Livres audio gratuits pour 'DanielLuttringer' :


GAUTIER, Théophile – Omphale, histoire rococo (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


Omphale

Omphale, histoire rococo est une nouvelle fantastique parue, notamment, dans La Vie littéraire en octobre 1899.

« Il ne serait peut-être pas inutile, pour rendre plus vraisemblable l’invraisemblable histoire que je vais raconter, d’apprendre à mes belles lectrices qu’à cette époque j’étais en vérité un assez joli garçon. J’avais les yeux les plus beaux du monde : je le dis parce qu’on me l’a dit ; un teint un peu plus frais que celui que j’ai maintenant, un vrai teint d’œillet ; une chevelure brune et bouclée que j’ai encore, et dix-sept ans que je n’ai plus. Il ne me manquait qu’une jolie marraine pour faire un très passable Chérubin ; malheureusement, la mienne avait cinquante-sept ans et trois dents, ce qui était trop d’un côté et pas assez de l’autre. »

Omphale.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 148 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

OURLIAC, Édouard – Le Marquis de La Charnaye

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 2h 29min | Genre : Nouvelles


Le Marquis de La Charnaye

Le Marquis de La Charnaye est extrait du recueil Contes du Bocage dont l’introduction compose un tableau historique des premières guerres de Vendée.

« Eh bien, Mainvielle, dit-il avec effort, les bleus nous ont battus.
- On le dit, monsieur le marquis.
- Ils n’ont pas voulu m’écouter. Ils vont attaquer sans artillerie une ville qu’ils ont laissé paisiblement faire ses préparatifs. Il fallait l’emporter d’assaut après la prise de Saumur.
- Mais, dit Mainvielle avec empressement, Saumur vient d’être évacué.
- Ou bien il fallait se joindre à Charette, forcer le passage de la Loire et soulever la Bretagne, qui nous attend les bras ouverts.
- Oui, mais Charette, battu à Nantes, s’est retiré dans le Bas-Poitou.
- L’armée peut détacher deux divisions.
- Elle a perdu beaucoup de monde.
- On fera de nouvelles levées.
- Hum ! Les villages sont bien déserts.
- On se fortifiera et l’on se battra dans tous les châteaux.
- C’est qu’il ne reste plus grand monde dans les châteaux.
- Eh bien, s’écria le marquis exaspéré, ils s’arrêteront au moins devant le mien, et la dernière pierre en croulera sur ma tête avant qu’ils fassent un pas de plus. »

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 257 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SILVESTRE, Armand – Jeanne

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 26min | Genre : Nouvelles


Jeanne.gif

Jeanne est une nouvelle bretonnante parue dans la revue La Vie littéraire en 1899.

Le début : « C’était au bourg de Pilhoël, un des plus sauvages de la côte de Bretagne, presque farouche dans son encadrement de hautes roches violettes, dont les crêtes déchiquetées s’ensanglantent au soleil couchant, avec la mer à ses pieds, tout à tour rampante comme une bête domptée, ou furieuse et poussant ses baves sonores jusqu’au seuil des maisons ; par derrière, un paysage abrité et souriant avec des fleurs en toute saison, comme dans les serres, un cirque ensoleillé ou les camélias poussent en plein vent. En ce temps-là, Pilhoël était un coin ignoré des touristes et quelques peintres seulement y étaient venus prendre des motifs, se gardant bien d’ailleurs d’attirer dans ce lieu délicieusement désert pour les artistes, l’importune colonie des élégants et des curieux. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 919 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PICHLER, Caroline – Agathoclès, ou Lettres écrites de Rome et de Grèce au commencement du quatrième siècle (Œuvre intégrale)

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 15h 42min | Genre : Romans


Agathoclès

Caroline Pichler (1769-1843) était une romancière nationaliste autrichienne. Elle naquit à Vienne de Hofrat Franz von Greiner. En 1796, Caroline épousa Andreas Pichler, un fonctionnaire gouvernemental. Pendant de nombreuses années son salon fut le centre de la vie littéraire dans la capitale autrichienne, où elle décéda en 1843.

Ses premières œuvres, Olivier, d’abord publiée anonymement (1802), Idyllen (Idylles, 1803) et Ruth (1805), bien que déployant un considérable talent, étaient immatures. Elle trouva ses marques avec le roman historique, et le premier de ses romans de cette catégorie, Agathoclès (1808), une réponse à l’attaque d’Edward Gibbon sur ce héros dans son History of the Decline and Fall of the Roman Empire (Histoire de la décadence et de la chute de l’Empire romain), atteint une grande popularité.

- Tome 01,
- Tome 02,
- Tome 03,
- Tome 04.

Traduction : Isabelle de Montolieu (1751-1832).


Page vue 6 194 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PICHLER, Caroline – Agathoclès, ou Lettres écrites de Rome et de Grèce au commencement du quatrième siècle (Tome 4)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 4h 27min | Genre : Romans


Agathocles4.gif

Suite et fin des Lettres écrites de Rome et de Grèce au commencement du quatrième siècle (Tome 4/4).

Extrait : « Que la-nature, des lois, la religion même aient donné le premier rang à l’homme, qu’il ait sur la femme des droits (dont bien des esprits grossiers abusent), c’est sur quoi je ne veux pas disputer ; mais la réunion de deux êtres intelligens, sentant et pensant de même, forme un ensemble de bonheur et de perfection, lorsqu’ils tendent au même but et s’aident mutuellement pour y parvenir ; la seule différence de leur sexe met de la diversité dans leurs devoirs et dans leurs actions , et s’il y en a dans les caractères, s’il leur arrive d’être en dispute , qui décidera lequel des deux doit céder ? Sera-ce l’usage reçu de la prééminence de l’homme ? la femme sera donc constamment la partie opprimée, et elle aura tort lors même qu’elle aurait raison ? sera-ce la vérité et la justice ? mais comment savoir de quel côté elles sont, lorsque chacun d’eux envisage la chose sous un point de vue différent, et soutient son opinion par des argumens d’égale force ? — L’amour, oui, l’amour seul peut les accorder, et toujours il y réussit ; il rapproche les esprits par mille moyens, il nous montre le point de vue sous lequel l’objet aimé envisage le monde et les choses, comme le plus juste ; il nous rend cher ce qu’il aime ; et sans sacrifice, sans qu’il soit question de céder, la volonté des deux n’en fait plus qu’une. »

Traduction : Isabelle de Montolieu (1751-1832).

> Écouter un extrait : Chapitre 80.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 083 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BEAUME, Georges – Grandet

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 21min | Genre : Nouvelles


Grandet

Georges Beaume est un journaliste, romancier, nouvelliste, critique d’art et de littérature, né le 12 mai 1861 à Pézenas (Hérault), mort en 1940.

Le début : « C’était un joli petit âne d’Afrique, tout gris, tout rondelet, bien connu dans la plaine de l’Hérault et même un peu dans les Cévennes. On le rencontrait toujours sur les routes, traînant sa carriole chargée de linge et de corbeilles, que le grand-père Combal allait vendre aux villages. Et toujours il y avait avec eux, montée sur le devant de la carriole, la petite Frosine, qui tenait le fouet et les guides. Mais elle se gardait bien de battre Grandet: elle lui parlait avec des caresses et le laissait marcher à sa fantaisie. On arrivait quelquefois en retard, quand le soleil était gros, et que déjà les autres marchands s’étaient empressés de choisir les meilleures places sur le marché. »

Grandet.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 060 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GOZLAN, Léon – Aventures merveilleuses et touchantes du Prince Chènevis et de sa jeune sœur

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 1h 42min | Genre : Contes


Aventures merveilleuses et touchantes du Prince Chènevis et de sa jeune sœur

Préface du conte :

« La féerie est-elle le seul domaine où l’on doive aller chercher des sujets de contes pour les enfants ? Après le sublime Perrault, qui a écrit jusqu’ici les plus jolis contes d’enfants, n’y a-t il plus rien à créer pour eux dans un autre genre ? Réussissez, répondra-t-on, et la question sera résolue en votre faveur. Cette réponse n’est que spécieuse ; car je pourrais fort bien ne pas réussir dans ma tentative, sans qu’il fût prouvé pour cela que les enfants ne voudront jamais se plaire qu’aux naïves, qu’aux inimitables fictions du Petit Chaperon rouge et du Petit Poucet. Un plus habile viendra qui, après avoir démontré que les grands parents, en souvenir du passé, par reconnaissance pour leur jeune âge, sont pour plus de moitié dans la vogue éternelle acquise à Perrault, prendra place auprès de cet heureux écrivain en élevant le conte à la hauteur d’un enseignement. Mais faut-il toujours enseigner ? crieront ceux qui volontiers crient sur tout. On leur répliquera doucement : Ne faut-il jamais enseigner ? Quelle meilleure occasion de graver un principe de justice ou d’humanité dans le cœur des enfants, que celle qu’offre tout naturellement un récit qui les captive et les intéresse ? Perrault en vaudrait-il moins si Barbe-Bleue apprenait quelque vérité destinée à germer plus tard ? Les fleurs sont de charmantes choses ; mais les fleurs qui deviennent des fruits sont, je crois, d’un ordre supérieur.
Les enfants ne le sont pas autant qu’on le croit. Si on peut leur offrir sans danger des images fausses, telles que des souris blanches qui se métamorphosent en chevaux ; qu’une citrouille qui se change en magnifique équipage ; si leur intelligence courte, mais saine, redresse facilement ces ingénieux mensonges, n’est-il pas de raison de les initier tout de suite à la vérité, dans les écrits qu’on leur destine ? Mais le charme de la fiction ? objectera-t-on. Soyez tranquilles : Dieu a mis assez de charme et de poésie dans la vérité, sans qu’il soit rigoureusement besoin de recourir à l’imagination de l’homme pour ajouter à la vérité.
Il s’agit uniquement de la leur faire aimer dans nos contes nouveaux, comme Perrault, dans les siens, leur fait aimer le mensonge. Rien n’est plus facile. Que faut-il pour cela ? Être Perrault. »

Léon Gozlan

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 147 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BEAUVOIR, Roger (de) – Le Chevalier de Saint-Georges (Œuvre intégrale)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 17h 10min | Genre : Romans


Le Chevalier de Saint-Georges

Le Chevalier de Saint-Georges est une biographie romanesque de Joseph Bologne de Saint-George, plus connu sous le nom de « chevalier de Saint-George » ou, plus simplement, « Saint-George », né en Guadeloupe le 25 décembre 1745, mort à Paris le 10 juin 1799. Il était escrimeur, musicien (violoniste, compositeur, chef d’orchestre). Militaire, il a participé activement à la Révolution française et s’est engagé au sein de l’armée de la République. Désireux de « continuer et de s’immortaliser par sa valeur et son enthousiasme pour la liberté », il s’était mis à la tête de la Légion franche des Américains. Fréquentant les milieux abolitionnistes, Saint-George a été, par sa position sociale, une figure de l’émancipation des esclaves des empires coloniaux européens dans la seconde moitié du XVIIIe siècle.

- Tome 01,
- Tome 02,
- Tome 03,
- Tome 04.

Illustration : Alexandre-Auguste Robineau, Le Chevalier de Saint-Georges (1787).


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Page vue 5 095 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour DanielLuttringer :