Livres audio gratuits pour 'DanielLuttringer' :


ROD, Édouard – Un coupable

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 19min | Genre : Nouvelles


Un coupable

Cette intrigante nouvelle d’Édouard Rod (1857–1910) a été publiée dans le magazine illustré La Vie littéraire en janvier 1899.

Le nar­ra­teur est ici un juge qui, à l’occasion d’un dépla­ce­ment, s’intéresse à M. Arnaud, un pauvre diable d’ivrogne qui semble obsédé par une affaire cri­mi­nelle sur­ve­nue vingt ans plus tôt et jamais élu­ci­dée. Un homme, le père Mathu­rin, appré­cié de toute la com­mu­nauté vil­la­geoise, avait en effet été trouvé mort, assas­siné de six coups de cou­teau. À cette époque Arnaud était le syn­dic de la région, et avait eu à cœur de trou­ver le meur­trier, mais en vain. Très vite, l’instruction ter­mi­née, il avait démis­sionné de son poste et som­bré dans l’alcool et la ruine sociale…

Un coupable.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 919 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

THEURIET, André – L’Horloge

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 26min | Genre : Nouvelles


L'Horloge

Cette poignante et tendre nouvelle d’André Theuriet (1833-1907) est parue dans le magazine La Lecture en juillet 1896.

Le début : « C’était une horloge du XVIIIe siècle, enfermée dans une longue boîte de noyer qu’enjolivait une curieuse marqueterie de buis de rose. Tout en haut, le cadran de cuivre finement ciselé montrait à nu l’émail bleu de ses chiffres romains, tandis que dans les flancs chantournés de l’étui, le grand balancier allait et venait avec un bruit sec, laissant voir à intervalles réguliers son disque jaune par la vitre ronde d’une lucarne. Le marteau tombant lentement sur le timbre, sonnait les quarts, les demies et les heures, avec un tintement pareil à la sonnerie d’une église de village. On l’entendait du milieu de l’escalier, ainsi que le majestueux tic-tac du pendule. L’horloge avait dû orner jadis le vestibule de quelque château campagnard. Par quels milieux avait-elle passé avant de venir meubler la modeste salle à manger du petit appartement que Mme Noirtin occupait au cinquième d’une maison de la rue Saint-Placide ? Mme Noirtin elle-même n’aurait pu le dire au juste. Tout ce qu’elle savait, et qu’elle ne se lassait de conter à son vieil ami, M. Evonyme Martelot, c’est que l’horloge provenait de l’héritage de sa grand-mère paternelle, et que celle-ci l’avait apportée en dot, lorsqu’elle était entrée en ménage, vers 1813 ou 1814. »

L’Horloge.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 876 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BAZIN, René – Les Oberlé

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 7h 50min | Genre : Romans


Les Oberlé

Joseph Oberlé est un riche industriel alsacien qui s’accommode de la tutelle allemande et envoie son fils faire ses études de droit en Allemagne. Il envisage pour sa fille Lucienne un mariage avec un Allemand. Pourtant, sa femme, Monique, et son fils Jean ne sont pas de ce point de vue. Eux partagent l’opinion majoritaire de résistance aux Prussiens. Ils vont s’opposer aux projets de Joseph…

« - Il n’est pas permis à un esprit éclairé de juger les pays simplement sur leur commerce, leur marine ou leur armée.
- Sur quoi donc les juger, monsieur ?
- Sur leur âme, monsieur ! La France a la sienne, que je connais par l’histoire, et par je ne sais quel instinct filial que je sens en moi. Et je crois fermement qu’il y a beaucoup de vertus supérieures ou de qualités éminentes, la générosité, le désintéressement, l’amour de la justice, le goût, la délicatesse et une certaine fleur d’héroïsme, qui se rencontrent, plus abondamment qu’ailleurs, dans le passé et aussi dans le présent de cette nation-là. Je pourrais en citer bien des preuves. Lors même qu’elle serait aussi faible que vous l’assurez, elle renferme des trésors qui font l’honneur du monde, qu’il faudrait lui ravir avant qu’elle méritât de mourir, et près desquels tout le reste est peu de chose. Votre germanisation, monsieur, n’est que la destruction ou la diminution de ces vertus ou de ces qualités françaises dans l’âme alsacienne. Et c’est pourquoi je prétends qu’elle est mauvaise… »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 420 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUE, Eugène – Les Sept Péchés capitaux (La Luxure)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 6h 16min | Genre : Romans


La Luxure

La Luxure est le quatrième des Sept Péchés Capitaux, parus entre 1847 et 1853.

« — Et moi, vous ne me perdrez pas ainsi que le cardinal légat, madame ! s’écria l’archiduc en se levant et faisant un suprême effort pour rompre le charme dont il sentait déjà l’irrésistible puissance. Je vois le piège ; j’ai des ennemis, vous voulez, par vos séductions perfides, m’entraîner à quelque démarche dangereuse, et ensuite me livrer aussi au mépris et aux risées que mériterait ma faiblesse. Mais, Dieu soit béni ! il m’ouvre les yeux à temps. Je le reconnais avec horreur, cette fascination diabolique, qui m’ôtait l’usage de ma raison, n’était pas même de l’amour, non, je cédais à la passion la plus grossière, la plus ignoble, qui puisse ravaler l’homme au niveau de la brute, à cette passion que, pour ma honte et pour la vôtre, je veux nommer tout haut, à LA LUXURE, madame !!! »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 408 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BORNIER, Henri (de) – La Politique dans Corneille

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 40min | Genre : Essais


La Politique dans Corneille

Cet essai d’Henri, vicomte de Bornier (1825-1901), dramaturge, poète, écrivain et critique théâtral français, est paru dans le premier numéro de La Nouvelle Revue en 1879.

Le début : « Napoléon Ier disait : « Il y a un grand vide dans la tragédie française ; aussi, jusqu’à présent la tragédie sur notre théâtre, sauf quelques rares essais, est demeurée grecque ou romaine. Ce vide, d’où vient-il ? De l’absence complète d’une pensée supérieure à l’action dramatique, ou, si vous aimez mieux, d’un ressort caché qui fasse tout mouvoir. Les anciens avaient la fatalité à laquelle leurs dieux mêmes étaient soumis ; et cette intervention était toute naturelle, puisque les événements de leurs drames se mêlaient à leur religion. Chez nous, il n’en est pas de même : il existe une séparation complète entre le théâtre et l’Église ; celle-ci même frappe l’autre d’anathème ; il faut donc chercher ailleurs à défaut de la religion, qu’on ait recours à la politique. Oui, dans le drame moderne, la politique doit remplacer la fatalité. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 660 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEJEAN, Guillaume Marie – La Traite des esclaves en Égypte et en Turquie

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 55min | Genre : Essais


La Traite des esclaves en Égypte et Turquie

Cet article peu complaisant de Guillaume Lejean (1824-1871), explorateur et géographe français, a été publié dans la Revue des deux mondes en août 1870.

Il a fait suite notamment à la publication de La Traite orientale, histoire des chasses à l’homme organisées en Afrique depuis quinze ans pour les marchés de l’Orient, par M. Berlioux (Lyon, 1870).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 926 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MALOT, Hector – Une bonne affaire

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 9h 13min | Genre : Romans


Une bonne affaire

Avec son titre banal, Une bonne affaire est une sorte de thriller judiciaire à l’issue duquel notre héros, malmené pendant quelques centaines de pages, s’en sortira avec les honneurs (et l’amour).

« Bien que la supériorité de la nouvelle invention fût universellement reconnue, il y avait encore plusieurs raffineries qui s’en tenaient à l’ancien procédé : de ce nombre était celle de la Grande-Pinte.
- Elle y viendra, se disait Pascal.
Mais comme elle n’y venait pas, il eut la curiosité de chercher à savoir la cause de cette obstination ; alors il apprit que depuis longtemps on y consommait un noir décolorant qui avait la plus grande ressemblance avec le sien et que ce noir était fourni par Midoucet.
En pareille occurrence, le rôle de celui qui est armé d’un brevet est bien simple : il saisit les produits contrefaits et il traduit les contrefacteurs en police correctionnelle Mais Pascal avait horreur des procès et des moyens violents ; au lieu d’aller chez le président du tribunal lui demander une ordonnance pour saisir, il s’en alla tout simplement chez Midoucet. Depuis longtemps il avait envie de connaître celui qu’on accusait d’assassinat et d’incendie. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 962 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RETBI, Shmuel – Le Fil d’Ariane

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


Le Fil d'Ariane

Préface

Comme disait le Minotaure, cette courte nouvelle aurait pu s’intituler « la critique est… thésée ». L’ennui, c’est que l’expression trouve déjà sa place dans des milliers de publications antérieures à celle-ci. Aussi ai-je préféré un titre plus aguichant dans l’espoir d’attirer sur ces lignes l’intérêt du lecteur et de la lectrice. Quoi qu’il en soit, ce texte ne vise qu’à un seul objet : fustiger, fouetter et ridiculiser ceux qui disent du mal des autres sans réfléchir ni aux tenants ni aux aboutissants de leurs propos. Il se peut que cette nouvelle pêche elle-même par là où elle veut critiquer. Entre nous, cela ne m’étonnerait pas. Critiquer les critiques, c’est critiquer l’autre. Or, l’autre, je viens de le sous-entendre, a droit à mon respect et à mon estime autant que j’ai droit moi-même à la paix sociale. Malgré tout, je me sens comme le scorpion qui demande à la grenouille de lui faire passer le ruisseau.
« Tu ne me piqueras pas ?, demande la sotte bête.
- Mais non, voyons !, répond le filou. Si je te pique, je coulerai avec toi dans la rivière. »

La grenouille se met en route. Au milieu, le scorpion plante son dard dans la nuque du batracien.

« Qu-as-tu fait, malheureux ?!
- Je regrette, je ne peux pas m’en empêcher. »

La meilleure défense étant l’attaque, eh bien attaquons sans délai.

Shmuel Retbi

Le Fil d’Ariane.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 157 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour DanielLuttringer :