Livres audio gratuits pour 'DanielLuttringer' :


BAZIN, René – Le Voisin

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 10min | Genre : Nouvelles


Le Voisin

Cette nouvelle champêtre, aussi élégante en la forme qu’au fond, est parue dans le magazine Lisez-moi en 1910.

« C’était Henri Houdaille qui, grimpé dans la gouttière, éteignait avec un seau d’eau et une couverture de lit le feu qui venait de prendre à l’angle de la toiture. Il avait réveillé la mère et les enfants qui dormaient, et les avait mis en sûreté. À présent, il commençait à lutter contre le feu, tout seul, car le vieux François Bedouet courait, éperdu, dans l’atmosphère de fournaise de la cour, entrait dans la maison, ne trouvait pas de draps, ne retrouvait plus le seau pour puiser l’eau, et, se tordant les mains, gémissant, inutile, ne semblait plus avoir de volonté que pour contempler, de ses yeux dilatés et pleins de souvenirs de moisson, les deux meules jumelles de foin et de paille, qui s’en allaient en flammes. »

Le Voisin.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 497 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WEY, Francis – Hesdin-Norredin, conte arabe

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 31min | Genre : Contes


Hesdin-Norredin, conte arabe

Ce conte (moral) de l’écrivain et historien Francis Wey (1812-1882) est paru dans Le Musée des familles en 1884.

« Bientôt, le fils d’Abou-Aïdou devint si célèbre, que le prince, curieux de juger par lui-même si la renommée n’exagérait pas ses mérites, l’envoya chercher. Zeyn-Alasnam, charmé de la conversation fine et de l’enjouement de notre héros, lui fit un présent considérable, le logea dans son palais et résolut de se l’attacher. Chacun alors courtisa Hesdin, et les hommages dont Giafar, le vizir et le favori du roi, était jusque-là l’objet, se partagèrent ; les courtisans, et Giafar lui-même, se tournèrent vers l’astre naissant. Cependant, Giafar courbait la tête, mais non le cœur, et il était dévoré d’un secret dépit. Ces sentiments étaient partagés : autant Hesdin plaisait à un sexe, autant il déplaisait à l’autre ; ses remarques ingénieuses sur la laideur de celui-ci, sur la sottise de celui-là, étaient d’autant plus acérées qu’on ne pouvait le combattre avec les mêmes armes ; il défiait la critique, et encourait, à son insu, la haine profonde qu’engendre l’impuissance forcée. »

Hesdin-Norredin, conte arabe.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 132 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GRÉVILLE, Henry – L’Amie

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 5h 14min | Genre : Romans


L'Amie

« Écoute, lui dit madame Brécart, il faut que tu m’entendes. Je te comprends mieux que tu ne crois, je te dirai même que je te plains. Oh ! tu as beau me regarder avec dédain, de nous deux, ce n’est pas moi qui suis à plaindre ; et cela n’est pas une question de position ou de fortune, c’est une question de caractère. Tu as voulu être parfaite ; tu t’es soustraite aux erreurs, aux défaillances de la vie ordinaire ; tu as cherché ailleurs que dans l’existence réelle la satisfaction de tes désirs et l’accomplissement de tes rêves. Tu rougissais à la pensée de la maternité, tu me trouvais inconvenante quand j’embrassais mon mari… et voilà que la vie s’est vengée sur toi : tu aimes le mari d’une autre ! Tu connais les paroles de l’Évangile : Celui qui a commis l’adultère dans son cœur est adultère. Eh bien, voilà ton châtiment ! Si tu avais été la femme d’un autre, tu n’aurais pas convoité mon mari…
– Je n’ai pas convoité ton mari, interrompit Camille ; l’amour que je lui porte n’a rien de commun avec ce que, toi, tu appelles de ce nom !… »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 562 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAGERLÖF, Selma – Margareta, la princesse de la paix

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 21min | Genre : Nouvelles


Margareta, la princesse de la paix

Cette nouvelle, lyrique et poétique, est tirée du recueil Les Liens invisibles paru en 1894.

« Lorsqu’elle traversa le fleuve dans le grand bac, elle descendit de son cheval, et, penchée sur l’eau fuyante, elle se parlait à elle-même : « Tu vois cette eau : elle est irrésistiblement poussée jusqu’à la mer. Il n’est pas permis aux ondes d’hésiter : elles doivent se jeter dans le sein puissant même s’il leur semble amer et redoutable. La rivière a beau rencontrer une baie calme, encadrée de roseaux : elle ne peut s’y attarder. Elle ne peut pas davantage remonter à sa source paisible, là-haut, sous la forêt. Il faut qu’elle aille en avant et toujours. Telle est la destinée. Sois la vague douce et molle qui se laisse absorber dans l’agitation du monde pour en adoucir l’amertume. »

Traduction : André Bellessort (1866-1942).

Margareta, la princesse de la paix.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 039 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HARDY, Thomas – La Duchesse de Hamptonshire

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 29min | Genre : Nouvelles


La Duchesse de Hamptonshire.gif

Cette nouvelle d’amour tragique (1878), au dénouement stupéfiant, est parue dans la Revue bleue en 1933.

« Deux mois environ après le mariage, dans l’obscurité et le calme du soir, un homme franchissait la porte de l’avenue du parc conduisant de la grande route au manoir. Arrivé à deux cents yards des murs, il abandonna le gravier de l’allée pour se rapprocher de l’habitation par un sentier circulaire qui aboutissait à un bosquet. Là il attendit ; quelques minutes après l’heure sonnait à l’horloge du château et une forme féminine pénétrait dans ce coin écarté venant de la direction opposée. Là les deux formes indistinctes se rejoignirent comme le font en roulant sur une feuille deux gouttes de rosée puis ils demeurèrent face à face, la jeune femme baissant les yeux.
- Emmeline, vous m’avez supplié de venir et me voici. Que le ciel me pardonne ! dit l’homme d’une voix rauque.
- Vous allez émigrer, Alwyn, dit-elle d’une voix entrecoupée, je l’ai entendu dire, vous embarquez à Plymouth dans trois jours sur la Western Glory ! »

Traduction : Maxime Gaucher (1829-1888).

La Duchesse de Hamptonshire.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 682 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Judith – L’Impératrice Zin Gou

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 12min | Genre : Nouvelles


L'Impératrice Zin Gou

Une page de l’histoire du Japon, romanesque et poétique, extraite du recueil Le Paravent de soie et d’or de Judith Gautier (1845-1917), fille de Théophile Gautier.

« La souveraine a mis pied à terre ; elle s’avance jusqu’aux bords des flots, et, enlevant sa coiffure d’or, dénoue ses longs cheveux. Pour en effacer les parfums, elle les baigne dans la mer, puis les tord, les relève, en forme un chignon unique, tel que les portent les hommes. Elle saisit alors une hache d’armes et monte sur la plus belle des jonques. De là, à tous, l’Impératrice guerrière apparaît comme sur un piédestal. Elle a revêtu l’armure de corne noire dont les lamelles, jointes par des points de soie pourpre, retombent plus bas que les genoux, sur l’ample pantalon de brocart blanc à dessins nuageux, serré à la cheville. Elle a des épaulières de velours noir et d’énormes manches, très majestueuses, qui, descendant jusqu’à terre, forment comme un manteau ; elles sont faites d’une étoffe semée de fleurettes d’or disposées en losange et la doublure est de satin uni. »

L’Impératrice Zin Gou.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 160 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GARNERAY, Louis – Voyages, aventures et combats (Partie 02)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 8h 41min | Genre : Voyages


Voyages aventures et combats 2.gif

Suite et fin des aventures maritimes du corsaire, peintre de marine, dessinateur, graveur et écrivain, Louis Garneray.

« Le brave et rusé Breton fait alors diminuer de voiles pour se placer au vent, par son travers, à portée de 18. À peine cette manœuvre est-elle opérée, qu’un insolent et brutal boulet part du bord de l’ennemi pour assurer ses couleurs anglaises. À cette sommation d’avoir à montrer notre nationalité, un silence profond s’établit sur la Confiance.
- Imbécile ! s’écrie Surcouf en haussant les épaules d’un air de pitié et de mépris. Apostrophant alors l’ennemi comme s’il eût été un adversaire en chair et en os, notre capitaine se met à débiter, avec un entrain et une verve qui faisaient bouillir d’enthousiasme le sang de l’équipage dans ses veines, un discours, en argot maritime, qui est resté comme le chef d’œuvre du genre. »

> Écouter un extrait : Chapitre 15.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 538 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DUMOULIN, Maurice – Marie-Antoinette jugée par Louis XVIII

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 10min | Genre : Histoire


Marie-Antoinette jugée par Louis XVIII

Ce court article, on ne peut plus historique, de Maurice Dumoulin (1862-1911) a été publié dans la revue Lisez-moi Historia en 1910.

« Je n’ai voulu que payer ma dette envers la postérité, eu lui faisant voir l’infortunée Marie-Antoinette telle qu’elle était. J’ai défendu son caractère que l’on peint méchant et qui était bon, généreux, bienfaisant. Je n’ai point flatté ses fautes, mais j’ai fait voir que les unes ne sont pas prouvées et que les autres sont excusables. »

Marie-Antoinette jugée par Louis XVIII.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 111 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour DanielLuttringer :