Livres audio gratuits pour 'Denis Diderot' :


DIDEROT, Denis – Rêve de d’Alembert

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 10min | Genre : Philosophie


Rêve de d'Alembert

Il faut connaître L’Entretien entre d’Alembert et Diderot pour apprécier le Rêve de d’Alembert qui en est la suite. Le dialogue matérialiste entre les deux encyclopédistes devient un entretien entre d’Alembert rêvant puis éveillé, Mademoiselle de l’Espinasse sa grande amie et le docteur Bordeu qui développe des thèses très hardies pour l’époque et nourries par l’incompréhensible.

« Toute chose est plus ou moins une chose quelconque, plus ou moins terre, plus ou moins eau, plus ou moins air, plus ou moins feu ; plus ou moins d’un règne ou d’un autre… donc rien n’est de l’essence d’un être particulier… Non, sans doute, puisqu’il n’y a aucune qualité dont aucun être ne soit participant… et que c’est le rapport pins ou moins grand de cette qualité qui nous la fait attribuer à un être exclusivement à un autre… Et vous parlez d’individus, pauvres philosophes ! laissez là vos individus : répondez-moi. Y a-t-il un atome en nature rigoureusement semblable à un autre atome ? »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 661 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIDEROT, Denis – Qu’en pensez-vous ?

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 11min | Genre : Contes


Denis Diderot par Fragonard

Un jour Jean-Jacques Rousseau aurait récité ce conte dans la société de Madame d’Epinay, mais cette improvisation sembla bien différente de son style habituel. Il aurait commencé en disant « Voici l’opinion de mon ami Diderot ». En tout cas ce conte paru dans les Œuvres de Diderot a parfois un accent très… voltairien !

« L’étranger ne savait que penser, en voyant des hommes de sens, à en juger par leur maintien, leur âge et les honneurs qu’on leur rendait, débiter de sang-froid de pareilles extravagances.

Comme ils causaient, ils entendirent un grand bruit mêlé de cris, les uns de douleur, les autres de joie. L’étranger, toujours aussi curieux qu’étonné, en demanda le sujet : « C’est, reprit le troisième vieillard, qu’il arrive de temps en temps que le génie, pour éprouver la patience de ses sujets et leur confiance en lui, permet qu’ils soient assommés en confessant sa bonté, sa clémence et sa justice. »

Qu’en pensez-vous ?

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 467 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIDEROT, Denis – Entretien d’un père avec ses enfants ou Du danger de se mettre au-dessus des lois

Donneuse de voix : Macha-Lou | Durée : 1h 10min | Genre : Philosophie


Diderot Denis

« Moi : C’est qu’il y a tant de méchants dans ce monde, qu’il n’y faut pas retenir ceux à qui il prend envie d’en sortir.
Le Docteur Bissei. : Mon affaire est de le guérir, et non de le juger ; je le guérirai, parce que c’est mon métier ; ensuite le magistrat le fera pendre, parce que c’est le sien.
Moi : Docteur, mais il y a une fonction commune à tout bon citoyen, à vous, à moi, c’est de travailler de toute notre force à l’avantage de la république ; et il me semble que ce n’en est pas un pour elle que le salut d’un malfaiteur, dont incessamment les lois la délivreront.
Le Docteur Bissei. : Et à qui appartient-il de le déclarer malfaiteur ? Est-ce à moi ? [...] »

Entretien d’un père avec ses enfants.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 15 054 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIDEROT, Denis – Sur les femmes (Version 2)

Donneur de voix : Éric | Durée : 30min | Genre : Essais


Gustave Courbet - Le Sommeil

« Si vous entendez une femme médire de l’amour, et un homme de lettres déprécier la considération publique ; dites de l’une que ses charmes passent, et de l’autre que son talent se perd. Jamais un homme ne s’est assis, à Delphes, sur le sacre trépied. Le rôle de Pythie ne convient qu’à une femme. Il n’y a qu’une tête de femme qui puisse s’exalter au point de pressentir sérieusement l’approche d’un dieu, de s’agiter, de s’écheveler, d’écumer, de s’écrier : Je le sens, je sens, le voilà, le dieu, et d’en trouver le vrai discours. [...] »

Sur les femmes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 16 491 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIDEROT, Denis – Les Deux Amis de Bourbonne

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 32min | Genre : Contes


Denis Diderot

Une femme noble est censée raconter un roman de chevalerie, mais les chevaliers sont des contrebandiers… Apparemment un conte comme tant d’autres, en réalité un conte « historique » (le juge de cruelle renommée a vraiment existé sous son nom Coileau). En 1770 Diderot, à travers le sacrifice d’un homme pour son frère de lait, dénonce l’injustice terrible du pouvoir judiciaire en l’opposant à l’admirable morale de l’Amitié.

« Quand on les interrogeait, ils parlaient quelquefois des secours qu’ils avaient reçus l’un de l’autre, jamais de ceux qu’ils avaient rendus l’un à l’autre. Olivier disait de Félix, Félix disait d’Olivier ; mais ils ne se louaient pas. Au bout de quelques temps de séjour au pays, ils aimèrent ; et le hasard voulut que ce fût la même fille. Il n’y eut entre eux aucune rivalité ; le premier qui s’aperçut de la passion de son ami se retira ; ce fut Félix. Olivier épousa. [...] »

Les Deux Amis de Bourbonne.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 950 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIDEROT, Denis – Entretien entre D’Alembert et Diderot

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Philosophie


Jean le Rond d'Alembert

Hypothèses matérialistes posées, discutées et réfléchies… en 1770. Pour Diderot, il n’y a pas « matière » et « esprit », mais une seule substance, la matière, douée d’une sensibilité active (végétaux, minéraux) ou inerte (minéraux). Une première étape conduit du minéral à l’être sensible : le marbre devient humus qui nourrit la plante qui nourrit l’homme, et par une seconde étape l’être sensible passe à l’être pensant.

Texte historiquement intéressant entre la théorie atomiste de Démocrite et la philosophie matérialiste d’aujourd’hui.

« D’ALEMBERT.
Je voudrais bien que vous me disiez quelle différence vous mettez entre l’homme et la statue, entre le marbre et la chair.

DIDEROT.
Assez peu. On fait du marbre avec de la chair, et de la chair avec du marbre. [...] »

Entretien entre D’Alembert et Diderot.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 078 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIDEROT, Denis – Ceci n’est pas un conte

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Nouvelles


Denis Diderot (par Fragonard)

La moralité n’étant ni révélée ni universelle, le comportement d’une femme ou d’un homme n’est ni moral ni immoral, telle est la conclusion de ces deux histoires écrites par Diderot en 1772.

Voici la transition entre les deux : « Et puis s’il y a des femmes très méchantes et des hommes très bons, il y a aussi des femmes très bonnes et des hommes très méchants ; et ce que je vais ajouter n’est pas plus un conte que ce qui précède. [...] »

Ceci n’est pas un conte.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 012 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIDEROT, Denis – Regrets sur ma vieille robe de chambre

Donneur de voix : Olivier Pontreau | Durée : 18min | Genre : Essais


Denis Diderot (par Fragonard)

Denis Diderot regrette sa vieille robe de chambre. L’argent ne fait pas le bonheur. Mieux vaut une vieille robe de chambre délavée qu’une toute neuve écarlate qui ne parle pas de soi…

« Pourquoi ne l’avoir pas gardée ? Elle était faite à moi ; j’étais fait à elle. Elle moulait tous les plis de mon corps sans le gêner ; j’étais pittoresque et beau. L’autre, raide, empesée, me mannequine. Il n’y avait aucun besoin auquel sa complaisance ne se prêtât ; car l’indigence est presque toujours officieuse. Un livre était-il couvert de poussière, un de ses pans s’offrait à l’essuyer. L’encre épaissie refusait-elle de couler de ma plume, elle présentait le flanc. On y voyait tracés en longues raies noires les fréquents services qu’elle m’avait rendus. Ces longues raies annonçaient le littérateur, l’écrivain, l’homme qui travaille. À présent, j’ai l’air d’un riche fainéant ; on ne sait qui je suis. »

Regrets sur ma vieille robe de chambre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 374 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Denis Diderot :