Livres audio gratuits pour 'DanielLuttringer' :


MÉZIÈRES, Alfred – Goethe et la Révolution française

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 26min | Genre : Histoire


Goethe et la Révolution française

Sous ce titre générique, Alfred Mézières (1826-1915) a donné à la Sorbonne en 1871 ce cours dans lequel il explicite l’intérêt que l’affaire du Collier de la Reine et le sulfureux comte de Cagliostro avaient suscité chez Goethe.

« Tel était le personnage mystérieux qui excita la curiosité de Goethe, dont Goethe aurait voulu connaître les antécédents, la vie secrète, dont il cherchait à comprendre et à expliquer les actes. Un certain penchant pour le merveilleux le poussait à percer ce mystère. Il avait partagé dans sa jeunesse les espérances, les illusions alchimiques de mademoiselle de Klettenberg ; il lui restait encore quelque chose de ce goût pour les sciences occultes qui devait reparaître dans Faust. Surtout il voulait savoir la vérité sur Cagliostro, étudier son caractère, ses procédés, retrouver par l’analyse psychologique les moyens dont se servait cet aventurier pour mystifier la foule, pour conquérir sa grande réputation. Il n’était pas dupe de ses jongleries, il le considérait comme un charlatan, mais il pensait en même temps que sous ce fatras de mensonges calculés se cachaient peut-être quelques parcelles de vérité scientifique qui expliquaient la crédulité humaine. »

Goethe et la Révolution française.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 539 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHASLES, Philarète – De l’industrialisme au Moyen-Âge

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 23min | Genre : Histoire


De l'industrialisme au Moyen-Âge

Cet essai de « réhabilitation » du Moyen Âge de Philarète Chasles (1798-1873) est paru dans La Revue de Paris en 1829.

Le début : «  Il est une époque de l’histoire que la plupart des écrivains ont vue avec horreur, et traitée avec injustice : c’est le Moyen-Âge. Là, s’il faut les en croire, sont venus s’engloutir les arts, les lettres, les sciences, les vertus, tout ce que l’ancien monde avait de puissance et de grandeur. Siècles maudits, sur lesquels pèse l’anathème ; espèce de gouffre obscur, jeté par la Providence entre la civilisation antique et la civilisation moderne. Sur les deux rives opposées, ils vous montrent, d’une part, les républiques grecques et romaines brillantes de gloire ; de l’autre, l’organisation de la société européenne, qui surgit tout à coup, sans préparation, sans enfance et sans jeunesse. Le contraste est frappant ; l’effet est pittoresque. À ce tableau bizarre, il ne manque que la vérité. »

De l’industrialisme au Moyen-Âge.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 599 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GUALDO, Luigi – Un mariage excentrique

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 8h 14min | Genre : Romans


Un mariage excentrique

Pour sauver Elisa Valenti d’un mariage de raison avec l’odieux Gorletti, le marquis d’Astorre va lui proposer un mariage de convenance. Ce bienfaiteur blasé le restera-t-il ?

Luigi Gualdo (1844-1898) est un poète et écrivain italien et français d’adoption. Un mariage excentrique est dédié à Paul Bourget.

« L’événement qu’on attendait ce jour-là n’avait certes rien de bien extraordinaire ; il s’agissait de l’arrivée du neveu de la marquise, le beau Massimo d’Astorre, célèbre par ses folies, sa prodigalité et sa vie d’aventures. Sa tante, qui ne l’avait plus revu depuis plusieurs années, l’aimait beaucoup, tout en désapprouvant sa conduite, et elle s’était sentie tout émue lorsqu’il lui avait écrit qu’il irait enfin lui rendre la visite depuis si longtemps promise. Il aurait dû arriver ce jour-là vers deux heures ; on l’avait attendu avec impatience, avec curiosité, presque avec émotion – inutilement. On ne parlait plus que de lui dans la maison depuis dix jours. La vie y était si tranquille, les habitudes si uniformes, que l’arrivée de Massimo prenait la valeur d’un événement de la plus haute importance. C’était quelque chose d’intéressant, de savoureux, de piquant, presque comme un léger scandale. Vers cinq heures, au salon on causait toujours de lui, on disait qu’il n’arriverait que le lendemain, lorsque, annoncé à haute voix, il entra tout à coup avec une aisance particulière, baisa la main à la marquise, s’inclina devant les dames, causa avec une facilité calme, et mit tout le monde à son aise. »

Traduction anonyme (1879).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 344 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MAUPASSANT, Guy (de) – Le Masque (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 19min | Genre : Nouvelles


Le Masque

Cette pathétique nouvelle de Maupassant a été publiée dans le magazine L’Écho de Paris en 1889 puis dans le recueil L’Inutile Beauté.

« Le docteur voulut d’abord ôter le masque et reconnut qu’il était attaché d’une façon compliquée avec une multitude de menus fils de métal, qui le liaient adroitement aux bords de sa perruque et enfermaient la tête entière dans une ligature solide dont il fallait avoir le secret. Le cou lui-même était emprisonné dans une fausse peau qui continuait le menton, et cette peau de gant, peinte comme de la chair, attenait au col de la chemise.
Il fallut couper tout cela avec de forts ciseaux ; et quand le médecin eut fait, dans ce surprenant assemblage, une entaille allant de l’épaule à la tempe, il entr’ouvrit cette carapace et y trouva une vieille figure d’homme usée, pâle, maigre et ridée. Le saisissement fut tel parmi ceux qui avaient apporté ce jeune masque frisé, que personne ne rit, que personne ne dit un mot. »

Le Masque.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 897 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RECLUS, Élie – La Légende d’Orphée

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 58min | Genre : Essais


La Légende d'Orphée

Ce savant essai sur le mythologique Orphée par Élie Reclus (1827-1904, à ne pas confondre avec son frère Élisée Reclus) est paru dans La Nouvelle Revue en 1879.

« Les Zeus, les Hadès, et les Poséidon, les Dionysos ont engendré de la sorte une postérité innombrable, ont procréé autant de sous-divinités locales et secondaires, que le figuier sacré des Indes peut avoir de rejetons. Et que parlons-nous d’antiquité, que parlons-nous de Jupiter ou de Junon, de Vénus ou de Cérès ! Ne voyons-nous pas la Vierge Marie de Chartres faire visite à la Vierge Marie de Pontmain, Notre-Dame de Lourdes damer le pion à Notre-Dame de la Salette ? Elles ont toutes leur famille de clientes et de petites filles dont chacune est Notre-Dame autant que la première. N’avons-nous pas mille et mille Dames Noires, Dames Blanches, Dames des forêts, des cavernes, des sources, des gués, des défilés, de la montagne et de la mer ? De prime abord, elle n’est donc pas extravagante, la supposition qu’Orphée de Thrace, fils d’Apollon, est un Apollon de Thrace, et plus spécialement un Apollon hyperboréen ; que cet homme, le plus grand des musiciens, n’est autre qu’une incarnation, une épiphanie du Dieu de la musique. »

La Légende d’Orphée.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 611 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BECKFORD, William – Vathek (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 3h 36min | Genre : Romans


Vathek

Vathek, neuvième calife des Abassides vit aux confins de l’Orient à Samarah. Esthète et curieux, il entreprend la construction d’une tour pour y lire le ciel. Mais sa cruauté est aussi redoutée par ceux qui s’opposent à lui. Un jour, un marchand vient lui proposer deux sabres portant une inscription que nul ne peut déchiffrer. Un vieillard parvient à les transcrire confirmant que ces sabres sont destinés au souverain le plus puissant. Vathek s’en trouve flatté… mais le lendemain, le calife tombe malade et les inscriptions se transforment, mettant en garde ceux qui cherchent à connaître les secrets les plus impies. Un Giaour propose un remède au calife proposant un pacte : s’il abjure sa foi, il aura accès au palais souterrain empli de trésors sous la coupe du terrifiant Eblis…

« Essoufflés d’avoir monté si vite onze mille degrés, au désespoir que leurs seaux soient presque vides, ils n’étaient pas plus tôt arrivés que l’éclat des flammes et l’odeur des momies offusquèrent tous leurs sens à la fois : ce fut dommage, car ils ne virent pas le sourire agréable avec lequel les muets et les négresses leur passaient la corde au col ; mais tout n’était pas perdu, car ces aimables personnes ne se réjouissaient pas moins d’une telle scène. Jamais on n’étrangla avec plus de facilité ; chacun tombait sans résistance et expirait sans pousser un cri ; de sorte que Vathek se trouva bientôt environné des corps de ses plus fidèles sujets, qu’on jeta sur le bûcher. »

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 742 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ESSARTS, Alfred (des) – Conte de jadis

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 17min | Genre : Contes


Conte de jadis

Ce conte faustien d’Alfred des Essarts (1811-1893) est paru dans La Grande Revue en 1888.

« - O Satanas ! Du fond de ton lac de bitume, tu juges bien l’humanité, cette boîte à étroits compartiments où l’on ne peut plus se placer si l’on a manqué sa case.
- Ami, reprit le démon, d’une humeur charmante en ce moment-là, je t’installerai, moi, au plus haut rang. À ton passage, les monuments sortiront de terre ; la foule s’agitera sur un signe de ta main ; pas un gentilhomme qui ne te salue, pas un soudard qui ne t’offre son épée. »

Conte de jadis.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 659 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – Un songe (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 47min | Genre : Contes


Un songe

Ce conte à caractère fantastique d’Ivan Tourgueniev (1818-1883) est parue dans La Revue universelle illustrée en 1888.

« J’aimais, par-dessus tout, la lecture, et encore plus à me promener tout seul et à rêver, rêver…
À quoi rêvais-je ?… C’est difficile à dire : quelquefois je croyais tout à coup me trouver devant une porte entr’ouverte, derrière laquelle se dérobaient des mystères impénétrables ; je restais dans l’attente, stupéfait, sans pouvoir me décider à franchir le seuil de cette porte et sans cesser de me demander ce qui se passait là, tout près de moi… et j’attendais toujours dans une sorte de transe ou je finissais par m’endormir.
Si j’avais été poète, j’aurais sans doute exprimé cet état d’âme dans des vers ; si j’avais été porté à la dévotion, je serais peut-être entré dans un couvent ; mais je n’étais ni poète ni pieux et je passais mon temps à rêver dans une vague attente. »

Traduction : Michel Delines (1851-1914).

Un songe.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 773 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour DanielLuttringer :