Livres audio gratuits pour 'DanielLuttringer' :


L’ÉPINAY, Marie (de) – Simple Histoire d’un poignard corse

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 34min | Genre : Nouvelles


Simple Histoire d'un poignard corse

Cette sombre nouvelle d’une vendetta de Marie de L’Épinay (1802-1864) est extraite de ses Contes de nuit parus en 1864.

« La justice, toujours très difficile à exercer en Corse, était presque nulle au moment où remonte mon histoire ; Gènes avait tyrannisé, mais non gouverné ce peuple intelligent et brave, le plus susceptible qui soit au monde d’être formé au bien et aux belles actions ; or, ce qu’on nomme vendetta, coutume barbare dont vous avez sans doute entendu parler, s’exerçait dans l’île pour le sujet le plus futile ; et les coupables, retirés dans les montagnes, où ils savaient qu’aucune loi n’irait les atteindre, poussés plus tard par la misère et par la faim, inondaient l’île de brigandages et d’effroi. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 663 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KARR, Alphonse – Pour ne pas être treize

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 1h 19min | Genre : Nouvelles


Pour ne pas être treize

Cette nouvelle d’amour, à l’irrésistible chute, d’Alphonse Karr (1808-1890) est extraite de ses Contes et Nouvelles parus en 1862.

« – Voici, monsieur, de quoi il s’agit ; ma mère ne peut se faire à l’idée d’un dîner où l’on se trouverait treize à table ; monsieur votre oncle devait compléter le nombre de quatorze, avec ces autres jeunes gens que vous voyez.
Et d’un coup d’œil malicieux, elle me fit remarquer que pas un des convives n’avait moins de cinquante ans.
- Il n’est pas venu, et nous nous sommes trouvés réduits à treize ; c’est pour cela, pour cela seul, qu’on a été vous chercher ; vous n’êtes pas ici comme jeune homme, on n’en reçoit pas dans la maison ; comme homme aimable, on a pas encore pu en juger, mais bien comme quatorzième. Voici maintenant que M. Rignoux ne vient pas ; de quatorzième que vous étiez, et comme tel digne de tous les égards, vous êtes retombé à l’état de treizième, et, en conséquence, à l’état de mauvais présage, d’araignée rencontrée le matin, ou de corneille vus à gauche. Il a d ‘abord été question de vous renvoyer par un moyen adroit, mais on n’a pas trouvé de moyen adroit. »

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 759 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GLARDON, Auguste – Le Tombeau de Siddhartâ

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 1h 1min | Genre : Nouvelles


Le Tombeau de Siddharta

Cette troublante nouvelle sur une catalepsie surnaturelle par le missionnaire presbytérien genevois Auguste Glardon (1832-1922) est parue dans La Bibliothèque universelle et Revue suisse en 1887.

« Quand il eut repris sa place, Amrah et Lallou ramenèrent le drap sur la tête de Siddhartâ et l’y nouèrent solidement. Puis, l’ayant soulevé comme on fait d’un sac de blé, ils le renfermèrent dans un coffre, que le chambellan scella de son sceau. Sur un signe d’Amrah, des coolies s’étaient approchés on descendit le coffre dans le caveau, on scella l’ouverture, on recouvrit la fosse de terre, et aussitôt un jardinier y sema de l’orge, comme il avait été convenu. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 654 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MUSSET, Alfred (de) – Margot (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 1h 34min | Genre : Nouvelles


Margot

Cette délicieuse nouvelle d’amour est parue primitivement dans La Revue des deux mondes en 1837 avant d’être réunie aux autres nouvelles et contes édités chez Charpentier en 1888.

« Margot, seule dans cette salle, s’approcha timidement de l’estrade. Elle examina d’abord les griffons dorés placés de chaque côté de la baignoire ; elle n’osait entrer dans l’eau, qui lui semblait devoir, pour le moins, être de l’eau de rose ; elle y fourra doucement une jambe, puis l’autre, puis elle resta debout en contemplation devant le panneau. Elle n’était pas connaisseuse en peinture ; les nymphes de Boucher lui parurent des déesses ; elle n’imaginait pas que de pareilles femmes pussent exister sur la terre, qu’on pût manger avec des mains si blanches, ni marcher avec de si petits pieds. Que n’eût-elle pas donné pour être aussi belle ! Elle ne se doutait pas qu’avec ses mains hâlées elle valait cent fois mieux que ces poupées. Un léger mouvement du rideau la tira de sa distraction ; elle frémit à l’idée d’être surprise ainsi, et se plongea dans l’eau jusqu’au cou. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 851 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ABRANTÈS, Laure Junot – Le Lancier polonais

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 18min | Genre : Histoire


Le Lancier polonais

Extraite des Mémoires de Madame la duchesse d’Abrantès, ou Souvenirs historiques sur Napoléon (1831-1835), cette nouvelle historique fut publiée de façon indépendante en 1842 dans La Revue des feuilletons.

« Le grand-duc de Berg fut ému en voyant un si jeune homme demander, pour ainsi dire, à braver un péril certain ; car s’il était connu, son sort était arrêté d’avance : c’était la mort. Murat, qui la bravait sans pâlir, ne put s’empêcher de faire observer au jeune Leckinski le péril qu’il allait courir. Le jeune Polonais sourit : Que votre altesse impériale me donne ses ordres, répondit-il respectueusement, et je lui rendrai bon compte de la mission dont elle veut bien m’honorer. Je la remercie de m’avoir choisi parmi mes camarades, car tous auraient brigué cette faveur. »

Le Lancier polonais.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 589 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SIENKIEWICZ, Henryk – Une idylle dans la savane

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 1h 54min | Genre : Nouvelles


Une idylle dans la savane

Sous son titre un rien sentimental, se cache une brûlante nouvelle évoquant un périlleux voyage d’émigrants vers la Californie. Elle est parue dans La Nouvelle Revue en 1900.

« Deux semaines après avoir quitté le camp des Trappeurs, nous pénétrâmes sur le territoire de l’Utah. Bien qu’avec difficulté, notre marche se poursuivit sans encombre. Nous avions encore à franchir la partie occidentale des Montagnes-Rocheuses qui forment tout un enchevêtrement de ramifications montagneuses appelées Wasah Mountains. Toutefois, deux rivières, Green et Grand River, se rejoignent pour former l’immense Colorado et leurs nombreux affluents qui coupent les montagnes dans diverses directions, nous ouvraient facilement la route. Nous pûmes donc. nous traîner par ces passages jusqu’au lac de l’Utah, à partir duquel commence la Terre de Sel.
Une contrée étrange, monotone, mélancolique, nous apparut. De vastes plaines, bornées par un amphithéâtre de rochers en cônes tronqués, se succédaient par une monotonie lassante. Ces roches et ces déserts revêtaient un caractère de rudesse, de mort et, à leur vue, on pensait malgré soi au désert biblique. L’eau des lacs était salée, leurs bords dénudés : pas d’arbres ; la terre, sur toute l’étendue, était couverte de terre, de potasse, parfois d’une plante grise aux feuilles épaisses qui, rompues, laissaient suinter un suc visqueux et salé. »

Traduction : Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 908 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LACROIX, Paul – Le Revenant du château de La Garde

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 47min | Genre : Contes


Le Revenant du château de La Garde

Cette nouvelle/conte est extraite des Contes littéraires du bibliophile Jacob à ses petits-enfants parus en 1897.

« – Je les ai vus, Mademoiselle, aussi vrai que je m’appelle Jean- Pierre pour vous servir.
- Vrai ! Vous les avez vus, Jean-Pierre ? dit Germain, qui se réjouissait tout bas de n’avoir pas à rester au château.
- Et moi, de même, je les ai vus, monsieur Germain ! reprit à son tour Marie-Jeanne, en baissant la voix.
- Moi, je voudrais bien les voir ! s’écria mademoiselle de La Garde, qui narguait par sa moue railleuse la crédulité de deux paysans et qui augmentait leurs craintes en ne les partageant pas. Et toi, Thérèse, ne les voudrais-tu pas voir ?
- Assurément, répondit-elle sans s’émouvoir plus qu’à l’ordinaire ; mais nous ne les verrons pas.
- Pourquoi cela, puisqu’ils se laissent voir, ces honnêtes revenants ?
- Parce que de leur naturel les revenants fuient qui les cherche et cherchent qui les fuit. »

Le Revenant du château de La Garde.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 598 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DARC, Daniel – Fièvre bleue

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 1h 1min | Genre : Nouvelles


Fievre bleue.gif

Cette nouvelle d’amour (platonique) par Daniel Darc, pseudonyme de Marie Serrure, romancière et auteur dramatique (1840-1887), a été publiée dans La Revue politique et littéraire en 1884.

« -Il faut faire la part de l’isolement. Seule toujours, la tête se monte. Enfin, que vous dirai-je ? Pol René était devenu pour moi un confident, un ami, un dieu ! À force de le relire et de commenter chacune de ses pensées, je me mis en tête que lui aussi était isolé et malheureux. Et, en effet, sa poésie, vous le savez, est souvent noyée de larmes et pétrie de douleurs. Dans ma folie (car c’en était vraiment une, je l’ai bien compris tantôt, en entendant cette dame), dans ma folie, monsieur, je fis le rêve d’offrir ma vie, mon dévouement, mon âme tout entière à cet homme sublime de consacrer à le rendre heureux mon existence inutile et sans but…, tout cela sans lui demander rien en retour, que de se laisser adorer. Après tout, mon idée, si insensée qu’elle me paraisse à présent, n’était pas sans précédents. Goethe, Byron, Beethoven, Listz, Mérimée, d’autres encore, ont rencontré des dévouements pareils. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 616 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour DanielLuttringer :