Livres audio gratuits pour 'Christiane-Jehanne' :


BALDRAN, Jacqueline Mathilde – Juliette Récamier : La Belle des belles – Une éclatante maturité

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 42min | Genre : Essais


Juliette Récamier

« Juliette Récamier, dès son apparition dans le monde, fut appelée la Belle des Belles. Une gracieuse et vaporeuse silhouette, vêtue de blanc. Séduisante et séductrice, elle traîna tous les cœurs après soi… »
… et par rapport à Chateaubriand :
« Elle fut l’amour de sa maturité, la lumineuse tendresse de sa vieillesse. »

Mais, avant de rencontrer François-René de Chateaubriand, Juliette avait vécu…

Madame Baldran, agrégée de l’Université, Maître de conférences honoraire en littérature comparée, Sorbonne-Paris3, a très généreusement et avec une très grande amabilité, offert ces deux textes à notre site, nous la remercions infiniment.

La première conférence, La Belle des belles, évoque l’enfance et la vie de Juliette jusqu’en 1817, la seconde, Une éclatante maturité, la vie de Juliette jusqu’à son décès en 1849.
Madame Baldran nous donne, dans un style très limpide, des informations tout à fait passionnantes.

Sur notre site, vous trouverez aussi le supplément Sur Madame Récamier des Mémoires d’outre-tombe, que Chateaubriand consacre entièrement à cette belle personne.

Illustration : Portrait de Juliette Récamier par François Gérard (1805), musée Carnavalet, Paris.

La Belle des belles.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 698 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Mémoires d’outre-tombe (Troisième Partie, Livre 31)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 10min | Genre : Biographies


Céleste de Chateaubriand

Dans ce Livre 31, Chateaubriand évoque son retour à Paris, fin mai 1829 ; puis pensant retourner à Rome, il descend vers les Pyrénées, séjourne à Cauterets, mais la vie politique le ramène à Paris : « à Lourdes, au lieu de tourner au midi et de rouler vers l’Italie, je pris le chemin de Pau, mes yeux se remplirent de larmes ».

Il retrouve son épouse, Céleste, à Paris. Celle-ci avait fondé, en 1819, une institution pour les prêtres âgés et les nobles devenues veuves suite à la Révolution : l’Infirmerie Marie-Thérèse, où elle sera enterrée en 1847.
Chateaubriand à cette époque de mai 1829 prépare un legs pour que cette propriété soit plus tard destinée à quelques artistes et gens de lettres malades.

La vie politique en France est traitée dans ce Livre 31 jusqu’aux Ordonnances Polignac de juillet 1830. Chateaubriand revient alors de Dieppe, où il avait vu madame Récamier.
La 1ère Ordonnance établit la suppression de la liberté de la presse, « la presse [...] c’est la parole à l’état de foudre ; c’est l’électricité sociale. Pouvez-vous faire qu’elle n’existe pas ? » écrit-il.
Et lire sa brochure si passionnante Du rétablissement de la censure… sur notre site, car la liberté de la presse est toujours abordée par Chateaubriand avec passion et vivacité.

Le livre suivant, le Livre 32, est consacré aux journées historiques de la Révolution de Juillet.

Illustration : Céleste de Chateaubriand.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 565 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Mémoires d’outre-tombe (Troisième Partie, Livres 29 et 30)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 6h 26min | Genre : Biographies


Le Colisée à Rome

Ces deux Livres 29 et 30 sont présentés ensemble, dans cet audiolivre consacré à l’Ambassade de Rome.

Du 14 septembre au 9 octobre 1828, Chateaubriand quittant Paris rejoint Rome.

Il nous présente :
- la société romaine,
- les fouilles archéologiques à Torre Vergata, lancées le 3 février 1829,
- les lieux et la campagne romaine,
- son « Mémoire » sur l’Orient.

Il évoque le décès du pape Léon XII, le 10 février 1829, puis le conclave. Et courriers, dépêches et lettres à madame Récamier sont proposés à notre lecture : « Ici paraîtront distinctement les deux hommes qui existent en moi. »

Le 16 mai 1829, une lettre adressée à Juliette Récamier se termine ainsi : « j’ai fait déjà plusieurs lieues vers vous ». Du 16 au 28 mai 1829, il rejoint Paris.

Car madame Récamier est fort présente dans ces pages ; d’ailleurs, Chateaubriand lui a consacré tout un Livre intitulé Sur Madame Récamier, figurant ici dans le Supplément des Mémoires d’outre-tombe de l’édition que nous utilisons.

Puis, avec le Livre 31, ce sera le retour de Chateaubriand à Paris.

« Je vais bientôt quitter Rome, et j’espère y revenir. Je l’aime de nouveau passionnément, cette Rome si triste et si belle. [...] On n’a point vu Rome quand on n’a point parcouru les rues de ses faubourgs mêlés d’espaces vides, de jardins pleins de ruines, d’enclos plantés d’arbres et de vignes, de cloîtres où s’élèvent des palmiers et des cyprès,les uns ressemblant à des femmes de l’Orient, les autres à des religieuses en deuil. [...] Dans un des plus beaux sites de la terre, parmi les orangers et les chênes vers, Rome entière sous mes yeux, chaque matin. »

Illustration : Le Colisée à Rome, photo d’Andreas Ribbefjord (licence Cc-By-SA-3.0).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 282 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BALZAC, Honoré de – Splendeurs et misères des courtisanes (Parties 01 et 02, Version 2)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne & | Durée : 13h | Genre : Romans


James Jacques Joseph Tissot - A Woman of Ambition

Splendeurs et misères des courtisanes est un roman d’Honoré de Balzac publié entre 1838 et 1847 qui fait suite à Illusions perdues. Composé de quatre parties, il met en scène les aspects souterrains de la société, en explorant le monde du crime et de la prostitution. Il s’agit d’une étude des mœurs et de la société du temps de Balzac. On y retrouve les personnages importants.

Un soir de 1824 se donne à l’Opéra un bal masqué. Ancienne courtisane au charme remarquable, Esther Bogseck s’y rend en compagnie de Lucien de Rubempré. On l’avait dit ruiné, mais il a payé ses dettes et vit avec Esther. Ses anciens amis ont tôt fait de le reconnaître, mais un singulier personnage qui marche sur les pas de Lucien conseille d’une voix menaçante aux médisants de respecter le jeune homme. En dépit de son masque et de son déguisement, Esther est elle aussi reconnue par les invités et, victime de leurs ricanements et moqueries, elle retourne précipitamment chez elle.

Les propos de Nucingen, présentés en franco-allemand de cuisine, ont été difficiles à lire. Nous avons essayé de les respecter au mieux, tout en ayant conscience de nos maladresses, que nous prions les auditeurs de bien vouloir excuser…

> Écouter un extrait : Chapitre 00.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 140 193 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Du Rétablissement de la censure par l’ordonnance du 24 juin 1827

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 2h 51min | Genre : Essais


Du Rétablissement de la censure par l'ordonnance du 24 juin 1827

« Avertissement.
Je livre au public l’ouvrage rapide de quelques heures : j’y joins deux autres opuscules, que je publiai en 1824, lorsqu’on établit la censure pour la première fois. On aura ainsi une vue complète du sujet.
La presse non périodique doit venir au secours de la presse périodique. »

Ce Livre audio se présente ainsi :

- Fichier 01 : Avertissement, Épigraphes.
- Fichier 02 : Du rétablissement de la censure au 24 juin 1827.
- Fichier 03 : Avis, De la censure que l’on vient d’établir en vertu de l’article 4 de la loi du 17 mars 1822 – Avertissement des 1ère, 2ème et 3ème éditions – De la censure que l’on vient d’établir.
- Fichier 04 : De l’abolition de la censure.

Chateaubriand y évoque la Charte : « La Charte est ce qu’il nous fallait ; la Charte est ce que nous pouvions avoir de meilleur au moment de la restauration. Une fois admise, il se faut bien persuader qu’elle est inexécutable avec la censure. [...] Le gouvernement représentatif sans la liberté de la presse est le pire de tous. »

Dans le Livre 28, Chapitre 14 des Mémoires d’outre-tombe, Chateaubriand évoque cette « loi de justice et d’amour ».

« La liberté de la presse est devenue un des premiers intérêts de ma vie politique : j’en ai fait l’objet de mes travaux parlementaires », écrit-il dans cette brochure du 30 juin 1827.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Avertissement.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 575 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Le Roi est mort, vive le Roi !

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 38min | Genre : Essais


Charles X

« Le Roi est mort !… Jour d’épouvante où ce cri fut entendu. [...] Le Roi est mort, mais le Roi est vivant ; Le Roi est mort : vive le Roi ! C’est le cri de la vieille monarchie, c’est aussi le cri de la monarchie nouvelle. »

Louis XVIII meurt le 16 septembre 1824. Charles X lui succède.
Chateaubriand évoque ces moments de l’Histoire de France dans son Livre 28 des Mémoires d’outre-tombe.

Chateaubriand publie cette brochure, très intéressante sur le plan historique, dans laquelle il écrit :
« Nous venons de le perdre ce Roi patient et juste… »
Puis il salue le nouveau souverain.

Charles X décide de renouer avec la tradition du sacre.
La cérémonie du sacre se tient le 29 mai 1825, en la cathédrale de Reims, reprend les phases principales du cérémonial de l’Ancien Régime, mais le Roi prête serment de fidélité à la Charte de 1814, et les grands princes y participent.
Ce sacre eut lieu sur plusieurs jours, du 28 au 31 mai 1825.

Illustration : Portrait de Charles X en tenue de sacre.

Licence Creative Commons

Le Roi est mort, vive le Roi !.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 273 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Mémoires d’outre-tombe (Troisième Partie, Livre 28)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 2h 38min | Genre : Biographies


Charles X

Ce Livre 28 évoque les années 1824, 1825, 1826 et 1827.

Avec :
- la délivrance du roi d’Espagne,
- la destitution de Chateaubriand (« L’idée que j’avais du gouvernement représentatif me conduisit à entrer dans l’opposition », écrit-il.),
- la vie politique,
- un séjour de l’auteur à Neuchâtel,
- la mort de Louis XVIII et le sacre de Charles X ; l’auteur écrit une brochure, Le Roi est mort, vive le Roi,
- un séjour à Lausanne,
- la loi sur la police de la presse, dite « loi de justice et d’amour », ce qui amènera l’auteur à rédiger Du rétablissement de la censure par l’ordonnance du 24 Juin 1827,
- l’ambassade de Rome, qui est proposée à Chateaubriand.

Illustration : Portrait de Charles X en tenue de sacre.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 598 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Mémoires d’outre-tombe (Troisième Partie, Livre 27)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 29min | Genre : Biographies


Abbaye de Westminster, façade Nord

Livre 27 : Ambassade de Londres.

Nous sommes en 1822, Chateaubriand évoque la vie politique et sociale, les dandys, ce qui n’est pas sans rappeler Le Traité sur la vie élégante de Balzac.
C’est un très joli livre dans lequel l’auteur, avec son style et sa démarche littéraire, tisse le temps en tissant son œuvre :

« C’est à Londres, en 1822, que j’ai écrit de suite la plus longue partie de ces Mémoires. Là se trouve la peinture de la vieille Angleterre… »
c’est-à-dire les Livres 6 à 12 de la Première Partie de Mémoires d’outre-tombe.

« Le prologue du Livre 6ème vous a parlé de mon émotion, des sentiments que me rappela la vue de ces lieux chers à ma mémoire. »

Les lieux, comme Westminster, mais aussi les poètes,Thomas Gray qui lui avait inspiré un poème, Les Tombeaux champêtres, les « mœurs » politiques, avec Pitt, Burke, et, bien sûr, Charlotte, Charlotte Ives, si tendrement présentée dans le Livre 10, que nous retrouvons ici.

Puis, écrit notre auteur, « je m’embarquais à Douvres le 8 de septembre 1822, dans le même port d’où, vingt-deux ans auparavant, Monsieur « Lassagne », le Neuchâtelois, avait fait voile ».

Illustration : Abbaye de Westminster, façade Nord.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 998 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Christiane-Jehanne :