Livres audio gratuits pour 'Arvède Barine' :


BARINE, Arvède – Richard Wagner

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 36min | Genre : Biographies


Richard Wagner

Ce brillant essai sur Richard Wagner par l’historienne et critique littéraire Arvède Barine (1840-1908) a été publié dans la Revue politique et littéraire en 1878.

« Wagner ne s’est pas borné à avoir la conception d’un art nouveau et national : il a voulu donner le modèle du drame musical selon les règles formulées dans ses livres. La nature l’avait doué exceptionnellement pour cette tache. Il réunit les triple dons de musicien, de poète et de dramaturge, et ce rare assemblage lui permet d’obtenir l’unité parfaite qui est la condition essentielle du théâtre de l’avenir ? Je ne dirais pas qu’il possède ces dons à des degrés égaux. Des trois artistes qui vivent en lui, le musicien a sur les deux autres une supériorité si décisive que le système wagnérien ne tient pas devant elle. La poésie, qui devait régner superbement sur la scène, courbe la tête, reléguée du rang de reine à celui de confidente et, tombant plus bas encore, à celui d’humble comparse, dans les ensembles formidables qui sont un des triomphes du compositeur. Un des caractères de la musique de Wagner est précisément d’être disproportionnée à la voix humaine : l’orchestre couvre perpétuellement les chanteurs, quelques cris qu’ils fassent. Le moyen de s’intéresser à des paroles qu’on ne distingue pas ! Le gros du public, d’ailleurs, ne s’en soucie guère ; son éducation est à faire sur ce point, et, pourvu qu’il comprenne les situations, il est content de perdre les vers. »

Richard Wagner.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 888 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOLSTOÏ, Léon – Souvenirs (Version intégrale)

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 11h 50min | Genre : Biographies


Souvenirs

Traduction : Arvède Barine (1840-1908).

« L’œuvre que nous présentons aux lecteurs français a été commencée en 1851 et abandonnée en 1857. Tolstoï ne l’a jamais reprise. Ce délaissement ajoute à son intérêt. On y surprend la pensée de l’auteur à l’état naissant. Tolstoï nous a livré dans ces pages, si justement nommées par M. de Vogüé « notes intimes », le secret de sa formation morale ; tous ses biographes sont d’accord pour le reconnaître dans Nicolas Irteneff, le héros des Souvenirs. » Arvède Barine

> Écouter un extrait : Chapitre 1.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 013 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |