⚠️ Le site est en lecture seule le temps d'une maintenance. Vous ne pouvez plus poster ni commentaires ni messages sur le forum.
Pour plus d'informations, veuillez lire le message explicatif. Patience nous revenons très bientôt !

Livres audio gratuits pour 'Belgique' :


ROSNY Aîné, J.-H. – Le Jardin de Mary – La Silencieuse

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Nouvelles


Voie lactée

Dans Le Jardin de Mary, Rosny Aîné, un des fondateurs de la science-fiction, nous emmène faire une promenade magique dans l’espace interstellaire. Mary, en mourant, va rejoindre le firmament et le bonheur céleste.

« La Voie lactée étalait sa gaze fine semée de constellations. Les quartaires de la Flèche se penchaient au bas de l’ouest, prêtes a crouler. Sur le fond laiteux, le Cygne traçait sa croix, Cassiopée, son Y ; Persée accumulait ses étoiles, Erichton, son pentagone, ou le diamant superbe de la Chèvre jetait ses feux. Et très bas, au sud-est-est, s’étendait la Licorne, blême astérisme, entre Procyon, les Gémeaux et l’éblouissant Orion. »

L’atmosphère est bien différente dans La Silencieuse qui s’achève par le bonheur terrestre.

Le Jardin de Mary.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 417 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ROSNY Aîné, J.-H. – La Jeune Vampire

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 50min | Genre : Romans


La jeune vampire

« Il y a quelque chose de vrai dans toutes les croyances persistantes des hommes, fit Jacques le Marquand… j’entends les croyances qui ont rapport à des faits précis et souvent répétés.
— Alors, la sorcellerie…
— Dans son ensemble, je la nie, parce qu’elle énonce trop de faits imprécis et aussi parce qu’elle varie immodérément. Mais la science actuelle use de mainte pratique propre aux sorciers et aux sorcières . »

Dans le conte fantastique La Jeune Vampire (1920), une jeune fille de Londres est possédée par une entité qui mute son corps et la transforme en un vampire vivant. Le vampirisme relèverait d’une explication scientifique et serait une modification génétique héréditaire…
Ce court roman est captivant du début à la fin.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 750 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ROSNY aîné, J.-H. – La Guerre du feu

Donneuse de voix : Michèle Le Youdec | Durée : 6h 12min | Genre : Romans


Le Feu

Vous avez aimé le film ? Découvrez le livre.

« Il était mort ! L’ennemi avait détruit deux cages ; dans la troisième, pendant la fuite, on l’avait vu défaillir, pâlir et décroître. Si faible, il ne pouvait mordre aux herbes du marécage ; il palpitait comme une bête malade. À la fin, ce fut un insecte rougeâtre, que le vent meurtrissait à chaque souffle… Il s’était évanoui… Et les Oulhamr fuyaient, dépouillés, dans la nuit d’automne. Il n’y avait pas d’étoiles. Le ciel pesant touchait les eaux pesantes ; les plantes tendaient leurs fibres froides ; on entendait clapoter les reptiles ; des hommes, des femmes, des enfants s’engloutissaient, invisibles. »

Illustration : photomontage-feu-fire-17, avec l’aimable autorisation de David/Olybop.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 32 209 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

EEKHOUD, Georges – Le Suicide par amour

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 28min | Genre : Nouvelles


Georges Eekhoud

Une nouvelle étrange, du recueil Le Cycle patibulaire, dont on comprend mieux certaines passages quand on connaît les ennuis que son éloge de l’homosexualité masculine a valus à l’uraniste Georges Eekhoud.
Toujours le même style artiste :

« Éclairé dans une dernière flambée de soleil rouge, son isolement, l’immensité du décor, la moquerie même des profanations lointaines lui prêtaient une splendeur de plus. Aux yeux de Marcel, affolé et râlant d’idolâtrie, il réalisait le plus bel être humain, l’idéal de notre enveloppe charnelle, le chef-d’œuvre d’un créateur qui eût éclairé le corps d’Antinoüs par l’âme de Parsifal.
Marcel s’approchait pour s’agenouiller devant lui et panteler, sous ses regards et son souffle céleste, mais au moment de l’aborder, il s’aperçut que les détails de ce délicieux ensemble de perfections plastiques se désagrégeaient ou se vulgarisaient et qu’il ne restait plus, à deux pas de lui, qu’un assez galbeux petit pastoureau qui le dévisageait d’un air à la fois cajoleur et effronté. »

Le Suicide par amour.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 576 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

EEKHOUD, Georges – Le Jardin

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 24min | Genre : Nouvelles


Eekhoud

Georges Eekhoud (1854-1927) écrivain belge, flamand de naissance a choisi, comme Verhaeren, Rodenbach ou Maeterlinck, de s’exprimer en français (il a écrit aussi des romans populaires en néerlandais). Sa sympathie va surtout vers les déshérités et sa haine vers la bourgeoisie. Mais il est avant tout un poète lyrique, comme on peut le voir dans Le Cycle patibulaire (1892) dont Le Jardin est la première des quatorze nouvelles.

Ce poème en prose mêle avec subtilité des souvenirs de nature et d’amour qui donnent envie au lecteur de suivre le refrain qui scande cette évocation nostalgique : « – Allons, Monsieur Jules, un petit tour de jardin ! … »

« C’est pourtant dans cet enclos rustique, trop régulier, à la fois courtil, jardin et potager, tracé au cordeau, propret et symétrique jusqu’à la manie, semé de plantes prolifiques et voyantes, arborant de gros fruits rubiconds et peu délicats, fleuri de roses perpétuelles, de dahlias, de tournesols, de pivoines ; des carrés de choux alternant avec des buissons de groseilliers ; c’est dans ce jardin vulgaire que vaguent obstinément mes souvenirs, à chaque printemps, quand il fait très doux et que cet air tiède vous serre tendrement la gorge et vous donne envie de pleurer… »
[...]
« D’où vient que je te regrette, ma blonde potelée, crème de femme, fraîche et moelleuse, ferme et tendre, douce à respirer comme les simples, sapide comme une mûre sauvage mordue à même les buissons, d’une saveur presque fraternelle, aussi caressante au toucher que l’étoffe satinée des martagons du jardin ! »

Le  Jardin.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 012 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERHAEREN, Émile – La Glycine est fanée (Poème)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 3min | Genre : Poésie


Emile Verhaeren - La glycine est fanee

La Gycine est fanée est un poème qui se trouve dans Les Heures du Soir, troisième et dernier volet de la trilogie de recueils de poèmes composés par Émile Verhaeren pour sa femme. C’est la saison d’automne, la saison du soir de leur amour, qui reste toujours aussi fort, avec tous les souvenirs du passé et la promesse d’un avenir qui leur apportera de grandes joies, malgré l’âge.

« La glycine est fanée et morte est l’aubépine
Mais voici la saison de la bruyère en fleur …. »

La Glycine est fanée.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 231 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERHAEREN, Émile – Les Heures du soir (Poèmes, Sélection)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 8min | Genre : Poésie


Emile Verhaeren - Les heures du soir

Les Heures du soir sont le dernier volet de la trilogie que Verhaeren a dédiée à sa femme. Il parle de l’hiver, du déclin de leur corps, mais leur amour reste toujours vivant et chaleureux, comme au premier jour. En voici une sélection :

- En ce rugueux hiver
- Les fleurs du clair accueil
- Si nos cœurs ont brûlé
- Subirons-nous, hélas, le poids mort des années
- Viens jusqu’à notre seuil

> Écouter un extrait : En ce rugueux hiver.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 35 861 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERHAEREN, Émile – Les Heures d’Après-Midi (Poèmes, Sélection)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 9min | Genre : Poésie


Auguste Renoir - Les Amoureux

Les Heures d’Après-midi sont le second volet de la trilogie des poèmes composés par Émile Verhaeren pour sa femme. C’est l’été, la plénitude de leur amour et de leur bonheur. Le vent, le soleil, les fleurs, la terre et l’espace sont toujours présents dans ses vers.

« Ceux qui vivent d’amour vivent d’éternité. »

> Écouter un extrait : Dans la maison.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 16 339 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Belgique :