Livres audio gratuits pour 'Cécile Belluard' :


LAMÉ FLEURY, Jules Raymond – La Mythologie racontée aux enfants (Première Partie)

Donneuse de voix : Cécile Belluard | Durée : 51min | Genre : Mythologie


Krishna enfant jouant de la flûte

Jules Raymond Lamé Fleury (1797-18?), auteur de plusieurs ouvrages d’éducation de renom, nous présente ici dans son livre La mythologie racontée aux enfants sept des plus grandes mythologies de notre monde, à savoir : la mythologie des Hindous, des Perses, des Égyptiens, des Grecs, des Romains, des Scandinaves et des Celtes.

D’ores et déjà, voici la première partie de l’ouvrage qui couvre l’introduction, la mythologie des Hindous (2 pistes), la mythologie des Perses (1 piste) et la mythologie des Égyptiens.

Les prochains enregistrements suivront ces prochaines semaines.
Je vous souhaite donc une bonne écoute, d’enrichissantes découvertes !

Accéder à la table des matières de La Mythologie racontée aux enfants.

> Écouter un extrait : 01. Aux enfants.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 45 301 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LE BRAZ, Anatole – L’Ankou et le forgeron

Donneuse de voix : Cécile Belluard | Durée : 7min | Genre : Mythologie


Arm and Hamme de Aaron Escobar

L’Ankou et le forgeron
Une très célèbre légende bretonne d’Anatole Le Braz (1859-1926) qui va vous donner froid dans le dos… Ou comment un modeste forgeron va croiser le chemin de la mort…

Cette légende a fait l’objet d’une vidéo (sous-titrée avec photos). Vous pouvez la voir sur Youtube à cette adresse.

Également et si vous le souhaitez, vous pourrez télécharger cette vidéo. Pour plus de détails, veuillez consulter le lien suivant.

Illustration : Aaron Escobar, Arm and Hammer (licence Cc-By-2.0)

L’Ankou et le forgeron.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 189 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ADAME, Homero – La Tombe de la pleureuse

Donneuse de voix : Cécile Belluard | Durée : 4min | Genre : Mythologie


latombedelapleureuse-170x220

Légende mexicaine écrite par Homero Adame, traduite et racontée par Cécile Belluard avec l’aimable autorisation de l’auteur.

« Oui, c’est vraiment étrange parce que beaucoup de gens d’ici ont été témoins d’un fait très curieux sur cette tombe. Comme je l’ai dit, la Pleureuse garde ainsi ses mains jointes mais elle les bouge ensuite et cela même alors qu’elles sont supposées être en pierre véritable. Elle bouge vraiment les mains : dans un premier temps, on les voit ainsi jointes et un peu plus tard, on remarque qu’elle les a bougées et les tient ouvertes.

Par ailleurs, ses yeux sont très laids. Non, allez maintenant la voir afin de perdre vos illusions et regardez ses yeux. Si celle-ci a les yeux ouverts, allez d’un côté puis de l’autre et vous vous rendrez compte qu’ils vous suivent. C’est assez effrayant. [...] »

Illustration : La Tumba de la llorona (Jerez, Zacatecas) – Photo de Homero Adame (avec son aimable autorisation).

Cette légende peut également être lue sur le blog d’Homero Adame et être vue et écoutée sur Youtube.

La Tombe de la pleureuse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 27 525 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MARBEUF, Pierre – Et la mer et l’amour ont l’amer pour partage (Poème, Version 2)

Donneuse de voix : Cécile Belluard | Durée : 2min | Genre : Poésie


John William Waterhouse - Miranda The Tempest 1916

Et la mer et l’amour ont l’amer pour partage, poème de Pierre de Marbeuf (1596-1645), est extrait de Recueil de vers.

« Et la mer et l’amour ont l’amer pour partage,
Et la mer est amère, et l’amour est amer,
L’on s’abîme en l’amour aussi bien qu’en la mer,
Car la mer et l’amour ne sont point sans orage.

Celui qui craint les eaux, qu’il demeure au rivage,
Celui qui craint les maux qu’on souffre pour aimer,
Qu’il ne se laisse pas à l’amour enflammer,
Et tous deux ils seront sans hasard de naufrage.

La mère de l’amour eut la mer pour berceau,
Le feu sort de l’amour, sa mère sort de l’eau
Mais l’eau contre ce feu ne peut fournir des armes.

Si l’eau pouvait éteindre un brasier amoureux,
Ton amour qui me brûle est si fort douloureux,
Que j’eusse éteint son feu de la mer de mes larmes. »

Et la mer et l’amour ont l’amer pour partage.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 18 534 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VILLIERS DE L’ISLE-ADAM, Auguste (de) – La Torture par l’espérance

Donneuse de voix : Cécile Belluard | Durée : 12min | Genre : Nouvelles


Moine galactique

La Torture par l’espérance d’Auguste de Villiers de L’Isle-Adam, nouvelle extraite des Nouveaux contes cruels.

A la fois terrible et palpitant, ce récit de Villiers de l’Isle Adam, nous entraîne – aux heures les plus sombres de l’Inquisition – à partager le sort du prisonnier Rabbi Aser Abarbanel, juif aragonais, soumis, pour ne point vouloir abjurer, à la torture depuis un an.
Mais l’espoir, sera-t-il l’ultime lueur éclairant cet abyme de souffrance et de désespoir ?

L’histoire qui nous est contée ici est une histoire effrayante, émouvante, qui nous tient, par le raffinement des détails, le caractère vivant et précis d’un style authentique et poignant, jusqu’à la dernière minute en haleine…
Un miracle va s’accomplir, oui ! Mais le Salut, viendra-t-il finalement et contre toute attente de la liberté ou de la mort ?

« Sous les caveaux de l’Official de Saragosse, au tomber d’un soir de jadis, le vénérable Pedro Arbuez d’Espila, sixième prieur des dominicains de Ségovie, troisième Grand-Inquisiteur d’Espagne, – suivi d’un fra redemptor (maître-tortionnaire) et précédé de deux familiers du Saint-Office, ceux-ci tenant des lanternes, descendit vers un cachot perdu. La serrure d’une porte massive grinça ; l’on pénétra dans un méphitique in-pace, où le jour de souffrance d’en haut laissait entrevoir, entre des anneaux scellés aux murs, un chevalet noirci de sang, un réchaud, une cruche. Sur une litière de fumier, et maintenu par des entraves, le carcan de fer au cou, se trouvait assis, hagard, un homme en haillons, d’un âge désormais indistinct. [...] »

Illustration : Moine galactique, par Eclecticsurfer (licence Cc-By-Sa-3.0,2.5,2.0,1.0).

La Torture par l’espérance.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 467 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GRIMM, Frères – Les Musiciens de la ville de Brême

Donneuse de voix : Cécile Belluard | Durée : 8min | Genre : Contes


Goya - Hasta su abuelo

Les Musiciens de la ville de Brême, conte extrait de l’ouvrage intitulé Contes choisis des frères Grimm et traduit de l’allemand par Frédéric Baudry (1818-1885).

« Un homme avait un âne qui l’avait servi fidèlement pendant de longues années, mais dont les forces étaient à bout, si bien qu’il devenait chaque jour plus impropre au travail. Le maître songeait à le dépouiller de sa peau ; mais l’âne, s’apercevant que le vent soufflait du mauvais côté, s’échappa et prit la route de Brême : « Là, se disait-il, je pourrai devenir musicien de la ville. » [...]

Parce que la vie de musicien vaut mieux que la mort, voici comment quatre compagnons d’infortune, rencontrés au hasard du chemin,vont se lier d’amitié et faire contre mauvaise fortune bon cœur. Ceci, afin de vivre, non sans mésaventures, une vie aux couleurs de la liberté enfin retrouvée…

Et pourquoi ne vous joignez-vous pas à nous ? Venez avec nous à Brême ! Le bonheur vous y attend !

Les Musiciens de la ville de Brême

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 33 270 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – Veni, vidi, vixi (Poème, Version 3)

Donneuse de voix : Cécile Belluard | Durée : 2min | Genre : Poésie


Girodet - Les funerailles d Atala 2

Veni, vidi, vixi est un poème de Victor Hugo, extrait du recueil intitulé Les Contemplations IV- XIII.

Emprunt de tristesse, de désarroi et empli de considérations existentialistes, ce poème est un hymne nostalgique que Victor Hugo dédie à sa fille bien aimée, tragiquement disparue.
Au travers de ces quelques mélancoliques vers, c’est sa peine mais aussi son envie profonde de trouver la quiétude éternelle que Victor Hugo partage ici avec nous.

« J’ai bien assez vécu, puisque dans mes douleurs
Je marche, sans trouver de bras qui me secourent,
Puisque je ris à peine aux enfants qui m’entourent,
Puisque je ne suis plus réjoui par les fleurs ;

Puisqu’au printemps, quand Dieu met la nature en fête,
J’assiste, esprit sans joie, à ce splendide amour ;
Puisque je suis à l’heure où l’homme fuit le jour ;
Hélas ! et sent de tout la tristesse secrète. [...] »

Veni, vidi, vixi.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 20 370 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Cécile Belluard :


<12