, et est accueilli en héros, malgré son caractère excessivement réservé. Il rencontre aussi la sœur de Haldin – déjà exilée à Genève avec sa mère – qui lui accorde d’emblée sa sympathie tout en le harcelant de questions sur les derniers jours de son frère et les circonstances suspectes de son arrestation. Une forte attraction mutuelle naît entre les deux jeunes gens, mais comment Razumov, écartelé entre son appartenance à la Russie et les valeurs occidentales, tourmenté par sa conscience et le remords de sa trahison, parviendra-t-il à résoudre un dilemme apparemment sans issue ?
Comme Lord Jim (1900) et Nostromo (1904), Under western eyes (1911) n’eut à sa sortie qu’un succès mitigé, mais la réputation de Conrad n’a cessé de croître depuis a mort en 1924.

Traduction : Philippe Néel (1882-1941).

> Écouter un extrait : Chapitre 00.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 430 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour André Rannou :