Livres audio gratuits pour 'Christiane-Jehanne' :


CHATEAUBRIAND, Lucile (de) – Ses contes, ses poèmes, ses lettres précédés d’une étude sur sa vie par Anatole France

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 59min | Genre : Biographies


Lucile de Chateaubriand

« Je pourrais prendre, pour emblème de ma vie, la lune dans un nuage, avec cette devise : Souvent obscurcie, jamais ternie. » Lucile, Lettre III à son frère.
Lucile est née en 1764 à Saint-Malo et est décédée en 1804, à Paris, décès mystérieux, peut-être un suicide.(Wikipédia).

Son mariage avec M. de Caud est court et malheureux, il la chasse au bout de quelques semaines. « L’explication de cette étrange union… Lucile était sans ressource et presque sans abri… son caractère inégal et difficile ne lui permettait pas de résider de façon stable et de se trouver heureuse chez sa mère ou chez ses sœurs. » (Annales de Bretagne).

Son amour pour Chenedollé est sincère et réciproque, mais il s’est marié religieusement à Liège pendant son exil, Lucile refuse cette situation.

Lucile et son frère François-René ont une affection profonde et réciproque, il l’évoque dans les Livres 1, 3, 4, 5, 9, 10, 12, 13, 15 et surtout le Livre 17 des Mémoires d’outre-tombe. Enfance, écrits, lettres, vie de famille.
« …aux heures les plus noires de son exil, Chateaubriand parait ne s’être guère souvenu que d’elle… » (Annales de Bretagne, 1932, Vol.40, Num.1).

Lucile, une belle personne, fragile, sensible, attachante : « l’influence de la belle, étrange, douloureuse et mystérieuse Lucile et la longue compression d’une âme réduite au rêve aux heures où d’inépuisables réserves de volonté et d’énergie tendaient ardemment vers l’action ». (Annales de Bretagne, discours à Combourg).
Lucile douée d’un réel goût pour l’écriture.

Illustration: Portrait de Lucile de Chateaubriand, avec la très aimable autorisation de la Société d’Histoire et d’Archéologie du Pays de Fougères.

Texte : Lucile de Chateaubriand, extrait du site Rivages de Bohème.

Tous mes sincères remerciements à ces deux sites pour leur très aimable autorisation.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : 01. Vie de Lucile.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 594 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Ballade de l’Abencerage (Poème)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 4min | Genre : Poésie


Ballade

Ce texte est issu de la nouvelle intitulée Les Aventures du dernier Abencerage (Version 1, Version 2) une fiction relatant les aventures d’un survivant de la famille Abencerage, après la prise de Grenade, en 1492 (Wikipédia).

Chateaubriand se promenait aux environs de Cadix, il entendit deux adolescents chantant une romance, dont l’air était « simple et naïf », écrit-il. Il la retint. Puis il écrivit cette Ballade, sur cet air mémorisé.
Elle est chantée par Aben-Hamet, apprise d’un poète de la tribu des Abencerages (Wikisource).

Illustration : plafond de L’Alhambra (Wikipédia).

Licence Creative Commons

Ballade de l’Abencérage.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 356 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Mémoires d’outre-tombe (Deuxième Partie, Livre 18)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 2h 57min | Genre : Biographies


La maison de Chateaubriand dans le domaine de la Vallée-aux-Loups, Hauts-de-Seine

Le Livre 18, riche de réflexions élevées, écrit en 1839 à Paris, évoque les années 1805-1814, les textes de l’auteur, la politique, l’Histoire, la société, et clôt la Partie 02, les Livres 13 à 18 traitant la carrière littéraire.

Chateaubriand nous présente son voyage au Proche-Orient en alternant ses écrits avec ceux de Julien, son domestique et compagnon de voyage, ces chapitres à deux voix sont tout à fait intéressants.

En 1807, un article dans le Mercure provoque un « bannissement » et il achète la « Vallée aux loups », s’y retire ; il devra s’en séparer en 1818.

Le chapitre 8 commence par l’année 1811, « l’une des plus remarquables de (sa) carrière littéraire ». Chateaubriand devait succéder à Marie-Joseph Chénier (frère d’André) mort le 10 Janvier, à l’Académie Française. Il nous offre le texte, magnifique, tant par le style que par les idées déployées, du discours jamais prononcé car censuré. Il n’entrera à l’Académie Française qu’à la Restauration.

Le « 4 Octobre » 1811, il commence la rédaction du Livre 1 des Mémoires d’outre-tombe, à la Vallée.

Le chapitre 9 s’achève par une transition vers la Partie 03, la carrière politique :

« Mes écrits politiques commencèrent à la Restauration, avec ces écrits également commença mon existence politique active ». écrit Chateaubriand.

Après le texte du Livre 18, a été ajoutée une poésie traitant un thème cher à l’auteur, la mer, issue du recueil Tableaux de la nature. Un petit hommage à la carrière littéraire, achevant ainsi cet audiolivre et la Partie 2.

Illustration : La maison de Chateaubriand dans le domaine de la Vallée-aux-Loups, Hauts-de-Seine.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 439 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Les Tombeaux champêtres (Poème)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 8min | Genre : Poésie


tombstone Tombeaux champetres

Dans le Livre 12 des Mémoires d’outre-tombe, dans son Essai sur la littérature anglaise et dans la Préface du recueil de poésies Tableaux de la nature, Chateaubriand évoque ce poème écrit en 1796, lors de son exil à Londres, au cours duquel il a beaucoup traduit.
Ce texte est publié le 11 Décembre 1797 dans le Paris de Peltier, à Londres, et réimprimé dans les Annales romantiques, en 1828.

Thomas Gray (1716-1771) a écrit une élégie à la mort de son ami Richard West en 1751.
Ce texte marque le début de la révolution romantique.
De Gray, Chateaubriand écrit : « Gray [...] le chantre des morts champêtres. Gray a trouvé sur la lyre une série d’accords et d’inspirations inconnus de l’antiquité.
À lui commence cette école de poètes mélancoliques qui s’est transformée de nos jours dans l’école des poètes désespérés. [...] L’exemple de Gray prouve qu’un écrivain peut rêver sans cesser d’être noble et naturel, sans mépriser l’harmonie. »

Chateaubriand, très inspiré par l’élégie de Gray, Élégie écrite dans un cimetière de campagne, va lui-même écrire un poème : Les Tombeaux champêtres, Élégie imitée de Gray.

Illustration: Pierre tombale (domaine public).

Licence Creative Commons

Les Tombeaux champêtres.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 401 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Tableaux de la nature (Poèmes)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 42min | Genre : Poésie


Tableaux de la nature

Ce recueil de 10 poésies est précédé d’une préface très intéressante, d’une présentation de ce recueil particulier par l’auteur dont les réflexions sont toujours enrichissantes.

Dans le Livre 3ème des Mémoires d’outre-tombe, Chateaubriand évoque « le premier souffle de la Muse », lors de promenades avec sa sœur Lucile et les « tableaux de la nature » qui l’inspiraient : « jour et nuit je chantais mes plaisirs ».

La nature, la campagne, les bois, la mer aussi, voilà les thèmes qui sont chers à l’auteur et traités, ici, sur un mode poétique.

Illustration : Forêt, Eau, Vert, Rock, Pierre (domaine public).

Licence Creative Commons

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 182 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Mémoires d’outre-tombe (Deuxième Partie, Livre 17)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 11min | Genre : Biographies


Lucile de Chateaubriand

Dans ce Livre 17, l’auteur évoque l’année 1804, avec : Paris, le quartier Miromesnil et Monceaux ; le portrait de Madame de Coislin ; des voyages en Auvergne, à Lyon, Genève…

et, gravement, avec une émotion sensible, contenue, une profonde et sincère tristesse, la fin de sa sœur, Lucile, le 9 Septembre 1804.
Chateaubriand nous transmet ici, « comme des reliques, ces billets de madame de Caud, écrits avant qu’elle eût pris son vol vers sa patrie éternelle ». Ce sont ses dernières lettres.

Note : À la suite du texte du Livre 17, sont ajoutés 3 courts poèmes de Lucile. Un prochain livre audio sera entièrement consacré à Lucile de Chateaubriand.

Illustration : Portrait de Lucile de Chateaubriand, avec la très aimable autorisation de la Société d’Histoire et d’Archéologie du Pays de Fougères.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 033 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Mémoires d’outre-tombe (Deuxième Partie, Livre 16)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 55min | Genre : Biographies


Jean-Paul Laurens - Exécution du Duc d'Enghien

« O, mes inutiles Mémoires, je ne pourrais maintenant vous dire :
Qu’à Chantilly, Condé vous lise quelquefois ;
Qu’Enghien en soit touché ! [...] »

Ce Livre 16ème, écrit en 1838, à Paris et surtout à Chantilly, où est né le Duc d’Enghien, traite entièrement de ce qu’on appelle « l’Affaire du Duc d’Enghien » :

« C’est à dire l’enlèvement, le jugement et l’exécution dans les fossés de Vincennes le 21 Mars 1804 du petit-fils du Prince de Condé.
En 1814, Talleyrand fait disparaître tous les documents se rapportant à cette affaire.» (Wikipédia).

Illustration : Jean-Paul Laurens, Exécution du Duc d’Enghien (1873).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 260 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Mémoires d’outre-tombe (Deuxième Partie, Livre 15)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 9min | Genre : Biographies


Pauline de Beaumont

Ce Livre 15, écrit à Paris en 1838 est très émouvant, sobre dans la détresse éprouvée par l’auteur lors des derniers jours de sa si tendre amie, Madame de Beaumont, à Rome en 1803.

L’auteur nous transmet de très belles pages écrites par cette femme désespérée et des lettres de Lucile (sœur de Chateaubriand) et d’amis communs, dont l’écriture, le style sont d’une haute tenue littéraire : tout l’art épistolaire de personnes cultivées et urbaines.
De Lucile, il écrit : « elle était la fille de son siècle et la Sévigné de la solitude ».

Chateaubriand est très profondément atteint par ce décès, et, peu à peu il va concevoir « l’idée d’écrire les Mémoires de (ma) vie ». Puis, la vie politique n’est pas loin.

Ce Livre 15 est d’une grande noblesse de cœur, car, tel que le formule Chateaubriand : « Il ne faut présenter au monde que ce qui est beau ».

Illustration : Pauline de Beaumont, par Louise Élisabeth Vigée Le Brun.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 155 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Christiane-Jehanne :