Livres audio gratuits pour 'Christiane-Jehanne' :


CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Mémoires d’outre-tombe (Troisième Partie, Livre 27)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 29min | Genre : Biographies


Abbaye de Westminster, façade Nord

Livre 27 : Ambassade de Londres.

Nous sommes en 1822, Chateaubriand évoque la vie politique et sociale, les dandys, ce qui n’est pas sans rappeler Le Traité sur la vie élégante de Balzac.
C’est un très joli livre dans lequel l’auteur, avec son style et sa démarche littéraire, tisse le temps en tissant son œuvre :

« C’est à Londres, en 1822, que j’ai écrit de suite la plus longue partie de ces Mémoires. Là se trouve la peinture de la vieille Angleterre… »
c’est-à-dire les Livres 6 à 12 de la Première Partie de Mémoires d’outre-tombe.

« Le prologue du Livre 6ème vous a parlé de mon émotion, des sentiments que me rappela la vue de ces lieux chers à ma mémoire. »

Les lieux, comme Westminster, mais aussi les poètes,Thomas Gray qui lui avait inspiré un poème, Les Tombeaux champêtres, les « mœurs » politiques, avec Pitt, Burke, et, bien sûr, Charlotte, Charlotte Ives, si tendrement présentée dans le Livre 10, que nous retrouvons ici.

Puis, écrit notre auteur, « je m’embarquais à Douvres le 8 de septembre 1822, dans le même port d’où, vingt-deux ans auparavant, Monsieur « Lassagne », le Neuchâtelois, avait fait voile ».

Illustration : Abbaye de Westminster, façade Nord.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 087 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Mémoires d’outre-tombe (Troisième Partie, Livre 26)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 31min | Genre : Biographies


Schloss Charlottenbourg, Berlin

Ambassade de Berlin, tel est le titre de ce Livre 26.

Nous sommes en 1821, Chateaubriand quitte Paris le 1er janvier.
« La route fut triste : le grand chemin était neigeux et le givre appendu aux branches des pins. »
Le 17, il présente ses lettres de créances au roi, Frédéric-Guillaume III.

L’auteur évoque l’historique de la cour, la société berlinoise, messieurs de Humbold et de Chamisso, l’Opéra et le parc de Berlin, Charlottenbourg…

Il y rencontre la Princesse Frédérique, Duchesse de Cumberland, avec laquelle il entretint une belle correspondance ; la dernière lettre « portait la date du 28 septembre 1821… Hélas ! les autres nobles amies qui dans ces temps me soutenaient à Paris ont quitté cette terre… Heureux ceux sur qui l’âge fait l’effet du vin, et qui perdent la mémoire quand ils sont rassasiés de jours ! ». Elle deviendra Reine de Hanovre et décédera en 1841.
C’est à Berlin, en 1821, que le Livre 4 des Mémoires d’outre-tombe est écrit, comme le mentionne l’auteur.

La vie politique est bien sûr très présente, Chateaubriand est nommé à l’ambassade de Londres, « Charlotte revint à ma pensée ; ma jeunesse, mon émigration, m’apparurent avec leurs peines et leurs joies… » (Livre 10 des Mémoires d’outre-tombe)

L’ambassade de Londres fait l’objet du Livre 27.

Illustration : Schloss Charlottenbourg, Berlin.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 1.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 154 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Mémoires d’outre-tombe (Troisième Partie, Livre 25)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 25min | Genre : Biographies


27 rue Saint-Dominique, Paris VIIe, où résida Chateaubriand en 1820

« Retomber de Bonaparte et de l’Empire à ce qui les a suivis, c’est tomber de la réalité dans le néant, du sommet d’une montagne dans un gouffre… »

Ainsi commence ce Livre 25 qui relate les années 1815-1816, Chateaubriand est nommé Pair de France, il publie La Monarchie selon la Charte, un « catéchisme constitutionnel », il évoque Louis XVIII, son caractère et les favoris (« plus le favori a été bas et intime, moins on peut le renvoyer… »), la vente de sa propriété de La Vallée, un déchirement (« Je m’étais attaché à mes arbres, plantés et grandis, pour ainsi dire, dans mes souvenirs »).

Puis il évoque les années 1817-1818, Messieurs de Villèle et de Corbière, le journal Le Conservateur et l’article De la morale des intérêts matériels et de celle des devoirs (Chapitre 10), puis 1820, l’assassinat du Duc de Berry, neveu de Louis XVIII à l’Opéra (De la vie et de la mort de M. le Duc de Berry), et la vie politique qui mènera Chateaubriand à Berlin en 1821, à l’Ambassade d’Allemagne (ce qui sera relaté dans tout le Livre 26 des Mémoires d’outre-tombe).

Illustration : 27 rue Saint-Dominique, Paris VIIe, où résida Chateaubriand en 1820.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 124 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Mémoires d’outre-tombe (Troisième Partie, Livre 24)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 2h 21min | Genre : Biographies


François-Joseph Sandmann - Napoléon à Sainte-Hélène

« Si un homme était soudain transporté des scènes les plus bruyantes de la vie au rivage silencieux de l’océan glacé, il éprouverait ce que j’éprouve après du tombeau de Napoléon, car nous voici tout à coup au bord de ce tombeau. »

Ce très beau Livre 24 évoque le départ de Napoléon et ses dernières années, à Sainte-Hélène, « on lui donna un rocher [...] d’où il était vu de toute la terre », jusqu’à son décès, le 5 mai 1821, « Bonaparte rendit à Dieu le plus puissant souffle de vie qui jamais anima l’argile humaine », puis, le retour de ses cendres, en octobre 1840.

Chateaubriand fait référence à ses livres précédents de la troisième partie, et aussi aux livres 06 et 16 (voir table des matières des Mémoires d’outre-tombe).

Lamartine, dans son très beau poème, Bonaparte, écrit :
« Son cercueil est fermé : Dieu l’a jugé. Silence !
[...]
Et vous, peuples, sachez le vain prix du génie
Qui ne fonde pas des vertus ! »

Illustration : François-Joseph Sandmann, Napoléon à Sainte-Hélène (1820).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 703 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAMARTINE, Alphonse (de) – Méditations poétiques (Sélection)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 19min | Genre : Poésie


Hymne au soleil

Dans cet audiolivre, sont regroupées cinq Méditations poétiques évoquant la nature, de même que La Branche d’amandier issue des Secondes Méditations.

Ici : Hymne au soleil et son commentaire.
Puis, Les Fleurs, Les Oiseaux, Les Pavots et Le Coquillage au bord de la mer.

Lamartine, par tout ce que nous offre la nature, exprime ses sentiments, mélancolie, amour, vie, mort, religion…

« Ces vers [...] je les écrivis à l’âge de dix-huit ans, sous un beau soleil, après une légère maladie, qui me faisait mieux sentir le prix de l’existence et la volupté d’être. »

Illustration : Pixabay.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Hymne au soleil.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 938 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BALZAC, Honoré (de) – Traité de la vie élégante

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 33min | Genre : Essais


Traité de la vie élégante

« Une déchirure est un malheur, une tache est un vice. »
Ce texte, très particulier, un bijou d’intelligence ironique, d’acuité remarquable, est aussi mondain que mordant.

Ce Traité a été rédigé en cinq articles, parus dans La Mode en 1830.

Il se présente sous la forme d’un traité avec :

- Chapitre premier : Prolégomènes, De la vie occupée, De la vie d’artiste, et De la vie élégante.
- Chapitre deuxième : Du sentiment de la vie élégante.
- Chapitre troisième : Dogmes.
- Chapitre quatrième : De la toilette dans toutes ses parties.

L’auteur formule axiomes, aphorismes, définitions.

« L’Église reconnaît sept péchés capitaux et n’admet que trois vertus théologales. [...] Nous avons donc sept principes de remords contre trois sources de consolation ! Malgré sa rigueur, ce dogme gouverne le monde élégant comme il dirige l’univers catholique. »

Et Balzac, lui-même futur dandy-lion, observe et analyse la société de 1830.
En 1831, il commencera la rédaction de la si bien nommée Comédie humaine !

Ce traité de la vie dite « élégante » est une étude fine, intelligente de la vie, de la société bourgeoise qui apparaît cherchant des codes de reconnaissance et des strates sociales.
Les « Trois glorieuses » des 27-28-29 juillet 1830, sur fond de crise économique, ont donc eu lieu et Balzac observe les différentes classes sociales.

Le ton de ce livre est sérieux, éducatif, mondain, amer et railleur.
Un document sociologique précieux.

Illustration : Un dimanche aux Tuileries en 1831.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 603 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAMARTINE, Alphonse (de) – Les Préludes (Poème)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 2min | Genre : Poésie


Henri Decaisne - Alphonse de Lamartine et ses petits lévriers italiens (détail, 1839)

Les Préludes, de Lamartine, mais aussi ceux de Liszt.

L’œuvre musicale de Franz Liszt est un poème symphonique créé en février 1854.
Selon certains analystes elle serait fondée sur le poème de Lamartine ; pour d’autres, ce serait l’ouverture d’une cantate de Joseph Autran. (Wikipédia)

Pour ce très beau texte, si bien construit, d’une longueur si bien rythmée, deux présentations vous sont proposées :
- l’une avec des extraits et accompagnements ponctuels de cette œuvre musicale.
- l’autre avec de courts extraits en introduction et final.

« J’écrivais encore de temps en temps, mais comme poète, non plus comme homme. J’écrivis les Préludes dans cette disposition d’esprit. C’était une sonate de poésie. »

« La nuit, pour rafraîchir la nature embrasée,
De ses cheveux d’ébène exprimant la rosée,
Pose aux sommets des monts ses pieds silencieux. [...] »

Illustration : Henri Decaisne, Alphonse de Lamartine et ses petits lévriers italiens (détail, 1839).

Licence Creative Commons

Les Préludes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 720 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHODERLOS DE LACLOS, Pierre – Les Liaisons dangereuses (Version 2)

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 14h | Genre : Romans


Les Liaisons dangereuses

Les Liaisons dangereuses, sous-titré Lettres recueillies dans une société et publiées pour l’instruction de quelques autres, est un roman épistolaire écrit par Pierre Choderlos de Laclos et publié en 1782. Cette œuvre littéraire majeure du XVIIIe siècle, qui narre le duel pervers de deux nobles manipulateurs, roués et libertins du siècle des Lumières, est considérée comme un chef-d’œuvre de la littérature française
Il porte à un degré de perfection la forme épistolaire : aucun élément n’est gratuit, chaque épistolier a son style et la polyphonie des correspondances croisées construit un drame en quatre étapes au dénouement moralement ambigu, qui continue à fasciner le lecteur et à susciter de nombreuses adaptations. (Wikipédia)

> Écouter un extrait : Lettres 01 à 10.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 485 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Christiane-Jehanne :