Livres audio gratuits pour 'Domi' :


DUPONT-WHITE, Charles – Réflexions d’un optimiste

Donneuse de voix : Domi | Durée : 4h 41min | Genre : Philosophie


Réflexions d'un optimiste

Charles Brook Dupont-White (1807-1878) est un avocat, économiste et traducteur.
Dupont-White est un socialiste, précurseur des solutions qui verront leur mise en œuvre, un siècle plus tard, dans le cadre du programme du Conseil national de la Résistance.
Dans ce texte il étudie les caractéristiques différents gouvernements de la France et le caractère français. On y voit que rien ni personne n’est complètement mauvais et une grande confiance de l’auteur en l’éducation.

Table des matières :

Chapitre 01. De ce qui menace notre société et de ce qui la sauvera
Chapitre 02. Notre société n’est pas révolutionnaire : elle a gardé deux siècles de trop l’ancien régime
Chapitre 03. Les gouvernements sont responsables de tout dans notre histoire, surtout des révolutions
Chapitre 04. La France n’a ni les vices ni les qualités qui composent l’instinct révolutionnaire
Chapitre 05. La France montre dans toute son histoire une force de convalescence et de vie qui s’exprime par le besoin de gouvernement
Chapitre 06. De l’égoïsme humain comme obstacle général à la liberté, laquelle est le gouvernement par les gouvernés.
Chapitre 07. L’irreligion est-elle un obstacle particulier parmi nous à la liberté ?
Chapitre 08. D’une chimère qui est la démocratie ; d’un organe excessif de cette chimère qui est le suffrage universel
Chapitre 09. Si la restauration de l’aînesse et des corporations n’est pas un rêve
Chapitre 10. Droits respectifs de la tradition et de l’innovation
Chapitre 11. D’une difficulté qui tient à certains mérites du passé, à certaines infirmités du présent. Comment elle est résolue par Washington et par M. Guizot
Chapitre 12. Restaurer le passé, c’est vouloir ressembler aux anciens et aux sauvages
Chapitre 13. Résumé

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 247 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PLATON – Le Second Hippias (Version 2)

Donneuse de voix : Domi | Durée : 57min | Genre : Philosophie


Socrate Musee du Louvre

Il n’existe pas de datation, ni de l’écriture du dialogue, ni de la date de ce dernier. Le Second Hippias, traduit aussi par Hippias mineur est considéré comme une œuvre de (relative) jeunesse de Platon pour des raisons essentiellement stylistiques. (d’après Wikipédia)

Le texte qui traite du mensonge peut se réduire à deux propositions :
1° Au fond il n’y a pas de différence entre le menteur et l’homme sincère, celui qui sait la vérité sans la dire ne la sachant pas moins que celui qui la sait et la dit.
2° Le menteur, celui qui trompe sciemment et volontairement ses semblables, vaut mieux que celui qui les trompe involontairement et en se trompant lui-même ; car ce dernier est inférieur au premier en science et en volonté. D’où il suit que l’homme volontairement injuste, qui, connaissant le bien, prémédite le mal et l’accomplit, est meilleur que l’homme involontairement injuste, qui, faute de lumières prend le mal pour le bien et fait l’un pour l’autre. (d’après Wikisource)

Traduction : Victor Cousin (1792-1867).

Il existe une première version dans la traduction Chambry sous le nom Hippias Mineur. Elle est lue par Gauthier Manesse.

Le Second Hippias.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 155 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BECCARIA, Cesare – Des délits et des peines

Donneuse de voix : Domi | Durée : 1h 59min | Genre : Philosophie


Torture

Cesare Beccaria Bonesana (né en 1738 à Milan, mort en 1794) est un juriste, criminaliste, philosophe, économiste et homme de lettres italien rattaché au courant des Lumières.
Très influencé, selon sa propre expression, par « l’immortel » Montesquieu, ainsi que par Helvétius et les encyclopédistes français, Beccaria s’intéresse très tôt aux questions liées à l’équité du système judiciaire. Il signe son chef-d’œuvre à 26 ans avec Des délits et des peines (1764-1766), qui pose les bases de la réflexion moderne en matière de droit pénal et amorce le premier mouvement abolitionniste. Certains des arguments avancés sont déjà anciens, mais Beccaria en fait une parfaite synthèse d’autant plus neuve qu’il se dégage de tout modèle religieux. Il y établit les bases et les limites du droit de punir et recommande de proportionner la peine au délit. Beccaria pose aussi en principe la séparation des pouvoirs religieux et judiciaire. Dénonçant la cruauté de certaines peines comparées au crime commis, il juge « barbare » la pratique de la torture et la peine de mort, et recommande de prévenir le crime plutôt que de le réprimer.

Traduction : Jacques Auguste Simon Collin de Plancy (1794-1881).

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 799 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIDEROT, Denis – Pensées philosophiques

Donneuse de voix : Domi | Durée : 2h 40min | Genre : Essais


Denis Diderot

Les Pensées philosophiques sont un recueil d’aphorismes que l’écrivain français Denis Diderot publia en 1746 ; c’est sa première œuvre personnelle, mais publiée anonymement et clandestinement avec une adresse fictive (La Haye). C’est l’éditeur parisien Laurent Durand, rue Saint Jacques, qui l’édite clandestinement.
« Piscis hic non est omnium » : ce poisson-là n’est pas pour tout le monde. Cette phrase qui figure sur la page de titre de la première édition montre que l’auteur a bien conscience d’y tenir des propos qui vont déranger la vision établie de la religion. L’ouvrage est d’ailleurs publié anonymement, soi-disant à La Haye. Diderot ne s’y était pas trompé : ce livre connut un succès retentissant et fut condamné au feu par arrêt du parlement de Paris du 7 juillet 1746.

L’Addition aux Pensées philosophiques est un recueil de 72 aphorismes de Denis Diderot rédigé en 1762 et paru anonymement en 1770. Comme son titre l’indique, il fait suite aux Pensées philosophiques. (Source : Wikipédia)

« On y voit un philosophe profondément affligé des obstacles de toute espèce que les préjugés religieux ont opposés aux progrès des Lumières, employer tour à tour les armes du raisonnement et du ridicule pour détruire une superstition qui, depuis vingt siècles, pèse sur l’esprit humain… » (Naingeon dans Recueil philosophique)

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 704 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

COMBE, T. – Comment son patron tuait les anarchistes : histoire d’un apprenti

Donneuse de voix : Domi | Durée : 22min | Genre : Nouvelles


T. Combe

Jean Maraudet, un « enfant de commune » est placé par les autorités de son village, comme apprenti durant les cinq prochaines années, chez un fabriquant de ressorts pour y apprendre le métier contre le gîte et le couvert. Révolté, nourri des injustices vécues, le jeune « pommeau » se promet bien de ne pas se laisser exploiter. Mais son patron est bienveillant et l’accueille dans sa famille. Toutefois il pratique le châtiment corporel, notamment pour les mensonges. Or Jean n’est pas un prodige de vérité. Acceptera-t-il « la canne » ?

Voyage ethnologique dans les relations de travail du dix-neuvième siècle en Suisse, le lecteur découvrira les « enfants de commune », ces orphelins misés au plus offrant – ou plutôt au moins demandant – par le conseil communal, l’apprentissage, dont le système de formation sur la place de travail perdure encore aujourd’hui en Suisse, avec ses avantages et ses ambiguïtés, et le système « familial » de gestion des ressources humaines qui prévalut en Suisse presque jusque dans les années 1980 à la faveur de la « Paix du Travail » conclue entre organisations patronales et syndicales. Les luttes ouvrières qui furent parfois vives dans « les hauts » de Neuchâtel, à certaines périodes, contrastent avec ce modèle que T. Combe, une socialiste modérée, met en valeur dans cette brève nouvelle parue dans le Messager boiteux de Neuchâtel. (Source : Bibliothèque numérique romande)

Comment son patron tuait les anarchistes : histoire d’un apprenti.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 619 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PÉROCHON, Ernest – Conte du chevalier fol qui voulait faire le bonheur d’autrui

Donneuse de voix : Domi | Durée : 1h 52min | Genre : Nouvelles


Conte du chevalier fol qui voulait faire le bonheur d’autrui

« Mesdames les fées, dit le roi, soyez les bienvenues !… Voici mon fils dernier-né. Je voudrais qu’il devînt un prince digne de ses ancêtres. Or, faites bien attention, car son cas ne laisse pas d’être singulier et je le soupçonne d’avoir déjà du vice dans la peau : son premier geste, en arrivant ici-bas, n’a-t-il point été de nous montrer son derrière !

Quelques fées se mirent à rire aux éclats, sans paraître se soucier autrement de la gravité de la situation.

Les autres n’avaient rien écouté, occupées qu’elles étaient à examiner le mobilier et les tentures ; à présent, elles se faisaient part de leurs impressions.

Le roi perdit patience.

- Mesdames, reprit-il sèchement, remettez à plus tard ces bavardages. Vous êtes payées pour faire, aux lardons, des dons : donc, faites des dons !

Puis, craignant de les voir se mettre en grève, en un moment où il avait si grand besoin de leurs services, il crut sage d’ajouter :

- Pour vous récompenser de vos peines, vous trouverez, au buffet, du champagne, des sandwiches et des cigarettes.

À ces mots, les fées battirent des mains et se pressèrent, toutes à la fois, autour du berceau.

Ayant hâte d’en finir, elles jetaient leurs dons au petit bonheur, comme on se débarrasse d’un paquet inutile.

Les jeunes offraient les plus ordinaires vertus, sous prétexte que c’est toujours assez bon pour un prince ; et les vieilles, avec la même légèreté coupable, laissaient tomber les médiocres défauts correspondants, de sorte que le total donnait zéro.

Quant aux fées spécialistes, chargées de faire ces dons saugrenus qui sont d’une si grande utilité dans les contes, elles se contentaient également de ce qu’elles avaient sous la main : vieux dons si usagés qu’ils étaient devenus tout à fait inefficaces. Elles brouillaient tout, par surcroît, disant, par exemple, que le nouveau-né filerait à la quenouille pendant cent ans, que le Prince charmant désirerait l’épouser et le réveillerait en dansant avec des souliers de verre, qu’il allaiterait une licorne ou un ogre, dans une grotte, au bord de la mer…

Elles vous lâchaient tout ça pêle-mêle, hardi petit ! car elles ne songeaient qu’au champagne et aux cigarettes. »

Que va-t-il advenir de ce jeune prince né sous de si curieux auspices ?

Ernest Pérochon nous fait sourire et réfléchir… mais ce n’est pas un conte pour les enfants.

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 259 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GRÉVILLE, Henry – Le Matin (Version 2)

Donneuse de voix : Domi | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


Henry Gréville

Martial revient au pays après deux ans de service en mer. Il espère retrouver Céline à laquelle il a pensé durant tous ses voyages.
Mais les absents ont tort et François a su plaire à la jeune fille.
Furieux, malheureux, Martial voit passer Aurore : « Je vous attendais, dit-elle… »

Le Matin (Version 2).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 725 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PHILIPPE, Charles-Louis – Les Deux Mendiants (Version 2)

Donneuse de voix : Domi | Durée : 9min | Genre : Nouvelles


Charles-Louis Philippe

Deux mendiants passent dans la petite ville au printemps et à l’automne.
On s’étonnerait de leur absence. Un jour, la vieille femme arrive seule…

Un très court texte qui témoigne de la dignité des pauvres.

Les Deux Mendiants.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 329 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Domi :