Livres audio gratuits pour 'Danemark' :


BANG, Herman – La Danseuse

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Nouvelles


La danseuse Irene Castle, photographiée par Moffett, Chicago, 1915 (Source : New York Public Library Digital Gallery)

Herman Bang (1857-1912), écrivain danois naturaliste est surtout intéressé par les existences ratées ou malheureuses. Il est considéré comme l’un des maîtres de la littérature danoise en ce qui concerne les descriptions de portraits psychologiques féminins.
Il est dommage que nous n’ayons qu’une seule de ses oeuvres, La Danseuse (1890), traduite en français huit ans plus tard par le vicomte de Collevile, contemporain de Claude Monet et de Verlaine.
« Mademoiselle Irène ne sortait jamais, prise d’effroi à la vue de cette plaine qui s’allongeait déserte devant sa fenêtre, et puis elle avait une si grande frayeur des taureaux et des chevaux emportés ! Le soir venu elle faisait bouillir l’eau sur le poêle et préparait le thé. Puis elle travaillait longuement à ses papillotes, retirait enfin ses vêtements et en pantalon elle commençait à faire « des pas » au pied du lit. [...] »

Illustration : Irene Castle, photographiée par Moffett, Chicago, 1915. (Source : New York Public Library Digital Gallery).

La Danseuse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 562 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KIERKEGAARD, Søren – En quoi l’homme de génie diffère-t-il de l’apôtre ?

Donneur de voix : Olivier Pontreau | Durée : 47min | Genre : Philosophie


Joseph Mallord William Turner - L'Ange debout dans le Soleil (1846)

Accompagné d’une courte notice sur la vie et l’œuvre de Kierkegaard, le texte présente une réflexion sur les différences entre un artiste et un messager de Dieu.

« Comment l’exégèse et la spéculation erronée sont-elles parvenues à embrouiller l’idée chrétienne ?
La réponse catégorique est celle-ci : Elles ont tout simplement fait reculer le paradoxe de la foi chrétienne dans la catégorie de l’esthétique, de sorte que tout terme chrétien qui, en restant dans sa sphère est essentiellement catégorique, en est à présent réduit à servir d’armes au bel esprit. »

Traduction : Johannes Gøtzsche (1866-1938).

En quoi l’homme de génie diffère-t-il de l’apôtre ? – Notice.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 736 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANDERSEN, Hans Christian – Le Compagnon de voyage

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 37min | Genre : Contes


Bertall - Le Compagnon de voyage

« Le champ tout entier, avec l’étang, avec le foin, ayant le ciel bleu pour plafond formait une chambre à coucher vraiment délicieuse. L’herbe verte avec ses petites fleurs rouges et blanches, en était le tapis ; les buissons de tilleuls et les haies de roses sauvages l’ornaient de bouquets ; avec son eau limpide et fraîche, l’étang servait de fontaine ; les roseaux, en s’inclinant, y disaient bonjour et bonne nuit ; la lune était comme une grande lampe suspendue au plafond bleu, et cette lampe ne risquait pas d’incendier les rideaux. »

Tiré des Contes d’Andersen, traduits du danois par David Soldi (1819-1884).

Le Compagnon de voyage.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 35 586 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANDERSEN, Hans Christian – Le Jardin du Paradis

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 30min | Genre : Contes


Bertall - Le Jardin du Paradis

« Il régnait une obscurité telle qu’on n’en voit de pareille qu’au fond d’un puits au milieu de la nuit. Tantôt le prince glissait sur l’herbe mouillée, tantôt il tombait sur les pierres aiguës dont le sol était hérissé. Trempé jusqu’aux os, il fut obligé de grimper sur de gros blocs recouverts d’une mousse épaisse et ruisselante. Il allait tomber évanoui de fatigue, lorsqu’il entendit un bruit étrange, et aperçut devant lui une grande caverne éclairée par un feu qui aurait pu rôtir tout un cerf ; et, en effet, attaché à la broche par les cornes, un superbe cerf y tournait lentement entre deux sapins abattus. »

Tiré des Contes d’Andersen, traduits du danois par David Soldi (1819-1884).

Le Jardin du Paradis.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 33 689 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANDERSEN, Hans Christian – L’Ombre

Donneurs de voix : Carole, J.-Luc & Gilles-C. | Durée : 24min | Genre : Contes


Bertall - L'Ombre

« À ces mots, le savant se leva et l’Ombre fit comme lui. Il se tourna, et l’Ombre se tourna aussi. Quelqu’un qui eût fait attention aurait pu voir que l’Ombre entrait par la porte entr’ouverte chez le voisin, au moment où le savant entrait lui-même dans sa chambre en tirant derrière lui le grand rideau. »

Tiré des Contes d’Andersen, traduits du danois par David Soldi (1819-1884).

L’Ombre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 30 781 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANDERSEN, Hans Christian – 18 contes

Donneuse de voix : Carole B.-A. | Durée : 4h 23min | Genre : Contes


Bertall - La Vieille Maison

Une série de 18 contes d’Andersen.

L’Intrépide Soldat de plomb – Les Habits neufs du grand duc – La Bergère et le Ramoneur – Le Briquet – L’Ange – Petit Claus et Grand Claus – La Princesse sur un pois – La Grosse Aiguille – Les Fleurs de la petite Ida – La Petite Fille et les Allumettes – La Vieille Maison – Le Coffre volant – La Pâquerette – La Petite Poucette – La Petite Sirène – Le Vilain Petit Canard – Les Cygnes sauvages – Le Chanvre.

Traduits du danois par David Soldi (1819 – 1884).

> Écouter un extrait : L’Ange.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 204 044 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANDERSEN, Hans-Christian – Le Rossignol

Donneurs de voix : Carole B.-A. & Jean-Luc F.| Durée : 22min | Genre : Contes


Empereur chinois

« En Chine, vous devez bien le savoir, l’empereur est un Chinois, et tous ceux qui l’entourent sont aussi des Chinois. Il y a bien des années, — hâtez-vous donc d’écouter cette histoire qui sera bientôt oubliée — le château de l’empereur était le plus magnifique du monde, tout entier de porcelaine si précieuse, si fragile, si délicate qu’il fallait prendre bien garde d’y toucher. »

Tiré des Contes d’Andersen, traduits du danois par David Soldi (1819-1884).

Le Rossignol.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 35 488 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Danemark :


<123