Livres audio gratuits pour 'Brésil' :


ASSIS, Machado (de) – Le Chanoine, ou Métaphysique du style

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


Charles Baptist Schreiber - Lecture passionnante

À plusieurs reprises dans Le Chanoine, ou Métaphysique du style, Machado de Assis (1839-1908), écrivain brésilien dont vous pouvez écouter quatre ouvrages sur notre site, nous prévient :

« Ne m’interromps pas, lecteur inconsidéré ; je sais bien que tu refuseras de croire à ce que je vais te dire… Tu t’effraies, lecteur : il n’y a pas de quoi… Tu chancelles, lecteur ? ce n’est pas l’effet d’un cataclysme… »

Le grave problème qui se pose au chanoine rédigeant son sermon est le suivant :

« Nous avons à choisir entre les deux hémisphères cérébraux. Allons de ce côté, où naissent les substantifs ; les adjectifs naissent de l’autre côté. Cette découverte, qui m’appartient, n’est d’ailleurs pas la principale, mais elle sert de base à une autre, comme on va le voir. Oui, mon cher monsieur, les adjectifs naissent d’un côté, les substantifs de l’autre, et toute la série des vocables est ainsi divisée par suite de la différence sexuelle…
- Sexuelle ?
- Oui, Madame, sexuelle. Les mots ont un sexe. Je suis en train d’achever mon grand mémoire psycho-lexico-logique, où j’expose et où je démontre ma découverte. Les paroles ont un sexe.
- Mais alors, elles s’aiment d’amour ?
- Elles s’aiment et elles se marient. Leur mariage, c’est ce que l’on appelle le style… »

Bonne découverte dans votre communion avec Mathias…

Traduction : Adrien Delpech (1867-1942).

Illustration : Charles Baptist Schreiber, Lecture passionnante (XIXe).

Le Chanoine, ou Métaphysique du style.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 413 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ASSIS, Machado (de) – La Cartomancienne

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


Edouard Bisson - Demandez aux cartes (1889)

« Villela, Camille et Rita, trois noms, une aventure et aucune explication préalable. Donnons-en. Les deux premiers étaient amis d’enfance. Villela suivit la carrière de la magistrature ; Camille entra dans le fonctionnarisme, contre la volonté de son père, qui voulait le voir médecin. Mais le père mourut, et Camille préféra n’être rien du tout, jusqu’au jour où sa mère lui trouva un emploi public. Au commencement de 1869, Vilella revint de sa province, où il s’était marié avec une personne jolie et frivole ; il abandonna la magistrature, et ouvrit un cabinet d’avocat. Camille lui trouva une maison du côté de Botafogo, et alla le recevoir à bord.
- C’est vous, Monsieur, s’écria Rita en lui tendant la main. Vous ne vous imaginez pas à quel point mon mari est votre ami. Il parle sans cesse de vous. »

Villela, Camille et Rita, trois personnages que les prophéties de La Cartomancienne entraîneront vers un dénouement tragique…

Traduction : Adrien Delpech (1867-1942).

Illustration : Édouard Bisson, Demandez aux cartes (1889).

Licence Creative Commons

La Cartomancienne.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 335 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ASSIS, Machado (de) – Dona Paula

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 30min | Genre : Contes


Sergei Gribkov - Avant le mariage

« Où étaient passé ces trois éternités ? Elles gisaient dans les ruines de trente années. Voilà tout ce que Dona Paula avait en elle et devant elle. Il est clair que l’autre Vasco avait été jeune et amoureux. Oh ! oui, ils s’étaient aimés, à satiété, l’un et l’autre, sous l’ombre protectrice du mariage, et durant plusieurs années. Mais comme le vent qui passe ne conserve point les bavardages des hommes, il est impossible de reproduire les racontages d’un autre temps. L’aventure eut une fin, après une succession d’heures douces ou tristes, remplies de larmes, de colères et d’extases, drogues variées que la femme amoureuse but jusqu’à la lie dans la coupe des passions. »

Fuyant une aventure qui mettrait en danger son mariage, la jeune Venancinha confie ses peines à sa tante Dona Paula. Mais l’objet de la tentation, le beau Vasco Mario Portella, n’est autre que le fils de l’homme que la vieille dame aima jadis…

Traduction : Adrien Delpech (1867-1942).

Illustration : Sergei Gribkov, Avant le mariage (1872).

Licence Creative Commons

Dona Paula.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 397 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ASSIS, Machado (de) – L’Infirmier

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 30min | Genre : Contes


Joaquim Maria Machado de Assis

« En arrivant, je recueillis sur le colonel les pires renseignements. C’était un homme insupportable, toqué, exigeant, que personne, même ses propres amis, ne pouvait endurer. Il changeait plus souvent d’infirmier qu’il n’usait de remèdes. Il avait cassé la figure à deux de mes prédécesseurs. Je répondis que je ne craignais pas les gens en bonne santé, et bien moins encore les malades ; et après m’être concerté avec le vicaire, qui me confirma tout ce que l’on m’avait dit, et me prêcha la mansuétude et la charité, j’entrai dans la maison du colonel. »

Aux antipodes de Conte d’écolier, également du brésilien Joaquim Maria Machado de Assis, le récit de L’Infirmier est un conte plein de noirceur que n’aurait pas désavoué Maupassant…

Traduction : Adrien Delpech (1867-1942).

Illustration : Portrait de Joaquim Maria Machado de Assis par Marc Ferrez (1890).

Licence Creative Commons

L’Infirmier.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 256 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ASSIS, Machado (de) – Conte d’écolier

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 27min | Genre : Contes


Conte d'écolier

« Un lundi du mois de mai de 1840, je m’arrêtai un instant dans la rue da Princeza, en me demandant où je pourrais bien aller m’amuser ce jour-là. Irais-je escalader la colline de S. Diogo ou courir dans le Campo Sant’Anna, qui au lieu du parc à l’anglaise qu’il est aujourd’hui devenu, offrait aux regards un espace rustique, aux limites vagues, fréquanté par des lavandières et des mules lâchées dans le pré. Le champ ou la colline, tel était le problème. Soudain, je me dis qu’il valait tout de même mieux aller à l’école ; et j’en pris le chemin… »

L’enfant Pilar regrettera amèrement de n’avoir pas fait l’école buissonnière, la seule école qui vaille, ce lundi-là…

Joaquim Maria Machado de Assis (1839-1908) est considéré comme le plus grand écrivain brésilien du XIXe. Entre humour et ironie, il nous offre ici une magistrale leçon sur les imaginaires et les tentations de l’enfance.

Traduction : Adrien Delpech (1867-1942).

Illustration : Cerf-volant (Pixabay, Domaine public).

Licence Creative Commons

Conte d’écolier.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 681 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |