Livres audio gratuits pour 'DanielLuttringer' :


AUDEBRAND, Philibert – Le Faisan doré

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 36min | Genre : Nouvelles


Le Faisan doré

Ce réjouissant hommage à la gastronomie par Philibert Audebrand (1815-1906) est paru dans La Revue pour tous en 1889.

« Ici le vieux marquis se leva de la chaise sur laquelle il était assis ; il alla prendre la main de la malheureuse créature, la serra dans la sienne et dit :
- Il y a remède à tout, et surtout à cela.
- Je n’en crois rien, monsieur.
- Écoutez-moi. Je suis le marquis de Cussy ; on m’appelle le premier des gourmands, c’est une flatterie ; on devrait me surnommer le premier des médecins ; ce serait une justice. Je guérirai votre mari.
- Vous, monsieur ? comment cela ?
- À l’aide de ma science. Mais vous entendez bien que j’y mets une condition.
- Laquelle, monsieur ?
- C’est que vous me laisserez médicamenter M. Simon Leblanc comme je l’entendrai.
- Rien de plus juste.
La jeune femme ne pleurait plus ; elle était tout yeux et tout oreilles.
- Pour commencer, reprit le gastronome, je vais écrire à votre mari un mot que vous lui remettrez quand il rentrera.
Il se mit devant un petit bureau de noyer, et jeta quelques lignes sur un bout de papier.
- C’est la première de mes ordonnances ; n’oubliez pas qu’il faudra la suivre, les yeux fermés. »

Le Faisan doré.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 512 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GRÉVILLE, Henry – La Seconde Mère

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 5h 31min | Genre : Romans


La Seconde Mère

Une épreuve que celle de la belle-mère, la seconde mère, pour conquérir le cœur de ses (nouveaux) enfants…

« – Odile, dit Richard, voici mon fils.

Edme n’avait pas quitté la main de son père, contre lequel il se pressait. Il leva sur sa belle-mère un regard chargé de colère et de frayeur.

Odile ressentit un coup, comme si on l’avait frappée en pleine poitrine. Ce regard d’enfant qui portait presque de la haine dans des yeux si semblables à ceux de Richard, lui causait une indicible douleur. À son tour, elle le regarda, cherchant à pénétrer jusqu’au fond de cette jeune âme déjà faussée… Le petit garçon baissa les yeux et recula un peu, comme pour se cacher. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 856 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MIRABEAU, Comtesse (de) – Le Passé et l’Avenir

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 22min | Genre : Nouvelles


Le Passé et l'Avenir

Cette plaisante nouvelle d’amour de la Comtesse de Mirabeau (Marie Le Harivel de Gonneville Mirabeau, 1827-1916), mère de Gyp, est parue dans la Revue de Paris en 1866.

« - Madeleine, vous m’avez rendu la vie, mais vous avez gardé mon cœur tout entier. Je n’ai plus d’autre pensée, d’autre horizon que vous ! Je ne saurai pas m’éloigner de ces lieux où j’ai reçu vos soins, où j’ai rêvé un bonheur complet. Voulez-vous être ma femme ? Je jure devant Dieu de consacrer à vous seule toute mon existence.

Mme de Salbray fit un mouvement en arrière ; elle éprouvait une surprise pénible ; son regard, attaché fixement sur moi, avait une douloureuse expression.

- Enfant ! me dit-elle avec un triste sourire, je pourrais être votre mère. »

Le Passé et l’Avenir.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 537 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TÉRY, Gustave – Les Joies de la terre

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 16min | Genre : Contes


Les Joies de la terre

Ce conte mythologique égyptien de Gustave Téry (1870-1928) est paru dans La Nouvelle Revue en 1894.

« Le soleil s’éteignait dans le fleuve. Au long des eaux, qu’empourprait son sang divin, des flamants rêveurs le regardaient mourir, immobiles sur leurs longues pattes roses. Le grand-prêtre songeait, étendu devant sa maison.
- Qu’importe le destin ! L’amour vaut bien qu’on l’achète au prix de la mort. Qu’Osiris me laisse quelques jours goûter aux lèvres d’Ahouri, et quand il m’ordonnera de partir, j’obéirai sans murmure, car, ainsi que l’a prédit Nephthys, j’aurai connu les joies de la terre. »

Les Joies de la terre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 522 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FEUILLET, Octave – La Veuve

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 2h 27min | Genre : Romans


La Veuve

La promesse sur l’honneur qu’a faite le capitaine d’artillerie Maurice de Frémeuse à son ami lieutenant de vaisseau Robert de La Pave, mortellement blessé, pourra-t-elle être tenue lorsqu’il aura rencontré sa jeune veuve ? Comment choisir entre l’honneur et l’amour ?

« - Marianne, reprit-il, l’existence que nous menons ne peut durer. Votre réputation pourrait en souffrir… et de plus je joue ici un rôle de Tartufe qui me révolte, car la vérité est que je vous aime en amant et non en ami… Il faut donc en finir… autrement vous ne tarderiez pas à me mépriser, comme je commence à me mépriser moi-même. – Je ne voudrais pas vous quitter, à moins que vous ne me l’ordonniez : mais, si je reste, il faut que vous me fassiez la grâce d’accepter mon nom, de m’épouser enfin… Je sais ce que je fais, croyez-le bien… Je sais ce que je vous propose – C’est un crime. Mais nous en sommes là… Il faut choisir… Moi, je suis à vos ordres : décidez ! »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 779 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PEYREBRUNE, Georges (de) – Monsieur Pierre

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 11min | Genre : Nouvelles


Monsieur Pierre

Ce délicat petit tableau des humbles du vieux Paris par Georges de Peyrebrune, à l’état-civil Mathilde-Marie Georgina Elisabeth de Peyrebrune (1841-1917), a été publié dans le magazine illustré La Vie littéraire en 1899.

« Donc, il y a peu de jours, elle s’en vint aux Halles, comme d’habitude, de grand matin, avant six heures, parce que, à cette heure-là, les fleurs se vendent sur le carreau et coûtent bien moins cher. De cinq à huit heures toute la flore de saison s’étale sur les trottoirs, dans de larges corbeilles, tout simplement. Et c’est là que les petits marchands ambulants viennent emplir leurs charrettes, qu’ils promènent ensuite par la ville, comme si elles étaient payées par quelque gouvernement fastueux pour disposer le long des rues le décor éblouissant des fleurs fraîches et remuer des encensoirs fumant du chaud parfum des lis, des œillets et des roses sous les fenêtres et les balcons des belles bourgeoises de Paris. »

Monsieur Pierre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 469 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEBLANC, Maurice – Victor, de la Brigade mondaine (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 4h 53min | Genre : Romans


Victor, de la Brigade mondaine

Avant le vol des bons de la Défense nationale et les assassinats qui suivirent, la renommée de Victor, de la Brigade mondaine, n’excédait pas le cercle restreint de ses chefs et de ses collègues. Il fallut pour le mettre en évidence, qu’apparût brusquement en face de lui cet extraordinaire, ce formidable personnage d’Arsène Lupin, qui allait donner à cette ténébreuse affaire sa signification et son intérêt spécial. Les qualités déjà remarquables du vieil inspecteur furent portées à leur paroxysme par le prodigieux adversaire que lui opposaient les circonstances.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 230 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BARINE, Arvède – Richard Wagner

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 36min | Genre : Biographies


Richard Wagner

Ce brillant essai sur Richard Wagner par l’historienne et critique littéraire Arvède Barine (1840-1908) a été publié dans la Revue politique et littéraire en 1878.

« Wagner ne s’est pas borné à avoir la conception d’un art nouveau et national : il a voulu donner le modèle du drame musical selon les règles formulées dans ses livres. La nature l’avait doué exceptionnellement pour cette tache. Il réunit les triple dons de musicien, de poète et de dramaturge, et ce rare assemblage lui permet d’obtenir l’unité parfaite qui est la condition essentielle du théâtre de l’avenir ? Je ne dirais pas qu’il possède ces dons à des degrés égaux. Des trois artistes qui vivent en lui, le musicien a sur les deux autres une supériorité si décisive que le système wagnérien ne tient pas devant elle. La poésie, qui devait régner superbement sur la scène, courbe la tête, reléguée du rang de reine à celui de confidente et, tombant plus bas encore, à celui d’humble comparse, dans les ensembles formidables qui sont un des triomphes du compositeur. Un des caractères de la musique de Wagner est précisément d’être disproportionnée à la voix humaine : l’orchestre couvre perpétuellement les chanteurs, quelques cris qu’ils fassent. Le moyen de s’intéresser à des paroles qu’on ne distingue pas ! Le gros du public, d’ailleurs, ne s’en soucie guère ; son éducation est à faire sur ce point, et, pourvu qu’il comprenne les situations, il est content de perdre les vers. »

Richard Wagner.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 684 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour DanielLuttringer :