Livres audio gratuits pour 'Bretagne' :


ORAIN, Adolphe – Contes du Pays Gallo (Sélection 1)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 2h 32min | Genre : Contes


Adolphe Orain - Contes

« Adolphe Pierre Julien Orain, né le 19 avril 1834 à Bain-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) où il est mort le 27 avril 1918, est un historien et folkloriste français, considéré comme l’un des meilleurs folkloristes bretons.
Il est pendant trente-cinq ans chef de division à la préfecture de Rennes avant d’être maire de sa ville natale. Il recueille tout au long de sa vie les contes et les chansons, les us et coutumes de la Haute-Bretagne et plus particulièrement de l’Ille-et-Vilaine. Il mène également des travaux linguistiques sur le gallo. »
Ceci est un extrait de l’article Adolphe Orain de l’encyclopédie libre Wikipéia.

Voici une première sélection des Contes du Pays Gallo, qu’Adophe Orain a réunis après avoir parcouru la Bretagne et demandé à de nombreuses personnes de lui raconter leurs souvenirs. Cette partie s’intitule : Contes mythologiques.

Accéder aux autres sélections : Sélection 2, Sélection 3

> Écouter un extrait : 01. Le Panier de pêches.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 538 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ORAIN, Adolphe – Le Meunier du Boël

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 9min | Genre : Contes


Adolphe Orain - Le Meunier du Boël

Adolphe Pierre Julien Orain, né le 19 avril 1834 à Bain-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) où il est mort le 27 avril 1918, est considéré comme l’un de nos meilleurs folkloristes bretons.
Le Meunier du Boël quitte sa maison pour essayer de trouver trois femmes plus bêtes que la sienne. Il est tellement machiste qu’il en devient comique.

Ce conte est très ancien. Il fait partie du recueil intitulé : Curiosités, croyances, superstitions, chansons et coutumes de l’Ille et Vilaine. J’ai bien ri en l’enregistrant et j’espère qu’il vous amusera aussi…

Le Meunier du Boël.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 612 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SOUVESTRE, Émile – Brest à deux époques

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 1h 13min | Genre : Histoire


souvestre-emile

Brest, enclave francophone située au nord d’une Basse-Bretagne longtemps bretonnante, prend de l’importance comme principale base navale sur l’Atlantique à compter de 1631, lorsque Richelieu, tirant parti de sa magnifique rade et de ses eaux profondes, fait construire un arsenal sur les rives de la Penfeld. S’il faut en croire Émile Souvestre, qui me paraît exagérer quelque peu le caractère hybride et cosmopolite de la population, la ville et le port connurent une période de déclin au début du XIXe siècle. L’intérêt du présent article est de nous présenter un tableau à la fois pittoresque et contrasté de Brest sous l’Ancien Régime finissant, époque où le Grand Corps de la « Royale » exerce sur une population mécontente mais apeurée une domination quasi tyrannique, puis en 1794, quand les « Bleus » se vengent de leurs anciens maîtres en faisant régner la terreur tandis qu’affluent les masses des blessés de la guerre navale en cours contre une Europe coalisée.
Émile Souvestre, né à Morlaix en 1806, souligne : « J’ai rédigé cet article sur des notes laissées par mon père, et c’est lui que je laisse parler » et assure que « tout le récit » final d’une exécution publique « est de la plus rigoureuse exactitude », comme le sont les détails atroces concernant le sort réservé aux cadavres de certaines femmes guillotinées. Il est bon de rappeler que tous les Bretons, il s’en faut, ne soutinrent pas la révolte pro-royaliste des Chouans et que les « Bleus » ou Républicains eurent dès le début de la Révolution la haute main dans les grandes villes.
Encore quelques précisions. Le « maximum » est le nom populaire de la « loi du maximum », votée en 1793, « fixant une limite supérieure de prix pour certaines denrées » (Dictionnaire Robert). La « ville d’Aëtius » est le nom savant de la ville de Carhaix. Certaines traditions ont la vie dure et le terme « la Royale » est encore usité de nos jours pour désigner notre Marine nationale.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 983 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DÉGUIGNET, Jean-Marie – Mémoires d’un paysan bas-breton

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 5h 9min | Genre : Biographies


Jean-Marie Déguignet

Jean-Marie Déguignet, autodidacte de la plus humble origine, fut un personnage étonnant. Né en 1834, près de Quimper, il n’alla jamais à l’école et dut mendier jusqu’à l’âge de 10 ans pour aider à faire vivre sa nombreuse famille. Il travailla comme vacher de 12 à 19 ans, et c’est à cette époque que l’apprentissage du français, langue de l’accès au savoir, devient pour lui une obsession. A 19 ans il s’engage dans l’armée pour une durée de 7 ans et découvre que 99% de ses camarades sont illettrés. Après avoir participé à la guerre de Crimée – sur le chemin du retour, lors d’un séjour en Turquie, il profite d’une permission exceptionnelle pour visiter Jérusalem – puis à la campagne d’Italie, il est promu caporal puis sergent. À 27 ans, il se rengage, participe à la soumission de la Kabylie puis à l’expédition du Mexique. De retour à Quimper, il se marie et devient tour à tour fermier, agent d’assurances, puis buraliste, avant de retomber dans la misère, surtout à cause de son anticléricalisme virulent qui le met en porte-à-faux avec une société conformiste et lui vaut l’hostilité de l’Eglise.
En 1897, ayant commencé de rédiger ses mémoires en français, il rencontre Anatole Le Braz qui, ébloui, promet d’en faire publier des extraits. Ce sera le cas, mais seulement en 1904 et 1905, à la veille de sa mort. Ils constituent un témoignage original sur les mœurs de la société rurale et sur la vie militaire au XIXe siècle, caractérisée par la routine et la brutalité d’incessantes punitions, de longs déplacements à pied, ainsi qu’une forte consommation d’alcool. « Mais hélas ! nos gradés d’alors ne savaient commander qu’avec brutalité, grossièreté, colère et souvent haine ou vengeance », déplore-t-il.
Longtemps perdus, ses manuscrits seront retrouvés à la fin du siècle dernier. Une large sélection de ses mémoires sera éditée en 1998 puis en 2001 par les éditions An Here, connaîtra un énorme succès (400 000 exemplaires vendus en France), et sera traduite en plusieurs langues, dont le tchèque et le russe. Déguignet est désormais incontournable pour les spécialistes de sciences humaines qui étudient le XIXe siècle. Je lui voue personnellement une grande admiration.

> Écouter un extrait : Préface.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 17 094 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SOUVESTRE, Émile – Triphyna, légende bretonne

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Contes


Sainte Tréphine, chapelle de Pontivy

« L’histoire de Triphyna est très-populaire en Bretagne. C’est un de ces récits que des conteurs, appelés discrevellerrs, répètent le soir au coin du foyer. Nous le donnons ici tel qu’ils le récitent à leurs auditeurs. » (N.D.L.R.)

Cette légende bretonne est rapportée par Émile Souvestre, sans fioritures…

« Le roi de Vannes avait une fille nommée Triphyna, si belle et si parfaite, que les saintes elles-mêmes enviaient ses mérites.
Or, elle fut demandée en mariage par le comte de Cornwaille, nommé Comorre, le plus méchant homme que Dieu eût créé depuis Caïn. »

Illustration : Blog Lavieb-aile, article consacré à la chapelle de Sainte Tréphine à Pontivy.

Triphyna, légende bretonne.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 335 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LE BRAZ, Anatole – La Noël de Marthe – L’Aventure du pilote

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 10min | Genre : Contes


Anatole-le-braz

Écrivain breton (1859-1926) Anatole Le Braz ne célèbre pas dans ces deux contes le « joyeux Noël » traditionnel. L’un est tristement émouvant (comme l’atteste le passage cité) et l’autre a un aspect fantastique. L’auteur de langue bretonne écrivait un français parfait.

« Maintenant elle achevait de mourir à neuf ans, dans la vieille maison penchée haut sur son dos de colline où s’éparpillait, face à la mer, un calme faubourg de petite ville bretonne ; elle achevait de mourir, tandis que naissait Jésus, le Dieu de l’enfance, aux joues roses, aux boucles blondes, qu’on l’avait menée voir à la cathédrale, une nuit précédente, et qui lui avait souri si mignonnement de sa couchette de paille, sous les branches de sapin qui figuraient le toit de la crèche. »

La Noël de Marthe.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 99 702 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FEVAL, Paul – La Fabrique de crimes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3h 50min | Genre : Romans


Paul Féval père

Paul Féval, aussi célèbre à son époque que Balzac ou Dumas, déplore la soif de crimes des lecteurs contemporains et l’avilissement des feuilletonistes qui multiplient les scènes de boucherie. Il nous offre un récit abracadabrant et loufoque dont il souligne, par ses interventions, le ridicule, en garantissant 73 morts par chapitre, avec des situations invraisemblables, des morts mal tués qui renaissent etc. Il faut considérer ce texte-document comme une parodie de cette littérature « à un sou ».

> Écouter un extrait : Chapitres 01 et 02.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 320 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOTREL, Théodore – Salut à toi, Bretagne (Poème)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3min | Genre : Poésie


Théodore Botrel

« Salut à toi, Bretagne, ô pays que saint Yves,
Saint Corentin, saint Pol et Sainte Anne ont Béni !
Ô pays des chansons et des âmes naïves !
Ô pays des clochers et des fronts de granit ! »

Théodore Botrel (1868-1925) a connu la gloire grâce à La Paimpolaise. Auteur, compositeur, interprète, il a célébré la Bretagne dans des centaines de chansons reprises par Mayol, Paul Delmet, André Claveau…

Salut à toi, Bretagne.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 871 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Bretagne :