Livres audio gratuits pour 'Christiane-Jehanne' :


VOLTAIRE – Relation de la mort du Chevalier de La Barre

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 52min | Genre : Essais


Chevalier de La Barre

La triste « affaire du Chevalier de La Barre » est ici traitée avec tout le talent de plume et les convictions de Voltaire.

Avertissement des éditeurs :

« Nous nous permettrons quelques réflexions sur l’horrible événement d’Abbeville, qui, sans les courageuses réclamations de M. de Voltaire et de quelques hommes de lettres, eût couvert d’opprobre la nation française aux yeux de tous ceux des peuples de l’Europe qui ont secoué le joug des superstitions monacales.
[...]
Il n’existe point en France de loi qui prononce la peine de mort contre aucune des actions imputées au chevalier de La Barre.
[...]
D’ailleurs la loi porte : « et autres actes scandaleux et séditieux », et non pas, scandaleux ou séditieux.
[...]
Il est donc trop vrai que le chevalier de La Barre a péri sur un échafaud parce que les juges n’ont pas entendu la différence d’une particule disjonctive à une particule conjonctive. »

Citation :
« On a voulu faire périr, par un supplice réservé aux empoisonneurs et aux parricides, des enfants accusés d’avoir chanté d’anciennes chansons blasphématoires, et cela même a fait prononcer plus de cent mille blasphèmes. Vous ne sauriez croire, monsieur, combien cet événement rend notre religion catholique romaine exécrable à tous les étrangers. Les juges disent que la politique les a forcés à en user ainsi. Quelle politique imbécile et barbare ! Ah ! monsieur, quel crime horrible contre la justice de prononcer un jugement par politique, surtout un jugement de mort ! et encore de quelle mort ! » Voltaire

Illustration : Le Chevalier de la Barre, à Paris, au pied du Sacré-cœur de Montmartre (1906).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Avertissement.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 243 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CALDERON DE LA BARCA, Pedro – La vie est un songe

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 2h 18min | Genre : Théâtre


Alonso Cano - Pedro Calderón de la Barca

« Car j’ai appris par là que tout bonheur en ce monde passe comme un songe… » (Sigismond)

Pedro Calderón de la Barca de Henao y Riaño, né à Madrid le 17 janvier 1600 et mort à Madrid le 25 mai 1681, est un poète et dramaturge espagnol. Extraordinairement prolifique, auteur de plus de deux cents textes dramatiques, il est en particulier connu pour sa pièce La vie est un songe (1635).

Bien enraciné par sa culture dans la tradition dramatique espagnole, il la renouvelle par une production théâtrale considérable et variée : autos sacramentales, comédies et intermèdes, pièces lyriques agrémentées de chorégraphies, drames historiques et moraux ; ses commandes pour les fêtes royales ou religieuses sont autant d’œuvres baroques, intensément poétiques, qui révèlent le génie d’un auteur profondément chrétien et font de lui l’un des maîtres du théâtre espagnol. Sigismond, le héros de son chef-d’œuvre, La vie est un songe, est devenu le symbole universel de l’homme et de sa condition.

La pièce est découpée en trois journées, deux intrigues s’entremêlent. L’action se déroule dans une Pologne fictive.
Elle propose une réflexion sur l’illusion et la réalité, le jeu et le songe, le destin, les étoiles et le libre arbitre.
(Source : Wikipédia).

Et voici Rosaura, dame vêtue en homme qui arrive sur le haut d’une montagne…

Traduction : Jean-Joseph-Stanislas-Albert Damas-Hinard (1805-1870).

Illustration : Alonso Cano, Portrait de Pedro Calderón de la Barca.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Scène 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 713 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – Histoire d’un crime (Première Journée)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 5h 38min | Genre : Histoire


Auguste Rodin - Victor Hugo

Ce texte écrit en 1851 sur la prise de pouvoir par Napoléon III paraît en 1877, au retour d’exil forcé de Victor Hugo.
Il retrace les quatre journées, et fait revivre des personnages de ces heures sombres.

Cet essai de Victor Hugo est d’une magnifique précision historique, les lieux de Paris sont décrits avec tout le talent du romancier et de l’historien.
Nous suivons ces journées avec l’auteur, qui met tout son talent, sa vivacité, sa plume si alerte, au service de l’Histoire.

Son ironie n’est jamais loin, mais aussi ses idées politiques et sa générosité nous accompagnent.
C’est un récit, d’un maître littéraire et d’un homme politique engagé.

Ici vous est proposée la Première Journée du coup d’état de décembre 1851.
Nous sommes le 2 décembre, date déjà historique.
Nous suivons l’Histoire, « en direct », grâce à ce texte au style si vivant.

Illustration : Victor Hugo, par Auguste Rodin.

Accéder à l’œuvre intégrale.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitres 01 à 03.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 630 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HOUSSAYE, Henry – Aspasie, Cléopâtre, Théodora

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne & Cocotte | Durée : 5h 10min | Genre : Histoire


Relief du grand temple d’Hathor de Denderah, représentant Cléopâtre et son fils Césarion

« Aspasie, Cléopâtre, Théodora, forment la triade des grandes femmes d’amour des temps anciens. Nous avons tenté de peindre l’hétaïre fameuse, la reine courtisane, et la courtisane impératrice au milieu des sociétés et des états de civilisations qu’elles reflètent et qu’elles représentent. Avec Aspasie, on voit Athènes dans l’épanouissement de son immortel génie. Cléopâtre touche à deux mondes : par ses origines, elle appartient au monde égypto-grec, qu’ont énervé le luxe et les débauches et qui va périr avec cette reine fastueuse et dissolue. Par ses amants, elle appartient au monde romain, qui a conservé l’orgueil de son nom, son opiniâtreté indomptable et sa force de fer.
Théodora règne à Byzance au temps où la puissance militaire, l’ordre de l’administration, la richesse publique, l’éclat des arts cachent les germes de la ruine de cet empire trop vaste.

Ne semble-t-il pas que chacune de ces trois femmes correspond à une évolution de la civilisation, dont le foyer est à Athènes au siècle de Périclès, à Alexandrie et à Rome au siècle de César, à Byzance au siècle de Justinien ? » (Henry Houssaye, Préface)

- Aspasie,
- Cléopâtre,
- Théodora.

Illustration : Relief du grand temple d’Hathor de Denderah, représentant Cléopâtre et son fils Césarion.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 897 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HOUSSAYE, Henry – Cléopâtre

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 3h 2min | Genre : Histoire


Cléopâtre

Deuxième volet du recueil d’Henry Houssaye, Aspasie, Cléopâtre, Theodora, cet audiolivre vous propose le très beau portrait de Cléopâtre (ca. 69-30 av. J.-C.), dédié à Alexandre Dumas fils.

Ce texte présente la vie de Cléopâtre VII et ses amours avec deux hommes, si célèbres et par leur propre histoire et par leurs relations avec elle, César et Antoine, et aussi des sites très bien décrits par cet historien doué d’un immense talent littéraire, dans un style vivant, alerte et précis.

Nous suivons la reine Cléopâtre VII en Égypte, et dans l’Empire romain, à Rome, aussi en Grèce.

Les amours, les plaisirs, les intrigues de cour se succèdent.

La vie politique, les guerres et événements historiques, dont la bataille d’Actium (2 septembre de l’an 31 av. J.-C.), accompagnent ce récit enlevé et varié.

Illustration : Cléopâtre VII.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 021 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

AXA, Zo (d’) – Par l’image

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 5min | Genre : Arts


Zo d'Axa

Voici un texte de Zo d’Axa, pour la prévention des personnes sensibles, vulnérables, face à certaines images.

Alphonse Gallaud de la Pérouse, dit Zo d’Axa, né à Paris le 24 mai 1864 et mort à Marseille le 30 août 1930, est un individualiste libertaire, antimilitariste, pamphlétaire et journaliste satirique français, créateur du journal L’En-dehors et de La Feuille.
Il refuse, de par son individualisme, l’étiquette d’anarchiste.

Zo d’Axa est issu d’une famille bourgeoise et est descendant du navigateur La Pérouse.

Le 6 octobre 1897, il fonde un nouveau journal, La Feuille, dont il rédige l’essentiel des textes, illustrés notamment par Steinlen, Luce, Anquetin, Willette et Hermann-Paul.
Il lance une campagne pour l’abolition des bagnes d’enfants, ses articles, dont Enfants-martyrs sont éloquents et feront évoluer un peu les choses.

Georges Clémenceau, Jules Renard, Errico Malatesta, Louise Michel, Tristan Bernard, Octave Mirbeau, Charles Malato, Louis Matha, Émile Verhaeren, entre autres personnalités, le soutiennent dans ses divers écrits.

Les dernières années de sa vie le voient blasé, pessimiste sur la nature profonde de l’humain. Il choisit de mettre fin à ses jours, le 30 août 1930.

Ici, c’est un article issu de L’En-dehors fondé en mai 1891, qui est proposé à votre attention.
Le triste pouvoir de certains articles, certaines images, sur des personnes fragilisées, voilà le thème de ce texte court et net, à méditer car toujours d’actualité.
L’essentiel y est dit.

Illustration : Portrait de Zo d’Axa.

Licence Creative Commons

Par l’image.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 104 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

AXA, Zo (d’) – Enfants-martyrs – Au Biribi des gosses

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 25min | Genre : Essais


Zo d'Axa

Voici deux textes puissants de Zo d’Axa, pour la défense des enfants mis dans des bagnes.

Alphonse Gallaud de la Pérouse, dit Zo d’Axa, né à Paris le 24 mai 1864 et mort à Marseille le 30 août 1930, est un individualiste libertaire, antimilitariste, pamphlétaire et journaliste satirique français, créateur du journal L’En-dehors et de La Feuille.

Zo d’Axa est issu d’une famille bourgeoise. Descendant du navigateur La Pérouse, petit-fils du fournisseur officiel des aliments laitiers de la famille impériale, il est le fils d’un haut fonctionnaire des Chemins de fer d’Orléans devenu par la suite ingénieur de la Ville de Paris.

Le 6 octobre 1897, il fonde un nouveau journal, La Feuille, dont il rédige l’essentiel des textes, illustrés entre autres par Steinlen, Luce, Anquetin, Willette et Hermann-Paul.
Jusqu’en 1899, Zo d’Axa publie dans La Feuille divers articles antimilitaristes et anti-capitalistes. Il lance une campagne pour l’abolition des bagnes d’enfants. Lors des élections, La Feuille choisit un âne comme candidat officiel ; promené à travers Paris, il fait scandale.
Mais toute cette activité finit par le lasser. En 1900, il part à nouveau, et visite les États-Unis, le Canada, le Mexique, le Brésil, la Chine, le Japon, et l’Inde. Il envoie de chacun de ces pays des articles où l’on retrouve sa soif intarissable de justice. Aux États-Unis, par exemple, il visite la veuve de Gaetano Bresci qui assassina le roi italien Umberto 1er.
De retour en France, il vit un temps sur une péniche avant de s’installer à Marseille où il se fixe jusqu’à sa mort. Les dernières années de sa vie le voient blasé, pessimiste sur la nature profonde de l’humain. Il choisit de mettre fin à ses jours, le 30 août 1930.

De Enfants-martyrs, un extrait :
« Eh bien ! nous allons le dire, le montrer à tous, petits et grands, ce qu’elle fait, la Société, la paternelle Société, des enfants qu’elle prend en tutelle. Voici la maison de correction.
Ici l’on souffre, on saigne, on jeûne. Ici l’on tue.
C’est à Aniane. Citons des noms, citons des faits. Il faut qu’un de ces Biribi, lugubre autant que ceux d’Afrique, plus poignant, peut-être, puisqu’on y tenaille de la chair encore puérile, apparaisse dans son jour sinistre. C’est autre chose qu’un article à faire. Et c’est mieux qu’un réquisitoire. Ce devrait être un procès-verbal… »

Texte suivi d’une réponse de l’auteur à des contestations, et d’une lettre d’un témoin, Au Biribi des gosses : Aux enfants, martyrs, esclaves, d’hier et d’aujourd’hui.

Illustration : Portrait de Zo d’Axa.

Licence Creative Commons

Enfants-martyrs – Au Biribi des gosses.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 353 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

STAËL, Germaine (de) – Lettres sur les écrits et le caractère de Jean-Jacques Rousseau

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 2h 26min | Genre : Essais


Germaine de Staël

Voici six lettres précédées de deux courtes préfaces datées de 1788 et de 1814 (fichier P00).

Six lettres dans lesquelles nous pouvons apprécier toute la fine intelligence de Germaine de Staël, son analyse extrêmement intéressante des œuvres et goûts de Jean-Jacques Rousseau et aussi la grande délicatesse du portrait psychologique brossé par notre auteure.

Pour les audio-lecteurs intéressés, une jolie édition papier a remis à l’honneur ces textes tout à fait passionnants et enrichissants, aux Éditions Paleo, La Collection de sable, en 2009.

Le texte de la Lettre VI (fichier P06), très connue et si remarquable de talent littéraire sur le Caractère de Jean-Jacques Rousseau est disponible en format PDF à cette adresse.

Illustration : Portrait de Germaine de Staël.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Partie 00.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 590 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Christiane-Jehanne :