Livres audio gratuits pour 'Aristote' :


ARISTOTE – Politique (Livres I, III, IV et V)

Donneuse de voix : Domi | Durée : 7h | Genre : Philosophie


Aristote

« Aristote a la gloire d’avoir fait pour la politique ce qu’il a fait pour les autres parties de la philosophie : il lui a donné une forme scientifique. » (Jules Barthélémy Saint Hilaire (1805-1895), traducteur et auteur de la préface de La Politique)

Dans cette sélection on trouvera :

Livre I :
- De la société civile ; de l’esclavage ; de la propriété ; du pouvoir domestique. (5 chapitres ; 1 h 23 min)

Livre III :
- De l’état et du citoyen ; théories des gouvernements et de la souveraineté ; de la royauté. (12 chapitres ; 2 h 23 min)

Livre IV :
- Théorie générale de la cité parfaite. (15 chapitres ; 2 h 16 min)

Livre V :
- De l’éducation dans la cité parfaite. (7 chapitres ; 57 min)

Accéder aux livres II, VI, VII et VIII…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 45 235 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ARISTOTE – Les Catégories

Donneuse de voix : Domi | Durée : 2h 15min | Genre : Philosophie


Aristote

« Aristote a tracé les lois de la pensée, comme il a tracé les principes de la politique, ceux de la morale, ceux de la rhétorique et de la poétique, ceux de l’histoire naturelle, ceux de la physique et de la météorologie, ceux enfin de la métaphysique. »
Jules Barthélémy Saint-Hilaire (préface à La Logique d’Aristote)

Les Catégories constituent le début de la Logique. Certains les considèrent comme l’élément essentiel de cette œuvre.

Traduction : Jules Barthélémy Saint-Hilaire (1805-1895).

> Écouter un extrait : 01. Plan des Catégories.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 15 411 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ARISTOTE – Métaphysique

Donneuse de voix : Domi | Durée : 15h 35min | Genre : Philosophie


Aristote

« Quand on lit la Métaphysique d’Aristote, il est deux choses qu’on ne doit jamais perdre de vue pour ne pas être étonné des difficultés qu’on rencontre à chaque pas. C’est, d’abord, l’incurable désordre dans lequel cet ouvrage est arrivé jusqu’à nous et en second lieu, c’est le caractère général du style aristotélique. [...]
Elle (la pensée d’Aristote) vaut les fatigues qu’elle coûte. [...] Il est impossible de rétablir un ordre et un peu de régularité dans ce mouvement qu’une mort inopinée laissa inachevé. [...]
Mais parmi ces fragments mutilés et sans suite, il s’en trouve d’admirables qui sont dignes d’être conservés à jamais. »
C’est ce qu’écrit Jules Barthélémy Saint-Hilaire dans la préface de sa traduction de la Métaphysique.

Le texte enregistré est la traduction effectuée par Alexis Pierron (1814-1878) et Charles Zévort (1816-1887) en 1840.

> Écouter un extrait : Chapitre 00 : Sommaire.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 36 837 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ARISTOTE – Rhétorique

Donneuse de voix : Domi | Durée : 13h 11min | Genre : Philosophie


Aristote

Probablement composée par Aristote entre 329 et 323 av. JC, la Rhétorique traite de l’art oratoire, c’est à dire « l’apprentissage de la capacité de discerner dans chaque cas ce qui est partiellement persuasif. »

L’ouvrage se divise en trois livres qui étudient :

Livre 1 : Définition
« [...] tout le monde dans une certaine mesure, essaie de combattre et de soutenir une raison,de défendre, d’accuser. » (15 chapitres ; 3 heures 48 min)

Livre 2 : Psychologie des locuteurs
« Il importe [...] de savoir sous quel jour apparaît l’orateur, dans quelle disposition les auditeurs supposent qu’il est à leur égard et dans quelle disposition ils sont eux-mêmes. » (26 chapitres ; 4 heures 2 min)

Livre 3 : Effets de style
« Il ne suffit pas de posséder la matière de son discours, on doit encore parler comme il faut et c’est là une condition fort utile pour donner au discours une bonne apparence. » (19 chapitres ; 2 heures 40 minutes)

Ce texte voit sa lecture facilitée par une construction rigoureuse qui ne laisse pas le lecteur sans guide (annonce de la question, annonce du plan, traitement de la question, conclusion, annonce de la suite).

Traduction : Charles Émile Ruelle (1833-1912).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 30 709 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ARISTOTE – La Métaphysique (Livre 1, Chapitres 1 et 2)

Donneur de voix : Ludovic Coudert | Durée : 21min | Genre : Philosophie


Aristote

Si les hommes aiment particulièrement voir, c’est parce que la vue fournit une infinité de perceptions. Connaissances des distances, profondeurs, formes sont apportées plus par la vue que par l’ouïe. La couleur, en effet, qui excite les sensations de la vue, est une qualité permanente des objets (du moins quand le jour dispense assez de lumière) alors que les objets – qui pourraient tous produire une vibration sonore – sont temporairement audibles (c’est-à-dire de temps à autre seulement) alors même que nous serions capables de percevoir leurs sons à chaque instant. Les couleurs quotidiennes apportent ainsi avec elles plus de richesses que les sons quotidiens (si l’on excepte bien sûr les paroles, qui, du fait de leurs significations, et non de leur seule sonorité, donnent une certaine supériorité à l’ouïe sur la vue). Le monde « visible » qui nous intéresse provient donc du monde de la couleur.
Mais, dans le plaisir de voir, la couleur n’est pas l’essentiel. Car voir vraiment, ce n’est pas voir la couleur seulement, mais voir ce que la couleur révèle : la distinction, la profondeur et l’ordre des choses, un invisible qui ordonne le visible. Ainsi, le plaisir de voir annonce le goût pour la sagesse. Il est signe du désir de savoir métaphysique. Les hommes, en effet, savourent, plus que tout, la connaissance qui ordonne les autres : connaissances du monde et de soi, notamment. Cette connaissance s’appelle la Sophia (Sagesse) et Aristote l’identifie avec, d’une part, la connaissance des causes premières, et, d’autre part, avec la vie même du dieu. Voir vraiment, c’est vivre. Connaître la sagesse, c’est participer à la vie divine.
La Métaphysique d’Aristote propose au lecteur de s’acheminer lentement jusqu’à la connaissance de l’invisible le plus élevé, qui ordonne tout être et tout savoir : l’Acte pur, Dieu. Dans les sujets d’étude, tout ne se vaut pas. On peut – voire on doit – ignorer certaines choses, car le temps pourra manquer.

Traduction : Alexis Pierron (1814-1878) et Charles Zévort (1816-1887).

La Metaphysique (Livre 1, Chapitres 1 et 2).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 19 835 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Aristote :


<123