Livres audio gratuits pour 'Christine Sétrin' :


PARDO BAZÁN, Emilia – Premier Amour – La Chevelure de Laure

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 39min | Genre : Nouvelles


Premier Amour

Premier Amour : les premiers émois sensuels d’un adolescent, à la découverte d’un portrait caché dans le tiroir de la tante…

La Chevelure de Laure est le seul trésor de cette belle jeune fille noble mais très pauvre, qui se voit condamnée à le vendre pour pouvoir nourrir sa mère malade…

Traduction : Jacques Porcher (1900).

Licence Creative Commons

Premier Amour.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 720 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DEFOE, Daniel – Moll Flanders

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 15h 30min | Genre : Romans


Daniel Defoe - Moll Flanders

Plus connu sous le titre de Moll Flanders, ce roman picaresque de Daniel Defoe fut publié en 1722 sous le titre suivant qui, à lui seul, est un parfait résumé de l’intrigue : Heurs et Malheurs de la Fameuse Moll Flanders, etc., qui naquit à Newgate, et, durant une vie continuellement variée de trois fois vingt ans, outre son enfance, fut douze ans prostituée, cinq fois mariée (dont l’une à son propre frère), douze ans voleuse, huit ans félonne déportée en Virginie, finalement devint riche, vécut honnête, et mourut repentante ; écrits d’après ces propres mémoires.

Comme Lady Roxana (1724), Moll Flanders cherche à échapper à la misère grâce à ses charmes. Mais Roxana évolue dans un milieu aisé, se fait courtisane des puissants de ce monde, alors que Moll, née en prison d’une mère voleuse, doit se contenter de mariages successifs avec des petits bourgeois qui, à leur mort, ne lui laissent souvent presque rien pour s’en sortir, la condamnant, l’âge venant, à la délinquance… Moll Flanders est certes un roman critique avec la société de son temps dans laquelle on pouvait être condamné à mort pour un simple vol, mais il s’agit aussi d’un roman d’aventures car les heurs et malheurs de Moll ne nous laissent guère de répit : intrigues d’alcôve, mariages, accouchements (pas toujours souhaités !), scènes de vol à l’étalage et de poursuites, séjour en prison, péripéties en mer et en Virginie…

NB : En guise d’avertissement pour les auditeurs qui pourraient être surpris par la structure de ce roman, citons la préface de Marcel Schwob (1867-1905) : « Il me reste à dire quelques mots de ma traduction. Je sens qu’elle est bien imparfaite, mais elle a au moins un mérite : partout où cela a été possible, les phrases ont conservé le mouvement et les coupures de la prose de de Foë. J’ai respecté la couleur du style autant que j’ai pu. Les nonchalances de langage et les redites exquises de la narratrice ont été rendues avec le plus grand soin. Enfin j’ai essayé de mettre sous les yeux du lecteur français l’œuvre même de Daniel de Foë. » et observons que le roman se compose d’une seule et unique partie, sans aucun découpage, et qu’afin d’offrir un meilleur confort d’écoute, l’enregistrement a été scindé en chapitres d’une durée moyenne de 30 à 40 minutes…

Illustration pour l’édition new-yorkaise (éd. George D. Sproul) de Moll Flanders, 1903.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 19 481 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERLAINE, Paul – Bibliophilie – Bibliomanie (Poèmes)

Donneuse de voix : Carole Bassani-Adibzadeh & Christine Sétrin | Durée : 2min | Genre : Poésie


Carl Spitzweg - Le Rat de bibliothèque

« Le vieux livre qu’on a lu, relu tant de fois ! » (Bibliophilie)

« Lire n’est rien : faut avoir lu ; faut ; l’a fallu ! » (Bibliomanie)

Deux poèmes extraits des Biblio-sonnets de Paul Verlaine : une petite surprise pour un « lupinophile » et « sherlockophile » (entre autres !), qui nous charme tous les jours avec de nouvelles lectures…

Bon anniversaire, cher René !!!

Bibliophilie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 740 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SCHWOB, Marcel – La Légende des gueux

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 3h 54min | Genre : Contes


Marcel Schwob - La Vendeuse d'ambre

Marcel Schwob écrit, dans la préface de Cœur double (1891), le recueil dont La Légende des gueux constitue la deuxième partie : « Toutes les terreurs que l’homme a pu éprouver, la longue série des criminels les a reproduites d’âge en âge jusqu’à nos jours. Les actions des simples et des gueux sont des effets de la terreur et répandent la terreur. La superstition et la magie, la soif de l’or, la recherche de la sensation, la vie brutale et inconsciente, autant de causes des crimes qui mènent à la vision de l’échafaud futur dans Fleur de Cinq-pierres, à l’échafaud lui-même, avec son horrible réalité, dans Instantanées. L’homme devient pitoyable, après avoir ressenti toutes les terreurs, après les avoir rendues concrètes en les incarnant dans ces pauvres êtres qui en souffrent. »

Les seize contes de La Légende des gueux nous invitent en effet à partager autant de tranches de vie de « gueux », de petites gens, à travers les siècles, depuis l’âge de la pierre polie jusqu’à une époque future et apocalyptique. Et si la terreur et la pitié évoquées par l’auteur dans la préface sont presque omniprésentes, ces histoires ne sont pas non plus dépourvues de tendresse et d’espoir…

Note : La plupart des contes de la première partie de Cœur double sont déjà disponibles sur notre site : Les Striges, Le Sabot, Les Trois Gabelous, Le Train 081, Arachné, L’Homme double, Lilith, Les Portes de l’opium, Spiritisme, Un squelette.

Illustration : La Vendeuse d’ambre, par Georges de Feure, pour le recueil La Porte des rêves (1899).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : La Vendeuse d’ambre.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 098 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERGA, Giovanni – La Malaria

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 24min | Genre : Nouvelles


Giovanni Verga

Giovanni Verga (1840-1922) est un des principaux représentants du vérisme, un mouvement littéraire et artistique proche à la fois du naturalisme français et du réalisme anglais ou russe. Auteur de romans comme Les Malavoglia, Mastro don Gesualdo et de nombreuses nouvelles, ses thèmes de prédilection sont les « vinti dalla vita », les vaincus de la vie, et la façon dont les humbles affrontent la vie et ses épreuves.

La Malaria, nouvelle publiée en 1883 dans le recueil Novelle rusticane, est « une symphonie de la désolation solaire » (Georges Haldas, Trois Écrivains de la relation fondamentale, 1978) dans laquelle la victoire de la vie sur les hommes se manifeste de deux façons : la malaria qui, dans ce coin de campagne torride, sévit de façon endémique et tue ou rend fou, et le chemin de fer, qui, en éliminant le trafic qui passait le village, provoque la ruine de l’unique auberge…

Traduction : Junia Letty (1893-1941).

Licence Creative Commons

La Malaria.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 138 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DELEDDA, Grazia – La Ressemblance

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 44min | Genre : Contes


Grazia Deledda

Comme tous les jours depuis trois semaines, Jorgi attend la jolie Nania près de la source. Leurs rendez-vous sont purement platoniques : Jorgi aide Nania à remplir sa cruche, ils bavardent quelques instants et Nania rentre très vite chez elle, de peur que son père ne s’aperçoive de quelque chose. Jamais Jorgi « n’aurait osé seulement effleurer le bord de sa jupe sans qu’elle le permît ». Mais ce jour-là, Jorgi est bien décidé à obtenir son premier baiser. Or Nania ne vient pas…

Grazia Deledda (1871-1936) publia ce joli conte plein de délicatesse en 1895 dans un recueil intitulé Racconti sardi. Cette femme de lettres sarde, autodidacte (elle n’a jamais terminé l’école primaire), auteur de plusieurs romans (Âmes honnêtes, Roseaux au vent… ), obtint le Prix Nobel de Littérature en 1926.

Traduction : Georges Hérelle (1848-1935).

Licence Creative Commons

La Ressemblance.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 613 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Vésuve, Vesuvius, Vesubio (Poèmes)

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 34min | Genre : Poésie


Edward Gennys Fanshawe - La baie de Naples et le Vésuve, vus depuis Castellamare

« Et désormais, chargés du seul fardeau des âmes,
Pauvres comme le peuple, humbles comme les femmes,
Ne redoutez plus rien. Votre église est le port ! »
Victor Hugo, Quand longtemps a grondé la bouche du Vésuve (1835)

« Pompeïa-station — Vésuve, est-ce encor toi ?
Toi qui fis mon bonheur, tout petit, en Bretagne,
— Du bon temps où la foi transportait la montagne —
Sur un bel abat-jour, chez une tante à moi. »
Tristan Corbière, Vésuves et Cie (1873)

« Ramenez-moi, disais-je, au fortuné rivage
Où Naples réfléchit dans une mer d’azur
Ses palais, ses coteaux, ses astres sans nuage,
Où l’oranger fleurit sous un ciel toujours pur. »
Alphonse de Lamartine, Tristesse (1823)

« L’incendie a gagné les antiques forêts.
Les animaux fuyant dans les sentiers secrets,
Vingt fois pours échapper retournent sur leur trace ;
Par tout la mort en feu les repousse et les chasse. »
René Richard Louis Castel, Le Vésuve en courroux sous ses monts caverneux (1802)

« Aux bords de la mer écumante,
Vois ce mont, de l’Etna rival audacieux,
Qui, géant redouté, de sa tête fumante
Va toucher et noircir les cieux. »
Charles-Julien Lioult de Chênedollé, Le Vésuve (1822)

« Volcanoes be in Sicily
And South America,
I judge from my Geography. »
Emily Dickinson, Volcanoes be in Sicily (189?)

« Salamandra frondosa y bien poblada
te vio la antigüedad, columna ardiente,
¡ oh Vesubio, gigante el más valiente
que al cielo amenazó con diestra osada ! »
Francisco de Quevedo, Salamandra frondosa y bien poblada (S. XVII)

« Este del fuego elementar perene
Ardiente emulación, que en los prodigios
de la naturaleza Rey se nombra. »
Lope de Vega, Este del fuego elementar perene (S. XVII)

« Ici, sur le dos aride de mont formidable, du Vésuve exterminateur, que ne réjouit aucun autre arbre, aucune autre fleur, tu répands autour de toi tes rameaux solitaires, genêt odoriférant, et les déserts te plaisent. »
Giacomo Leopardi, Le Genêt, ou La Fleur du désert (1837, Traduction : François-Alphonse Aulard, (1849-1928))

Illustration : Edward Gennys Fanshawe (1814-1906), La Baie de Naples et le Vésuve, vus depuis Castellamare.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 088 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEBLANC, Maurice et CROISSET, Francis (de) – Le Retour d’Arsène Lupin

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 1h 4min | Genre : Théâtre


Le Retour d'Arsène Lupin

Nous retrouvons ici Arsène Lupin, toujours aussi séduisant, vif, léger et audacieux, cambrioleur, certes, mais gentleman…

Dans cette pièce de théâtre en un acte, de Maurice Leblanc et Francis de Croisset, Arsène pousse le panache jusqu’à informer la presse de son dernier projet : s’emparer d’un diadème d’émeraudes, d’une valeur inestimable, cadeau royal offert au Président de la République Française par le radjah.

Mais parviendra-t-il à ses fins ?

« Si vous vous refusez avec un parti pris qui, prenez garde, devient de l’obstination à vous passer de mes services, je vous prouverai qu’on ne peut impunément s’en priver et je m’offrirai ce diadème… vous savez ce que cela veut dire… Veuillez avoir la bonté de me répondre dans les vingt-quatre heures, à mon adresse ordinaire : M. Arsène Lupin. France. »

Le Retour d’Arsène Lupin.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 17 882 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Christine Sétrin :