Livres audio gratuits pour 'Christine Sétrin' :


JOLY, Maurice – Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu (Dialogues 18 à 25)

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 2h 7min | Genre : Philosophie


Maurice Joly - Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu

Les  vingt-cinq entretiens du Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu sont destinés à éclairer la pensée de Machiavel que l’on considère généralement comme un cynique et un manipulateur. Il est vrai qu’il dit dans Le Prince : « Sur cela s’est élevée la question de savoir s’il vaut mieux être aimé que craint, ou être craint qu’aimé ? On peut répondre que le meilleur serait d’être l’un et l’autre. Mais, comme il est très difficile que les deux choses existent ensemble, je dis que, si l’une doit manquer, il est plus sûr d’être craint que d’être aimé. » Mais Nietzsche le porte aux nues : « Le Prince, de Machiavel, traité brillantissime sur l’exercice du pouvoir, mériterait d’être mieux lu par ceux qui nous gouvernent. » Il ne serait pas seulement cynique, mais le père du pragmatisme en politique.

Que penser  de cette  constatation désabusée : « Chacun sait combien il est louable, pour un prince, de garder la foi et de procéder rondement et sans finesse. Mais l’expérience de ces temps-ci nous montre qu’il n’est arrivé de faire de grandes choses qu’aux princes qui ont fait peu de cas de leur parole et qui ont su tromper les autres ; alors que ceux qui ont procédé loyalement s’en sont toujours mal trouvés à la fin. » ?

Ce long dialogue  fictif, ce duel théâtral  enfin clos  est  encore source de réflexion en 2013…

Les dialogues précédents : Dialogues 1 à 8Dialogues 9 à 17

> Écouter un extrait : Dialogues 18 et 19.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 17 042 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHAUVELIER, Françoise – Le Fracas du silence (Deuxième Sélection)

Donneuse de voix : Christine Sétrin & | Durée : 2h 37min | Genre : Nouvelles


Mosaïque

Treize nouvelles poético-philosophiques choisies parmi la centaine que comprennent les cinq volumes du Fracas du silence. Une écriture moderne qui va, par petites touches, au fond des choses et des êtres. Françoise Chauvelier était une grande écrivaine (admis aujourd’hui au même titre que châtelaine. !) Quelques premiers récits du Fracas du silence ont été publiés ici en janvier 2009.

« L’enfant se promène dans une pièce éclatante de toutes les pénombres que le soleil traque joyeusement, enflammant ici une nappe ocre, éclaboussant là les vitres d’une fenêtre baillant sur le ciel. Il rêve de volets à claire-voie ouverts sur le moutonnement de la mer et sur les fleurs d’écume accrochées aux immortelles à l’odeur aigrelette. Il regarde la lumière marine qui s’est laissée prendre dans la dentelle des rideaux. Il se promène dans la pièce sombre de tant de soleil à l’extérieur. » (La Leçon de piano)

« La main immense accueille et protège de sa rondeur le trio insouciant des jeunes filles occupées de leur seul présent. Vague chahuteuse, elle les contraint à s’accroupir dans l’attente de la bousculade où elle va les plonger. L’écume marine aux couleurs d’onyx reste suspendue au-dessus de l’innocence des corps nus que la lumière caresse en chacune de leurs fossettes, genoux enfantins encore, dos épanouis, poitrines pleines.
Camille fait voler son burin et la mer joue déjà avec ces femmes à venir. » (Camille Claudel dans l’ombre de « La Vague »)

> Écouter un extrait : La Leçon de piano.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 206 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SCHWOB, Marcel – Le Roi au masque d’or

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 4h 38min | Genre : Contes


Marcel Schwob - Le Roi au masque d'or

L’univers cruel et étrange des contes de Marcel Schwob n’est peut-être guère approprié pour les fêtes de Noël. Vous y assisterez à des scènes de torture médiévale, à des meurtres sanglants ou des crimes passionnels et même à un sabbat de sorcières ou à un embaumement de cadavres en Lybie… Comme dans La Légende des gueux, l’horreur serait intolérable sans la poésie, les mots et le pouvoir d’envoûtement de Schwob.

Deux contes doivent être écoutés aujourd’hui, vendredi 21 décembre 2012, en ce jour de fin du monde annoncée : La Mort d’Odjigh et L’Incendie terrestre.
« Dans ce temps, la race humaine semblait près de périr. L’orbe du soleil avait la froideur de la lune. Un hiver éternel faisait craqueler le sol. Les montagnes qui avaient surgi, vomissant vers le ciel les entrailles flamboyantes de la terre, étaient grises de lave glacée. Les contrées étaient parcourues de rainures parallèles ou étoilées ; des crevasses prodigieuses, soudainement ouvertes, abîmaient les choses supérieures avec un effondrement, et on voyait se diriger vers elles, dans une lente glissade, de longues files de blocs erratiques. L’air obscur était pailleté d’aiguillettes transparentes ; une sinistre blancheur couvrait la campagne ; le rayonnement d’argent universel paraissait stériliser le monde. » (La Mort d’Odjigh)

« Ce fut alors que par une nuit d’électricité, le signal de dévastation parut tomber du ciel. Une tempête inconnue souffla d’en haut, engendrée par la corruption de la terre. Les froidures et les chaleurs, les clairs de soleil et les neiges, les pluies et les rayons confondus avaient fait naître des forces de destruction qui éclatèrent soudain. » (L’Incendie terrestre)

21 contes composent le recueil Le Roi au masque d’or, paru en 1892. Deux d’entre eux n’ont pas été lus ici, étant déjà disponibles sur Littérature audio.com : La Machine à parler et Bargette, publié dans Le Livre de Monelle sous le titre La Déçue.

Illustration : Le Roi au masque d’or, par Georges de Feure, pour le recueil La Porte des rêves (1899).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Le Roi au masque d’or.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 446 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MUSSET, Alfred (de) – Le Chandelier

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 1h 45min | Genre : Théâtre


Le Chandelier

Le Chandelier est une comédie en trois actes d’Alfred de Musset. Deux amants, voulant éloigner les soupçons, décident de prendre un « chandelier », jeune homme qui détournera la jalousie du mari sur lui et permettra à Jacqueline et au bel officier de poursuivre leur liaison tranquillement. Fortunio, le jeune clerc choisi par les amants, est un tout jeune homme, tendre, romantique, passionnément épris de la jeune femme, qui est son premier amour. C’est un personnage très attachant.

« Du mal qu’une amour ignorée
Nous fait souffrir,
J’en porte l’âme déchirée
Jusqu’à mourir.
Mais j’aime trop pour que je die
Qui j’ose aimer,
Et je veux mourir pour ma mie,
Sans la nommer. »

> Écouter un extrait : Acte 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 996 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANDERSEN, Hans-Christian – Contes

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : -h –min | Genre : Contes


Hans Christian Andersen - La Petite Sirène

Hans-Christian Andersen a écrit cent cinquante six contes de fées entre 1835 et 1873. Vous trouverez ici les contes disponibles sur Littérature audio.com…

- L’Ange,
- Les Aventures du chardon,
- La Bergère et le Ramoneur,
- Le Briquet,
- Ce que le vieux fait est bien fait,
- Le Chanvre,
- Le Coffre volant,
- Le Compagnon de voyage,
- Un couple d’amoureux,
- Le Crapaud (Version 1, Version 2)
- Les Cygnes sauvages,
- L’Escargot et le Rosier,
- Les Fleurs de la petite Ida,
- Une feuille du ciel,
- Les Galoches du bonheur,
- La Grosse Aiguille,
- Les Habits neufs du Grand-Duc,
- Histoire d’une mère,
- L’Intrépide Soldat de plomb,
- Le Jardin du Paradis,
- Les Lumières,
- L’Ombre,
- La Pâquerette,
- Petit Claus et grand Claus,
- La Petite Fille et les allumettes,
- La Petite Fille qui marchait sur le pain,
- La Petite Poucette,
- La Petite Sirène,
- La Pièce d’argent,
- La Princesse sur un pois,
- Le Rossignol,
- Le Sapin
- Une semaine du petit elfe Ferme-L’Œil,
- Le Stercoraire,
- Le Sylphe,
- La Théière,
- La Vieille Maison,
- Le Vilain Petit Canard (Version 1, Version 2).

Illustration : La Petite Sirène, illustrée par W. Heath Robinson (1913).


> Consulter la version texte de ce livre audio : Contes d’Andersen, Nouveaux Contes.
Page vue 23 828 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JOLY, Maurice – Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu (Dialogues 09 à 17)

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 2h 17min | Genre : Philosophie


Maurice Joly - Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu

Suite des huit premiers dialogues, cette nouvelle sélection (Dialogues 9 à 17) illustre bien comment Napoléon III (jamais nommé) a su manipuler la presse, l’opinion publique, les milieux ouvriers, syndicaux, et économiques, en un mot le peuple français. Tout ce que dit Montesquieu défendant la souveraineté de la nation est réfuté par Machiavel montrant combien il est facile de détourner les plus nobles notions au service d’un seul homme

« Les hommes aspirent tous à la domination, et il n’en est point qui ne fût oppresseur, s’il le pouvait ; tous ou presque tous sont prêts à sacrifier les droits d’autrui à leurs intérêts »

Le douzième dialogue sur la presse est un chef-d’œuvre de « machiavélisme ». « Dans les pays parlementaires, c’est presque toujours par la presse que périssent les gouvernements, eh bien, j’entrevois la possibilité de neutraliser la presse par la presse elle-même. [...] À l’aide du dévouement occulte de ces feuilles publiques, je puis dire que je dirige à mon gré l’opinion dans toutes les questions de politique intérieure ou extérieure. J’excite ou j’endors les esprits, je les rassure ou je les déconcerte, je plaide le pour et le contre, le vrai et le faux. Je fais annoncer un fait et je le fais démentir suivant les circonstances. [...] Les masses consentent à être inactives, mais à une condition, c’est que ceux qui les gouvernent leur donnent le spectacle d’une activité incessante, d’une sorte de fièvre ; qu’ils attirent constamment leurs yeux par des nouveautés, par des surprises, par des coups de théâtre. Mes principes, mes idées, mes actes seraient représentés avec l’auréole de la jeunesse, avec le prestige du droit nouveau en opposition avec la décrépitude et la caducité des anciennes institutions. »

À suivre : Dialogues 18 à 25

> Écouter un extrait : Dialogues 09, 10 et 11.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 18 876 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BARRUCAND, Victor – Avec le feu

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 7h | Genre : Romans


L'Attentat d'Émile Henry au café Le Terminus (1894)

Paris, début janvier 1894. Le procès de l’anarchiste Auguste Vaillant est au cœur de l’actualité. Meyrargues, journaliste, écrivain, mondain, et son secrétaire Robert, suivent l’événement de près car tous deux sont proches du mouvement : Meyrargues, sympathisant et observateur lucide de la société de cette fin de siècle, Robert, militant enflammé à peine sorti de l’enfance qui envisage de passer à l’action terroriste… Autour d’eux gravitent plusieurs personnages, Brandal, le peintre, qui n’hésite pas à agir lorsque le moment est venu, Monsieur Vignon, le compositeur génial, isolé du monde et entièrement consacré à son art… Deux femmes aussi, entre lesquelles Robert est partagé : Mariette, sa maîtresse, modèle des peintres de Montmartre, sensuelle, aimante, tendre et courageuse, et Laure Vignon, la fille du musicien, qui refuse l’amour et le bonheur familial pour entrer en musique comme on entre en religion…

Humaniste teinté d’anarchisme, promoteur de la campagne pour le « pain gratuit », journaliste, défenseur de Dreyfus, Victor Barrucand (1864-1934) connaissait bien son sujet pour écrire Avec le feu, roman d’inspiration autobiographique, publié en 1900 et injustement tombé dans l’oubli jusqu’à sa réédition… en 2005. La sortie de ce beau roman empreint de poésie coïncida avec un tournant dans la vie de Barrucand : il s’éloigna de l’anarchisme, partit pour l’Algérie mandaté par la Ligue des Droits de l’homme pour lutter contre la poussée antisémite et s’engagea pour la cause arabe… C’est à cette époque qu’il connut Isabelle Eberhardt : il édita plusieurs de ses livres, et consacra le reste de sa vie à mieux faire connaître son œuvre…

Illustration : L’attentat d’Émile Henry au café Le Terminus (1894) (Source : Wikimedia Commons).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 311 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LESCLIDE, Richard – Contes bleus et roses pour l’amusement des grands et des petits enfants

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 4h 36min | Genre : Contes


Jessie Wilcox Smith - A Child's garden of verses

Il était une fois une Bonne Fée qui, à l’aide de son clavier magique, sauvait toujours les Donneurs de voix des méchants tours que leur jouait le terrible Serveur de Littérature audio.com. Un jour, la Bonne Fée donna le jour à une toute petite Fée et tous ses amis les Donneurs de voix décidèrent, pour fêter cet heureux événement, d’enregistrer plein de contes de fées pour les offrir à la Bonne Fée et à la toute petite Fée. Et, pour une fois, le terrible Serveur fut très gentil et laissa les Donneurs de voix faire leur travail sans leur jouer de mauvais tours…

Bonne Fée Carole, nous vous souhaitons à la toute petite Fée, à son papa et à toi, plein de bonheur et de joie. Et puisse cette poignée de contes vous en apporter un peu plus…

> Écouter un extrait : Hans le prédestiné.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 18 978 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Christine Sétrin :