Livres audio gratuits pour 'Christiane-Jehanne' :


BALZAC, Honoré (de) – Traité de la vie élégante

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 33min | Genre : Essais


Traité de la vie élégante

« Une déchirure est un malheur, une tache est un vice. »
Ce texte, très particulier, un bijou d’intelligence ironique, d’acuité remarquable, est aussi mondain que mordant.

Ce Traité a été rédigé en cinq articles, parus dans La Mode en 1830.

Il se présente sous la forme d’un traité avec :

- Chapitre premier : Prolégomènes, De la vie occupée, De la vie d’artiste, et De la vie élégante.
- Chapitre deuxième : Du sentiment de la vie élégante.
- Chapitre troisième : Dogmes.
- Chapitre quatrième : De la toilette dans toutes ses parties.

L’auteur formule axiomes, aphorismes, définitions.

« L’Église reconnaît sept péchés capitaux et n’admet que trois vertus théologales. [...] Nous avons donc sept principes de remords contre trois sources de consolation ! Malgré sa rigueur, ce dogme gouverne le monde élégant comme il dirige l’univers catholique. »

Et Balzac, lui-même futur dandy-lion, observe et analyse la société de 1830.
En 1831, il commencera la rédaction de la si bien nommée Comédie humaine !

Ce traité de la vie dite « élégante » est une étude fine, intelligente de la vie, de la société bourgeoise qui apparaît cherchant des codes de reconnaissance et des strates sociales.
Les « Trois glorieuses » des 27-28-29 juillet 1830, sur fond de crise économique, ont donc eu lieu et Balzac observe les différentes classes sociales.

Le ton de ce livre est sérieux, éducatif, mondain, amer et railleur.
Un document sociologique précieux.

Illustration : Un dimanche aux Tuileries en 1831.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 400 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAMARTINE, Alphonse (de) – Les Préludes (Poème)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 2min | Genre : Poésie


Henri Decaisne - Alphonse de Lamartine et ses petits lévriers italiens (détail, 1839)

Les Préludes, de Lamartine, mais aussi ceux de Liszt.

L’œuvre musicale de Franz Liszt est un poème symphonique créé en février 1854.
Selon certains analystes elle serait fondée sur le poème de Lamartine ; pour d’autres, ce serait l’ouverture d’une cantate de Joseph Autran. (Wikipédia)

Pour ce très beau texte, si bien construit, d’une longueur si bien rythmée, deux présentations vous sont proposées :
- l’une avec des extraits et accompagnements ponctuels de cette œuvre musicale.
- l’autre avec de courts extraits en introduction et final.

« J’écrivais encore de temps en temps, mais comme poète, non plus comme homme. J’écrivis les Préludes dans cette disposition d’esprit. C’était une sonate de poésie. »

« La nuit, pour rafraîchir la nature embrasée,
De ses cheveux d’ébène exprimant la rosée,
Pose aux sommets des monts ses pieds silencieux. [...] »

Illustration : Henri Decaisne, Alphonse de Lamartine et ses petits lévriers italiens (détail, 1839).

Licence Creative Commons

Les Préludes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 556 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHODERLOS DE LACLOS, Pierre – Les Liaisons dangereuses (Version 2)

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 14h | Genre : Romans


Les Liaisons dangereuses

Les Liaisons dangereuses, sous-titré Lettres recueillies dans une société et publiées pour l’instruction de quelques autres, est un roman épistolaire écrit par Pierre Choderlos de Laclos et publié en 1782. Cette œuvre littéraire majeure du XVIIIe siècle, qui narre le duel pervers de deux nobles manipulateurs, roués et libertins du siècle des Lumières, est considérée comme un chef-d’œuvre de la littérature française
Il porte à un degré de perfection la forme épistolaire : aucun élément n’est gratuit, chaque épistolier a son style et la polyphonie des correspondances croisées construit un drame en quatre étapes au dénouement moralement ambigu, qui continue à fasciner le lecteur et à susciter de nombreuses adaptations. (Wikipédia)

> Écouter un extrait : Lettres 01 à 10.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 880 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MALLARMÉ, Stéphane – Le Poète et le musicien (Poèmes, sélection)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 15min | Genre : Poésie


Pivoine

Pour « fêter » l’arrivée dans le Domaine Public du célèbre Boléro de Maurice Ravel, l’idée nous est venue de l’associer à la poésie de Stéphane Mallarmé.

Ravel avait en effet une prédilection pour la poésie de Mallarmé : « Je considère Mallarmé non seulement comme le plus grand poète français, mais comme le seul, puisqu’il a rendu poétique la langue française, qui n’était pas destinée à la poésie… Mallarmé a exorcisé cette langue en magicien qu’il était. Il a libéré les pensées ailées, les rêveries inconscientes, de leur prison. » (Wikipédia)

Les Trois Poèmes de Stéphane Mallarmé sont une œuvre de Maurice Ravel, créée le 14 Janvier 1914, pour soprano, flûtes, clarinettes, piano et quatuor à cordes, avec les trois poèmes de Mallarmé suivants : Placet futile, Soupir, Surgi de la croupe et du bond, lus ici au début de l’enregistrement, et suivis de Renouveau, puis d’Apparition.

Dans le premier fichier, l’enregistrement est accompagné des premières minutes du Boléro.
Le second est « sans accompagnement », la musique étant séparée de la lecture des poèmes.

Illustration : Pixabay.

Licence Creative Commons

Le Poète et le musicien.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 340 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAMARTINE, Alphonse (de) – La Branche d’amandier (Poème)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 8min | Genre : Poésie


La Branche d'amandier

« À Albano [...] elle était plus belle que ce printemps, et plus rose que ces fleurs. »
Poème que l’auteur offrit à Madame de Genude, de retour à Paris.

Ce poème est le seizième du recueil Nouvelles Méditations poétiques.

« De l’amandier tige fleurie,
Symbole, hélas ! de la beauté,
Comme toi, la fleur de la vie
Fleurit et tombe avant l’été. »

Nous vous proposons deux versions :

- avec accompagnement de la musique de Chopin,
- musique dissociée.

Illustration : Pixabay (domaine public).

Licence Creative Commons

La Branche d’amandier.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 514 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FRANCE – Charte constitutionnelle du 4 juin 1814

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 29min | Genre : Histoire


Louis-Philippe Crépin - Allégorie du retour des Bourbons le 24 avril 1814 : Louis XVIII relevant la France de ses ruines

« La divine Providence, en nous rappelant dans nos États après une longue absence, nous a imposés de grandes obligations. »
Ainsi débute ce texte.

Chateaubriand dans ses Livres 22 et 23 des Mémoires d’outre-tombe et Germaine de Staël dans les Considérations sur la Révolution française, évoquent les années 1814 et 1815.

Louis comte de Provence, devenu Louis XVIII depuis la mort officielle de Louis XVII, refuse la Constitution sénatoriale et octroie une Charte, texte de compromis, conservant certains acquis de la Révolution et de l’Empire, tout en rétablissant la dynastie des Bourbons.

Ce texte est très intéressant à connaître en suivant les avis de Chateaubriand et de Germaine de Staël dans leurs propres écrits politico-littéraires
de grande envergure.

Illustration : Louis-Philippe Crépin, Allégorie du retour des Bourbons le 24 avril 1814 : Louis XVIII relevant la France de ses ruines (détail, 1814).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 430 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Mémoires d’outre-tombe (Troisième Partie, Livre 23)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 3h 35min | Genre : Biographies


Louis XVIII

« Tout à coup le télégraphe annonça aux braves et aux incrédules le débarquement de l’homme. »

Ainsi commence ce Livre 23. Ce livre est entièrement consacré à la période historique en France connue sous le nom des « Cent-Jours ».

Napoléon débarque à Vallauris le 1er mars 1815 ;  il marche vers Paris, c’est le « vol de l’Aigle ».
Le 18 juin 1815, aura lieu la célèbre Bataille de Waterloo, puis le 22 juin, Napoléon abdique pour la seconde fois, il sera exilé sur l’île de Sainte-Hélène.

Pendant toute cette période, Louis XVIII et sa cour quittent Paris et se dirigent à Beauvais. Puis ils s’installent à Gand. Le 8 juillet 1815, Louis XVIII regagne Paris et son trône.

Chateaubriand évoque toute cette période, lui-même se trouvant à Gand, proche du Roi.

La Charte constitutionnelle et la politique de ces années sont aussi traitées par Madame de Staël (Considérations sur la Révolution Française).
Les Massacrés de Quiberon, dont le sang est évoqué par Chateaubriand et Madame de Staël, a inspiré Victor Hugo, dans une très belle ode, Quiberon.

La fin de ce Livre 23 se termine par une conversation entre Louis XVIII et Chateaubriand.

La fin de Napoléon fera l’objet du livre suivant.

Illustration : François Gérard, Portrait de Louis XVIII (détail).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 402 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

STAËL, Germaine (de) – Considerations sur la Révolution française (Cinquième Partie)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 4h 2min | Genre : Essais


Anne Germaine de Staël

« Car sans la nation on ne peut rien, et avec elle on peut tout, excepté ce qui tend à l’avilir elle-même. »

Dans cette cinquième partie des Considérations sur les principaux événements de la Révolution française, l’auteure explique, avec son talent d’écrivaine et toutes ses convictions personnelles, son attachement à la monarchie constitutionnelle, son amour de la Liberté pour notre société.
Avec humour, elle souligne l’ambition et le désir du pouvoir, et face à un texte ambigu, « traduisez : je veux être ministre ; et toutes les obscurités vous seront expliquées ».

Elle évoque ici tout comme Chateaubriand (voir les Livres 22 et 23 des Mémoires d’outre-tombe), La Charte constitutionnelle de Louis XVIII, et, aussi, les Massacrés de Quiberon, fait qui inspire à Victor Hugo une ode, Quiberon, d’une grande force poétique.
Cette cinquième partie se termine en Juillet 1815.

La personne de Bonaparte est largement évoquée, et nous retrouvons dans le très beau poème des Méditations poétiques de Lamartine, Bonaparte, ce personnage historique abordé et présenté sur un fort beau mode poétique.

Illustration : Anne Germaine de Staël.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 1.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 245 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Christiane-Jehanne :