Livres audio gratuits pour 'Domi' :


BOSSUET, Jacques-Bénigne – De l’éminente dignité des pauvres

Donneuse de voix : Domi | Durée : 49min | Genre : Discours


Bossuet - Sermons

Jacques-Bénigne Bossuet (1627-1704)
Parmi les nombreux sermons de Bossuet, figure le sermon du dimanche de la septuagésime (février 1659), De l’éminente dignité des pauvres.
Il est prêché aux Filles de la Providence, institution d’éducation créée récemment en faveur de jeunes filles pauvres et abandonnées. Le prédicateur parle devant saint Vincent de Paul, principal artisan du développement des œuvres charitables, et de puissantes donatrices.

« Mesdames, (dit-il) […] dans les soins que vous prenez de cette maison, regardez avec respect les pauvres qui la composent. Méditez sérieusement en la charité de Notre-Seigneur que, si les honneurs du siècle vous mettent au-dessus d’eux, le caractère de Jésus-Christ qu’ils ont l’honneur de porter les élève au-dessus de vous ; honorez, en les servant, la mystérieuse conduite de la Providence divine qui leur donne les premiers rangs dans l’Église avec une telle prérogative que les riches n’y sont reçus que pour les servir. »

De l’éminente dignité des pauvres.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 263 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PASCAL, Blaise – Pensées

Donneuse de voix : Domi | Durée : 7h 43min | Genre : Essais


Blaise Pascal

Les Pensées sont un essai rassemblant des textes retrouvés après la mort de Pascal (1623-1662). Elles constituent une défense de la religion chrétienne contre les sceptiques et les libres penseurs.

Titres des chapitres :
01. Contre l’Indifférence des Athées.
02. Marques de la véritable Religion
03. Véritable Religion prouvée par les contrariétés qui sont dans l’homme, & par le péché originel
04. Il n’est pas incroyable que Dieu s’unisse à nous
05. Soumission, et usage de la raison
06. Foi sans raisonnement.
07. Qu’il et plus avantageux de croire que de ne pas croire ce qu’enseigne la religion chrétienne
08. Image d’un homme qui s’est lassé de chercher Dieu par le seul raisonnement, et qui commence à lire l’Écriture.
09. Injustice, et corruption de l’homme.
10. Juifs.
11. Moïse.
12. Figures
13. Que la Loi était figurative.
14. Jésus-Christ.
15. Preuves de Jésus-Christ par les prophéties.
16. Diverses preuves de Jésus-Christ.
17. Contre Mahomet.
18. Dessein de Dieu de se cacher aux uns, et de se découvrir aux autres.
19. Que les vrais Chrétiens et les vrais Juifs n’ont qu’une même Religion.
20. On ne connaît Dieu utilement que par Jésus-Christ.
21. Contrariétés étonnantes qui se trouvent dans la nature de l’homme à l’égard de la vérité, du bonheur, et de plusieurs autres choses.
22. Connaissance générale de l’homme.
23. Grandeur de l’homme.
24. Vanité de l’homme.
25. Faiblesse de l’homme.
26. Misère de l’homme.
27. Pensées sur les miracles.
28. Pensées Chrétiennes.
29. Pensées Morales.
30. Pensées sur la mort, qui ont été extraites d’une lettre écrite par Monsieur Pascal sur le sujet de la mort de Monsieur son Père.
31. Pensées diverses.
32. Prière pour demander à Dieu le bon usage des maladies.

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 058 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MOUTON, Eugène – La Fin du monde

Donneuse de voix : Domi | Durée : 29min | Genre : Nouvelles


Peinture par Albrecht Dürer de l'explosion d'un bolide, au dos de Saint Jérôme pénitent. Fitzwilliam Museum, Université de Cambridge

Eugène Mouton, dit Mérinos (1823-1902), est un magistrat et écrivain humoristique et fantastique français.

« Le monde, c’est-à-dire pour nous le globe terrestre, n’a pas toujours existé. Il a commencé, donc il finira. Quand, voilà la question. […]
Mais [la Terre] mourra-t-elle de vieillesse ? Mourra-t-elle de maladie ? [...]
Je n’hésite pas à répondre : Non, elle ne mourra pas de vieillesse ; oui, elle mourra de maladie. Par suite d’excès. »

Texte prémonitoire ?

La Fin du Monde.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 293 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ZOLA, Émile – Deux Nouvelles noires

Donneuse de voix : Domi | Durée : 41min | Genre : Nouvelles


Émile Zola

Le Sang dans Contes à Ninon

« Voici déjà bien des rayons, bien des fleurs, bien des parfums. N’es-tu pas lasse, Ninon, de ce printemps éternel ? Toujours aimer, toujours chanter le rêve des seize ans. Tu t’endors le soir, méchante fille, lorsque je te parle longuement des coquetteries de la rose et des infidélités de la libellule. Tes grands yeux, tu les fermes d’ennui, et moi, qui ne peux plus y puiser l’inspiration, je bégaye sans parvenir à trouver un dénouement.
J’aurai raison de tes paupières paresseuses, Ninon. Je veux te dire aujourd’hui un conte si terrible que tu ne les fermeras de huit jours. Écoute. La terreur est douce après un trop long sourire. »

La nouvelle Le Sang est l’un de ces contes terribles.

Une victime de la réclame dans L’Inondation et autres nouvelles.
Court texte qui résonne de façon moderne.

Le Sang.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 528 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KROPOTKINE, Pierre – Trois Courts Textes

Donneuse de voix : Domi | Durée : 2h 3min | Genre : Essais


Pierre Kropotkine

Pierre Kropotkine (1842-1921) est un théoricien du communisme libertaire.
Kropotkine rédige de très nombreux ouvrages et en parallèle des articles dans des journaux tels que Le Révolté ou Les Temps nouveaux. Il publie également de petites brochures de quelques dizaines de pages sur des sujets variés qui permettent d’atteindre un plus vaste public populaire.

« L’Anarchie fut comprise par ses fondateurs comme une grande idée philosophique. Elle est, en effet, plus qu’un simple mobile de telle ou telle autre action. Elle est un grand principe philosophique. Elle est une vue d’ensemble qui résulte de la compréhension vraie des faits sociaux, du passé historique de l’humanité, des vraies causes du progrès ancien et moderne. Une conception que l’on ne peut accepter sans sentir se modifier toutes nos appréciations, grandes ou petites, des grands phénomènes sociaux, comme des petits rapports entre nous tous dans notre vie quotidienne. » (Principe anarchiste)

« Trois points essentiels ont été acquis par ce formidable mouvement d’idées et d’action, et ils ont déjà largement pénétré dans la conscience publique. Ce sont : l’abolition du salariat forme actuelle du servage ancien ; l’abolition de l’appropriation individuelle de tout ce qui doit servir à la production ; et l’émancipation de l’individu et de la société du rouage politique, l’État, qui sert à maintenir la servitude économique. » (Communisme et anarchie)

Trois courts textes sont lus ici : Le Principe anarchiste (13 min), Communisme et anarchie (44 min), Loi et autorité (1h 06 min).

> Écouter un extrait : Le Principe anarchiste.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 968 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GUYAU, Jean-Marie – La Contingence dans les lois de la nature et la liberté dans l’homme selon Épicure

Donneuse de voix : Domi | Durée : 1h 16min | Genre : Philosophie


Jean-Marie Guyau

Né en 1854, Jean-Marie Guyau mourra de la phtisie en 1888, laissant une œuvre immense.
Guyau fut, en effet, historien de la philosophie morale, historien des religions, philosophe de l’art, théoricien de la pédagogie, auteur de manuels de lecture, enseignant et poète.
Le texte présenté est un article de Guyau concernant la pensée d’Épicure à la philosophie duquel il a consacré son livre La Morale d’Épicure et ses rapports avec les doctrines contemporaines.

«  Selon Épicure, il est deux idées également capables de troubler l’esprit humain et dont il importe également de se délivrer pour jouir de la sérénité intellectuelle. La première, c’est la croyance à quelque divinité agissant sur le monde et sur l’homme ; la seconde, la croyance à une nécessité universelle régissant la nature. On connaît la lutte des Épicuriens contre les dieux et leur prétendue providence. Ce qui n’est peut-être pas aussi bien connu, [… ] c’est la lutte d’Épicure contre l’idée de nécessité. Cette partie de son système est originale et d’autant plus intéressante qu’elle rappelle par plusieurs points des doctrines contemporaines. Nous essaierons d’exposer ici la conception d’Épicure, sans prétendre l’apprécier autrement qu’au point de vue de son importance historique et de son originalité.[…] Nous avons voulu simplement chercher ici le vrai sens et montrer l’importance historique d’une des principales théories d’Épicure. »

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 482 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SÉNÈQUE – De la constance du sage

Donneuse de voix : Domi | Durée : 1h 5min | Genre : Philosophie


Sénèque à Cordoue

Sénèque (4 av. J.-C.- 65 ap. J.-C.), est un philosophe de l’école stoïcienne. Il est parfois nommé Sénèque le Philosophe, Sénèque le Tragique ou Sénèque le Jeune pour le distinguer de son père.

Le texte présenté est destiné à Sérénus et fut composé entre 55 et 58. Sénèque veut démontrer à son interlocuteur que le Sage ne subit ni injustice, ni offense. Sénèque écrit : «  L’injure a pour but de faire du mal à quelqu’un : or la sagesse ne laisse point place au mal. Il n’est de mal pour elle que la honte, laquelle n’a point accès où habitent déjà l’honneur et la vertu : l’injure ne va donc point jusqu’au sage. Car si elle est la souffrance d’un mal, dès que le sage n’en souffre aucun, aucune injure ne peut le toucher. Toujours elle ôte quelque chose à celui qu’elle attaque, et on ne la reçoit jamais sans quelque détriment de sa dignité, de sa personne ou de ses biens extérieurs ; or le sage ne peut rien perdre : il a tout placé en lui… »

Traduction : Joseph Baillard (1799-18?).

De la constance du sage.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 562 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ACKERMANN, Louise-Victorine – Pensées d’une solitaire

Donneuse de voix : Domi | Durée : 57min | Genre : Essais


Louise-Victorine Ackermann

Louise-Victorine Choquet (1813-1890) est née à Paris, de parents parisiens, d’origine picarde.
Louise vécut une enfance solitaire. Envoyée en pension à Paris, elle est surnommée l’« ourson » par ses camarades de classe, mais devient vite la favorite de son professeur de littérature, Félix Biscarrat grâce à qui elle découvre les auteurs contemporains, les auteurs anglais et allemands, Byron, Shakespeare, Goethe et Schiller.
Elle épouse le linguiste français Paul Ackermann, ami de Proudhon : « je faisais simplement un mariage de convenance morale ».
À sa grande surprise, ce mariage sera parfaitement heureux, mais bref : Paul Ackermann décède à l’âge de 34 ans. Très éprouvée par son veuvage, Louise rejoint une de ses sœurs à Nice, où elle achète un petit domaine isolé. Elle consacre plusieurs années aux travaux agricoles, jusqu’à ce que lui revienne l’envie de faire de la poésie. Ses premières publications ne suscitent que peu d’intérêt, mais retiennent tout de même l’attention de quelques critiques, qui en font la louange tout en blâmant son pessimisme.
Son autobiographie révèle une pensée lucide, un amour de l’étude et de la solitude, ainsi que le souci de l’humanité qui transparaîtra dans ses textes.
(D’après Wikipédia)

Pensées d’une solitaire.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 079 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Domi :