Livres audio gratuits pour 'Domi' :


DIDEROT, Denis – Pensées philosophiques

Donneuse de voix : Domi | Durée : 2h 40min | Genre : Essais


Denis Diderot

Les Pensées philosophiques sont un recueil d’aphorismes que l’écrivain français Denis Diderot publia en 1746 ; c’est sa première œuvre personnelle, mais publiée anonymement et clandestinement avec une adresse fictive (La Haye). C’est l’éditeur parisien Laurent Durand, rue Saint Jacques, qui l’édite clandestinement.
« Piscis hic non est omnium » : ce poisson-là n’est pas pour tout le monde. Cette phrase qui figure sur la page de titre de la première édition montre que l’auteur a bien conscience d’y tenir des propos qui vont déranger la vision établie de la religion. L’ouvrage est d’ailleurs publié anonymement, soi-disant à La Haye. Diderot ne s’y était pas trompé : ce livre connut un succès retentissant et fut condamné au feu par arrêt du parlement de Paris du 7 juillet 1746.

L’Addition aux Pensées philosophiques est un recueil de 72 aphorismes de Denis Diderot rédigé en 1762 et paru anonymement en 1770. Comme son titre l’indique, il fait suite aux Pensées philosophiques. (Source : Wikipédia)

« On y voit un philosophe profondément affligé des obstacles de toute espèce que les préjugés religieux ont opposés aux progrès des Lumières, employer tour à tour les armes du raisonnement et du ridicule pour détruire une superstition qui, depuis vingt siècles, pèse sur l’esprit humain… » (Naingeon dans Recueil philosophique)

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 014 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

COMBE, T. – Comment son patron tuait les anarchistes : histoire d’un apprenti

Donneuse de voix : Domi | Durée : 22min | Genre : Nouvelles


T. Combe

Jean Maraudet, un « enfant de commune » est placé par les autorités de son village, comme apprenti durant les cinq prochaines années, chez un fabriquant de ressorts pour y apprendre le métier contre le gîte et le couvert. Révolté, nourri des injustices vécues, le jeune « pommeau » se promet bien de ne pas se laisser exploiter. Mais son patron est bienveillant et l’accueille dans sa famille. Toutefois il pratique le châtiment corporel, notamment pour les mensonges. Or Jean n’est pas un prodige de vérité. Acceptera-t-il « la canne » ?

Voyage ethnologique dans les relations de travail du dix-neuvième siècle en Suisse, le lecteur découvrira les « enfants de commune », ces orphelins misés au plus offrant – ou plutôt au moins demandant – par le conseil communal, l’apprentissage, dont le système de formation sur la place de travail perdure encore aujourd’hui en Suisse, avec ses avantages et ses ambiguïtés, et le système « familial » de gestion des ressources humaines qui prévalut en Suisse presque jusque dans les années 1980 à la faveur de la « Paix du Travail » conclue entre organisations patronales et syndicales. Les luttes ouvrières qui furent parfois vives dans « les hauts » de Neuchâtel, à certaines périodes, contrastent avec ce modèle que T. Combe, une socialiste modérée, met en valeur dans cette brève nouvelle parue dans le Messager boiteux de Neuchâtel. (Source : Bibliothèque numérique romande)

Comment son patron tuait les anarchistes : histoire d’un apprenti.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 384 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PÉROCHON, Ernest – Conte du chevalier fol qui voulait faire le bonheur d’autrui

Donneuse de voix : Domi | Durée : 1h 52min | Genre : Nouvelles


Conte du chevalier fol qui voulait faire le bonheur d’autrui

« Mesdames les fées, dit le roi, soyez les bienvenues !… Voici mon fils dernier-né. Je voudrais qu’il devînt un prince digne de ses ancêtres. Or, faites bien attention, car son cas ne laisse pas d’être singulier et je le soupçonne d’avoir déjà du vice dans la peau : son premier geste, en arrivant ici-bas, n’a-t-il point été de nous montrer son derrière !

Quelques fées se mirent à rire aux éclats, sans paraître se soucier autrement de la gravité de la situation.

Les autres n’avaient rien écouté, occupées qu’elles étaient à examiner le mobilier et les tentures ; à présent, elles se faisaient part de leurs impressions.

Le roi perdit patience.

- Mesdames, reprit-il sèchement, remettez à plus tard ces bavardages. Vous êtes payées pour faire, aux lardons, des dons : donc, faites des dons !

Puis, craignant de les voir se mettre en grève, en un moment où il avait si grand besoin de leurs services, il crut sage d’ajouter :

- Pour vous récompenser de vos peines, vous trouverez, au buffet, du champagne, des sandwiches et des cigarettes.

À ces mots, les fées battirent des mains et se pressèrent, toutes à la fois, autour du berceau.

Ayant hâte d’en finir, elles jetaient leurs dons au petit bonheur, comme on se débarrasse d’un paquet inutile.

Les jeunes offraient les plus ordinaires vertus, sous prétexte que c’est toujours assez bon pour un prince ; et les vieilles, avec la même légèreté coupable, laissaient tomber les médiocres défauts correspondants, de sorte que le total donnait zéro.

Quant aux fées spécialistes, chargées de faire ces dons saugrenus qui sont d’une si grande utilité dans les contes, elles se contentaient également de ce qu’elles avaient sous la main : vieux dons si usagés qu’ils étaient devenus tout à fait inefficaces. Elles brouillaient tout, par surcroît, disant, par exemple, que le nouveau-né filerait à la quenouille pendant cent ans, que le Prince charmant désirerait l’épouser et le réveillerait en dansant avec des souliers de verre, qu’il allaiterait une licorne ou un ogre, dans une grotte, au bord de la mer…

Elles vous lâchaient tout ça pêle-mêle, hardi petit ! car elles ne songeaient qu’au champagne et aux cigarettes. »

Que va-t-il advenir de ce jeune prince né sous de si curieux auspices ?

Ernest Pérochon nous fait sourire et réfléchir… mais ce n’est pas un conte pour les enfants.

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 915 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GRÉVILLE, Henry – Le Matin (Version 2)

Donneuse de voix : Domi | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


Henry Gréville

Martial revient au pays après deux ans de service en mer. Il espère retrouver Céline à laquelle il a pensé durant tous ses voyages.
Mais les absents ont tort et François a su plaire à la jeune fille.
Furieux, malheureux, Martial voit passer Aurore : « Je vous attendais, dit-elle… »

Le Matin (Version 2).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 504 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PHILIPPE, Charles-Louis – Les Deux Mendiants (Version 2)

Donneuse de voix : Domi | Durée : 9min | Genre : Nouvelles


Charles-Louis Philippe

Deux mendiants passent dans la petite ville au printemps et à l’automne.
On s’étonnerait de leur absence. Un jour, la vieille femme arrive seule…

Un très court texte qui témoigne de la dignité des pauvres.

Les Deux Mendiants.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 122 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MONSELET, Charles – Mon ennemi

Donneuse de voix : Domi | Durée : 16min | Genre : Nouvelles


Mon ennemi

Un écrivain, qui a rencontré le succès, commence à s’ennuyer.
Trompé par sa maîtresse, il prend conscience qu’il ne sera peut-être pas toujours aimé.
Il décide d’être haï et cherche à se faire un ennemi.

Mon ennemi.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 273 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ROUQUETTE, Louis-Frédéric – Le Grand Silence blanc

Donneuse de voix : Domi | Durée : 6h 17min | Genre : Romans


Francois-Auguste Biard - Magdalena Bay

Louis-Frédéric Rouquette, né à Montpellier le 19 août 1884 et mort à Paris le 10 mai 1926, est un écrivain-voyageur français. Il a été considéré comme un Jack London d’expression française.
Dans une suite de chapitres, le narrateur-voyageur nous emmène au Klondyke et en Alaska au moment de la ruée vers l’or. Il nous fait découvrir le Grand Nord, la fascination qu’il exerce sur tous et rencontrer de multiples personnages pittoresques, drôles ou attendrissants, impitoyables et… Tempest, le chien husky à qui le roman est dédié.
« En attendant que des œuvres prochaines achèvent d’imposer au public la vision complète de son tempérament curieux et sensible, ironique et généreux, je vous invite à savourer à leur valeur les récits poignants et humoristiques d’un écrivain français qui ne s’est formé ni dans les cénacles montmartrois, ni au sein des cloîtres académiques, mais au contact étroit, douloureux et fécond de l’immense vie, maîtresse inimitable. » a écrit André Lichtenberger.

Deux exemples pour donner envie de lire :

« Hong-Tcheng-Tsi soulève péniblement sa tête et me dit :
- La preuve que nous possédons la suprême sagesse ? Un seul exemple, voulez-vous ?
J’attends…
Et Hong-Tcheng-Tsi ajoute placidement :
- La preuve, c’est que nous avions découvert l’Amérique bien avant Christophe Colomb ; seulement, on s’était bien gardé de le dire. »

Et :
« Kotak ajoute froidement :
- Chez nous, les vieillards, on les mange.
Cette fois, c’en est trop, j’interviens et le rudoie ; j’essaye de lui faire comprendre toute l’horreur de sa conduite, mais Kotak n’est pas ému pour si peu. Il m’explique :
- Aux bonnes pêches, aux chasses heureuses succèdent les périodes de famine : on supprime alors les bouches inutiles. Ce sont les vieux eux-mêmes qui demandent à mourir. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 327 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PUJOL, René – Au temps des brumes

Donneuse de voix : Domi | Durée : 4h 19min | Genre : Romans


Au temps des brumes

Voici une histoire qui vous rappellera Le Soleil noir. Ici, pas de réchauffement climatique, toutefois, mais une noirceur qui se répand sur la terre. À Meudon, les colocataires de Madame Gorgette tentent bien, le premier jour, de rejoindre leur travail à Paris. Mais, dans le noir absolu comment s’y retrouver ? Et comment un train peut-il circuler ? Heureusement Juliette et Jacques, deux jeunes colocataires, ne manquent pas de ressources… Car, au contraire d’un brouillard, ce sont des particules mystérieuses qui obscurcissent l’air. Et, une fois un lieu envahi, l’atmosphère devient et reste opaque. C’est tout le mode de vie moderne (de 1930) qui est bloqué et toute l’organisation sociale mise en péril.

Une fois encore René Pujol confronte notre civilisation si sûre d’elle-même à une nature pour laquelle l’humanité n’est qu’un jouet.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 488 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Domi :