Livres audio gratuits pour 'Edgar Allan Poe' :


POE, Edgar Allan – L’Ensevelissement prématuré

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Contes


L'Ensevelissement prématuré, par Arthur Rackham

« On peut affirmer sans hésitation, qu’il n’y a pas d’événement plus terriblement propre à inspirer le comble de la détresse physique et morale que d’être enterré vivant. »(Poe)

Le narrateur énumère de nombreux cas d’enterrés qu’on croyait morts et ajoute sa propre expérience d’atteint de catalepsie :
« Pendant plusieurs années j’ai été sujet à des attaques de ce mal singulier que les médecins se sont accordés à appeler la catalepsie, à défaut d’un terme plus exact. Quoique les causes tant immédiates que prédisposantes de ce mal, quoique ses diagnostics mêmes soient encore à l’état de mystère, ses caractères apparents sont assez bien connus. [...] Ordinairement le sujet n’échappe à l’ensevelissement prématuré, que grâce à ses amis qui savent qu’il est sujet à la catalepsie, grâce aux soupçons qui sont la suite de cette connaissance, et, par dessus tout, à l’absence sur sa personne de tout symptôme de décomposition. »

Écouter L’Ensevelissement prématuré (1844) n’est pas recommandé les nuits d’insomnie…

Traduction : Félix Rabbe (1840-1900).

L’Ensevelissement prématuré.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 069 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – La Semaine des trois dimanches

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Contes


La Semaine des trois dimanches

Cette nouvelle fut remarquée par Jules Verne dans son essai Edgar Poe et ses œuvres (1864) :

« Je terminerai cette nomenclature en citant la nouvelle intitulée La Semaine des trois dimanches. Elle est d’un genre moins triste, quoique bizarre. Comment peut-il exister une semaine des trois dimanches ? Parfaitement, pour trois individus, et Poë le démontre. En effet, la terre a vingt-cinq mille milles de circonférence, et tourne sur son axe de l’est à l’ouest en vingt-quatre heures ; c’est une vitesse de mille milles à l’heure environ. Supposons que le premier individu parte de Londres, et fasse mille milles dans l’ouest ; il verra le soleil une heure avant le second individu resté immobile. Au bout de mille autres milles, il le verra deux heures avant ; à la fin de son tour du monde, revenu à son point de départ, il aura juste l’avance d’une journée entière sur le second individu. Que le troisième individu accomplisse le même voyage dans les mêmes conditions, mais en sens inverse, en allant vers l’est, après son tour du monde il sera en retard d’une journée ; qu’arrive-t-il alors aux trois personnages réunis un dimanche au point de départ ? pour le premier, c’était hier dimanche, pour le second, aujourd’hui même, et pour le troisième, c’est demain. Vous le voyez, ceci est une plaisanterie cosmographique dite en termes curieux. »
Grâce à ce problème résolu de décalage horaire, Robert et Catherine ont pu se marier…

Traduction : William Little Hughes (1822-1887).

La Semaine des trois dimanches.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 147 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – Les Lunettes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 15min | Genre : Contes


Les Lunettes

« Il a été de mode, autrefois, de tourner en ridicule l’idée de l’amour à première vue ; mais ceux qui pensent, aussi bien que ceux qui sentent vivement, ont toujours cru à l’existence des coups de foudre de la passion. Les découvertes modernes, dans ce qu’on pourrait nommer le magnétisme moral, font même présumer que les affections humaines les plus naturelles, et, par conséquent, les plus vives et les plus vraies, sont celles qu’éveille dans le cœur une sorte de sympathie électrique ; en un mot, les chaînes psychiques les plus brillantes et les plus durables sont celles qu’un premier regard a rivées. »

« L’amour à première vue », peut-être, mais il faut que la vue soit bonne comme le prouve Les Lunettes, où…, mais nous n’en dirons pas plus !

Traduction : William Little Hughes (1822-1887).

Les Lunettes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 325 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – Annabel Lee (Poème)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3min | Genre : Poésie


Édouard Manet - Annabel Lee

Wikipédia présente ainsi cet illustrissime poème qui manquait à notre site :

« Annabel Lee est le dernier des poèmes écrits par Edgar Allan Poe. Rédigé en 1849, il n’a été publié qu’après la mort de Poe, intervenue cette même année. Le poème a été traduit en français par Stéphane Mallarmé.
Comme de nombreux poèmes de Poe, il évoque le thème de la mort d’une belle femme. Écrit à la première personne, le poème relate l’amour tragique entre le narrateur et une belle jeune fille nommée Annabel Lee. Le narrateur est uni à Annabel Lee par un amour si profond que les anges en conçoivent de la jalousie, et tuent la jeune fille. Après sa mort, le narrateur ne cesse de l’aimer. Son amour unit son âme à celle d’Annabel Lee par delà la mort.
On ne sait de manière certaine qui a fourni l’inspiration pour la figure d’Annabel Lee. La femme de Poe, Virginia Poe, est toutefois généralement considérée comme l’inspiration la plus probable. »

Illustration : Édouard Manet, Jeune Femme sur la plage, Annabel Lee (1881) (Statens Museum for Kunst, National Gallery of Denmark)

Annabel Lee.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 698 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – Le Cadavre accusateur

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 41min | Genre : Contes


Le Cadavre accusateur

Le Cadavre accusateur, extrait des Contes inédits d’Edgar Poe (traduction de William Little Hughes (1822-1887)) est de la même inspiration que La Caisse oblongue. Le narrateur de ce récit criminel joue un grand rôle dans la découverte de la vérité et jette un doute sérieux sur cette constatation initiale :
« J’ignore quelle mystérieuse influence ce nom peut exercer sur ceux qui le portent ; mais toujours est-il que les Charles sont francs, courageux, honnêtes, bienveillants, pleins de cœur, doués d’une voix claire et sympathique qui réjouit ceux qui l’entendent, d’un regard qui ne vous arrive jamais de travers, et qui semble dire : « J’ai la conscience tranquille, je n’ai peur de personne et suis incapable de commettre une bassesse. » C’est pour cela qu’au théâtre tous les oncles d’Amérique, tous les gros sans-souci s’appellent Charles. »
(Cette note à dessein énigmatique pour aider l’audio-lecteur à deviner progressivement la vérité !)

Le Cadavre accusateur.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 621 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – Le Scarabée d’or

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 1h 34min | Genre : Nouvelles


Le scarabee dor

« – Jupiter, Tu dis que ton maître est malade ; ne t’a-t-il pas dit de quoi il souffre ?
- Oh, Massa, c’est bien inutile de se creuser la tête. Massa Will dit qu’il n’a absolument rien. Mais alors pourquoi donc s’en va-t-il de ci et de là, tout pensif, les regards sur son chemin, la tête basse, les épaules voutées, et pâle comme une oie ! Et pourquoi donc fait-il encore et toujours des chiffres ?
- Il fait quoi Jupiter ?
- Il fait des chiffres, avec des signes sur une ardoise. Les signes les plus bizarres que j’aie jamais vus. Je commence à avoir peur tout de même. […]
- Et tu penses donc que ton maître a été réellement mordu par le scarabée, et que cette morsure l’a rendu malade ?
- Je ne pense rien du tout, je le sais. Pourquoi donc rêve-t-il toujours d’or, si ce n’est parce qu’il a été mordu par le scarabée d’or ? »

Mystères, parchemins perdus, codes secrets et cryptographie : Edgar Allan Poe dans Le Scarabée d’or (The Gold Bug, paru en 1843) nous propose le décryptage complet d’une énigme fascinante. Son personnage de Legrand, qui préfigure le fameux C. Auguste Dupin, peut être considéré comme un des jalons de cette formidable lignée de détectives de fiction qui nous amèneront, près de quarante ans plus tard, le personnage de Sherlock Holmes.

Traduction : Charles Baudelaire (1821-1867).

Illustration de Herpin (1895).

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 847 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – La Caisse oblongue

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Contes


Naufrage

La Caisse oblongue fait partie des 26 contes qui n’ont pas été traduits par Baudelaire.
Le suspens y est adroitement entretenu par Edgar Poe qui nous mène sur une fausse piste jusqu’à la fin d’une croisière ayant tourné au naufrage.
Le narrateur au début est intrigué par une caisse déposée dans la cabine de son ami peintre. « Et voilà que j’avais sous les yeux une caisse qui, vu sa forme, ne pouvait guère contenir autre chose qu’une copie de la Sainte Cène de Leonardo, et il était à ma connaissance qu’une copie de cette toile, exécutée à Florence par Rubini jeune, avait été achetée par le marchand juif Nicolino. »

Nous n’en dirons pas plus…

Traduction : William Little Hugues (1822-1887).

La Caisse oblongue.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 052 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – Bérénice (Version 2)

Donneuse de voix : Prudence | Durée : 22min | Genre : Nouvelles


Edgar Allan Poe

Une nouvelle d’horreur des Nouvelles Histoires extraordinaires d’Egdar Allan Poe écrite en 1835, traduite par le poète Charles Baudelaire. Poe nous emmène dans la folie obnubilée d’un homme vis à vis des dents de Bérénice, sa cousine et future femme dans l’antichambre du tombeau.

Licence Creative Commons

Bérénice.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 440 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Edgar Allan Poe :