Livres audio gratuits pour 'DanielLuttringer' :


THEURIET, André – Voyage sentimental

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 14min | Genre : Nouvelles


Voyage sentimental

Ce sémillant Voyage sentimental est paru dans le magazine La Lecture en 1897.

« [...] Le train courait sur de hauts plateaux où planaient de flottants brouillards, puis dévalait en plein soleil, parmi des pâturages où tintaient les clarines des vaches. Un air vif éparpillait jusque dans le compartiment de blancs pétales de cerisiers épanouis, et cette neige de fleurons apportait avec elle de troublants effluves printaniers. Brusquement, le convoi s’enfonça dans la nuit sonore d’un tunnel, et le peintre en profita pour oser des caresses plus tendres. La jeune fille, dans cette obscurité, se troublait davantage et se défendait mal. Esprit s’était assis auprès d’elle et passait son bras autour de sa taille, quand soudain on déboucha en pleine lumière.
- Oh ! monsieur, balbutia-t-elle, si on nous voyait !
- Qui ça ?… Les oiseaux du ciel ?… Ne vous occupez pas d’eux et laissez-vous aimer !… »

Voyage sentimental.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 600 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FEUILLET, Octave – La Petite Comtesse (Version 3)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 3h 7min | Genre : Romans


La Petite Comtesse

Ce roman d’amour d’Octave Feuillet (1821-1890), dont l’épilogue est cruel mais aussi apaisé, est paru dans la Revue des deux mondes en 1856.

« La jeune femme [...] était appuyée sur la balustrade, exposant hardiment à la rosée d’un soir d’automne et aux baisers de Diane sa tête jonchée de fleurs et ses épaules nues : elle se penchait légèrement, et tendait aux lutteurs un objet assez difficile à discerner de loin : c’était une fine cigarette, délicat travail de sa main blanche et de ses ongles roses. Bien que ce spectacle n’eût rien que de charmant, M. de Malouet y trouva apparemment quelque chose qui ne lui plut pas, car son accent de bonne humeur se nuança d’une teinte assez sensible d’impatience lorsqu’il murmura : Allons ! j’en étais sûr ! c’est la petite comtesse !
Je n’ai pas besoin d’ajouter que j’avais reconnu dans la petite comtesse mon amazone aux plumes bleues, qui, avec ou sans plumes, paraît avoir le même tempérament. Elle me reconnut très bien de son côté, comme tu vas le voir. Au moment où nous achevions, M. de Malouet et moi, de monter le perron, laissant les prétendants rivaux se débattre et s’élancer avec une ardeur croissante, la petite comtesse, intimidée peut-être par la présence du marquis, voulut en finir et me mit brusquement sa cigarette dans la main en me disant : Tenez ! c’est pour vous ! Au fait, c’est vous qui sautez le mieux. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 845 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOURGET, Paul – Guy de Maupassant

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 22min | Genre : Essais


Guy de Maupassant

Cet hommage à Guy de Maupassant de Paul Bourget a été publié quelques semaines après sa mort en juillet 1893 par la Revue hebdomadaire.

« Avec ses allures d’écrivain facile et spontané qui ont pu faire dire de lui, au plus sensitif d’entre les portraitistes, qu’il portait ses romans comme un pommier ses pommes, aucun ouvrier de livres ne fut plus que celui-là appliqué, acharné au développement savant et méthodique de ses facultés, aucun ne promena sur le vaste monde un appétit plus insatiable d’expériences et une curiosité plus agile. Seulement, comme il ne racontait guère cette méthode, on ne s’est jamais avisé de penser qu’il en eût une. C’est un exemple de plus à joindre à tous ceux qui prouvent cette paradoxale vérité qu’être célèbre est une des chances les plus sûres de n’être pas connu. »

Guy de Maupassant.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 656 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANONYME – Buffalo Bill, le héros du Far-West (01. La Course à la mort)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 2h 55min | Genre : Romans


La Course à la mort

Tous les clichés des aventures de Far-West (l’indien au regard cruel, le poteau du supplice, la branche de saule au bord du précipice qui sauve notre héros, la jeune fille kidnappée par de farouches Sioux…) sont réunis pour le plus grand bonheur de l’amateur de (la noble) littérature populaire.

« Depuis un moment déjà Bill considérait avec méfiance la masse abrupte d’un rocher qui se dressait directement devant lui dans le fond du ravin. Tout à coup un point noir se montra sur la crête du roc, pour disparaître aussitôt. Les Indiens ! Aussitôt le jeune homme distingua un filet de fumée, fin comme un cheveu, qui raya, l’espace d’un clin d’œil, le disque argenté de la lune, et qui venait de derrière les roches. Bill comprit qu’il était tombé dans un piège. Il y avait derrière lui des Peaux-Rouges aux aguets, et leurs éclaireurs d’avant-garde venaient, avec cette fumée, de leur donner le signal convenu. »

Buffalo Bill est la traduction d’une série de « dime novels » (romans à 10 cents) publiée par la firme new-yorkaise Street and Smith. La première aventure de Buffalo Bill parut en 1869 dans le Street and Smith’s New York weekly. Le mythe de Buffalo Bill, forgé de toutes pièces par Edouard Zane Carrol Judson dit Ned Buntline (1821-1886), fut entretenu après lui par de nombreux écrivains. En Europe, ces aventures furent éditées, sans indication d’auteur ni de traducteur par la firme allemande A. Eicher à partir de 1906. (Source : Gallica)

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 945 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MARGUERITTE, Paul – Gratienne

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 11min | Genre : Nouvelles


Gratienne

Cette lumineuse nouvelle de Paul Margueritte (1860-1918) est parue dans le magazine illustré La Vie littéraire en 1899.

« Hors notre vieux château de Nyré, en Auvergne, où votre mère et moi nous retirerons un jour, nous ne possédons point de terre que nous puissions hypothéquer. Les Croix-Luc, grâce à Dieu, n’ont jamais fait commerce ni tripoté à la Bourse. Votre seule fortune, c’est votre grade de chef d’escadrons aux chasseurs d’Afrique, de quoi payer votre brosseur ; vos titres, c’est votre nom sans tache, votre mérite et trois blessures ; autant dire que vous servez pour l’honneur et que vous ne possédez que votre épée ! Renoncez donc, mon fils, à ce mariage impossible ; ma douleur, soyez-en sûr, égale la vôtre, car vous avez toujours été mon préféré et votre bonheur m’eût comblé de joie. »

Gratienne.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 639 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CLARÉTIE, Jules – Boum-Boum

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 15min | Genre : Nouvelles


Boum-Boum

Cette poignante et tendre nouvelle de l’académicien Jules Clarétie est parue dans le magazine La Lecture en 1897.

«  – Mais qu’est-ce que tu veux, enfin, mon François ? demanda la mère. Voyons, il y a bien quelque chose que tu voudrais avoir… Dis, dis-le-moi ! à moi !… ta maman !
Et elle coulait sa joue sur l’oreiller du petit malade, et elle lui murmurait cela à l’oreille, gentiment, comme un secret.
Alors l’enfant, avec un accent bizarre, se redressant sur son lit et étendant vers quelque chose d’invisible une main avide, répondit tout à coup d’un ton ardent, à la fois suppliant et impératif :
- Je veux Boum-Boum ! »

Boum-Boum.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 647 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GUILLAUMET, Gustave – Tableaux algériens

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 34min | Genre : Essais


Tableaux algeriens.gif

La Nouvelle Revue a publié ces quatre Tableaux algériens du peintre orientaliste Gustave Guillaumet (1840-1887) en 1879. Le recueil complet sera édité en 1891 par la librairie Plon.

Le début : « Dans les vastes plaines qui se développent entre les massifs montagneux de notre frontière marocaine, le soleil a des splendeurs sans égales. Il règne en roi superbe sur ces pays étranges où l’homme tient si peu de place. Il les égayé de ses éclats, il les couve par sa chaleur, il leur donne une éternelle sérénité.
Voici l’aurore. Une lueur pale se lève et blanchit l’horizon. Les étoiles, une à une, se fondent dans le rayonnement qui précède le retour du soleil et prépare sa venue. Les ondulations du jour naissant courent sur le ciel nacré. L’air gris s’agite et remue de légères paillettes d’or, tandis que la terre sommeille encore dans une nuit transparente.
Soudain, resplendissant, le soleil s’échappe des montagnes obscures ; mille flèches ardentes traversent en même temps les zones de l’éther radieux, et la fête lumineuse commence. Les crêtes donnent le signal et s’illuminent. Le bleu et le rose s’opposent avec d’audacieux contrastes ; peu à peu les violences s’harmonisent. Les ombres sont larges ; elles s’allongent, veloutées, imprégnées d’azur, indéfiniment. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 779 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GYP – Le Monde à coté

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 6h 39min | Genre : Romans


Le Monde à coté

Le monde à côté de Sybille Riquetti de Mirabeau, dite Gyp, est celui qui se « distingue » du « vrai » monde car on y côtoie de faux comtes, de fausses ingénues, des affairistes véreux ainsi que des parvenus, tous en mal de respectabilité…

« M. Moray avait adoré sa femme, il ne l’avait jamais aimée ; mais l’idée d’être un mari trompé le bouleversait.
En réfléchissant, il s’avoue qu’il a bien fait tout ce qu’il fallait pour en arriver là. Non seulement il a trompé Josette, mais il l’a abandonnée à elle-même. Il était facile de prévoir que l’isolement moral dans lequel elle vit dans ce milieu antipathique à sa nature et à ses goûts, finirait un jour par la lasser.
Elle s’était mariée confiante, aimante, mais voulant tout à elle l’affection à laquelle elle avait droit.
Plus tard, elle avait accepté bravement l’abandon absolu et, malgré le continuel affront infligé par la scandaleuse conduite de son mari, elle avait, par sa grand dignité de vie, fait respecter la maison qu’il ne respectait pas. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 177 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour DanielLuttringer :