Livres audio gratuits pour 'Charles Baudelaire' :


BAUDELAIRE, Charles – Les Fleurs du mal (Poèmes, Sélection)

Donneur de voix : Guy Marcy | Durée : 26min | Genre : Poésie


Fa Campech - Spleen

Il est des textes dont on pourrait dire ce que l’on dit à propos de ces fleurs qui défendent qu’on les touche. C’est une chose de lire Ragote, c’en est une autre de dire Baudelaire.

J’ai retenu des Fleurs du mal les seuls poèmes que, depuis longtemps, je sais par cœur. Cette façon de me les approprier, en quelque sorte, excusera peut-être ma hardiesse d’offrir à votre écoute ces purs joyaux de poésie.

> Écouter un extrait : Au Lecteur.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 15 636 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BAUDELAIRE, Charles – L’Aube spirituelle (Poème, Version 2)

Donneur de voix : Gilles-Claude Thériault | Durée : 3min | Genre : Poésie


Red sunrise 01

Seule ‘la chère Déesse’,
à la fois ‘fantôme’ et ‘souvenir’,
est capable d’exorciser
la fatalité de la débauche
et de triompher de cette lutte
entre la brute et l’ange,
entre le gouffre et l’azur.

Ambiance musicale :

Prélude de ‘Also sprach Zarathustra’,
poème symphonique, op. 30, de Richard Strauss,
librement inspiré du poème philosophique
Ainsi parlait Zarathoustra’ de Friedrich Nietzsche.

Évocation d’un lever de soleil (Sonnenaufgang)
où, en quelques mesures,
la musique nous fait passer du néant à la lumière.
Ici, l’unisson, l’octave, la quarte et la quinte
représentent, selon les théories de Pythagore,
la perfection de l’Univers.

De 1973 à 1977, Elvis Presley ouvrait ses concerts avec ce prélude,
rendu célèbre par le film ‘2001 : l’Odyssée de l’espace’ de Stanley Kubrick.

Interprète : ‘The Frazier Horn Choir’,
dans un arrangement pour douze cors d’harmonie (French horns)
de David Baptist.
Avec leur aimable autorisation.

Dans cet enregistrement, Todd K. Frazier joue les douze partitions.
Il est, à lui seul, ‘The Frazier Horn Choir’.

Illustration :
Red Sunrise’, une photographie de Fr0002 (septembre 2004).
Sous licence CC BY-SA 3.0.

L’Aube spirituelle.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 148 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BAUDELAIRE, Charles – Correspondances (Poème, Version 3)

Donneur de voix : Gilles-Claude Thériault | Durée : 4min | Genre : Poésie


Cathedral Sharboneau.gif

Correspondances’,
poème fondateur de la poétique de Baudelaire.
Poème didactique’,
nous répétaient nos professeurs.

Loin des savantes analyses,
que votre œil écoute,
que votre oreille sente :
« II est des parfums…
Doux comme les hautbois »…

Illustration : Cathedral
de Photo Extremist, Evan Sharboneau, photographe,
avec son aimable autorisation.

Ambiance musicale :
L’Adagio du Concerto pour hautbois en ré mineur
d’Alessandro Marcello (1669-1747),
interprété par l’ensemble baroque ‘il Gardellino
sous la direction de Marcel Ponseele.
Avec l’aimable autorisation du hautboïste baroque belge
de renommée internationale et facteur de hautbois Marcel Ponseele,
directeur artistique de l’ensemble ‘il Gardellino’.

 » Tendez votre oreille à la musique
ouvrez votre oeil à la peinture et … ne pensez pas « .

(Vassily Kandinsky)

Correspondances.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 236 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – La Barrique d’Amontillado

Donneuse de voix : Cécile Belluard | Durée : 22min | Genre : Nouvelles


Edgar Allan Poe - La Barrique d'Amontillado, illustré par Arthur Rackham

« J’avais supporté du mieux que j’avais pu les mille injustices de Fortunato ; mais, quand il en vint à l’insulte, je jurai de me venger. Vous cependant, qui connaissez bien la nature de mon âme, vous ne supposerez pas que j’aie articulé une seule menace. À la longue, je devais être vengé ; c’était un point définitivement arrêté ; mais la perfection même de ma résolution excluait toute idée de péril. Je devais non seulement punir, mais punir impunément. Une injure n’est pas redressée quand le châtiment atteint le redresseur ; elle n’est pas non plus redressée quand le vengeur n’a soin de se faire connaître à celui qui a commis l’injure… »

Traduction : Charles Baudelaire (1821-1867).

La Barrique d’Amontillado.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 17 065 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BAUDELAIRE, Charles – Le Vin

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Essais

Les Paradis artificiels

Les Paradis artificiels comprennent trois sections : Le Poème du haschisch, Un mangeur d’opium et Du vin et du haschisch comparés comme moyens de multiplication de l’individualité.
Dans Le Vin Baudelaire s’en prend à Brillat-Savarin qu’il traite de grand sot (en désaccord parfait avec Balzac écrivant que « Brillat-Savarin a pris sa place parmi les grands classiques ») parce que l’auteur de la célèbre formule « Dis moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es. » n’a rien dit d’autre sur le vin que « Le patriarche Noé passe pour être l’inventeur du vin ; c’est une liqueur qui se fait avec le fruit de la vigne ».
Suit un article savoureux de l’amateur scandalisé, où l’éloge du vin se mêle à des anecdotes démontrant ses « moyens de multiplication de l’individualité ».
« Profondes joies du vin, qui ne vous a connues ? Quiconque a eu un remords à apaiser, un souvenir à évoquer, une douleur à noyer, un château en Espagne à bâtir, tous enfin vous ont invoqué, dieu mystérieux caché dans les fibres de la vigne. Qu’ils sont grands les spectacles du vin, illuminés par le soleil intérieur ! Qu’elle est vraie et brûlante cette seconde jeunesse que l’homme puise en lui ! Mais combien sont redoutables aussi ses voluptés foudroyantes et ses enchantements énervants. Et cependant dites, en votre âme et conscience, juges, législateurs, hommes du monde, vous tous que le bonheur rend doux, à qui la fortune rend la vertu et la santé faciles, dites, qui de vous aura le courage impitoyable de condamner l’homme qui boit du génie ? »
Ce style n’est pas loin de celui des Petits Poèmes en prose.

Le Vin.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 247 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BAUDELAIRE, Charles – Harmonie du soir (Poème, Version 4)

Donneuse de voix : Bruissement | Durée : 3min | Genre : Poésie


Adam Ziaja - Sunset Katowice

Avait-on besoin d’une quatrième version ? Non, bien sûr ! La voici tout de même, pour le plaisir tout simplement.

« – Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige.

Un cœur tendre qui hait le néant vaste et noir
Du passé lumineux recueille tout vestige ;
- Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige ;
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
[...] »

L’image nous vient de Katowice en Pologne par cette voie.

Harmonie du soir.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 601 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – Le Mystère de Marie Roget

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 2h 4min | Genre : Nouvelles


Claude Monet - Nenuphars

« La première nouvelle du meurtre nous fut apportée par G…, en personne. Il vint nous voir le 13 juillet 18.., au commencement de l’après-midi, et resta avec nous assez tard après la nuit tombée. [...]

Il discourait longuement, et même, sans aucun doute, doctement, lorsque je hasardai à l’aventure une observation sur la nuit qui s’avançait et amenait le sommeil. Dupin, fermement assis dans son fauteuil accoutumé, était l’incarnation de l’attention respectueuse. Il avait gardé ses lunettes durant toute l’entrevue ; et, en jetant de temps à autre un coup d’œil sous leurs vitres vertes, je m’étais convaincu que, pour silencieux qu’il eût été, son sommeil n’en avait pas été moins profond pendant les sept ou huit dernières lourdes heures qui précédèrent le départ du préfet. »

Traduction : Charles Baudelaire (1821-1867).

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 26 506 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BAUDELAIRE, Charles – Le Voyage (Poème, Version 3)

Donneuse de voix : Bruissement | Durée : 14min | Genre : Poésie


Claude Lorrain - Port maritime 1674

« Pour l’enfant, amoureux de cartes et d’estampes,
L’univers est égal à son vaste appétit.
Ah ! que le monde est grand à la clarté des lampes !
Aux yeux du souvenir que le monde est petit !

Un matin nous partons, le cerveau plein de flamme,
Le cœur gros de rancune et de désirs amers,
Et nous allons, suivant le rythme de la lame,
Berçant notre infini sur le fini des mers. »

Je dédie cette version à Yulian, qui voulait que je lise cette poésie en entier, ce qui fut un grand plaisir…

Le Voyage.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 18 762 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Charles Baudelaire :