Livres audio gratuits pour 'Christiane-Jehanne' :


STAËL, Germaine (de) – De l’Allemagne (02. Chapitres 09 à 13)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 2h 8min | Genre : Essais


Weimar, Goethe et Schiller

Voici la suite de la deuxième partie, où nous avons des propos remarquables sur les différences entre les langues, à rapprocher de l’Essai de Jean-Jacques Rousseau sur l’origine des langues du nord, du midi, sur la musicalité des idiomes.

Le style et l’intelligence de Germaine de Staël, si coulants, précis et légers nous transportent dans ces contrées de réflexion avec grand bonheur et un plaisir aussi littéraire que culturel.

Dans le chapitre 09, il y est traité du style et de la versification.

La musique d’une langue est si particulière, surtout pour la poésie.

Chapitre 10 : De la poésie.

Chapitre 11 : De la poésie classique et de la poésie romantique.

Puis Germaine de Staël nous parle des poèmes allemands, avec Wieland, puis Klopstock, de ses Odes et de La Messiade dans le chapitre 12.

Ensuite : de la poésie allemande dans le chapitre 13, avec Goethe, Schiller, Bürger…

Ce sont des chapitres très bien construits avec des extraits de poésies et l’avis toujours passionnant de madame de Staël.

Avec la suite et le chapitre 14, nous aborderons le goût, et l’art dramatique allemand.

Illustration : Weimar, Goethe et Schiller.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 09.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 970 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KLOPSTOCK, Friedrich-Gottlieb – Odes choisies

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 57min | Genre : Poésie


Max Brückner - Le Walhalla (1896)

Voici quelques odes de cet auteur sensible et engagé pour la liberté, ce qui lui valut une reconnaissance de la nation française, de par le Décret du 26 août 1792.

Ces odes choisies ici montrent différentes facettes de l’auteur, qui rédigea également La Messiade, poème sur le Messie, en vingt chants.

Madame de Staël, dans son ouvrage si enrichissant, De l’Allemagne, cite certaines odes avec recul et intelligence littéraire.

Charles Nicolas Denis Diez nous présente les textes de son propre ouvrage, avec arguments et notes des textes sélectionnés.
Quelques informations concernant ce germaniste de très grande érudition : déjà maître d’études, Charles Nicolas Denis Diez fait partie des six professeurs reçus à l’agrégation d’allemand ayant lieu pour la première fois en 1849 et devient ainsi professeur de lycée. Le doctorat ès-lettres, passé en 1859, lui permet d’enseigner en Faculté : il est nommé professeur de Littérature étrangère à Besançon (1864-1865), puis à Dijon (1872).
Il est l’auteur d’une thèse française sur Klopstock : Essai sur Klopstock, thèse présentée à la Faculté des lettres de Strasbourg, par C. Diez. Friedrich Gottlieb Klopstock (1724-1803) faisait partie de la liste des auteurs allemands inscrits au programme de l’agrégation en 1849. Poète et auteur dramatique allemand, hostile au jacobinisme de la Révolution française, il rompt avec le rationalisme du XVIIIe siècle et annonce le courant de révolution littéraire du Sturm und Drang (Tempête et passion).

Odes de ce livre audio :

01. Le Rossignol (1748) À la sœur de son ami Schmidt.
02. À Ebert (1748) La peur de perdre ses amis.
03. À Young (1752) Une apothéose du poète anglais.
04. Les Deux Muses (1752) En lice, la Muse allemande et la Muse anglaise.
05. Notre langue (1767) La langue allemande, personnifiée, apparaît.
06. L’Art du Tialf (1767) Des bardes nous entraînent sur un fleuve glacé…
07. Connaissez-vous vous-mêmes (1789) La Liberté.
08. Les Deux Tombeaux (1793) Charlotte Corday, La Rochefoucaut.
09. Les Deux Tombeaux. Traduction de madame de Clarowitz.
10. À l’ombre de La Rochefoucault (1793) Élégie sur la perte de la liberté.
11. Hermann sorti du Walhalla (1794) Ne pas attaquer la France, et mieux vaut, toujours, la paix.
12. Le Monument à Thérèse-Mathilde-Amalie (1794) Unir Vérité et Histoire.

Traduction : Charles Nicolas Denis Diez (1826-1872).

Illustration : Max Brückner, Le Walhalla (1896).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Le Rossignol.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 046 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FRANCE – Décret du 26 août 1792

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 6min | Genre : Histoire


Enseigne alsacienne révolutionnaire

Décret du 26 août 1792, Assemblée Nationale Législative, 26 août 1792 dans Archives parlementaires de 1787 à 1860 (1896).

Décret, par lequel, l’Assemblée nationale [...]
« Déclare déférer le titre de citoyen français au docteur Joseph Priestley, à Thomas Payne, à Jérémie Bentham, à William Wilberforce, à Thomas Clarkson, à Jacques Mackintosh, à David Williams, à N. Gorani, à Anacharsis Cloots, à Corneille Pauw, à Joachim-Henry Campe, à N. Pestalozzi, à Georges Washington, à Jean Hamilton, à N. Madison, à H. Klopstock et à Thadée Kosciuszko. »

Ce texte officiel, court est très intéressant, dans le contexte de cette époque.

Des Odes de Friedrich-Gottlieb Klopstock, et l’œuvre poétique de sa vie La Messiade montrent différentes facettes de ce grand écrivain, que madame de Staël cite comme le précurseur de la littérature allemande, dans le mouvement « Tempête et passion, élan ».
Il écrivit des vers pour Charlotte Corday avec la profonde ode Les Deux Tombeaux, et la notice est intéressante.
Il renoncera à la citoyenneté française suite à la Terreur.

Pour en savoir plus sur Johann-Heinrich Pestalozzi, lire les très beaux chapitres de Madame de Staël dans De l’Allemagne.

Illustration : Pancarte alsacienne de 1792 appelant à soutenir la Révolution et portant l’inscription Freiheit, Gleichheit, Brüderlichk oder Tod. Tod den Tyrannen. Heil den Völkern (Liberté, Égalité, Fraternité ou la Mort. Mort aux Tyrans. Vivent les Peuples) .

Décret du 26 août 1792.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 377 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KLOPSTOCK, Friedrich-Gottlieb – La Messiade (Chant 01)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 52min | Genre : Poésie


Friedrich-Gottlieb Klopstock

Après la très belle préface de la traductrice Aloïse de Carlowitz (1797-1863), voici le premier des vingt chants de cet important ouvrage poético-religieux :

« Le Messie s’éloigne du peuple qui vient de le proclamer roi, et gravit le mont des Oliviers, où il va promettre de nouveau à son père d’accomplir l’œuvre de la rédemption. – Les souffrances de la passion commencent pour lui. Gabriel, qui le sert sur la terre, remonte vers les cieux pour y porter ses prières. Après avoir traversé le soleil et la route aérienne qui, jadis, rattachait la terre au ciel , l’ange arrive au sanctuaire. – Eloha, le plus grand des séraphins, l’introduit, et Gabriel pose l’encens sur l’autel de la rédemption. – L’Éternel allume le feu du sacrifice, et donne des ordres à Eloha, qui les communique à tous les Immortels, afin qu’ils célèbrent le second sabbat de la création. – Gabriel va porter un message aux anges gardiens de la terre, qui habitent un soleil placé dans l’intérieur du globe terrestre. – Il y trouve les âmes des jeunes enfants morts, qui apprennent dans ce mystérieux séjour à mériter les béatitudes célestes. Gabriel se rend ensuite au soleil, où les âmes des patriarches se sont réunies autour d’Uriel, sur le pinacle du temple solaire.

Âme immortelle ! chante le Messie qui a pour racheter les enfants d’Adam ! chante le Messie qui a bravé les souffrances et la mort pour initier de nouveau l’espèce humaine au culte de l’amour divin ! »

Puis, ce sera le Chant II, dans lequel Jésus arrive dans les tombeaux.

Illustration : Portrait de Friedrih-Gottlieb Klopstock par Johann Caspar Füssli (1750).

Accéder à l’œuvre intégrale.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 057 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

STAËL, Germaine (de) – De l’Allemagne (02. Chapitres 01 à 08)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 19min | Genre : Essais


Johann Wolfgang von Goethe, par Joseph Karl Stieler (1828)

Nous arrivons à la deuxième partie, La Littérature et les arts.

Chapitre 01 : Les Français et la littérature allemande.

Chapitre 02 : L’Angleterre et et la littérature allemande.
L’auteure compare les usages culturels.

Chapitre 03 : Les principales époques de la littérature allemande, avec les moines, les chevaliers, Luther, puis une tendance à imiter les Français, et ensuite particulièrement Klopstock.

Chapitre 04 : Wieland et le genre français.

Chapitre 05 : Klopstock, ses odes et l’œuvre de sa vie : La Messiade où l’« on croit entrer dans une grande église… ». Un magnifique texte sur Jésus-Christ, dont la notice nous est également très précieuse.
Klopstock fut très admiré et respecté. « La religion, la liberté, l’amour ont occupé toutes ses pensées. »

Chapitre 06 : Lessing et son ouvrage Le Lacoon, Winckelmann aussi érudit qu’imaginatif.

Chapitre 07 : Goethe, « possédant à lui seul les traits principaux du génie allemand […] une grande profondeur d’idées, la grâce qui naît de l’imagination […], une sensibilité quelquefois fantastique. »

Chapitre 08 : Schiller que madame de Staël rencontra.

Illustration : Portrait de Johann Wolfgang von Goethe par Joseph Karl Stieler (1828).

Accéder à l’œuvre intégrale.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 687 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CARLOWICZ, Aloïse (de) – Notice sur « La Messiade »

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 21min | Genre : Poésie


Aloïse de Carlowitz

Voici, pour commencer, la présentation par la traductrice, Aloïse de Carlowitz (1797-1863), de La Messiade, très beau recueil de vingt chants écrits par Friedrich Gottlieb Klopstock, que Germaine de Staël évoque dans la deuxième partie, chapitre 05, de De l’Allemagne : « c’est avec lui que l’école vraiment allemande a commencé ».

Le projet de madame de Carlowitz est de faire passer une partie de la beauté du poème de Friedrich Klopstock, et de ramener, tout comme le font Les Martyrs de François-René de Chateaubriand, et aussi les Méditations d’Alphonse de Lamartine, les jeunes personnes vers la morale chrétienne.

Elle présente la vie et le travail de Friedrich Gottlieb Klopstock (1724-1803). Il fut influent et la Législative le nomma citoyen français en août 1792. Il résigna ce titre devant la Terreur. En 1802, l’Institut le nomma membre-associé, l’Académie française désirant faire connaître ce grand talent.

Elle expose aussi très bien ce qu’implique un travail de traduction, avec beaucoup de finesse et d’intelligence littéraire.

Illustration : Portrait d’Aloïse de Carlowitz par Julien Léopold Boilly (1835-1836).

Licence Creative Commons

Notice sur « La Messiade ».

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 460 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

STAËL, Germaine (de) – De l’Allemagne (01. Chapitres 13 à 20)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 35min | Genre : Essais


Johann-Heinrich Pestalozzi

Voici la suite et fin de la première partie, avec ces chapitres 13 à 20 qui pétillent d’intelligence.

« Vous êtes bien tranquille, lui dis-je ! – Oui, me répondit-elle, pourquoi faire du bruit ? »

Chapitre 13 : De l’Allemagne du nord. L’auteure arrive en Allemagne. «  Les Allemands ont su se créer une république des lettres animée et indépendante.

Chapitre 14 : La Saxe, sa liberté de la presse et ses villes littéraires.

Chapitre 15 : Weimar, sa société particulière ; Wieland, Goethe et Schiller y vivaient encore quand madame de Staël y arriva.

Chapitre 16 : La Prusse et Frédéric II, « qui aurait voulu que la littérature française fût la seule de ses États ». Klopstock le lui reprocha.

Chapitre 17 : Berlin. La ville et ses spectacles.

Chapitre 18 : Des universités allemandes telles que Halle, Iena, Goettingue, leur organisation, leurs étudiants formant « presque un corps libre dans l’état ». L’étude des langues, si enrichissante et si formatrice, est fort bien présentée par Germaine de Staël, ainsi qu’une pédagogie souple : apprendre à apprendre.

Chapitre 19 : Des institutions particulières d’éducation et de bienfaisance, avec des pages vraiment passionnantes de psycho – pédagogie, disons – nous aujourd’hui, et aussi d’accès à l’instruction pas seulement utilitaire.
La méthode de Johann-Heinrich Pestalozzi où « l’enfant se sent libre », dans laquelle il s’agit non de « de succès, mais de progrès vers un but », est mise en avant par madame de Staël.
« Le nécessaire en tout genre a quelque chose de révoltant quand ce sont les possesseurs du superflu qui le mesurent. » écrit aussi Germaine de Staël.

Chapitre 20 : La fête d’Interlakken. « La vie coule dans ces vallées comme les rivières qui les traversent… »

La partie suivante traitera de la littérature et des arts, en 24 chapitres écrits de la plume alerte et fine de madame de Staël, et, toujours de grande érudition.

Illustration : Johann-Heinrich Pestalozzi.

Accéder à l’œuvre intégrale.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 13.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 833 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

STAËL, Germaine (de) – De l’Allemagne (01. Chapitres 05 à 12)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 30min | Genre : Essais


Cathédrale Saint-Étienne à Vienne

Voici la suite de la première partie avec les chapitres 05 à 12.

L’auteure nous présente dans le chapitre 05 l’Allemagne méridionale, « tempérée sous tous les rapports ».

Dans le chapitre 06, écrit en 1808, c’est l’Autriche, avec ses peuples divers, les Bohèmes, les Hongrois, etc, Vienne et l’esprit du catholicisme sous Marie-Thérèse, puis sous Joseph II, et autres facettes, qui sont abordés.

Chapitre 07 : Vienne.

Chapitre 08 : la société viennoise.

Chapitre 09 : l’esprit français imité parfois par les étrangers.

Chapitre 10 : madame de Staël traite de « la sottise dédaigneuse et de la médiocrité bienveillante », avec un bel humour.

Chapitre 11 : « de l’esprit de conversation » de l’art de conter, chez les Français et chez les Allemands.

Chapitre 12 : une intéressante réflexion sur la langue allemande : « En étudiant l’esprit et le caractère d’une langue, on apprend l’histoire philosophique des opinions, des mœurs et des habitudes nationales. »
À rapprocher de l’étude de Rousseau sur l’origine des langues.

Illustration : Cathédrale Saint-Étienne à Vienne, photo de Patrick Pla (licence Cc-By-Sa-3.0).

Accéder à l’œuvre intégrale.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 05.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 709 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Christiane-Jehanne :