Livres audio gratuits pour 'Anton Tchekhov' :


TCHEKHOV, Anton – Pensionnaires – Angoisse

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Nouvelles


Cheval et chien

Ces deux brèves nouvelles de Tchekhov pourraient être dites « animalières », vu le rôle joué par deux chevaux et un chien.

Pensionnaires est l’histoire du vieillard pauvre Petrov Zotoff qui ne peut même plus nourrir son cheval ni son chien Lyska. Il vaudrait mieux que ces bêtes crèvent, pense-t-il. Il prend une décision cruelle et a envie de rejoindre ses amis animaux dans la mort.

Le cocher de fiacre Iona Potapov vient de perdre son fils. Il voudrait en parler à quelqu’un, mais personne ne l’écoute. Angoisse se termine par l’attitude touchante du vieux cocher qui n’a plus que sa jument à qui se confier.

Les deux histoires se passent en hiver, sous la neige qui glace et engourdit.

Traduction : Léon Golschmann (1861-19?) et Ernest Jaubert (1856-1942).

Pensionnaires.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 659 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TCHEKHOV, Anton – Après la fête

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 10min | Genre : Nouvelles


Ilya Repin - Vera Alekseyevna Repina sur un pont à Abramtsevo

Une des rares nouvelles de Tchekhov (Revue bleue, 1913) légalement publiable en français, Après la fête est l’histoire de la querelle d’un couple : le jour de la fête de son mari Pierre Dmitricht, Olga Michailova quitte les invités qui l’exaspèrent avec leurs discussions et leurs bavardages pour réfléchir et se calmer dans le jardin. Elle constate tout ce qui se brise dans leur union, en veut à son mari de lui cacher trop de choses ; Tchekhov analyse longuement leur incompréhension mutuelle. La rancœur d’Olga atteint l’hystérie…
Il se trouve qu’elle est enceinte et prête à accoucher….

Une étude proche de celle du docteur Tchekhov de La Salle nº6 et de Ma femme.

Traduction : G. Savitch et Ernest Jaubert (1856-1942)

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 627 579 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TCHEKHOV, Anton – Valet de chambre, récit d’un terroriste

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 4h 15min | Genre : Romans


Saint-Pétersbourg

Valet de chambre, ou Récit d’un terroriste est une longue nouvelle au titre trompeur, parce que Tchekhov ne nous révèle rien des actions antérieures ni des choix politiques de ce « terroriste » ayant revêtu la livrée de laquais pour accéder à des documents… auxquels il n’accédera jamais, mais dont les témoignages critiques et féroces sur le milieu aristocratique des grands fonctionnaires et sur celui des révolutionnaires des années 1880 ont une valeur historique inestimable.

Le faux valet phtisique Stepan, narrateur de l’histoire, et son maître le riche pétersbourgeois Orlov sont les deux principaux personnages, mais c’est Madame Zénaïda Fédorovna sur laquelle se fixent tous les regards et dont les amours et les caprices déterminent la conduite des héros de la nouvelle.

L’essentiel des scènes se situe en Russie, mais dans la dernière partie Anton Tchekhov, grand voyageur, nous emmène à Venise et à Nice :
« Je contemple, sous mes fenêtres, les gondoles qui glissent avec une grâce féminine, agiles ou majestueuses, comme si elles percevaient toute la magnificence de cette civilisation originale et captivante. L’odeur saline de la mer s’élève jusqu’à moi. Les cordes graves d’un instrument vibrent quelque part, deux voix chantent ensemble. Comme tout cela est beau ! Comme tout cela est différent de cette nuit pétersbourgeoise où il tombait de la neige fondue et où la bise vous cinglait si cruellement le visage ! »

Traduction : G. Savitch, Ernest Jaubert (1856-1942), 1910.

> Écouter un extrait : Chapitres 01 à 04.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 910 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TCHEKHOV, Anton – Ma femme

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 20min | Genre : Nouvelles


Nikolaj Alexandrowitsch Jaroschenko - Une étudiante

Anton Tchekhov a publié plus de 630 nouvelles, mais les droits des traducteurs trop récents en interdisent la plupart. (Onze enregistrées jusqu’à ce jour sur notre site.)

Ma femme (1892) raconte les problèmes conjugaux de Paul, 46 ans, riche retraité depuis peu, secrètement amoureux de sa femme, mais affectant pour elle un désintérêt de façade et de Nathalia, 27 ans, qui hait l’égoïsme de son mari, dur, cassant et que tout le monde fuit. Quand il constate sa solitude, il admire la merveilleuse bonté de sa femme qui organise des secours pour des moujiks en détresse, met sa fortune au service de la charité, sera bientôt ruiné mais connaîtra l’apaisement grâce à elle.
Le vieil Ivan Braguine, ami du couple, joue un grand rôle dans la « conversion » du narrateur.

Traduction : G. Savitch, Ernest Jaubert (1856-1942), 1911.

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 459 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TCHEKHOV, Anton – L’Étudiant

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Nouvelles


Andrea Mantegna - Arrêt au Jardin des oliviers

Anton Tchekhov s’exclamait un jour : « Peut on dire que je suis pessimiste, alors que de tout ce que j’ai écrit, mon récit préféré est L’Étudiant ? » Très optimiste, en effet, il garde, malgré tout, confiance dans l’homme de bien et dans le progrès.
Un jeune séminariste de 22 ans, par un froid glacial, est parti chasser pour échapper à la monotonie du jeûne de la semaine Sainte, peut-être assailli par le doute. Arrivé devant la demeure de deux veuves, il fait un parallèle entre cette nuit froide et la nuit où Jésus a été arrêté. Il raconte avec ferveur aux deux femmes émues cette nuit tragique et a le sentiment d’avoir créé un lien entre le passé et le présent ; il les quitte, heureux de son discours.

« La vérité et la beauté ne passent point : cette vérité, cette beauté qui se sont manifestées au jardin des Oliviers et dans la cour de Caïphe sont demeurées les mêmes aujourd’hui qu’autrefois : comme autrefois elles sont l’essentiel dans la vie de l’humanité, dans la nature tout entière… »

Traduction : Jean Moskal (1896).

L’Étudiant.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 014 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TCHEKHOV, Anton – Ennemis

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Nouvelles


Vladimir Makovsky - Chez le docteur

Ennemis, histoire intéressante de l’affrontement de deux douleurs contée par le médecin Anton Tchekhov.

« Par une sombre soirée de septembre, vers dix heures, le fils unique du médecin de campagne Andréï Kirilov, un garçonnet de 6 ans, succomba à la diphtérie. Au moment où la femme du médecin s’agenouillait devant le lit de son enfant mort, en s’abandonnant au premier accès de son désespoir, un strident coup de sonnette retentit dans l antichambre. »

Se présente Aboguine : « Pour l’amour de Dieu, ne refusez pas de m’accompagner tout de suite chez moi !… Ma femme vient de tomber malade, et très gravement… J’ai là ma voiture qui vous attend… »

Traduction : Ernest Jaubert (1856-1942).

Ennemis.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 668 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TCHEKHOV, Anton – Tête à l’évent

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 15min | Genre : Nouvelles


Anton Tchekhov - Tête à l'évent

En 1892, Tchekhov publie les nouvelles La Salle nº6 et Tête à l’évent, ou La Sauterelle, qui relatent la mort de deux médecins généreux et dévoués. À noter que l’auteur, médecin souvent bénévole, a souffert, toute sa vie, de phtisie dont il est mort à quarante quatre ans en 1904 ; il y a parfois des ressemblances troublantes entre la fiction d’aujourd’hui et la vie de demain…
« Elle voulait lui dire que tout cela était une erreur, un malentendu, que tout n’était pas à jamais fini, que la vie pouvait encore être belle et heureuse, qu’il était, lui, un homme extraordinaire et grand, et que désormais elle passerait le temps à le chérir, à le vénérer, à ressentir en sa présence une peur auguste. »
Trop tard.

Traduction : Léon Golschmann (1861-19?) et Ernest Jaubert (1856-1942).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 689 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TCHEKHOV, Anton – La Salle nº 6

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 40min | Genre : Nouvelles


La Salle nº 6

La Salle nº 6 est un récit terrifiant de l’ex-médecin Anton Tchekhov.
Le docteur Raguine, d’abord indifférent au sort des aliénés, sous sa surveillance, de la salle numéro 6 qu’il considère comme incurables, scandalisé par le manque d’hygiène et découragé, sombre peu à peu lui-même dans la folie…

Un tableau saisissant de ce que pouvait être un hôpital psychiatrique dans la campagne russe :
« Des chiffons, des vêtements hors d’usage s’entassent près du poêle et contre les murs. Matelas crevés, blouses d’uniforme en loques, pantalons déchirés, chemises effilochées, savates éculées, – toute cette friperie s’accumule pêle-mêle, pourrit, exhale une odeur méphitique.
Dans cette pièce, des lits s’alignent, tous fixés au plancher. Là sont assis ou couchés des hommes en blouses bleues et en bonnets. Ces hommes sont des aliénés.
Il y en a cinq ; un seul est « de la noblesse », les autres sont de petits bourgeois. »

Traduction : Léon Golschmann (1861-19?) et Ernest Jaubert (1856-1942).

> Écouter un extrait : Chapitre 1.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 778 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Anton Tchekhov :