⚠️ Le site est en lecture seule le temps d'une maintenance. Vous ne pouvez plus poster ni commentaires ni messages sur le forum.
Pour plus d'informations, veuillez lire le message explicatif. Patience nous revenons très bientôt !

Livres audio gratuits pour 'Belgique' :


EEKHOUD, Georges – Gentillie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Nouvelles


Georges Eekhoud - Le Cycle patibulaire

Gentillie est une histoire troublante de possession et d’envoûtement érotique extraite du Cycle patibulaire (1892) et rappelant par son atmosphère Le Suicide par amour.
Le triste destin de Gentillie battue par sa mère, battue par son amant et battue par son fils se déroule lentement sous nos yeux.

« Cependant Gentillie s’entête. Elle paraît sourde, aveugle, insensible à tout ce qui se passe autour d’elle. Exhortations, menaces, bourrades, autant de moyens essayés en pure perte. C’est comme si plus rien n’avait prise sur son être ensorcelé. »
« Foulée comme la dernière des serves, elle peine, laboure, s’exténue vaillamment, sans une plainte, sans un mot, soutenue par on ne sait quelle force surhumaine. »

Gentillie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 918 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

EEKHOUD, George – Au bord de la Durme

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Contes


La Durme

Le poète Eekhloud, un jour de promenade le long de la Durme qui se jette dans l’Escaut, est fasciné par le regard d’un petit paysan écoutant une musiquette d’un pauvre vieux colporteur accordéoniste.

« Or, le moment mémorable de cette journée, — non, cet instant majeur de ma vie, — se présenta tandis que nous étions assis sur le banc de l’auberge, au bord de la dormante Durme. »

« Comment t’oublier miséricordieux sourire, rayon d’espoir envoyé à mon cœur brisé, délicieux viatique porté à mon agonie, vision de candeur qui me rendit mon âme ! »

« Au bord de la Durme j’ouïs cette ineffable musique, je respirai ce pur dictame qui avait passé par l’âme ingénue de cet enfant, je le respirai comme un éphémère parfum des framboises après une pluie d’orage, quelques minutes seulement — aux bords de la Durme. »

Au bord de la Durme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 851 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERHAEREN, Émile – Les Heures claires (Poèmes)

Donneur de voix : Iamnot | Durée : 26min | Genre : Poésie


Emile Verhaeren

Un recueil de 1896.

« S’il arrive jamais
Que nous soyons, sans le savoir,
Souffrance ou peine ou désespoir,
L’un pour l’autre ; s’il se faisait
Que la fatigue ou le banal plaisir
Détendissent en nous l’arc d’or du haut désir ;
Si le cristal de la pure pensée
Doit en nos cœurs tomber et se briser,
Si malgré tout, je me sentais
Vaincu pour n’avoir pas été
Assez en proie à la divine immensité
De la bonté ;
Alors, oh ! serrons-nous comme deux fous sublimes
Qui sous les cieux cassés, se cramponnent aux cimes
Quand même — et d’un unique essor,
L’âme en soleil, s’exaltent dans la mort. »

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 623 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RODENBACH, Georges – Les Vies encloses (Poèmes)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Poésie


Lovis Corinth - Dame à l'aquarium (détail)

Les Vies encloses ( 1896 ) est un recueil de huit poèmes inspirés par l’occultisme et le romantisme allemands. En plus de celle de Novalis, on sent dans ces trois riches poèmes de Rodenbach l’influence de Baudelaire et de Mallarmé.

« Ainsi mon âme, seule, et que rien n’influence !
Elle est, comme en du verre, enclose en du silence,
Toute vouée à son spectacle intérieur,
À sa sorte de vie intime et sous-marine,
Où des rêves ont lui dans l’eau tout argentine.
Et que lui fait alors la Vie ? Et qu’est-ce encor
Ces reflets de surface, éphémère décor ? » (L’Aquarium mental)

« Oui ! c’est vrai que notre âme au monde se fiance !
Mais qu’est-ce de mirer la simple vie humaine
Quand, dans ses profondeurs, s’ouvre un divin domaine :
Tout le royaume glauque de l’Inconscience. » (L’Âme sous-marine)

« Les lignes de la main, géographie innée !
Ce sont d’obscurs chemins venus de l’infini ;
Ce sont les fils brouillés d’un rouet endormi ;
Ah ! l’arabesque étrange où gît la Destinée ! » (Les Lignes de la main)

> Écouter un extrait : L’Aquarium mental.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 513 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERHAEREN, Émile – Les Soirs (Poèmes)

Donneur de voix : Iamnot | Durée : 5min | Genre : Poésie


Émile Verhaeren par Théo van Rysselberghe

« Mourir ainsi, mon corps, mourir, serait le rêve !
Sous un suprême afflux de couleurs et de chants,
Avec, dans les regards, des ors et des couchants,
Avec, dans le cerveau, des rivières de sève.
Mourir ! comme des fleurs trop énormes, mourir !
Trop massives et trop géantes pour la vie !
La grande mort serait superbement servie
Et notre immense orgueil n’aurait rien à souffrir !
Mourir, mon corps, ainsi que l’automne, mourir ! » (Mourir)

> Écouter un extrait : Le cri.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 192 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERHAEREN, Émile – Les Moines (Poèmes)

Donneur de voix : Iamnot | Durée : 36min | Genre : Poésie


Émile Verhaeren par Théo van Rysselberghe

Un superbe recueil de Verhaeren datant de 1886.

« Ce moine était géant, sauvage et solennel,
Son corps semblait bâti pour un œuvre éternel,
Son visage, planté de poils et de cheveux,
Dardait tout l’infini par les trous de ses yeux ;
Quatre-vingts ans chargeaient ses épaules tannées
Et son pas sonnait ferme à travers les années ;
Son dos monumental se carrait dans son froc,
Avec les angles lourds et farouches d’un roc ;
Ses pieds semblaient broyer des choses abattues
Et ses mains ébranler des socles de statues,
Comme si le Christ-Dieu l’eût forgé tout en fer,
Pour écraser sous lui les rages de l’enfer. » (Moine épique)

> Écouter un extrait : Aux moines.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 736 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BAILLON, André – Délires – Ève et Kiki, drame familial

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 30min | Genre : Nouvelles


André Baillon

Deux récits attachants sur notre rapport à la folie et au langage écrits par l’auteur belge André Baillon (1875-1932) qui fut lui-même cerné par la folie. Trois ans avant Délires il avait fait un séjour psychiatrique à l’Hôpital de la Salpêtrière et il essaya plusieurs fois de se suicider (il mourut d’ailleurs d’une surdose de barbituriques). Il y a une grande part autobiographique dans Délires et moins de folie dans Ève et Kiki comme il le reconnaît dans la préface :

« Ce livre s’appelle Délires. Délires avec un S. Cette lettre en soi n’a rien d’antipathique. Elle prend ici un petit air de pluriel qui ne laisse pas d’inquiéter. Encore s’il s’agissait de délires amoureux. L’homme et la femme n’en sont pas à quelques délires près, paraît-il ; et dix S conviendraient mieux qu’un seul. Mais, dans les deux récits qui suivent, il est question du vrai délire, celui que les dictionnaires sérieux définissent par l’expression : perdre la boule. »
Les aveux de ce genre pullulent : « Vous dites que je ne suis pas fou, pour la simple raison que vous me croyez fou. Pourtant je ne suis pas fou. Mais si cela me plaisait, pour une autre simple raison, je vous dirais que je suis fou, que certainement plus tard et je sais pourquoi, je deviendrai tout à fait fou. »

> Écouter un extrait : .

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 819 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Dix Poèmes sur le travail d’autrefois

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Poésie


Dans la mine

Une façon de commémorer la « fête du travail » en évoquant le travail d’autrefois pénible des forgerons, boulangers, enfants, mineurs, laboureurs… célébré ou condamné dans des poèmes de Prouvost, Aicard , Brizeux, Heredia, Hugo, La Fontaine, Rimbaud et Verhaeren.

> Écouter un extrait : Au travail.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 23 962 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Belgique :